WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [59] - Genres et registres


mercredi 13 novembre 2002

Par La rédaction de WebLettres

Il s’agissait de savoir ce que l’on peut expliquer aux élèves pour différencier genre et registre.
Synthèse mise en ligne par Corinne Durand Degranges

Réponses des colistiers
  Pour les élèves, je simplifie quelque peu.
Genre : classement des textes en fonction de caractéristiques plutôt formelles. Ou bien : en fonction de l’intention de l’auteur.
Registre : effet recherché sur le destinataire (lecteur, protagoniste, ...)
Cela dit, ces notions ne m’intéressent pas pour elles-mêmes. Le genre, c’est plutôt un découpage du programme ; le registre, c’est une entrée comme une autre sur le texte, mais souvent rentable pour le commentaire.
  Pour fabriquer les outils de l’année, je me réfère régulièrement au travail réalisé par notre collègue Philippe Lavergne sur son site magister. Ma tâche consiste à simplifier ces contenus très denses, de façon à ce qu’ils s’adaptent au mieux à notre progression et surviennent avec assez de pertinence, c’est-à-dire en face d’un besoin exprimé par les élèves.
Cette année, notre tableau des genres a été très simplifié pour laisser une place plus importante à celui des registres. Si jamais nos besoins à venir débordent les cases trop grossièrement taillées, il sera toujours temps d’affiner quelque chose.
Ca donne une distinction de 4 GENRES majeurs (romanesque, poétique, théâtral, littérature d’idées) et de 8 registres (lyrique, tragique, comique, fantastique, épique, pathétique, réaliste, polémique) associés à des procédés et caractéristiques. Pour les contenus, je vous renvoie donc au site Magister, je n’ai rien inventé. Aucun des deux tableaux n’est proclamé exhaustif. L’outil doit avoir été manié une fois en classe pour donner à l’enseignant le droit de le sanctionner et à l’élève le devoir de l’exploiter. Il y a toujours des zones obscures, soit par grave erreur (il y a lyrisme puisqu’il y a lexique amoureux.), soit par démarche interprétative en activité (il y a du registre épique, puisque c’est un combat acharné, mais en même temps, je le mettrais bien dans le comique à cause du moucheron) : le travail reste à faire.
Quand le besoin se fait-il sentir ? Presque dès le premier cours, puisque ce sont des notions clés des épreuves à l’examen. Un travail sur des questions type écrit du bac sur un corpus : donner les points communs aux documents composant ce corpus. Tiens, c’est du théâtre, boum : la fiche sur les genres. Tiens c’est comique, boum : la fiche sur les registres. Et on bricole.
  Sur la notion de registre, rapidement, on peut se référer à la définition suivante de Marielle Macé, Le Genre littéraire, 2004 : « Un registre est défini par une vision du monde, un ethos, une puissance émotionnelle ancrés dans l’histoire humaine et engagés dans une forme. ».
Et vous pouvez aller voir ce qu’en dit le rapport de Jean Jordy : « Tout registre - nous semble-t- il - est lié à l’effet à produire et se situe au croisement d’un genre premier privilégié, de thèmes qui lui sont propres, souvent même de topoï, de procédés singuliers récurrents. Quatre critères articulés donc : un effet visé ; un genre premier ; des thèmes singuliers ; des procédés spécifiques. »
  Pour plus d’informations sur les registres, on pourra se reporter :
Aux documents d’accompagnement du programme de seconde et de première, dans la rubrique « Objets d’étude », p. 15 à 18.
Au rapport de l’IGEN, M. Jean Jordy, sur : « La mise en Å“uvre du programme de français en classe de seconde, paru en octobre 2002. Voir en particulier les pages 13 et 14
  Les registres sont une merveille inventée par de géniaux concepteurs de programmes qui n’avaient plus mis les pieds dans des lycées depuis des lustres, si tant est qu’ils les y eussent jamais mis. Ce terme a été pris dans l’acception « tonalité », parce qu’il fallait bien inventer quelque chose de neuf et, surtout, offrir une possibilité de confusion aux élèves et aux collègues. Pour aller vite, un genre est une famille de textes (récit, théâtre, poésie, prose non narrative, ou prose d’idées), et les registres correspondent à des tons. Tout ceci n’est que de l’étiquetage et n’a pas un très grand intérêt.
  Les genres :
Trois ou quatre grands genres : le récit - le dramatique, le poétique au degré zéro, niveau I de la hiérarchie, pour chacun : le roman ou la nouvelle, le théâtre, la poésie.
Aux niveaux inférieurs, des sous genres : roman policier... appréhendable en termes de structures formelles.
Complication : les genres et sous genres déploient discursivement des registres qui reprennent les désignations qui servent parfois aussi à désigner les sous-genres, mais pas toujours : fantastique, lyrique, dramatique, pathétique....
  Types de textes : narratif, descriptif, argumentatif, explicatif, informatif, injonctif
Genre : théâtre- poésie- roman, nouvelle
Registre (autrefois, on parlait de la tonalité) : comique - didactique - polémique - lyrique -pathétique - tragique - épique : ces différents registres se caractérisent par des procédés d’écriture : antiphrase pour l’ironie par exemple.
  Voici la liste des sept registres acceptés actuellement : tragique, comique, élégiaque, lyrique, fantastique, épique, pathétique.
Les genres littéraires restent le roman, le théâtre, etc.
Quant aux mouvements : le romantisme, le réalisme, etc.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de La rédaction de WebLettres :

Album de presse 2016

Album de presse 2002-2013

[631] - Lectures conseillées en Première (ou pour préparer la Première)

Classement thématique des synthèses de la liste collège

[51] - Lectures conseillées en sixième (ou pour préparer la sixième)



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 127] - HDA en accompagnement de Candide

[1 126] - Quels discours étudier en première ?

[1 125] - Enquêteurs et justiciers


Ajouter un commentaire

Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Faire un lien

© WebLettres 2002-2017