WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [106] - Textes autour des peurs enfantines


dimanche 28 décembre 2003

Par Véronique Brémond Bortoli

Il s’agissait de trouver des textes littéraires illustrant des peurs enfantines.

Oeuvres littéraires
  Elias CANETTI dans Histoire d’une Jeunesse, raconte son "premier souvenir". Il est terrorisé par un homme qui -dès qu’il le voit- sort de sa poche un canif et fait signe qu’il va lui couper la langue. L’homme à chaque fois remet le canif dans sa poche en disant "Non, pas aujourd’hui, demain". L’épisode est récurrent et marquera à tout jamais l’auteur.
  CHATEAUBRIAND dans un passage du début des Mémoires d’outre tombe évoque la peur qu’il a de se rendre seul jusqu’à sa chambre au château de Combourg.
  DAUDET, Le Petit Chose.
  HUGO, Les Misérables : Cosette dans le bois de Montfermeil. L’extrait peut se lire ici
  Dans le roman de C. JULIET, Lambeaux, l’enfant a peur de descendre chercher du vin à la cave.
  LEIRIS, L’Age d’Homme et l’épisode de la Gorge coupée.
  Amélie NOTHOMB dans Métaphysique des tubes, pages 137 à 140 et 144 à 149 en livre de poche (épisode des carpes)
  Chez PROUST, il y a les peurs nocturnes du narrateur dans la Recherche du Temps Perdu.
  Chez J. RENARD, dans Poil de carotte, le court chapitre "Les Poules" a l’avantage d’être un récit complet, autonome, thématiquement proche de l’extrait de Lambeaux, mais d’un registre bien différent (on sourit).
  ROUSSEAU allant chercher la bible du pasteur Lambercier.
  Nathalie SARRAUTE dans Enfance raconte sa peur d’un tableau avant de s’endormir.

Bande dessinée
  FRANQUIN, Idées noires : il y a une demi page (p 10) où un père eng... son petit garçon qui ne veut pas aller tirer un seau d’eau au puits (parodie de Cosette et Jean Valjean, à mon avis). Le père sort en grommelant... et d’horribles montres carnivores l’attendent près du puits en se pourléchant les babines !

Autres
  Une publicité télévisée pour la charcuterie Herta où un enfant doit aller chercher des Å“ufs dans la basse-cour et a peur des canards (à rapprocher de Poil de carotte ?).


Ce document correspond à la synthèse de contributions de collègues professeurs de lettres échangées sur la liste de discussion Profs-L ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Ce texte est protégé par la législation en vigueur. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, il est protégé par les droits d’auteur en vigueur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

- Dernières publications de Véronique Brémond Bortoli :

[793] - Narrateur et personnages

[683] - La mort du père

[665] - Émancipation féminine

[600] - « Grand seigneur, méchant homme » : les aristocrates débauchés

[544] - Voir sans être vu



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 145] - Roman et travail

[1 144] - Question de l’homme : les réfugiés

[1 143] - Littérature et calligraphie



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2018 
Positive SSL