banniere

L'espace visiteurs

[67] - Énoncés ambigus

Il s’agissait de relever collecter des énoncés ambigus, posant problème sur le plan de l’analyse grammaticale, utilisables pour montrer aux élèves l’importance de la grammaire, de la ponctuation et d’une juste analyse des phrases. La deuxième partie propose plus spécifiquement des textes rendus ambigus par l’absence ou l’absurdité de la ponctuation ; ils peuvent servir d’exercices.
Dernière actualisation le 23 juillet 2007 par Corinne Durand Degranges.

 

Références

Livres

- RIVAIS Y., La Grammaire impertinente, ed. Retz (des exemples d’énoncés ambigus, mais plus drôle pour le prof que pour l’élève ?).
- Des exercices tout faits concernant les énoncés incorrects dans Je saurai bien rédiger, ed. Retz.
- Voir aussi le livre de Grammaire 4e / 3e Hachette.

Sites internet

- Ambiguïté de la langue à l’écrit.
- Sur le problème des ambiguïtés pour l’analyse des données textuelles et sur la désambiguation.

Énoncés ambigus

Relatives explicatives vs déterminatives

- « Les professeurs, qui ont fait la grève, ont été congédiés » (relative explicative : tous ont été congédiés) // « Les professeurs qui ont fait la grève ont été congédiés » (rel. déterminative : seulement ceux-là).
- « Les Alsaciens qui sont gros boivent de la bière » // « Les Alsaciens, qui sont gros, boivent de la bière ».
- « Les élèves qui ne sont pas attentifs seront punis » (déterminative : uniquement ceux qui ne sont pas attentifs et non les autres) à ne pas confondre avec :
« Les élèves, qui ne sont pas attentifs, seront punis » (ils seront tous punis)

Homonymie

- L’avaleur de sabre // Là, va, leurs deux sabres // Laval, heure (ou heureux) de sabre // Là, valeureux, deux sabrent.
- La morale // L’ammoral // Là, Mo râle.
- Et ces vers holorimes de Victor HUGO : « Gal, amant de la reine, alla, tour magnanime / Gallament de l’arène à la tour Magne à Nîmes. »
- Lionel mange le poisson et le chat l’ar(r)ête.
- Elle l’élève à la pêche à la ligne / Elle, l’élève, à la pêche, a la ligne / Elle, l’élève, a la pêche (à la ligne). Etc.
A ce propos, une dictée amusante : « Un jour, je suis allé à la pêche. À la ligne. Des poissons, il n’y en avait point. Point. »
- Pour apprendre l’écrit, l’écolier travaille l’analyse / Pour apprendre les cris, les colliers travaillent l’âne à Lise.
- Je vous enlace, vous vous en lassez.
- Elle la ferme, la porte / Elle l’a, ferme la porte ! / Ella, ferme la porte / Elle la ferme, l’apporte...
- Étendu, léchant son verre c’est l’eau qu’il regardait couler / Et tendu, l’échanson versait l’eau qu’il regardait couler.
- Revenu de vacances, je regarde mon sac et je pense à là-bas / Revenu de vacances, je regarde mon sac et je pends ça là-bas.
- Pense à qui traîne en ville ! / Pends ça qui traîne en ville.
- « Les cours à 13 heures, c’est trop de bonheur ! » (dixit un élève, qui voulait dire en fait : « c’est trop de bonne heure ! »).
- Dans une dictée d’antan, « L’enseigne représentait un petit singe en batiste » était devenu « un petit saint Jean-Baptiste » (or, il s’agissait de l’enseigne d’un marchand de tissu ou de vêtements).
- Un jeune contre le projet de loi du gouvernement / Un jeûne contre le projet de loi du gouvernement.

Sur la question de l’analyse grammaticale (phrases à double sens, etc.)

