WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [921] - Personnage sous l’emprise d’une passion


jeudi 6 mars 2014

Par François Freby

Il s’agissait de recenser les personnages sous l’emprise d’une passion qui ne soit pas une passion « amoureuse » (par exemple, la passion du jeu)... ou, avec une approche plus positive de la passion, qui sont transcendés par une passion non amoureuse.
Synthèse mise en ligne par Murielle Taïeb.

Remarque initiale :
Le champ sémantique de « passion » est extensible et peut finir par englober « obsession » ou angoisse dévorante, raison de vivre, etc.

Passions matérielles

  BALZAC H. de, Eugénie Grandet
L’avarice du père Grandet.
  DICKENS Ch., « Un Conte de Noël »
Scrooge.
  LA FONTAINE J. de, Fables, « L’Avare qui a perdu son trésor »
« ces gens de qui la passion / Est d’entasser toujours, mettre somme sur somme ».
  MOLIERE, L’Avare
Harpagon.
  ZOLA E., L’Argent
Aristide Saccard et la passion de l’argent : « Il n’aime pas l’argent en avare, pour en avoir un gros tas, pour le cacher dans sa cave. Non ! s’il en veut faire jaillir de partout, s’il en puise à n’importe quelles sources, c’est pour le voir couler chez lui en torrents, c’est pour toutes les jouissances qu’il en tire, de luxe, de plaisir, de puissance... Que voulez-vous ? il a ça dans le sang, il nous vendrait, vous, moi, n’importe qui, si nous entrions dans quelque marché. Et cela en homme inconscient et supérieur, car il est vraiment le poète du million, tellement l’argent le rend fou et canaille », dit de lui son fils Maxime.
  ZOLA E., Au Bonheur des dames
La frénésie d’achat des clientes. Par exemple dans ce passage où le vocabulaire de la passion abonde : « Et Mouret regardait toujours son peuple de femmes au milieu de ces flamboiements. Les ombres noires s’enlevaient avec vigueur sur les fonds pâles. De longs remous brisaient la cohue, la fièvre de cette journée de grande vente passait comme un vertige, roulant la houle désordonnée des têtes. On commençait à sortir, le saccage des étoffes jonchait les comptoirs, l’or sonnait dans les caisses, tandis que la clientèle, dépouillée, violée, s’en allait à moitié défaite, avec la volupté assouvie et la sourde honte d’un désir contenté au fond d’un hôtel louche. C’était lui qui les possédait de la sorte, qui les tenait à sa merci, par son entassement continu de marchandises, par sa baisse des prix et ses rendus, sa galanterie et sa réclame. Il avait conquis les mères elles-mêmes, il régnait sur toutes avec la brutalité d’un despote, dont le caprice ruinait des ménages. Sa création apportait une religion nouvelle, les églises que désertait peu à peu la foi chancelante étaient remplacées par son bazar, dans les âmes inoccupées désormais. La femme venait passer chez lui les heures vides, les heures frissonnantes et inquiètes qu’elle vivait jadis au fond des chapelles : dépense nécessaire de passion nerveuse, lutte renaissante d’un dieu contre le mari, culte sans cesse renouvelé du corps avec l’au-delà divin de la beauté. S’il avait fermé ses portes, il y aurait eu un soulèvement sur le pavé, le cri éperdu des dévotes auxquelles on supprimerait le confessionnal et l’autel. Dans leur luxe accru depuis dix ans, il les voyait, malgré l’heure, s’entêter au travers de l’énorme charpente métallique, le long des escaliers suspendus et des ponts volants. »
  ZOLA E., Nana
L’héroïne a une passion de la dépense.

Passions mentales

  BALZAC H. de, La Peau de Chagrin
Raphaël et sa passion du jeu. Cette passion se transforme en passion du plaisir en général à partir du moment où il acquiert le talisman, puis se transforme en obsession qui serait le talisman lui-même, ou plutôt le temps. On est proche alors du sens premier du mot « passion » puisqu’elle paralyse petit à petit totalement le personnage jusqu’à le vider de sa substance et l’empêcher complètement de vivre.
  BALZAC H. de, La Rabouilleuse
Mme Descoings et sa passion pour l’argent : « Elle cultivait un vice enveloppé dans le plus profond mystère : elle mettait à la loterie ». Philippe Bridau lui vole sa mise de vingt louis, le jour où son chiffre fétiche sort. Elle en meurt d’une apoplexie foudroyante.
  CARRERE E., Hors d’atteinte
Une femme en proie à la passion du jeu : « Frédérique décide de ne plus rien décider, d’abandonner à la roulette la conduite de sa propre vie : ce qu’elle fera, où elle ira, si elle sera riche ou pauvre, flambeuse de haut vol ou clocharde, et dans quel ordre. Les enjeux montent, elle coupe des ponts, elle s’enivre d’irrévocable. Elle se met sans relâche au pied du mur en espérant, après l’avoir sauté, être enfin délivrée, hors d’atteinte. » (site des éditions P.O.L).
  DOSTOIEVSKI F., Le Joueur.
  ZWEIG S., Le Joueur d’échec.
  ZWEIG S., Vingt-quatre heures de la vie d’une femme
Le jeune Polonais et sa passion du jeu. Il est victime de la « rage du jeu » écrit Zweig.

Passions spirituelles

  YOURCENAR M., L’Å“uvre au noir
Zénon.
  ZOLA E., Le Rêve
Angélique Rougon et sa passion pour La Légende dorée.

Passions artistiques

  BALZAC H. de, Le Chef d’Å“uvre inconnu
Frenhofer.
  RICHAUD F., Monsieur le Jardinier
La Quintinie et sa passion des jardins.
  ZOLA E., L’Å“uvre
Claude Lantier et le romancier Sandoz : « souffrances quotidiennes de la création vues à travers l’insatisfaction permanente et l’angoisse de déchoir d’un peintre génial et d’un romancier travailleur. Roman de la passion de l’art au détriment de la vie et de l’amour », lit-on dans la présentation d’un éditeur.

Passions culturelles

  RICHAUD F., Jean-Jacques
Les deux personnages sont fous de Jean-Jacques Rousseau, leur passion sans borne donne lieu à des péripéties inattendues et farfelues.
  ROLLAND R., Jean-Christophe
Passion du héros pour la musique.
  VIAN B., L’Écume des jours
Chick, l’ami de Colin, est passionné par Jean-Sol Partre, le philosophe, sans rien y comprendre.

Passions scientifiques

  BALZAC H. de, La Recherche de l’absolu
Tout est dans le titre ! Le personnage Baltazar Claës sacrifie sa fortune et sa famille à sa passion de la recherche scientifique du principe de l’absolu.
  ECHENOZ J., Des éclairs
Gregor, le héros, est inspiré par le physicien Nikola Tesla.
  VERNE J., L’île mystérieuse
Plusieurs personnages éprouvent des passions : Cyrus Smith : ingénieur, savant, celui qui est capable de faire du feu, de la poterie ou des explosifs. La personne à laquelle l’ensemble de la troupe se réfère quand une décision est à prendre. - Harbert Brown : 15 ans, orphelin. Avide d’apprendre, il apporte à la compagnie son savoir botanique.

Passions sentimentales (non amoureuses)

  BALZAC H. de, Le Père Goriot
La passion qu’éprouve le Père Goriot pour ses filles : la fin du chapitre 4 alors qu’il agonise la met bien en valeur.
  BARBEY D’AUREVILLY J., Les Diaboliques, « Une vieille maîtresse »
le héros n’arrive pas à se débarrasser de sa passion pour sa « vieille » maitresse.
  DUMAS A., Le Comte de Monte Cristo
Le comte de Monte-Cristo obéit à une passion de la vengeance.
  HUGO V., Le Roi s’amuse
La passion de Triboulet pour sa fille. Si vous voulez faire un rapprochement en histoire des arts, vous pouvez penser à la passion de Rigoletto pour sa fille Gilda dans l’opéra de Verdi.
  MAURIAC F., Le NÅ“ud de vipères
Louis, le héros et le narrateur, est absorbé par sa haine pour sa famille.
  RACINE J., Phèdre
Thésée sous l’emprise de la colère, qui est bien une passion, mais négative et destructrice, quand il demande la mort de son fils.
  RICHAUD F., La Ménagerie de Versailles
Satire savoureuse du monde des courtisans aveuglés par leur passion pour le monarque.

Autre passion

  MAUPASSANT G. de, La Maison Tellier, « Sur l’eau »
Il décrit une mésaventure arrivée à un homme qui éprouve « une passion dévorante et irrésistible (pour) la rivière ».

Passion amoureuse : synthèse à consulter

[403] - Les mécanismes de la passion


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur
Profs-L (liste de discussion des
professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale
postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la
personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information
seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la
législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à
des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact
</CENTER >

- Dernières publications de François Freby :

[1065] - Apprécier notre monde à sa miraculeuse valeur

[1 007] - Duels argumentatifs dans la littérature

[1 006] - Le mythe de la tour de Babel

[967] - Phrases célèbres et Question de l’Homme

[946] - La solitude en poésie



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 127] - HDA en accompagnement de Candide

[1 126] - Quels discours étudier en première ?

[1 125] - Enquêteurs et justiciers


Ajouter un commentaire

Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 04-09-2014 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Faire un lien

© WebLettres 2002-2017