WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste français-collège


Article : [72] - Insultes vieillies


dimanche 9 décembre 2007

Par Catherine Briat

Il s’agissait de trouver des insultes vieillies, dans le cadre d’un exercice d’écriture en classe de 3e autour du thème du conflit.
Synthèse mise en ligne par Catherine Briat.

  Bachibouzouk
  Baderne
  Baltringue
  Bélître
  Bigorniaud
  Bigote
  Brigand
  Brindezingue
  Butor
  Butor de pied-plat ridicule !
  Cacochyme !
  Cagot (qui n’est rien d’autre qu’un tartufe !)
  Cave
  Cocotte
  Coquin
  Corniaud !
  Couillon
  Crapule
  Cuistre
  Damelot
  Drôle
  Escogriffe
  Espèce d’ébeusillé (charentais)
  Face de rat
  Faquin
  Fol dingo
  Foutriquet
  Galapiat
  Galopin
  Gibier de potence
  Goujat
  Gourdasse
  Gourgandine
  Gredin
  Harpie
  Hors ça qu’on poursuive ces coquins de pieds plats qui viennent encanailler nos illustres débats.
  Jarnicoton
  Jean-foutre
  Malappris
  Malotru
  Manant
  Maraud
  Marin d’eau douce
  Maroufle
  Mégère
  M’en vais t’écornifler, moi.
  Mijaurée
  Mirmidon
  Mordious
  Olibrius
  Paltoquet
  Pendard
  Péronelle
  Pisse-froid
  Pistolet (une sorte d’olibrius !)
  Pourceau d’Epicure
  Rustre
  Sacripant
  Sagouin
  Saltimbanque
  Scélérat
  Suborneur
  Sybaryte
  Traînée
  Tronche de cake
  Valetudinaire
  Va-nu-pieds
  Vaurien
  Vertuchou cette valetaille de mots bas donnaient pourtant du sel à des discours trop plats !
  Vieille taupe
  Vil coquin
  Vil faquin
  Vipère
  Virago

Créations spontanées de nos colistiers

  Marc-Antoine SCHLOESING
« Oh oh ! on me provoque juste avant la fin de semaine ?
Mais attendez ! Croyez pas vous jouer de la vielle baderne. Le barbon a encore de la réserve ! ni andouille, ni arsouille, juste un peu atrabilaire, je ne joue pas les aigrefins, ni les antéchrist, et sans plus de discours amphigouriques je vous lâche mes dernières trouvailles car je ne suis ni avaricieux, ni grippe-sous, encore moins ladre ou rapiat ! Tous les avortons ou nabots, jargoneurs ou baratineurs, les barbeaux, les barbouzes sont sans doute tous un peu braques ou carrément toqués. Les chiffes-moles et les poltrons, trop couards, eux, pour répondre ! Je préfère encore les béotiens, les cambrousards et autres cul-terreux avec leurs grosses dondons et leur bourricots de lardons ! »

  Marc-Antoine SCHLOESING
« Je ne sais si tous ces jolis mots serviront à des rimailleurs mais il y a de quoi faire un beau tableau pour les gribouilleurs et les barbouilleurs !
Et foin des pisse-vinaigres ! sus aux Dipsodes ! »

  Marc-Antoine SCHLOESING
« Maritorne ! ( c’est une souillon !), fripons, marauds et autres ostrogoths, tous outrecuidants et pharisiens ! Ces fats ne sont que m’as-tu-vu, fripouilles, mariols et marlous ! Tous se prennent pour des matafs, des mauvais anges, mais ils ne sont qu’homoncules ( homuncules), grande perches, mauviettes qui font les zouaves ! ils filent doux devant leurs matrones, leurs marâtres, toutes hommasses, et se trouvent bien maris devant elles quand elles ne sont pas péronelles, voire carrément perruches ! les plus modernes seront crapules, escrocs, pitres, zozos, parfois mauviettes. Tous ces fumiers, de sacrés Vilains ! »

Pistes

  ALGOUD A., Haddock illustré.

  BRASSENS G., « La ronde des jurons », qui propose un joli florilège.

  MOLIERE, L’Avare avec la dispute entre la Flèche et Harpagon.

  MOLIERE, Le Malade imaginaire
Acte I scène 1 du malade imaginaire de Molière : benêt, fou fieffé, carogne, bec cornu, pendard, gueux, bélître...

  MOLIERE, Le Médecin malgré lui
Martine à Sganarelle (/Le Médecin malgré lui/, Acte I scène I) :
Traître, insolent, trompeur, lâche, coquin, pendard, gueux, bélître,
fripon, maraud, voleur..."
Elle l’a auparavant traité d’ivrogne et de sac à vin.

  RABELAIS, Gargantua : les insultes des fouaciers de Lerné (chapitre XXV).

  ROSTAND E. de,Cyrano de Bergerac
Maraud , faquin , butor de pied plat ridicule ! dit le Vicomte à Cyrano ...
Le fameux :
"Le marquis : Faquin, butor de pieds plats ridicule !
Cyrano : Ah ? et moi Cyrano Hercule de Bergerac."

  Pour les latinistes, un petit opuscule :
How to insult, abuse & insinuate in classical latin, de M. Lovric & N.D. Mardas, chez Ebury Press, London, 1998. ISBN 0-09-186445-3
Citations en latin, traduction en anglais.
Du classique « stulte » au « mulier nigris dignissima barris », tout le monde en prend pour son grade...


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Français-collège (liste de discussion des professeurs de français au collège) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Catherine Briat :

[454] - Discrimination raciale

[438] - Listes de mots thématiques

[435] - Regards sur le monde contemporain

[1 000] - Romans et grossesse

[359] - Quitter le monde de l’enfance



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[491] - L’esprit de la réforme

[490] - Codes secrets et énigmes

[489] - La chanson engagée en 3ème



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018 
Positive SSL