banniere

L'espace visiteurs

[104] - Liberté d’expression

Il s’agissait de trouver des textes et oeuvres intégrales (théâtre, romans, essais, articles de presse, cinéma...) sur le thème de la liberté d’expression à toutes les époques et dans tous les pays. Liberté d’expression mais aussi ses limites : jusqu’où va cette liberté et quand franchit-on les limites ? Lesquelles ?

 

- Au départ, j’ai, bien sûr, pensé à Voltaire et aux approches de la censure (procès de Baudelaire et Flaubert, livres interdits, Rushdie, le site Autodafé...). Mais je voulais sortir des sentiers battus.

Réponses reçues

Références littéraires
- BALZAC, Illusions perdues où l’on découvre comment et à quel point l’expression littéraire ou journalistique est tributaire de la vie socio-économique.
- BEAUMARCHAIS, Le Mariage de Figaro, le « Monologue de Figaro » (V, 3).
- Réflexion sur le pouvoir du langage : Lewis CARROLL : dialogue de Humpty Dumpty avec Alice : "lorsque moi j’emploie un mot" ;
- CHATEAUBRIAND, Mémoires d’Outre-Tombe XXXII, 8 sur les ordonnances sur la presse du 25 juillet 1830 à l’origine de la Révolution de 1830.
- DIDEROT, Lettre sur le commerce de la librairie
- Maurice GARÇON, Plaidoyer contre la censure (chez J.J. Pauvert)
- Des textes de loi française sur la liberté d’expression depuis 1789 (notamment une longue discussion avec les élèves sur la loi GAYSSOT qui condamne les révisionnistes + lecture d’articles du Monde, Libération et Nouvel Observateur)
- HUGO, préface sur Marion Delorme
- LA ROCHEFOUCAUD, Maximes
- Pierre MERTENS et sa "Question royale", censurée.
- Georges MONOIS, Censure et culture sous l’ancien régime. On trouve sur la toile un long extrait du magazine Lire (je crois) : très intéressant et cela montre la complicité de la Librairie dirigée par Malesherbes
- Taslima NASREEN, un texte paru dans Libération en 1996. Je trouve qu’il pose très concrètement le problème que vous traitez, dans un coin du monde où cela ne s’est guère arrangé.
- Dialogues, Rousseau juge de Jean-Jacques où ROUSSEAU montre comment ses ennemis l’empêchent de communiquer, de publier quoi que ce soit, voire d’écrire !
- SAUSSURE "le mot chien n’a jamais mordu"...
- SPINOZA, extrait du Traité théologico-politique
- Des extraits de textes trouvés dans un catalogue d’exposition Censure, de la bible aux larmes d’Eros

Faits de société
- Le prof de français, censuré, arrêté, pour avoir fait lire Le grand Cahier dans une ville du nord de la France

Pistes de travail

Dans une séquence sur la censure au XVIIIe siècle, je demande aux élèves de premières de lire au choix :
- BRADBURY, Fahrenheit 451 (pas très original mais incontournable),
- KADARE, Le Palais des rêves pose plutôt le problème de la liberté de penser.
- James MORROW, Cité de Vérité (Biblio Gallimard). Ce roman imagine une utopie totalitaire dans laquelle le dogme de la Vérité est imposé à tous. L’intrigue bâtie sur le modèle de Fahrenheit 451 (prise de conscience d’un agent de l’État, rébellion et dissidence) développe les conséquences qu’entraîne cette loi de la vérité : plus d’art, plus de religion, plus de publicité... Une pensée unique et cartésienne.

J’ai travaillé l’an passé sur l’argumentation par l’image dans une campagne de pub pour Reporters sans frontières qui présentait des journalistes très médiatiques (C. Ockrent, G. Durant...mais sont ils aussi connus en Belgique ?) assassinés et suggérait que l’information reste à défendre. Séance fort intéressante, trouve-t- on encore ces pubs dans la presse ?

Quelques réflexions « en vrac » :
- Un ouvrage peut-il nuire à la jeunesse exemple : Suicide, mode d’emploi
- la question de l’autocensure
- l’affaire Renaud CAMUS et la publication de son Journal (rappel : réflexion interprétée et jugée antisémite donc retrait du livre - site Internet de l’auteur qui reprend les minutes de l’affaire) - très bon point de départ pour une réflexion sur l’autobiographie : peut-on tout dire ?
- Tocqueville : "en matière de Presse, il n’y a certainement pas de milieu entre la servitude et la licence. Pour recueillir les biens inestimables qu’assure la liberté de la presse, il faut savoir se soumettre aux maux inévitables qu’elle fait naître. Vouloir obtenir les uns en échappant aux autres, c’est se livrer à l’une des illusions dont se bercent d’ordinaire les nations malades."
- La répression contre la langue catalane sous le franquisme, voir la poésie de Salvador ESPRIU, "La pell de brau" (la peau de taureau, L’Espagne). Il y a des éditions bilingues en France et de Miquel Martí i Pol (mort la semaine dernière), "Vint-i-set poemes en tres temps" et d’autres. Je faisais un texte de ce poète en fin de groupement quand j’étais à Barcelone en particulier.
- Le vocabulaire utilisé pour désigner les dictatures du cône Sud, les militaires et leurs victimes, en partie encore en vigueur mais qui évolue assez rapidement au Chili, par ex. après l’arrestation de Pinochet à Londres
- Au Chili, encore, septembre 1973 : Victor Jara brutalement mutilé par les militaires au stade de Santiago devant tous les autres détenus on lui coupe les mains à la hache, puis on lui donne sa guitare et on lui dit "Et maintenant, joue !"
- Vous trouverez plusieurs textes dans le manuel de BTS d’Hélène Sabbah chez Hatier, dont celui d’un débat à la Constituante sur la liberté de la presse en 1789.

Cinéma
- Youssef CHAHINE, un film des années 70/80, violent, sur les prisons turques (titre anglais). Également, du même, Le Destin (voir le site du réalisateur en anglais et arabe.
- Sur les quais avec Brando correspond-il ? Liberté d’expression syndicale
- Une série de films en lien avec Reporters sans frontières, sur le thème liberté d’expression.
- Voir également ce site Union des écrivaines et écrivains québécois


Ce document correspond à la synthèse de contributions de collègues professeurs de lettres échangées sur la liste de discussion Profs-L ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Ce texte est protégé par la législation en vigueur. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, il est protégé par les droits d’auteur en vigueur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.




Françoise Chatelain

Professeur de français en Belgique, niveau lycée à l’Athénée Royal de La Louvière



- Dernières publications :
[588] - La fonction sociale du langage
[522] - Le journal intime
[436] - Maisons d’écrivains
[427] - Roman et séduction
[304] - Le voyeurisme









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 01-11-2004 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip