banniere

L'espace visiteurs

[55] - Romans policiers

Il s’agissait de trouver des romans policiers à proposer aux élèves et des activités pédagogiques à mener autour de ce genre.
Dernière actualisation le 16/08/07.

 

Suggestions de lectures

- ALEXANDER B., série historique intéressante qui se passe à Londres vers 1768, avec un magistrat anglais aveugle, ed. 10/18, coll. Grands Détectives.
- AUBERT B., La Mort des bois.
La narration à la première personne est très intrigante puisque la narratrice est handicapée, ne peut rien faire savoir à son entourage et l’on découvre tout avec elle.
- CAUVIN P., Jardin fatal (thriller scientifique).
- CHATTAM M., In tenebris (trilogie de romans plus « glauques » !).
- CHESBRO G., Une Affaire de sorciers, ed. Rivages noirs (le personnage fétiche de l’auteur, Mango, est un nain, ancienne star du cirque, reconverti dans la « private investigation »).
- CHRISTIE A., Le Meurtre de Roger Ackroyd ; Mort sur le Nil ; Les dix petits nègres.
- COOK R., Il est mort les yeux ouverts, Le Soleil qui descend (peut-être un peu difficile pour des 2de), Mutation (thriller scientifique).
- CORNWELL P., Post mortem.
Attention à ne pas prendre un livre faisant partie d’une série.
- DAENINCKX D., Play back.
- DICKSON CARR J., La Chambre ardente (intrigue policière et fantastique ; deux fins successives - l’une rationnelle, l’autre pas - qui permettent de comprendre la distinction faite par Todorov entre les deux genres).
- DOYLE C., série des Sherlock Holmes, ed. Librio.
- GABORIAU E., Le Petit Vieux des Batignolles, ed. Hachette livre (le Maigret de Simenon ressemble beaucoup au personnage de ce roman de la fin du XIXe siècle, ancêtre du genre). Voir l’excellente édition de M. Besnier dans La Bibliothèque Gallimard (riche accompagnement pédagogique).
- GOUR B., Meurtre au Philarmonique (un petit bijou musical au cœur de Jérusalem).
- HIGGINS-CLARK M., Un jour tu verras ; Nous n’irons plus au bois ; Dans la vie où vit celle que j’aime.
- HOEG P., Smila et l’amour de la neige (roman danois).
- IZZO J.-C., Total Khéops.
- JAPRISOT S., Piège pour Cendrillon ; L’Eté meurtrier ; La Dame dans l’auto avait des lunettes de soleil et un fusil ;
- JAPRISOT S., Compartiment tueurs
Le roman se présente comme un polar classique (découverte d’un crime et enquête avec de constants rebondissements...). Une idée de travail possible : faire reconstituer la chronologie des événements, jouer avec d’autres choix narratifs.
- JONQUET T., La Bête et la Belle (disponible en Gallimard avec un dossier très bien fait, notamment sur concordances et divergences avec le roman policier et le thriller ; roman très riche, avec un langage accessible aux élèves mais pas toujours facile à lire parce que le début est très confus).
- JONQUET T., La Vie de ma mère, (ed. Gallimard, coll. Série noire n°2364).
Le roman est construit à partir d’une confession d’un jeune délinquant qui raconte les faits, sans plaidoyer pro domo. Au lecteur de se faire une opinion. Il peut envisager le point de vue du réquisitoire - il y a faute et nécessairement sanction - mais il y a aussi la part du destin, de la fatalité, sans compter de larges « circonstances atténuantes », dirons-nous pour faire vite. L’ouvrage permet des analyses passionnantes. L’étude du style (l’auteur recrée le langage parlé des cités de la banlieue parisienne) est aussi très intéressante.
- JONQUET T., La Bête et la belle.
Le roman passe plutôt bien en 2de.