- La petite brise la glace.
- J’ai tué l’homme à la carabine.
- Une bonne aveugle.
- Un savant muet.
- Je préfère le poulet aux olives.
- Elle préfère la crème au beurre.
- Il explique le problème au tableau.
- Il rentre dans la chambre. il voit le journal et le lit.
- (Chez le marchand de musique,) il paye la vendeuse et la trompe.
- (Au pied du volcan,) il voit sa maison et la lave.
- Il cueille la rose et la pousse dans l’herbe.
- La bibliothécaire voit le voleur et le livre.
- Il prend sa montre et la règle.
- La brise les glace.
- Il voit la femme et la trousse dans le bureau (peut-être à éviter dans les petites classes ?!).
- On va manger à la maison des pâtes.
- La vieille ferme la porte (l’apporte).
- Il a peint le portrait de la dame en noir.
- Des hommes ferment la porte / Des hommes fermes la portent.
- La belle chasse le distrait.
- Cette curieuse méprise le trouble.
- L’avocat dément le fait.
- L’homme brave l’interdit.
- Le fou craint la brise.
- L’écrivain, plume à la main, sa poule sur les genoux...
- L’écrivain plume à la main sa poule sur les genoux...
- Je n’ai pas répondu à son invitation pour l’ennuyer.
- Je n’ai pas répondu à son invitation, pour l’ennuyer.

Constructions incorrectes

- Quand mon frère est monté sur le vélo, il s’est dégonflé.
- J’ai retrouvé la trousse de ma soeur qui était dans la poubelle.
- En rentrant à la maison, maman préparait des frites. (signifie pour l’élève : « Quand je suis rentré à la maison, maman était en train de préparer les frites ») ; voir aussi « En circulant à bicyclette, une vache venait à ma rencontre » ou encore : « Roulant à bicyclette, une vache bloquait la route » (!) (la phrase est mal construite et on pourrait croire que c’est la vache qui fait du vélo. Le participe présent "Roulant à bicyclette..." devrait être suivi d’un pronom qui y fait référence : "j’ai croisé...")

Quelques perles

- Les jumelles grossissaient.
- Les poules étaient sorties dès qu’on leur avait ouvert la porte.
- La vache est morte, elle ne paîtra plus.

Textes rendus ambigus par l’absence de ponctuation

Texte n°1 : western spaghetti

Le shérif à cheval arriva sur la place il descendit Ringo ne se doutant de rien jouait aux cartes dans le saloon régnait une grande agitation dans un coin quatre inconnus en silence buvaient de nombreuses bouteilles de bière encombraient leur table de la cuisine soudain le patron sortit un couteau à la main sa femme suivait la conversation s’arrêta à l’entrée du saloon menaçant et révolver à la main le shérif dit debout Ringo il faut payer tes dettes tu en as trop fait pas d’histoire sors dehors la nuit était tombée par terre allongé derrière un charriot un complice de Ringo guettait le moment était venu d’intervenir

Texte n°2 : bébé heureux ou bébé martyre ?

le bébé naquit dans le réfrigérateur on rangea sa nourriture à ses côtés on mit ses couches près du lait en boîte dans le freezer on plaça des médicaments pour lutter contre la diarrhée sur les pieds on lui enfila des chaussons sur la tête on lui mit un bonnet cousu avec des planches de sapin on lui fabriqua un landau avec sa grand-mère il pourrait faire de grandes promenades sur la voiture son père colla fièrement une affiche soyez prudent j’aime mon enfant

Texte n°3 : invitation douteuse

La ponctuation du texte suivant est incorrecte, ce qui rend le texte amusant et incohérent. Recopie le texte en modifiant la ponctuation pour en faire un texte sérieux et cohérent.

Passe à la maison. Avec ta femme dans le frigo, il y a tout ce qu’il faut pour faire un bon gueuleton jusqu’à minuit. On regardera la télé et après, on sortira en boîte si on n’est pas là. A votre arrivée, vous trouverez la clé. Chez le voisin, faites comme chez vous, et servez-vous un verre s’il vous embête. Enfermez le chien dans les toilettes avec la femme de ménage. Qui en a peur ? Il y est habitué.

ou

Restitue la ponctuation du texte suivant :

Passe à la maison avec ta femme dans le frigo il y a tout ce qu’il faut pour faire un bon gueuleton jusqu’à minuit on regardera la télé et après on sortira en boîte si on n’est pas là à votre arrivée vous trouverez la clé chez le voisin faites comme chez vous et servez-vous un verre s’il vous embête enfermez le chien dans les toilettes avec la femme de ménage qui en a peur il y est habitué

Texte n°4 : Déclaration d’amour ou lettre de rupture ?

Mon Aglaé
j’ai pris une grande décision j’ai eu une violente discussion à propos de notre mariage avec mes parents maintenant tout est fini entre nous ils se sont montrés odieux papa a dit grand père te tuera si tu épouses cette fille mais non sans hésitation a ajouté maman je saurai te défendre tu as compris ils veulent que j’épouse la fille de la charcutière qui est laide comme toi je la trouve grotesque mais elle est riche il n’y a plus à hésiter mon choix est fait t’oublier moi je serai un sale type en épousant Charlotte c’est avec toi que je me marierai.
Ton Gaston

Texte n°5 : L’extra-terrestre dans le jardin

Complément ajouté le 08.09.04, envoyé par Pierre LAURE

Voilà un exercice de Gérard Gutlé paru dans le nº 2 de Atout-France, cahier d’exercices de FLE publié vers 1987 par l’Alliance française du Brésil.

L’extra terrestre arrive dans le jardin un pistolet à la main la tête haute je l’attends debout derrière la porte mon mari se cache en tremblant de peur l’étranger phosphorescent pousse la porte sans crainte je m’avance un tir un cri et tout est fini

Qui est dans le jardin ? Qui est armé ? Qui est derrière la porte ? Qui a peur ? Qui n’a pas peur ? Qui tire et qui crie ? Pour répondre à ces questions il faut obligatoirement ponctuer convenablement le texte (...)

En anglais

Pour ceux qui pratiquent l’anglais, voici deux phrases dans lesquelles la virgule tient un rôle essentiel :
- The panda eats shoots and leaves (= le panda mange des pousses et des feuilles).
- The panda eats, shoots and leaves (= le panda mange, tire un coup de feu et s’en va).


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




Jean-Eudes Gadenne

Professeur de lettres modernes en collège et lycée à Thionville (57), Jean-Eudes Gadenne est également administrateur de WebLettres et de Lettres.org.



- Dernières publications :
[333] - Petites astuces
[539] - Confusions orthographiques entre anglais et français
[352] - Éloge du médecin et / ou de la médecine
[281] - Résistance et antifascisme
Classement thématique des synthèses de la liste Profs-L









Forum relatif à cet article

  • [67] - Énoncés ambigus - 18-11-2007 - par Ruhlmann Alain

    On peut utiliser les vers holorimes, comme le distique (un vers ça va, deux vers bonjour le distique) de Hugo cité au début de la synthèse.
    N’oubliez pas ceux d’Alphonse Allais. Vous donnez le premier vers et vous laissez les élèves imaginer le deuxième. De mémoire :

    Dans cet antre, lassés de gêner au palais
    Dansaient entrelacés deux généraux pas laids.

    Au café de la Paix grand-père il se fait tard.
    Oh ! Qu’a fait de la pègre en péril ce fêtard ?

    Ah, vois au pont du Loing ! De là, voque en mer, Dante !
    Hâve oiseau, pondu loin de la vogue ennuyeuse.
    ("La rime n’est pas riche, mais j’aime mieux ça que la vulgarité" A.A.)

    De Louise de Vilmorin :
    Etonnamment monotone et lasse
    Est ton âme en mon automne hélas.

    Bien d’autres exemples dans l’indispensable et passionnant Pour tout l’or des mots de Gagnière (Bouquins).

  • [67] - Textes rendus ambigus par l’absence de ponctuation - 25-02-2007 - par Jeg

    A signaler, l’ouvrage :

    "La ponctuation ou l’art d’accommoder les textes" d’Olivier Houdart et
    Sylvie Prioul, Le Seuil, 208 pages, 12 euros

    On peut y lire l’exemple suivant :

    "L’écrivain plume, à la main, sa poule sur ses genoux ... "

    "L’écrivain, plume à la main, sa poule sur ses genoux ..."

    Jeg

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip