WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [550] - L’Aide individualis√©e en d√©but d’ann√©e


jeudi 27 décembre 2007

Par Catherine Baldous , Par Marie Rebeille-Borgella

Il s’agissait de trouver des suggestions pour animer l’heure d’aide individualis√©e en d√©but d’ann√©e, dans les trois premi√®res semaines, avant les r√©sultats des √©valuations diagnostiques communes √† toutes les classes souvent mises en place dans les √©tablissements.
Synthèse mise en ligne par Valentine Dussert.
Derni√®re modification le 21 ao√Ľt 2008 par Valentine Dussert.

Faire connaissance

  Chercher √† mieux conna√ģtre les √©l√®ves, les faire parler, leur demander ce qui les g√™ne ou les inqui√®te le plus, afin qu’ils comprennent que cette heure est une offre d’aide et non une punition ; les th√®mes de travail se d√©gagent tr√®s vite (cela peut se faire de mille mani√®res, √† l’√©crit ou √† l’oral).
  On peut utiliser le « questionnaire de Proust » (plus ou moins am√©nag√©, simplifi√© et adapt√©) : le r√©sultat est en g√©n√©ral positif ; pass√©e la surprise, les √©l√®ves se pr√™tent au jeu et appr√©cient cet exercice original. On peut lire et expliquer ensemble le questionnaire (oui, les gar√ßons peuvent appr√©cier une qualit√© chez un homme...) puis chacun r√©pond le plus honn√™tement possible ; ils peuvent ensuite r√©diger leur portrait en utilisant les r√©ponses. Ainsi ils produisent sans trop y penser une page r√©dig√©e, ce qui permet de rep√©rer leurs difficult√©s, et aussi des les d√©couvrir vraiment (ils sont en g√©n√©ral tr√®s sinc√®res et on retrouve souvent au fil de l’ann√©e ce que l’on a lu...). Il peut √™tre int√©ressant aussi de faire lire les r√©ponses √† ce questionnaire donn√©es par des √©crivains ; celles de Marguerite Yourcenar sont particuli√®rement int√©ressantes.
  On peut aussi faire r√©diger un texte sur le th√®me du « Si j’√©tais... », en s’appuyant √©ventuellement sur des exemples litt√©raires : MARIE-NO√čL, « Si j’√©tais plante... » dans Notes intimes ; Pierre DESPROGES, « Si j’√©tais Dieu » ; Catherine RIHOIT, « Ah, si j’√©tais !... » ; et, tout √† fait r√©cent, Jacques A. BERTRAND, « Inventaire » dans Le Dictionnaire des Papous dans la t√™te. Bonne introduction au fait litt√©raire et fa√ßon int√©ressante de d√©couvrir (un peu) les √©l√®ves.
  On peut encore donner √† lire une page de mini-biographies, comme celles que l’on trouve √† la fin des manuels de litt√©rature, puis demander aux √©l√®ves d’√©crire leur propre biographie, comme si c’√©tait celle de quelqu’un d’autre, jusqu’√† leur √Ęge actuel. On ne v√©rifiera pas l’authenticit√© des informations, et la fiction n’est donc pas interdite... mais souvent, √† la fin du cours, un √©l√®ve vient dire : « vous savez, c’est vrai tout ce que j’ai dit ! ». Cet exercice d’√©crire vise surtout √† leur faire prendre de la distance par rapport √† leur propre histoire.
  Afin de faire plus ample connaissance avec les √©l√®ves, et qu’eux-m√™mes apprennent √† se conna√ģtre entre eux, on peut utiliser l’exercice du photolangage pour l’expression orale. On leur propose toute une s√©rie de photographies collect√©es dans des magazines, chacun en choisit deux comme support de sa pr√©sentation, l’une devant le repr√©senter en tant qu’individu (ou en tant qu’√©l√®ve) et l’autre cens√©e repr√©senter sa vision du cours de fran√ßais en g√©n√©ral. Chacun prend donc la parole √† son tour (le professeur aussi) et montre au groupe les photos choisies en les accompagnant des commentaires qu’il juge utiles... Cela peut para√ģtre saugrenu, mais les √©l√®ves y trouvent un r√©el int√©r√™t, et m√™me les plus timides se prennent au « jeu ». Cela donne au professeur des informations de toutes sortes sur leur niveau d’expression, leurs attentes, leurs difficult√©s.
  On peut enfin leur poser une question comme « Y a-t-il quelque chose (quoi que ce soit) que vous n’avez pas et que vous aimeriez beaucoup avoir (m√™me si c’est impossible) ? Pr√©cisez. ». On re√ßoit parfois des r√©ponses √©tonnantes et tr√®s √©clairantes. Promesse absolue est faite que personne en dehors du professeur ne lira leur r√©ponse, qu’il n’est d’ailleurs pas obligatoire de donner. La majorit√© des √©l√®ves r√©pond avec une grande sinc√©rit√©. Cela permet de demander une r√©daction un peu d√©velopp√©e. Une autre question, plus banale : demander √† chacun son principal d√©faut et sa principale qualit√© selon lui/elle et selon les autres.

Faire des exercices

  Rappel des r√®gles d’orthographe usuel, conjugaisons, valeur des temps... pour faire le point en distribuant des outils (liste des r√®gles) et pouvoir ensuite focaliser son attention sur les autres points de l’√©valuation commune.
  Pour des exercices, voir les sites du CCDMD et le Cours autodidactique de fran√ßais √©crit.
  Faire de la m√©thodologie : faire venir tous les √©l√®ves √† une ou deux s√©ances au d√©but de l’ann√©e (en groupes de 8 maximum) afin de travailler sur la lecture des consignes - c’est loin d’√™tre inutile, m√™me pour les √©l√®ves s√©rieux et travailleurs dont les m√©thodes ne sont jamais vraiment au point. Au cours de l’ann√©e, on peut continuer avec les m√™mes groupes - ainsi tous les √©l√®ves viennent.

Ressources

  Rappel : Texte du B.O. d√©finissant l’Aide Individualis√©e.
  La revue NRP Lyc√©e propose de nombreuses s√©ances d’aide individualis√©e et de modules « cl√© en main ».
  Sur WebLettres, dans les « Cours et s√©quences », on trouvera plusieurs ressources pour l’aide individualis√©e.
  Voir aussi la synth√®se WebLettres n°214, Comment occuper la premi√®re heure de l’ann√©e en Seconde ?.

Compl√©ment : favoriser l’oral en AI

  Il existe un exercice √† partir de photos, issues de paysages, de sports, d’animaux, de revues... on en propose un nombre important et chaque √©l√®ve se doit d’en choisir une qu’il pr√©sente comme il le souhaite. Cela d√©bloque souvent la parole et en AI c’est tout √† fait g√©rable.
  On peut travailler les exercices de th√©√Ętre d’improvisation du genre « le gardien de but » (voir une mine d’exercices sur le site Dramaticon).
  On peut proposer des exercices de « mise en voix » comme ils se pratiquent pour une option th√©√Ętre, par exemple ou des exercices ponctuels : des com√©diens intervenant en cours avant un spectacle avaient choisi quelques r√©pliques tr√®s courtes (du Roi Lear en l’occurrence), qu’il fallait crier alors que le reste du groupe faisait du bruit ; cela oblige √† d√©passer son appr√©hension et permet un √©chauffement physique. Puis il s’agissait de faire entendre, pos√©ment mais √† voix forte les m√™mes r√©pliques, pour travailler les diff√©rentes possibilit√©s de sens sans le dire aux √©l√®ves ; au bout d’un quart d’heure, tout le monde savait les quelques mots qu’il avait √† dire et proposait spontan√©ment des « interpr√©tations » diff√©rentes. Il peut √™tre judicieux aussi de sortir de la salle de classe traditionnelle et d’aller dans une pi√®ce vide o√Ļ les √©l√®ves peuvent et doivent bouger. D’autres petits exercices peuvent √™tre envisag√©s, comme faire une ronde et passer un pr√©nom d’un √©l√®ve √† l’autre en compliquant avec des changements de sens quand on tape dans les mains par exemple. Il y a aussi, mais c’est plus difficile, un travail de mime √† partir d’une concentration sur une √©motion, la col√®re, la joie... en fixant comme par un arr√™t sur image le corps.
  Il existe des exercices basiques mais assez ludiques qui permettent, en introduction de s√©ance par exemple, de d√©bloquer m√™me les plus timides (et parfois de r√©v√©ler des personnalit√©s cach√©es) : proposer une liste de virelangues (les √©l√®ves parcourent la liste, puis choisissent un virelangue que tout le monde devra redire √† son tour) et un document sur le jeu des adverbes : chaque √©l√®ve doit √† tour de r√īle dire la m√™me phrase (choisir une phrase un peu farfelue rend l’exercice plus int√©ressant) d’une certaine mani√®re, et les autres doivent deviner quelle est cette mani√®re (tristement, en b√©gayant, avec l’accent anglais, etc.). Apr√®s, on peut passer √† des exercices plus s√©rieux, mais pour d√©bloquer les √©l√®ves, √ßa marche tr√®s bien.


Ce document constitue une synth√®se d’√©changes ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lyc√©e) ou en priv√©, suite √† une demande initiale post√©e sur cette m√™me liste. Cette compilation a √©t√© r√©alis√©e par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni √† titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est prot√©g√© par la l√©gislation en vigueur en mati√®re de droits d’auteur. Toute rediffusion √† des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Catherine Baldous :

[1 165] - Lectures cursives avec La Princesse de Clèves

[1 151] - Prison pour femmes

[1 150] - Inégalités Homme/ Femme

[1 118] - Geste en cuisine

[961] - La repr√©sentation du pouvoir dans le th√©√Ętre contemporain


,

- Dernières publications de Marie Rebeille-Borgella :

[550] - L’Aide individualis√©e en d√©but d’ann√©e



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 205] - Les manipulations grammaticales

[1 204] - Le travail comme émancipation

[1 203] - Inciter à la lecture



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2024 
Positive SSL