L’édition de "La Bibliothèque", chez Gallimard possède un dossier très bien fait qui est dû au romancier (et professeur) Michel Besnier. L’oeuvre paraît bien adaptée à un début de 2de et permet de poser les bases des outils essentiels de narratologie (construction du récit à partir de sa fin, identité de la voix narrative, distinction entre personne et "personnage" romanesque, etc.).
Ce n’est pas du tout un classique, la fin est plutôt surprenante, pas facile à lire mais tellement bien construit (il faut s’accrocher au début, mais ça vaut la peine, et c’est tout à fait abordable en 2de), drôle et grinçant, à lire absolument.
- LAMAISON D., Œdipe-Roi, ed. Folio policier (d’après la tragédie de Sophocle : ouvre des pistes sur la tragédie, l’histoire du genre policier, les réécritures...).
- LEON D., romans policiers qui ont pour cadre la ville de Venise.
- LEROUX G., Le Parfum de la dame en noir.
- MAGNAN P., Le Sang des Atrides, Le Secret des Andrones, ed. Gallimard coll. Folio.
- MALET L., Brouillard au pont de Tolbiac (transposé en BD par Tardi : voir ci-dessous dans les activités proposées).
- MONBRUN E., Meurtre chez tante Léonie
Jubilatoire. On est dans le pays de Proust et des Proustiens. Je ne sais pas si cela conviendrait à des élèves, il est possible que cela n’intéresse que les professeurs.
- MANCHETTE J.-P., Nada (un thriller politico-social : le terrorisme des années 70, et une écriture magistrale).
- PAROT J.-F., L’Énigme des Blancs-Manteaux, L’Homme au ventre de plomb, ed. 10/18, coll. Grands Détectives (et la suite de la série).
Les intrigues se situent au cœur de Paris, au XVIIIe siècle ; le personnage principal, Nicolas, est un jeune inspecteur promu « commissaire » au terme de sa première enquête. Des pages savoureuses, un tableau pittoresque de la capitale...
- PENNAC D., La Fée carabine.
- PEREZ-REVERTE A., Le Tableau du maître flamand, La Peau du tambour, Le Maître d’escrime.
- PERRAULT D., Le Dérapage (un roman assez pervers ; le lire avant de le proposer aux élèves).
- RAY J., série des Harry Dickson, ed. Librio ; mais aussi la nouvelle Le Fauteuil n°27 (semble fantastique et se révèle policier).
- SAYLOR S., L’Énigme de Catilina, (ed. 10/18).
L’auteur place ses intrigues dans les temps anciens de la Rome antique ; il donne à redécouvrir les temps incertains de la République, lorsque Cicéron débute ; le roman cité donne un autre visage de Cicéron, une autre vision du personnage de Catilina, et dresse un tableau très précis des remous d’une campagne consulaire.
- SMAGE K., Sub Rosa, publié par les Presses Universitaires de Caen, coll. Nordique.
- UNSWORTH B., Une affaire de moralité (enquête au moyen âge, menée par des comédiens ambulants).
- VAN WETERING (Hollande), série avec un trio remarquablement attachant : un commissaire âgé rhumatisant et ses deux adjoints.
- VARGAS F., L’homme aux cercles bleus, L’Homme à l’envers, Sans feu ni lieu, Pars vite et reviens tard, (ed. J’ai lu).
Romans contemporains, policiers de facture classique, pleins d’humour, certains sont réédités chez Gallimard avec un dossier.
- VARGAS F., La Nuit des brutes (nouvelle)
Très abordable.
- VERY P., L’Assassinat du Père Noël (adorable roman policier féérique).
- Voir aussi la série « Le Poulpe », aux ed. La Baleine : les auteurs sont différents, mais c’est toujours le même personnage et le même univers. Certains sont parus aux ed. Librio.
- WALTER M.
Pour les bons lecteurs.

Activités pédagogiques proposées

- En ce moment, à l’Institut Royal des Sciences naturelles (Bruxelles), une exposition « Meurtre au musée » à propos des techniques de la police scientifique. Cette expo est couplée à un concours d’écriture de nouvelles organisé par la Maison du livre de Bruxelles - Total Polar. L’expo est référencée sur le site de l’Enseignement en Communauté française de Belgique dans les pages secondaires « culture » et « espace français ».
- Sur le site du CRDP de Montpellier, un questionnaire sur le roman policier.
- Demander aux élèves de travailler aussi sur la place du policier dans le marché du livre, en allant dans les librairies ou sur le Net, de repérer les collections, les éditions, les grands auteurs, voire les figures récurrentes de détectives.
- On peut étudier la focalisation (c’est elle qui, à mon sens, permet le suspens). La plupart des romans policiers sont en focalisation externe (et racontés à la 3e personne). Comment l’auteur s’y prend-il quand il raconte à la 1re ?
- Pour les Agatha Christie et autres très classiques, on peut étudier les mécanismes visant à diriger les soupçons du lecteur sur tout le monde excepté le coupable. Pourquoi ne pas aborder la question du contrat de lecture (l’auteur s’engage à donner des indices mais conserver le suspense et le lecteur s’engage à jouer le jeu, chercher le coupable) ?
Vous pouvez également étudier la façon dont l’auteur construit son personnage d’enquêteur-héros : ex. Les faire valoir (comme Hastings dans les Poirot ou Watson dans les S. Holmes), la description de Kay Scarpetta, très femme mais aussi très forte chez Patricia Cornwell.
- De nombreuses activités (et notamment une séquence en liaison avec les arts plastiques) peuvent être menées à partir de Léo Malet et de ses réécritures en bande dessinée par Tardi, notamment Brouillard au pont de Tolbiac. On trouvera de nombreuses ressources sur internet :

  • Un article sur Léo Malet sur le site de l’adpf.
  • Léo Malet sur le site Terre des écrivains.
  • Présentation de l’œuvre sur Evene.
  • Présentation de l’œuvre et photos des lieux de l’enquête sur le site Terre des écrivains.
  • L’œuvre de Malet est disponible en version audio sur le site audible.fr.
  • Dans les dossiers « cinéma et compagnie », une page sur Nestor Burma (générique commenté, musique, acteurs).
  • Entretien avec Guy Marchand (interprète de Nestor Burma) sur le site du journal L’Humanité.
  • Une présentation flashplayer des éditions Casterman.
  • Présentation de Jacques Tardi sur fluctuat.net.
  • Pistes pédagogiques et questionnaires sur Tardi sur le site de Paul Hurtmans.
  • Références bibliographiques sur l’approche de l’œuvre de Tardi sur le site de l’Université Paris 3.
  • Une consigne d’expression écrite (sur le site du CNDP de Montpellier) : « Faites votre portrait de lecteur. Mettez-vous en scène dans votre attitude habituelle de lecteur ».Cette consigne sera donnée après l’étude (une demi-heure environ) de la première page de Brouillard au pont de Tolbiac, dans laquelle N. Burma est mis en scène en tant que lecteur-narrateur et lecteur-enquêteur. La production pourra être élargie par un groupement de textes sur la présence du lecteur dans l’œuvre (à titre indicatif : extraits de Si par une nuit d’hiver un voyageur de I. Calvino, Enfance de N. Sarraute, Le Père Goriot de H. de Balzac, Fictions de Borges, Jacques le Fataliste de Diderot...), et suivie, après une réflexion sur les représentations du lecteur, d’une réécriture du portrait initialement demandé.

Ressources

- Il existe une étude de Francis LACASSIN en 10/18 sur le sujet.
- Voir sur le site de l’Académie d’Orléans-Tours l’article « Le roman policier : un genre en constante évolution » (d’après les encyclopédies Hachette et Universalis).
- Une page sur les procédés du polar.
- Le site MaBibliothèque peut permettre de trouver des livres amusants ou effrayants.
- Voir le site de Françoise Chatelain.
- Sur WebLettres, on pourra consulter d’autres synthèses sur le roman policier :
- 179 Romans policiers faciles d’accès.
- 295 Lectures « mauvais genres » pour les 2de (fantastique et policier).
- 308 Un polar pour la Seconde en interdisciplinarité
- 534 Romans policiers se déroulant dans une institution scolaire.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Christine Guillou

- Dernières publications :
[704] - Personnages littéraires et tribunal
[461] - Romans comiques pour des 2de
[389] - « Perfide Albion »
[360] - Récits autobiographiques à la 3e personne
[55] - Romans policiers

Nathanaëlle Pirard

- Dernières publications :
[964] - Littérature concentrationnaire
[872] - Poésie et synesthésie
[838] - Lecture sur le symbolisme
[821] - Parodies de contes
[811] - Etudier la focalisation des nouvelles à chute









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip