WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [1 173] - Comment enseigner à distance ?


dimanche 22 mars 2020

Par Murielle Taïeb

Il s’agissait d’échanger sur les solutions trouvées afin d’assurer au mieux les cours à distance auprès des lycéens.

Pronote

  « Pour ma part, je compte utiliser Pronote : contenu du cours, espace élèves pour le dépôt des copies, discussions... »
  « Pronote, oui. Je n’aime pas beaucoup ce programme. Ne serait-ce que parce que le volume des documents que l’on peut y déposer (et j’en ai déposé déjà beaucoup pour mes classes de 1ère) est assez limité. »
  « Je passerai pour ma part par Éclat et Pronote en leur demandant de lire l’œuvre cursive qui devait être lue pendant les vacances (!) et je vais leur proposer des fiches de travail thématiques pour en rendre compte : structure, personnages, thèmes... Ils pourront aussi me faire un petit bilan personnel de l’oral blanc, qui venait de se dérouler, à l’écrit, en listant leurs atouts et difficultés. Je vais donner le commentaire prévu pour le bac blanc à l’écrit, sur un texte peu travaillé. Cela fera bien plus de possibilités de travail que des documents qui n’ont rien à voir avec le cours, et que la majeure partie des élèves ne pourra pas gérer. Il sera toujours possible d’utiliser la classe virtuelle si cela se prolonge. Le problème est plutôt les 2ndes qui auront plus de mal à travailler seuls, même pour ceux qui le voudront... »
  « Ce qui fonctionne encore est Pronote, nous remplissons le cahier de textes. Nous nous attendons à ce que la première semaine, il y ait peu d’élèves au travail. Nous avons décidé de faire lire, remplir le carnet de lecture, nous donnons des exercices en ligne sur "Le Livre scolaire", faisons écouter des podcasts. Même si tout cela va durer longtemps, nous prenons le parti de donner plutôt des révisions, sauf pour les premières. »

"Ma classe à la maison" du CNED

https://www.tice-education.fr/tous-les-articles-er-ressources/gestion-de-cours/1388-coronavirus-covid-19-ma-classe-a-la-maison-la-plateforme-gratuite-du-cned-pour-assurer-la-continuite-pedagogique

  « Cela fonctionne très bien, on nous voit, on nous entend, on peut demander la parole, répondre, etc. »
  « Nous venons de faire un test de "ma classe à ma maison" avec plus de 20 collègues, ça demande quand même des réglages pour l’utiliser ! Trop de paroles qui se chevauchent, et à chaque fois que quelqu’un parle (ou si le micro capte simplement un son), la vidéo vient sur lui. Du coup, l’image change sans arrêt, c’est épuisant à regarder, le son est... peu agréable, selon la connexion de ceux qui parlent... On peut aussi utiliser son propre téléphone au lieu du micro de son ordinateur : il suffit de composer le numéro de téléphone qui est indiqué (+ un n° de login sur son clavier), ça améliore le son. Il est possible de couper la parole de tous (donc de faire un cours magistral...), mais nous n’avons pas encore trouvé comment "donner la parole" à un élève qui la demande (il y a un onglet pour la demander). Si quelqu’un a trouvé le "truc", ça m’intéresse ! On peut aussi partager un document sur l’écran (du coup on ne voit plus les visages), et ensuite l’utiliser comme un diaporama que l’on commenterait en classe. »
  « Il faut aller sur lycee.cned.fr Ensuite se créer un compte pour avoir sa classe virtuelle, cela génère un lien qu’il faut transmettre aux élèves concernées et ils créent leur compte élève de leur côté pour participer. C’est très complet comme outil ! »
  « Voici les consignes de notre collègue responsable du réseau informatique pour se connecter à la classe virtuelle sur le site du CNED. C’est assez facile. Une fois la classe créée, vous pouvez envoyer le lien (en le copiant-collant) à vos élèves, sur l’ENT de votre classe par exemple. Eux le copient dans leur navigateur, et le tour est joué. En revanche, de ce fait, n’importe qui a cette adresse et peut se connecter, par exemple des amis d’autres classes, s’ils ont envie de s’amuser !
  "L’outil la « classe virtuelle » du CNED permet de faire de la visioconférence en partageant de la vidéo en direct et de l’audio avec une classe. Il y a des fonctions de partage de dossier, de chat, de tableau blanc, de levée de main. Après s’être inscrit avec son adresse académique : vous créez une « classe virtuelle » le site vous fournit un lien en tant que « modérateur » = « professeur » et un lien en tant que « participant » = « Ã©lève »."

ENT (Etablissement Numérique de Travail)

  « Pour la préparation de ma séance de demain, j’ai déposé un fichier et enregistré vocalement les consignes de travail dans mon "classeur pédagogique", "créer une activité", sur l’ENT. Pour ce qui est de la diffusion de ces activités, les paramètres sont pré-enregistrés (classes, élèves, parents...). »
  « J’ai quand même plusieurs élèves qui n’ont pas d’ordinateurs. Pour ma part je leur envoie des fichiers audio sur l’ENT de toutes les explications. Je me suis assurée qu’ils fonctionneraient en binôme pour que tout le monde les ait d’une manière ou d’une autre. »

Google Drive

  « De mon côté, pour demain, je pensais partager avec mes élèves de 1ère le texte que nous devons étudier sur le Drive, leur proposer d’ajouter leurs "commentaires". Si ce sont des propositions d’analyse, je les laisse si elles sont justes, et les corrige si elles sont fausses. J’ai peur cependant que ça ne fasse beaucoup de commentaires sur quelques lignes de texte et que la marge des commentaires devienne illisible... »
  « En effet, la seule solution reste GOOGLE en lien avec l’éducation. Si votre établissement n’a pas demandé d’adresses professionnelles pour les enseignants et les élèves, demandez-le-lui. Sinon, il faut le créer vous-même. Grâce à Google vous avez CLASSROOM, avec accès à un chat et même une audio/vidéo conférence à 250 personnes maximum. »

Autres outils

  « Je vais utiliser pour les deux semaines à venir le système d’écriture collaborative de Framapad : je donne les consignes de lecture ou d’exercices par mail et j’ai constitué vendredi avec eux des groupes de travail dans lesquels ils se donnent rdv pour répondre en groupe... travail évalué et je peux intervenir par le biais du clavier comme dans le cadre d’un travail en classe. Ensuite, je vais m’essayer à activepresenter ou screecast o matic pour gérer les "corrections" de lecture linéaire (enregistrement de ma voix et de mon écran d’ordi) comme sur le tableau. Enfin, je compte surfer sur Youtube pour faire la liste des ressources vidéo que des collègues mettent en ligne depuis quelques années (histoire littéraire, grammaire, etc.). Et cet après-midi, nous avons rendez-vous en ligne avec quelques collègues pour apprendre à utiliser la visioconférence... »
  « Pour les premières, les élèves ont eu l’idée de nous inviter toutes et tous dans un groupe sur Discord. Nous aurons, quand les élèves s’y seront connectés, la possibilité de faire des explications dans un salon vocal ou écrit. Nous devrons leur faire confiance pour les devoirs en temps limité. Nous comptons deux fois plus de temps pour réaliser les exercices. »
  "Via" pour un outil officiel autrement une plateforme de jeux que les élèves connaissent "Discord"... attention, si vous essayez Discord, pensez à couper le micro quand vous n’en avez pas besoin !
  « Un logiciel libre de droit et facile d’emploi :
https://framatalk.org/accueil/fr/ »
  « Utilisez classroom avec meet et Hangouts via Google. »
  « Personnellement, j’utilise Discord avec ma classe de première. Nous avons fait un cours en réunion vocale ce matin et ça s’est très bien passé. L’élève a créé un compte très clair, avec planning, bot pour supprimer les propos déplacés (et les messages écrits tout en majuscules) ... Et dans le même temps, cet après-midi, un collègue de physique avait prévu un cours dans le cadre d’une classe-cned. Quelqu’un a donné le mot de passe à des "intrus" qui se sont invités et ont d’abord perturbé le cours puis insulté l’enseignant... »

Nos appréhensions

  « Plus généralement, la situation me pose problème parce que je sais très bien que, ces documents, tous les élèves ne les lisent pas et que, même ceux qui les liront, auront du mal à en faire tout leur profit sans nous. »
  « Nous devons être vigilants avec internet, la protection de nos données. »

Les avantages

  « Je sens qu’on va apprendre à maîtriser d’autres outils, c’est une bonne chose ! Voyons aussi, un peu, le côté positif de ces mesures ! »
  « Nous sommes vraiment pour le coup dans « l’innovation pédagogique » ! »

En guise de conclusion...

« Comme le disait une de mes collègues cet après-midi, à circonstances exceptionnelles, réponses exceptionnelles... »


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Profs-L (liste de discussion des professeurs de lettres de lycée) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact

- Dernières publications de Murielle Taïeb :

[1 175] - Films sur le sport

[1 173] - Comment enseigner à distance ?

[1 169] - Lecture cursive avec La Machine infernale

[1 168] - Poèmes adaptés en chansons

[1 667] - L’explication linéaire



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 175] - Films sur le sport

[1 174] - Choix d’une édition des Fleurs du Mal

[1 173] - Comment enseigner à distance ?



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2020 
Positive SSL