banniere

Les notes de lecture

 

fleche Les souvenirs du dictionnaire

Camille Laurens, Tissé par mille
Gallimard, collection Blanche, 2008

tiss.jpg Dans la lignée de ses deux ouvrages précédents, Quelques-uns (P.O.L, 1999) et Le grain des mots (recueil de chroniques parues dans L’Humanité, P.O.L, 2003), c’est à une exploration de la matérialité du langage que nous convie Camille Laurens, dans ce recueil qui rassemble les chroniques radio écrites pour France Culture et diffusées en 2006. Ceux qui avaient apprécié l’acuité du regard et l’érudition littéraire de cet auteur trouveront dans Tissé par mille (titre emprunté à un poème de Mallarmé évoquant le « tissu » des mots et du langage) une démarche similaire : une série de chroniques, chacune portant sur un mot d’usage courant, livrant une analyse tour à tour rigoureuse ou fantaisiste de son étymologie, de ses différents sens, de ses connotations, émaillée de citations et références littéraires très diverses.
Camille Laurens résume ainsi sa démarche : « Je suis comme les gens qui disent : l’année dernière on a fait le Mexique, cette année on fait l’Amazonie. Sauf que moi, j’arpente le dictionnaire : ça coûte moins cher, on y reste aussi longtemps qu’on le souhaite, et on a des souvenirs pour la vie, tandis que les autres, avec leur poncho déteint, ils ont l’air fin. » ( 224, « Faire »).
À l’origine écrits pour être entendus à la radio, les textes « sonnent » davantage que dans les ouvrages précédents, témoignant d’un travail plus approfondi sur la langue, les sonorités, les jeux de mots (en particulier pour la chute) et se rapprochent du travail poétique d’un Francis Ponge, à qui l’auteur fait référence dans la chronique du mot « Œuf ». La jubilation de l’auteur est palpable par l’œil autant que par l’oreille, par exemple pour le mot « joug » : « Le lien conjugal a d’abord été joute amoureuse, le joug ne pesait rien : on était subjugué. Avec le temps cependant, il a fallu conjuguer plaisir et réalité, conjuguer individualisme et sens du bien commun. Le joug est un mélange de je et de nous, dont le g muet signale discrètement l’éternel non-dit du couple ; le mariage se conjugue toujours à l’imparfait. » (p 81).
Chaque texte est aussi une brillante démonstration de ce qu’est la culture littéraire : Camille Laurens, qui interroge le sens des mots, n’est pas seule : avec elle, Racine, Pascal, Rousseau, Baudelaire, Perec font entendre leur voix au fil de citations connues ou méconnues.
Le professeur de français pourra utiliser avec profit ce genre de chroniques pour montrer l’étendue du champ sémantique d’un mot, ses connotations, sa famille, mais surtout les possibilités infinies de jeu sur les sens et les sonorités, en particulier sur des mots-clés du vocabulaire littéraire, comme « texte » ou « roman ». Ces textes peuvent servir de support pour l’écriture d’imitation, avec l’aide d’un dictionnaire : des lycéens choisissent un mot et expliquent dans un texte autobiographique ce qu’il signifie pour eux en puisant dans leur expérience personnelle.
Mais la première vertu de cet ensemble, c’est qu’il me paraît propre à transmettre aux élèves l’amour des mots, de leur matérialité, en montrant toute la richesse sentimentale et lexicale qu’ils véhiculent, invisibles dans leur utilisation quotidienne. À l’heure où nos élèves emploient certains mots à tort et à travers, où ils attachent une importance excessive à d’autres, mais aussi à l’heure où leurs trouvailles lexicales nous procurent bonnes ou mauvaises surprises, il est certainement opportun de rappeler que la langue recèle plus de possibilités et d’imaginaire qu'ils ne le croient. Oui, il est opportun de leur rappeler que manier la langue, ce n'est pas seulement manier syntaxe ou orthographe, c'est aussi manipuler sens et son, afin de rencontrer les mots « comme on rencontre quelqu’un » (préface de Quelques-uns, P.O.L, 1999) et de (re)découvrir la richesse de la langue.

Kareen Lahana - 11 mai 2008



Commentaire

  • Par Filiplomb (éditeur) - 12/05/2008
    Je n'ai pas eu l'occasion d'entendre ces chroniques mais votre compte rendu donne envie d'y plonger ! :-)))
    [http://www.filaplomb.fr/catalogue]

Ajouter un commentaire...

 
Votre nom [Respect de la vie privée]
Votre adresse mail [Confidentialité]  *   
Recopier le code de sécurité * 

Fil rss de la catégorie Le fil RSS de la catégorie


contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Faire un lien - WebLettres sur Twitter


© WebLettres 2002-2017