banniere

L'espace visiteurs

[192] - Préparer un voyage en Italie

Il s’agissait de trouver pistes afin de préparer un voyage en Italie.
Synthèse mise en ligne par Catherine Briat.

 

Préparer le voyage

- Une lecture : Théophile Gautier, Arria Marcella (Pompéi).
- Chez Hachette : Carnet de bord de la Rome antique (épuisé).
- Les maquettes de la Rome antique.
- Sur le site de l’Ecole Alsacienne, des ressources sur Rome pour préparer un voyage ou étudier la Rome antique :
- le guide de Rome.
- Grâce aux données sur la Rome antique en 3D :
Retrouvez Rome telle qu’elle était en l’an 320 après J.-C.
Explorez des bâtiments célèbres.
Visitez des sites en 3D tels que le Forum romain, le Colisée et le Forum de Jules César.
Découvrez la vie des Romains.
Et le diaporama sur la Rome Antique de la Banque des savoirs.

Trois jours en Italie : programme

- Je suis partie avec Thomas Cook "Langues et cultures". (265€ tout compris, y compris les repas pris en route) .
Comme je n’avais pas assez d’élèves pour remplir un car, nous avons organisé le voyage à deux collèges.
Nous avons commencé à le préparer dès le mois d’octobre. .
J’ai l’habitude de ce genre de voyages, et j’ai mes petites manies : .
Trois jours et deux nuits sur place, avec hébergement à l’hôtel, dans la région d’Anzio, Lavinio.
Les élèves disposent d’un questionnaire, qui part d’une compilation du carnet de voyage Hachette "La Rome antique", et ils doivent le remplir au fil des visites. De plus nous faisons nous-mêmes les guides et ils sont tenus de prendre des notes sur un petit carnet. Le tout est destiné à alimenter un journal de bord qui doit être remis environ 3 semaines après le retour. .
A l’arrivée le matin du jour 2 (le jour 1 est consacré au voyage : Rome est à 1500 km de chez nous...) : Quartier du Panthéon et plus : Panthéon, St-Ignacio, Piazza Navona, Fontaine de Trevi (et Piazza di Spagna, quand nous en avons le temps...) ; piazza Venezia. .
Déjeuner dans un restaurant à Rome. .
Après-midi : Capitole, Forum romain, Colisée, Forum Boarium et les deux temples, vue sur l’Isola Tiberina, quand nous en avons le temps. .
Jour 3 : matin : une des catacombes.
Pique-nique.
Après-midi : Ostie antique (ils ont un plan et sont lâchés tout seuls sur le site pendant environ 3h. Ils ont aussi le questionnaire, bien sûr. C’est très excitant pour eux d’avoir l’impression de pouvoir se perdre, et pour nous c’est parfaitement sûr.) C’est beaucoup plus pratique que Pompéi, et presque aussi émouvant. .
Jour 4 : matin : St Pierre de Rome (depuis plusieurs années, nous avons renoncé aux musées du Vatican : queue trop longue, trop de choses à voir pour eux, même avec un questionnaire, trop de monde... et les fois où nous avons eu un guide, c’était visite au pas de course, sans tenir compte de ce que les léèves percevaient ou non...) .
Visite libre (après présentation) de 2h-2h30. La plupart en profitent aussi pour visiter les toilettes (très rares au centre de Rome) et envoyer leur courrier (poste vaticane). La montée à la coupole est libre : à mon avis c’est beaucoup trop cher (7€) et nous ne l’entrons pas dans notre budget.
Pique-nique.
Après-midi : le plus souvent, un passage au glacier Giolitti (via Uffici del Vicario, tout près de la piazza Colonna), pour les récompenser d’avoir été sages (2€ la "petite"glace). Puis nous les lâchons via del Corso, en leur donnant rendez-vous à 18h devant le Vittoriano : monument "monumental" qu’ils ne peuvent manquer de repérer (groupes de 3-4 minimum). De là, ils vont en général retourner aux sites vus le 1° jour, (pza Navona, fontaine de Trevi...) Ils ont bien sûr un plan.

Le carnet de bord, les exposés (quelques pratiques)

- Le journal de bord doit rendre compte de ce qu’ils auront vu, entendu et vécu de façon personnelle. Ils ont carte blanche pour la présentation, qui doit être la plus personnelle et la plus artistique possible (je leur recommande de garder les billets d’entrée -même gratuits-, quelques pièces de monnaie italiennes, leurs emballages de bonbons etc.)

- Nous avons préparé cette année le voyage avec des exposés sur les temples, les thermes, les maisons. Ma collègue de l’autre établissement leur a fait effectuer des recherches sur les lieux que nous allions visiter : les places, les fontaines, les monuments etc. Je leur ai aussi passé des extraits de DVD et de cassette, que j’avais achetés à l’occasion de voyages précédents, pour leur montrer ce qu’ils allaient visiter.
A part cela, je leur ai distribué la semaine avant le départ le plan du centre de Rome et nous avons ensemble colorié les emplacements des monuments et sites que nous devions visiter le premier jour sur place, en mettant particulièrement en évidence le Vittoriano et la via del Corso, pour qu’ils puissent facilement se repérer. C’est toujours très efficace. .
Je leur ai aussi distribué une fiche avec le minimum d’italien utile (bonjour, au revoir, s’il vous plaît, combien, les nombres, merci... et comment se débarrasser des importuns ; je leur ai également expliqué comment se méfier des voleurs). Cela les amuse bien en général.

- Les carnets de voyage : le support est un cahier petit format de 48 pages (mais le voyage ne durait que 4 jours), identiques pour tous. Pendant 2 séances avant le départ, je leur fais remplir page par page un canevas préétabli : ex : page 1 : page de garde libre pour leur création , page 2 : jour1 : le voyage, page 3 : ma première photo de Rome. page4 : plan de Rome. Ils côchent en rouge l’hôtel, repèrent les monuments principaux) page 5 : la Rome baroque ( petite présentation de l’art baroque, de Le Bernin) page 6 : la place Navone (5 questions), page 7 : photos,... En fonction des visites, vous pouvez leur faire coller des documents, plans, photo d’aujourd’hui et reconstitution en vis à vis avec légende pour mieux se représenter le monde antique, schéma à compléter, petit questionnaire qui fixe le souvenir et invite à dépasser les apparences... Des pages régulièrement libres pour leurs photos (toujours commentées !), des anecdotes, impressions de la journée... 10 pages environ sont consacrées à une journée. A remplir sur place, le soir, ou chez eux : le plaisir et l’observation avant tout !. Le carnet n’est pas noté mais une expo est organisée avec les meilleurs. Certains sont des oeuvres d’art, richement ornés et calligraphiés !

- Avant le départ, je leur photocopie des extraits du Carnet de Voyage Hachette sur Rome, en fonction des lieux que nous allons visiter. Il s’agit de présentation avec questionnaire (je le recommande en particulier pour Ostie : les pages qui y sont consacrées permettent aux élèves de se promener librement dans Ostie tout en ayant "quelque chose à faire" ).
Ils doivent avoir toujours ce petit fascicule (4 feuilles recto-verso) plié dans la poche avec de quoi écrire. De plus, ils doivent avoir sur eux un petit carnet pour y prendre des notes sur les renseignements que nous leur donnons avant ou pendant les visites. .
Une fois rentrés, ils ont 3 semaines pour me remettre leur cahier de bord : ensemble de feuilles non quadrillées sur lesquelles ils font le compte rendu de leur voyage de façon chronologique, avec des remarques personnelles, des illustrations (travail personnel exigé : le traitement de texte par ordinateur est autorisé, mais le copié-collé de documents internet est proscrit, bien sûr). Ils doivent pour cela tenir compte de ce qui leur a été présenté au cours des visites guidées et utiliser leur petit fascicule à leur convenance (soit en l’intégrant à leur cahier, tel quel, soit en découpant des éléments, à conditions que les informations contenues soient préalablement recopiées dans le cahier de bord). Les illustrations doivent être légendées : il peut s’agir de photos, de cartes... ou de petits objets (billets d’entrée, papiers de bonbons italiens, menue monnaie d’euros italiens... à leur choix). .
Le cahier doit comporter une conclusion qui donne leur opinion personnelle argumentée. .
La couverture doit elle aussi être travaillée (type chemise cartonnée), avec des illustrations, des collages etc. .
L’ensemble est relié selon leurs possibilités : perforations et attaches parisiennes ou raphia, ruban... ou reliure ressort (grâce au matériel de technologie). .
L’aspect "artistique" et l’implication personnelle comptent presque autant dans l’évaluation que le contenu théorique. .
Les cahiers sont ensuite exposés quelque temps au CDI. .
Le professeur d’italien du lycée voisin a rédigé une fiche pratique et lexicale. .

- Nous sommes parés et commençons à préparer des jeux de piste pour rendre les visites plus vivantes.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Français-collège (liste de discussion des professeurs de français au collège) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres 2002-2009
Pour tout renseignement : Contact




Marie-Hélène Maillet

- Dernières publications :
[270] - Lectures pour nous
[192] - Préparer un voyage en Italie
[69] - Expressions imagées








contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip