banniere

L'espace visiteurs

[102] - Comment mieux rédiger

On trouve ici la dernière version des conseils pour améliorer sa copie à l’écrit.
Toutes les remarques collectées ici sont issues de la correction d’innombrables copies (!) ainsi que de remarques et conseils apportés par les colisitiers de Profs-L.
Cette synthèse reprend et modifie la synthèse n°18 que l’on trouvait sur Lettres.org. A noter également qu’il s’agit d’une synthèse qui évolue réguièrement. [Dernière modification : 06/11/2005]

 

I) PRESENTEZ MIEUX VOTRE COPIE

1) Aérez votre copie en laissant une marge suffisante (environ 7 cm ou 3-4 carreaux) et un cadre en tête de copie pour le professeur.
Sur les feuilles à petits carreaux, laissez une marge en haut et en bas.
N.B. : consigne inutile le jour de l’épreuve du baccalauréat.

2) Pour la ou les questions portant sur le corpus (première partie du devoir) :
Ne recopiez pas le libellé de la ou des questions.
S’il y a deux questions numérotez vos réponses et répondez dans l’ordre.
Sautez une ligne entre chaque question (s’il y en a plusieurs).

3) Séparez nettement la partie écriture par une ou deux lignes.
Spécifiez l’exercice choisi : « commentaire, dissertation, écriture d’invention ».

4) Dans la partie écriture, sautez une ligne :
Entre l’introduction et la première partie du devoir
Entre chaque grande partie du développement
Entre la dernière partie et la conclusion
N.B. Ces consignes peuvent ne pas valoir pour l’écriture d’invention.

5) Faites des paragraphes avec des alinéas, même dans les questions, mais ne mettez ni tirets ni astérisques.

6) Quand il n’y a plus assez de place sur la page en cours d’écriture, n’écrivez ni sur la page d’en face ni au bas de la copie, en dehors des lignes.

II) ADOPTEZ LES CODES D’ECRITURE

1) Soulignez le titre des œuvres (écrites ou picturales), quand elles sont envisagées globalement et le nom des journaux :
Ex : Le Rouge et le Noir ; Phosphore
N.B. : Dans un texte dactylographié, ces titres sont en italiques : Le Rouge et le Noir, Phosphore

2) Placez entre guillemets le titre d’un chapitre, d’un poème, d’un article.
Ex : « L’albatros »

3) Les citations se placent entre guillemets « ... » et non entre parenthèses (...).
La typographie française utilise des guillemets formés à chaque fois de deux chevrons. Préférez-les aux guillemets de ce type : "..."

4) N’utilisez pas d’abréviations (sauf l. pour ligne et v. pour vers)

5) Ecrivez les nombres en lettres sauf les dates et le numéro des lignes en référence du texte.
Ex : l.12 ; le 14 juillet 1789 ; les quatre adjectifs
N.B. à propos des abréviations pour les numéraux ordinaux :
« Premier » = 1er (1° signifie « primo »)
« Première » = 1re
« Second » = 2d (2° signifie « segundo »)
« Seconde » = 2de
« Deuxième (troisième..) » = 2e (3e...)

6) Évitez de couper les mots en fin de ligne. Si c’est indispensable ne coupez qu’entre deux syllabes, et au début du mot seulement. En cas de doute, allez à la ligne.
Ex : in-dispensable ou indis-pensable.

7) Ne commencez pas un mot en fin de page que vous termineriez sur la page suivante.

8) Ne placez pas de ponctuation en tout début de ligne (sauf pour ouvrir guillemets ou parenthèses).

9) Pour nommer l’auteur, considérez deux cas :
Si l’auteur est vivant, placez M. (pour Monsieur) (ou Mme, Mlle) devant son nom.
Ex : M. Pennac
S’il est mort, vous pouvez ne l’appeler que par son nom.
Ex : Balzac.

Le plus simple, si vous avez un doute, est de placer l’initiale de son prénom devant son nom.
Ex : J. Genet
N.B. : Ne l’appelez jamais par son prénom ni par des initiales.

III) SACHEZ EVITER QUELQUES FAUTES ET ERREURS

1) Veillez à ce que vos phrases possèdent un verbe conjugué à un temps personnel :
Ex : « Cet adjectif est à prendre au second degré. »
ou une principale :
Ex : « On note l’emploi du vous, ce qui paraît ironique de la part de l’auteur. »

2) Ne construisez pas de phrases qui contiennent « on » (3e p.s.) et « nous » (1re p.p.) pour désigner la même personne.
Ex : « Nous remarquons que l’auteur a raison et pour nous en convaincre, nous relevons... »

3) Faites la différence entre une interrogative directe qui se termine par un point d’interrogation et demande une inversion du sujet :
Ex : « Dans quelle mesure peut-on affirmer que le texte est en partie autobiographique  ? »
et une interrogative indirecte qui se termine par un point et ne demande pas d’inversion du sujet.
Ex : « On peut se demander dans quelle mesure le texte est en partie autobiographique. »

4) Veillez à la construction de ces deux verbes :
« se rappeler quelque chose »,
« se souvenir de quelque chose ».

5) Une négation à l’écrit se compose toujours de deux éléments :
« ne + pas » ; « ne + plus » ; « ne + jamais » ; « ne + que »...

6) Il faut écrire « s’il » (sinon, il y a un hiatus, c’est à dire rencontre de deux voyelles).

7) Attention à l’orthographe des mots suivants :
Absence ; ailleurs ; apercevoir ; au cours de ; avoir affaire à
Bouleverser
Cauchemar ; un champ lexical ; certes ; ils croient ;
Davantage ; développer ; discussion ; des fois ; dû, due, dus, dues, doigt
Etc.
Héros ; humoristique
Imagination ; intéressant
Langage
Malgré
Une opinion
De par... ; parallèle ; parmi ; partisan (fém. partisane) ; le public ; faire partie de ; prendre parti
Quant à
Rhétorique ; le rappel (nom) / il se rappelle (verbe)
Soi-disant ; le soutien ; spatial (spatio-temporel)
Un terme (= mot)
Vingt ; voire (= et même) ; volontiers ; vraisemblable.

8) Noter que les adjectifs numéraux cardinaux sont généralement invariables.
Ex : « les quatre auteurs »

9) Attention aux majuscules / minuscules pour les noms de pays (la France), ceux des peuples (les Français), et pour désigner la langue (le français).

10) Ne confondez pas :
« Isolement » (solitude) et « isolation » (d’une maison)
« Clore » (un chapitre) et « clôturer » (un terrain).
« Oppression » vient du verbe « opprimer » (et non d’oppresser).

IV) TENDEZ A UN REGISTRE PLUS SOUTENU

1) Utilisez « bien que (+ subj.) » et non ‘malgré + que’ jugé maladroit.

2) Utilisez « étant donné que » et non ‘vu que’ également maladroit.

3) Interdisez-vous les anglicismes quand ils ont un équivalent français :
Ex : remplacez « baser sur » par fonder sur
« stopper » par arrêter, finir, cesser
« stresser » par inquiéter, angoisser, énerver...
« réaliser » par prendre conscience

4) Proscrivez les régionalismes :
’Au plus’ se remplace par : « plus il parle, moins il comprend »
’De suite’ se remplace par « tout de suite ».

5) N’utilisez pas de vocabulaire familier :
Ex : un ’bouquin’ est un « livre » (et mieux encore un recueil, un ouvrage, un roman...)
’Rigolo’ est « plaisant », amusant, curieux...

6) Evitez de commencer une phrase par une conjonction de coordination.
Remplacez de la manière suivante :
’Mais’ par « Pourtant, Cependant, D’un autre côté... »
’Et’ par « De plus, Par ailleurs, En outre... »
’Donc’ par « Par conséquent... »
’Or’ par « Il n’en reste pas moins que, Cependant, Toutefois... »
’Car’ par « En effet, La cause en est... »

7) Il vaut mieux remplacer l’expression :
’Par contre’ par « en revanche »
’Au niveau de’ par « sur le plan de »
’Au final’ par « finalement »

8) Evitez les verbes avoir, être (sauf aux temps composés) dire, faire et l’expression il y a. Remplacez :
’Avoir’ par « posséder, révéler... »
’Être’ par « paraître, rester, demeurer, sembler... »
’Dire’ par « écrire, affirmer, prétendre, ajouter... »
’Faire’ par «  ? » (Verbe « à tout faire », équivalents innombrables)
’Il y a’ par « on remarque, on note... »

9) Évitez d’employer le « je » dans le commentaire ou la dissertation.
Préférez une tournure impersonnelle sinon employez « nous ».

10) Evitez l’usage du « nous » (C.O.I.) dans les constructions du type :
« l’auteur ’nous’ décrit », « il ’nous’ dépeint ». Cette structure est finalement plus pesante qu’élégante. Simplifiez en écrivant :
« l’auteur décrit », « il dépeint ».

V) EVITEZ LES ERREURS DE METHODE LES PLUS FREQUENTES

1) Ne vous contentez pas de répondre aux questions en faisant des listes. Il faut tout rédiger.

2) N’amorcez pas une réponse par un oui ou un non. Pensez à introduire et conclure les réponses aux questions qui précèdent le corpus.

3) Dans la dissertation ou le commentaire, n’annoncez jamais vos grandes parties par des titres. Rédigez des phrases d’introduction ou de transition.

4) Dans un commentaire, n’introduisez jamais l’extrait étudié en employant un démonstratif : « Dans ’cet’ extrait ». Tant que celui-ci n’a pas été présenté, vous ne pouvez en parler comme s’il était déjà connu du lecteur.
Ecrivez : « Dans un extrait.../ Nous verrons un extrait de... » etc.

5) Commentez un texte en employant le présent et non le futur (sauf en de rares occasions).

6) N’écrivez pas « l’auteur cite ». L’auteur ne « cite » pas (sauf s’il reprend la parole d’un autre), l’auteur « écrit » et c’est l’élève qui le cite.

7) Ne commencez jamais votre conclusion par des expressions comme « en conclusion » ou « pour conclure ».
La mise en page suffit à faire comprendre qu’il s’agit de la conclusion.

VI) PRESENTEZ ELEGAMMENT VOS CITATIONS

1) Ne vous contentez pas de donner les lignes en référence du texte, citez le texte.
Le correcteur n’est pas censé faire la recherche des citations à votre place.

2) Classez grammaticalement ou thématiquement tout relevé d’expressions.

3) Limitez vos listes de citations à trois mots ou expressions sinon la phrase paraît lourde.

4) Intégrez vos citations dans le commentaire.

5) Ne terminez pas une énumération par des points de suspension ou un « etc. ». Il faut clore toute liste.
Ex : « Ainsi, nous relevons des adjectifs de couleurs vives comme le rouge, le vert perroquet ou encore le jaune canari. »

6) Ne tronquez pas une citation si cela doit aboutir à une phrase dont on ne saisit pas le sens.
Ex : « Le second...pas » devient « le second jour [...], elle n’y alla pas ».

7) Placez entre crochets un élément superflu dont l’absence ne nuit pas à la compréhension du texte.

8) Pour mettre un mot en valeur dans une citation, il ne suffit pas de souligner d’un trait ce mot (cela s’accepte pour les sonorités). Il convient de l’extraire et d’expliquer dans une phrase en quoi il est intéressant.
Ex : « Dans le passage, l’auteur évoque différentes couleurs comme « le rouge, le vert pastel ou le jaune canari ». La référence au « vert pastel » constitue une exception dans cette description. »


Ce document correspond à la synthèse de contributions de collègues professeurs de lettres échangées sur la liste de discussion Profs-L ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Ce texte est protégé par la législation en vigueur. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, il est protégé par les droits d’auteur en vigueur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.




Corinne Durand Degranges

Professeur certifiée de lettres modernes au collège Jeanne d’Arc à Apt. Elle a travaillé comme pigiste pour le magazine Phosphore, a coécrit La Nouvelle Grammaire du collège (Magnard, 2007) et Le Jardin des lettres 6e et 5e (Magnard 2009, 2010). Elle fait partie de l’équipe de professeurs bénévoles de WebLettres.



- Dernières publications :
[478] - Dénoncer les travers de la société
[466] - Un animal pour représenter une idée
[1093] - Recherche sur le mot cauchie
[451] - Photo urbaine
[426] - Les sentiments parent-enfant









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip