CultureEAF

l’écrit l’oral

Par Laucun - publié le samedi 17 juin 2017 à 19:14

Avertissement important

Par Laucun - publié le mercredi 3 mai 2017 à 09:18

Rappel :

🙋










Les analyses présentes ci-dessous ne peuvent se substituer ni aux cours, ni à une appropriation (innutrition) personnelle des oeuvres au programme.


Elles sont un support, non une finalité. Les axes de lecture trouvés ensemble peuvent être reformulés, complétés, multipliés. Selon les pages, je reprends l’analyse effectuée en cours, la complète parfois ou propose d’autres approches. Une biographie succincte doit être préparée pour chaque auteur de la liste. Les explications données sont susceptibles d’être modifiées à tout moment.


Pour des aides sur le déroulement des épreuves orales :

- http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57488

- http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57488


Rappel Bulletin officiel concernant les épreuves

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57488


Le choix de l’extrait

En aucun cas le candidat n’est interrogé, pendant cette partie de l’épreuve, sur les lectures cursives.

L’extrait est tiré d’un des groupements de textes ou d’une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique figurant sur le descriptif des lectures et activités.

Trois possibilités sont offertes à l’examinateur qui adapte ses attentes et son évaluation à la possibilité qu’il a retenue :
- interroger sur un texte ou un extrait de texte figurant dans l’un des groupements de textes ;
- interroger sur un extrait - ayant fait l’objet d’une explication en classe - tiré d’une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique ;
- interroger sur un extrait - n’ayant pas fait l’objet d’une explication en classe - tiré d’une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique.


La longueur de l’extrait
La longueur du texte ou de l’extrait à étudier ne peut être fixée dans l’absolu. Elle dépend en fait de la question posée et des éléments de réponse à rechercher dans le texte. On s’en tiendra donc à une limite inférieure (une demi-page, ou moins dans le cas d’une forme poétique brève, etc.) et à une limite supérieure (une page et demie, éventuellement deux pages pour un texte théâtral).


http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=57488




>>>

Me contacter si interrogation ou demande particulières.

N’hésitez pas à effectuer des remarques en commentaires sur les articles ci-dessous ! On ne travaille bien qu’avec les autres.

Courage ! Bonnes lectures

o.laucun@laposte.net

  

Descriptif listes des textes et des oeuvres EAF 2018

Par Laucun - publié le samedi 22 avril 2017 à 09:54




ORAL

Lycée Pothier série générale


Remarques importantes:


- Les candidats se présentent à l’épreuve munis des documents en double exemplaire (manuels, œuvres intégrales, photocopies éventuelles). Il est recommandé d’utiliser un porte-documents.


- Manuel utilisé par la classe a pour référence : « Empreintes littéraires », Magnard, 2011. Le livre peut être consulté par le candidat.


- Toutes les lectures figurent dans le manuel ou au sein des œuvres complètes. Il peut être néanmoins conseillé au candidat d’effectuer une photocopie de chaque texte et d’indiquer le numéro des lignes afin de faciliter les références, les emprunts, les citations.


- Seules les lectures analytiques apparaissent numérotées ; elles sont suivies de l’indication de la démarche d’étude réalisée. Il reste possible à l’examinateur d’interroger sur un extrait n’ayant pas fait l’objet d’une lecture analytique spécifique en classe, mais tiré d’une des œuvres intégrales étudiées en lecture analytique.


- Un blog pour la classe sur « weblettres » a pu être consulté tout au long de l’année pour affermir ou enrichir les connaissances.


- Les œuvres littéraires ou cinématographiques « conseillées » n’ont été que tardivement proposées (mars 2018). Elles n’ont fait l’objet d’aucun commentaire particulier en classe, elles proposent seulement des éléments de culture générale.


Lycée Pothier, Orléans ES1


Empreintes littéraires, Magnard, 2011


Séquence 1 Les promesses de la première page


Objet d’étude : le personnage de roman du XVIIe à nos jours


Problématique : Comment commencer ? Quels sont les jeux et les enjeux d’un incipit ?



Exposé


Lecture 1 Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale (1869). Réponses corrigées aux questions du manuel (page 55).


Lecture 2 André Malraux, La Condition humaine, (1933), manuel page 143. Formulation d’axes de lecture conformes aux rôles principaux d’un incipit.


Lecture 3 Michel Butor, La Modification (1957), manuel page 58. Approche analytique à partir d’un sujet d’invention personnel (lettre imaginée de l’auteur à son éditeur qui lui demande de reconsidérer sa première page).


Entretien


Lectures complémentaires: - « Normes » et « écarts » : originalité de l’incipit de Jacques le fataliste, Denis Diderot (manuel p.50).


Lectures cursives obligatoires (CDI) : Ce qu’il advint du sauvage blanc (2012), François Garde; Dora Bruder, Patrick Modiano, (1997).


Activités effectuées : - Sensibilisation : Lecture des premières lignes du nouveau récit d’Amélie Nothomb Frappe-toi le cœur (suite de texte contemporain à créer dans l’actualité de la rentrée littéraire) ; - Méthodologie : répondre à une question de corpus à partir d’incipit ; - Réflexion : plan de dissertation sur l’identification romanesque (sujet p.607) ; - recherche et questionnaire sur le roman (DM) ; - Corpus explicit(s) : vision de l’homme et du monde (Zola, Giono, Camus).


Champs de savoirs et de réflexion : - les fonctions de la première page ; les différents points de vue ; l’identification romanesque ; - mots clés : seuil de lecture, pacte de lecture, horizon d’attente.


Aide manuel : Le récit, pages 548 à 553 ; la construction du personnage, p. 66 ; le personnage, p.140 ; la description, p.550.


Pages web conseillées : http://www.incipit.org/ ; http://michel.balmont.free.fr/pedago/outils/incipit.html .


Étude de l’image : - Analyse comparée de deux illustrations de Don Quichotte d’Octave Uzanne et de Gustave Doré (p.59).




Lycée Pothier, Orléans ES1

Empreintes littéraires, Magnard, 2011



Séquence 2 Dom Juan ou le festin de pierre de Molière, une comédie multiple


Texte et représentation


Problématique : une comédie comique ?




Exposé


Lecture 4 Acte I, scène 2, « Quoi ? Tu veux qu’on se lie » (lignes 128 à 170, page 18, éditions Hatier poche, n°1) ; récitation théâtralisée des dix premières lignes de la tirade.


Lecture 5 Acte II, scène 2, « Dom Juan apercevant Charlotte » (lignes 169 à 284, p. 40). - Définir l’efficacité des stratégies du séducteur ("harceleur"?).


Lecture 6 Acte III, scène 2, lignes 126 à 174 (p. 61 à 62) ; réflexion autour de la mise en scène de l’acte III scène 2 de Daniel Mesguich (2003)..


Lecture 7 Acte V, scènes 5 et 6 (p.107 à 108) ; - analyse comparée avec le dénouement du Festin de pierre de Thomas Corneille ; - travail sur un brouillon d’élève pour une préparation orale.




Entretien


Activités proposées : - jeux de scène et enjeux d’une mise en scène - réflexion sur la mise en scène de Daniel Mesguich (la scène du pauvre) recherche variée (DM vocabulaire des caractères, deus ex machina, libertinage) ; représentation d’Anne Coutureau du 13/12/17 en soirée, hors temps scolaire, sur la base du volontariat - réflexion sur la sortie théâtrale proposée (lire une pièce ou la voir représentée ?) - récitation (tirade de l’inconstance). - visite guidée du théâtre d’Orléans.


Champs de savoir et de réflexion : La comédie et le comique (forces et faiblesses du registre) ; le vocabulaire théâtral ; le mythe ; le libertinage ; questionnaire (DM corrigé) sur l’ensemble de la pièce.


Mots clés : double énonciation, didascalie (interne et externe), stichomythies, quatrième mur, théâtre à machines, scénographie.


Aide manuel : vocabulaire (p.187, p. 554 à 556) ; faire rire (p.578) ; le baroque (p.252).


Lecture image : Le verrou (1778) Fragonard (manuel page 381, recherche personnelle).


Lectures conseillées : - la fin de Dom Juan (manuel p. 481 à 496) - L’Île des esclaves, Marivaux (1725); - récits comiques Paasilinna Arto : La douce empoisonneuse ; Tom Sharpe Wilt I ; - nouvelle : Le Plus bel amour de Dom Juan, Barbey d’Aurevilly. - Cyrano de Bergerac, Edmond de Rostand - Djihad, Ismaël Saidi


Film conseillé: Ariane Mnouchkine, Molière (1978).




Lycée Pothier, Orléans ES1


Empreintes littéraires, Magnard, 2011


Séquence 3 Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire,


du spleen à l’idéal ou l’alliance des contraires


Poésie et quête du sens


Problématique : Comment au regard du recueil en comprendre le titre ?




Exposé


Lecture 8 « Dom Juan aux enfers » ; poème dicté ; recherches des similitudes et des écarts avec la pièce de Molière.


Lecture 9 « Parfum exotique » ; identification des marques de l’idéal ; brouillon d’élève complété.


Lecture 10 « Spleen » ; sujet d’invention sous forme dialoguée entre un personnage naïf (Oui-Oui) et un érudit (Hibou).


Lecture 11 « A une passante » ; approche linéaire.




Entretien


Lectures complémentaires: - Poèmes variés du manuel (chapitre 3) : questionnaire de lectures ; corpus sur le corps trépassé (Ronsard, Rimbaud, Bosquet en parallèle avec « le Mort joyeux ») et sur le blason sur la chevelure (manuel page 305).


Exemples d’activités - Recherches personnelles ou en binôme sur la poésie ; - présentation générale du recueil ; - Planifier une dissertation : « Que peut-on attendre d’un poème ? » ; - Lectures à haute voix de poèmes ; écoute musique Gainsbourg et Murat ; - Récitation d’un poème au choix.


Champs de savoirs et de réflexion : - la nature et les fonctions de la poésie ; - les différents registres ; - les figures de style ; - biographie de Baudelaire ; - caractéristiques du spleen et de l’idéal.


Mots clés : versification, vers libre, calligramme, musicalité, métaphore, lyrisme, engagement.


Aide manuel : L’évolution des formes, pages 230 à 232 ; la quête de sens, p. 301 ; lexique, p. 561 à 563.


Lecture cursive conseillée : Jacques Prévert, Paroles (1946).


Film conseillé : Le Cercle des poètes disparus (1989), Peter Weir.




Lycée Pothier, Orléans ES1


Empreintes littéraires, Magnard, 2011




Séquence 4 L’argumentation directe ou indirecte pour convaincre et persuader


Objet d’étude : La question de l’homme dans les genres de l’argumentation du XVI à nos jours.


Problématique :

Suite :


Séquence 4 L’argumentation directe ou indirecte pour convaincre et persuader

Objet d’étude : La question de l’homme dans les genres de l’argumentation du XVI à nos jours.

Problématique : De l’image ou de l’écrit lequel semble le plus efficace pour persuader et convaincre ?


Exposé

Lecture 13 Victor Hugo, « Discours sur la misère » (1849), (p. 344) ; les marques spécifiques du discours.

Lecture 14 Jean de La Fontaine, «  Les animaux malades de la peste », Fables (16), manuel page 332.

Lecture 15 Voltaire, Candide (1759) « Eldorado », (manuel p. 460) ; lecture à partir d’une copie d’élève commentée, corrigée et complétée.

Lecture 16 Jacques Prévert, « Grasse matinée », Paroles (1945), p. 346 ; brouillon d’élève complété.


Entretien

Activités proposées : - petit concours d’éloquence (héroïsme, maquillage, condition animale, sport, etc.) ; - petite histoire de la rhétorique ; - diaporama d’images fixes variées : vitraux, caricatures, photos de presse, affiches, vanités, publicités, etc ; groupements sur l’utopie (manuel p. 461).

Champs de savoir et de réflexion  : Forces et atouts de l’image fixe et mobile ; argumentation directe et indirecte ; mots clés : apologue, persuader, convaincre, délibérer.

Aide manuel : - Convaincre et persuader (p.580) ; l’argumentation (p.394) ; la rhétorique aux origines de l’argumentation (p.308).

Étude image fixe et mobile : Court métrage L’Île aux fleurs (Ilha das Flores), Jorge Furtado, 1989 (Brésil) ; Vanité avec une couronne royale (p.372) ; Guernica (1937), Pablo Picasso.

Lectures cursives conseillées : - récit : L’Étranger (1942), Albert Camus ; L’Alchimiste (1988), Paul Coelho - les mondes de la dystopie : George Orwell, 1984 (1948) ; Ray Bradbury, Fahrenheit 451(1953). - un essai : Éloge de la faiblesse Alexandre Jollien. - des classiques : un apologue voltairien : Micromégas, Zadig ou Candide ; La Ferme des animaux, Orwell ; La Vague, Todd Strasser.  - des œuvres « jeunesse » : Le Combat d’hiver, Mourlevat Jean-Claude ; Jonathan Livingstone Le Goéland, Richard Bach ; Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry.

Films conseillés : Fahrenheit 451 (1966), François Truffaut ; Bienvenue à Gattaca, Andrew Niccol (Gattaca, USA, 1998) ; Le Discours d’un Roi (The King’s Speech, 2010) Tom Hooper ; A Voix haute, la force de la parole (2017), Stéphane de Freitas ; Le Brio (2017) Yvan Attal.


Séquence 5 : Voyage au bout de la nuit de LF Céline,

un roman crépusculaire (édition folio)

Objet d’étude : le personnage de roman du XVIIe à nos jours

Problématique : Où réside la dimension polémique du récit ?


Exposé

Texte 17  Incipit (1er chapitre). Remarques sur le premier chapitre.

Texte 18  La guerre « Ce colonel » jusqu’à « croisade apocalyptique » (chapitre 2, p. 13). Prestations élèves reprises, commentées et enrichies.

Texte 19  Dialogue entre Lola et Bardamu « Est-ce vrai que vous soyez devenu fou » à « elle ne m’embrassa pas » (p.65). Prestations élèves reprises, commentées et enrichies.


Entretien

Exemples d’activités : - écoute de la voix d’acteurs lisant l’œuvre : Michel Simon, Arletty, Fabrice Lucchini et travail de lecture à haute voix - Extrait d’entretien télévisé avec Céline diffusion de l’émission : "En français dans le texte" (DVD CDI). - Des personnages positifs dans un univers sombre : Alcide, Molly, Bébert (micro-lectures). - Récitation apprise « Bébert abandonna sa carpette /…/ notre figure n’est qu’une erreur » (p.259). Corpus de textes : New-York (Céline, Sartre, photographie et Nougaro).

Champs de savoir et de réflexion : - Éléments biographiques de Destouches à Céline : un auteur controversé. - Les dix premières minutes du documentaire de Jean Baptiste Péretié "Voyage au bout de Céline" (France télévisions, 2011) https://www.youtube.com/watch?v=Dz2QmHzkjYc. - Le sens du titre, de la dédicace, de l’épigraphe, de la préface ; - la notion d’anti-héros. - Analyse des premiers mots, des trois premières phrases emblématiques du roman. - Les aphorismes dans le Voyage - l’écriture célinienne : « la petite musique »

Aide manuel : « le registre polémique » (p.428) ; « le roman à la première personne » (p.330) ; « temps et conscience dans le roman moderne » (p.297) ; « le roman et la guerre » (p.284).

Site web conseillé : http://www.lepetitcelinien.com/

Une lecture cursive conseillée : un récit de guerre contemporain au choix : La Chambre des Officiers, Marc Dugain (Pocket n°10679), Lemaitre Pierre, Au revoir là-haut ; Jean Echenoz, 14 ; Jean-Christophe Rufin, Le collier rouge.

Films conseillés : À l’ouest rien de nouveau (1930) de Lewis Milestone ; Les Sentiers de la gloire (1957) de Stanley Kubrick ; La Chambre des officiers (2001) de François Dupeyron ; Au Revoir Là-Haut (Albert Dupontel, 2017).


Oraux blancs les résultats !

Par Laucun - publié le samedi 15 avril 2017 à 07:41

Les questions posées à l’oral blanc / des entraînement multiples / vos réponses interprétatives



> Pour l’exposé, penser à placer des signets (dans le manuel, dans les œuvres complètes) pour retrouver facilement le passage sur lequel vous allez interpréter. De même numérotez les lignes des passages.


Montrez que vous vous êtes prêts et que vous vous êtes "préparés" !


Ayez une montre bracelet pour surveiller le temps requis (préparation et exposé).


Prenez au sérieux la question posée et tentez un plan de réponse clair et dynamique (envisagez le plan concessif "certes, cependant, c’est pourquoi").


Ne zappez pas les transitions ! (entre chaque partie, chaque idée)


Utilisez les registres pour noter les effets produits. Votre analyse littéraire doit être fine et nuancée. Les remarques sur le rythme ou les sons sont bienvenus !


Comme pour un discours (5 parties de la rhétorique), les critères de réussite sont :


- l’"invention" = recherche des idées et sélection des exemples. Répondre, argumenter efficacement.

- "disposition "= composition, plan, matrice. Ménager des transitions, éviter les répétitions.

- "elocution" = expliquer, plaire, émouvoir, toucher avec clarté, exactitude et élégance. Rigueur, sérieux et correction (ce qui n’empêche pas des traits d’humour). Votre style !

- "l’action" = geste, attitude, voix (ton, débit, rythme, pause).

- "memoria" = apprentissage (par cœur) de la préparation (levez la tête votre examinateur). retenir ce que vous avez appris.



> Attention l’entretien se prépare aussi dans la salle !


Pour l’entretien : apporter, outre votre brouillon pour l’exposé, votre liste de textes pour pouvoir le consulter et multiplier les références aux autres œuvres lues ou étudiées. Il faut les relier entre eux : trouver (comme pour une question de corpus) points communs et différences.


Des points ont été soustraits pour les lectures complémentaires et cursives (= libres) oubliées ou non effectuées. Pour l’incipit : relisez Diderot par exemple.


Une lecture conseillée au moins doit être connue. C’est aussi une épreuve de culture générale : n’hésitez pas à faire référence à des citations apprises, des œuvres lues en seconde ou au collège... !


Pour les lectures étudiées comme Dom Juan : les personnages secondaires comme Elvire sont trop souvent ignorés. C’est un personnage tragique qui évolue au cours de la pièce au point de se transformer en une sainte. Relisez l’acte IV, scène 6.

http://www.bing.com/videos/search?q=elvire+dom+juan&&view=detail&mid=E985C66A12836ECC5B76E985C66A12836ECC5B76&rvsmid=B00E766BE33736582C69B00E766BE33736582C69&fsscr=-990&FORM=VDMCNL



Les questions posées sont souvent des mini-dissertations déguisées. Qu’est-ce qu’une première page réussie ? Un auteur doit-il s’engager ? Qu’est-ce qu’un héros véritable ? En quoi l’utopie est-elle une  argumentation indirecte efficace ? etc.


Les notions littéraires liées aux registres (lyrique, élégiaque, polémique, épidictique, etc.) et aux mvts culturels (baroque, classicisme, réalisme, surréalisme etc.) doivent être parfaitement connues. Nous les reverrons.

http://www.bing.com/videos/search?q=mouvement+litt%c3%a9raire&&view=detail&mid=E2F89B81A8EEE3B3678FE2F89B81A8EEE3B3678F&FORM=VRDGAR


http://www.bing.com/videos/search?q=mouvement+litt%c3%a9raire&&view=detail&mid=8E5EE0E00C33F896C7E78E5EE0E00C33F896C7E7&rvsmid=FD955AAA62FED10CD6D5FD955AAA62FED10CD6D5&fsscr=-990&FORM=VDMCNR

Par exemple le classicisme :

http://www.bing.com/videos/search?q=mouvement+culturel&&view=detail&mid=E3484E4CA390307B0754E3484E4CA390307B0754&FORM=VRDGAR



Les lectures cursives non effectuées (Dora, Ce qu’il advint...) vous font perdre la moitié des points !


Voici quelques questions posées (entraînement mental nécessaire)


Résultat d’images pour la condition humaine malraux incipit


La Condition humaine

En quoi ce début est-il l’expression d’une forte tension dramatique ?

Cette première page reflète-elle le titre du roman ?

Où réside l’art du romancier ?

Quelle atmosphère cette première page instaure-t-elle ?



L’Education sentimentale

En quoi ces premières pages inscrivent le roman dans le réel ?



Résultat d’images pour molière


 Dom Juan

Quels aspects du personnage cette tirade révèle-t-elle ?

En quoi ce discours révèle-t-il la personnalité de Dom Juan ?

En quoi la tirade argumentative de Dom Juan est-elle épidictique ?

Comment ce texte souligne-t-il les mérites de l’infidélité ?

Pourquoi s’agit-il d’un éloge paradoxal ?

Sur quoi l’efficacité du discours repose-t-elle ?


Dans quelle mesure ce discours de séduction apparaît-il efficace ?

Sur quels procédés dramaturgiques le comique repose-t-il dans cette scène de séduction ?

En quoi s’agit-il d’une scène de séduction ?


Cette scène de rencontre avec le pauvre permet-elle à Dom Juan de s’imposer ?

Quelles caractéristiques du personnage de Dom Juan cette scène révèle-t-elle ?

Du "duel" entre Dj et le pauvre qui semble l’emporter ?


Comment le dénouement crée-t-il le tragique ?

Ce dénouement vous semble-t-il être un dénouement de comédie ?

Pourquoi cette fin apparaît-elle spectaculaire ?

Ce dénouement est-il à comprendre comme un châtiment ?



« Les animaux malades de la Peste »

Comment la force des puissants est-elle soulignée ?

Quelle vision des puissants ce poème développe-t-il ?

En quoi cet apologue construit-il une polémique ?

Comment cette fable oppose-t-elle les faibles aux forts ?

Doit-on considérer ce texte comme une réflexion sur le pouvoir ?

L’art du poète l’emporte-t-il sur l’art du moraliste ?

S’agit-il pour l’auteur d’abord de plaire ou d’instruire ?

Pourquoi s’agit-il d’une argumentation indirecte ?


Candide

Quels sont les procédés argumentatifs mis en place dans ce passage ?

Où réside la dimension utopique ?

En quoi le lieu Eldorado apparaît-il comme un idéal ?

L’utopie décrite est-elle conforme aux idéaux des Lumières ?


« Discours sur la misère »

En quoi ce texte est-il argumentatif ?

Sur quoi la force du discours repose-t-elle?

S’agit-il davantage pour Hugo de persuader ou de convaincre ?

Où s’inscrit l’art oratoire du député homme de Lettres ?

Comment Hugo donne-t-il ici puissance à son discours ?

En quoi ce discours est-il une forte dénonciation ?

Par quels moyens Hugo suscite-t-il l’indignation ?

 

« Parfum exotique »

Comment les perceptions sensorielles permettent de construire une vison idyllique de l’ailleurs ?

Comment cette rêverie conduit-elle à une définition du bonheur ?

Pourquoi s’agit-il d’un poème de l’idéal ?

En quoi le paysage évoqué par le poète est-il sensuel ?

En quoi ce lieu semble-t-il idéal ?


"Grasse matinée"

Ce poème en vers libres est-il seulement narratif ?

Ce poème narratif n’est-il que l’histoire d’un crime ?

Quel est le registre dominant ?

Où réside la force pathétique du poème ?

Comment ce poème témoigne de la conscience sociale de l’écrivain ?

Comment ce poème souligne-t-il les injustices sociales ?


A une passante

Comment l’écriture poétique rend-elle la fugacité de la rencontre ?

Comment se manifeste la fascination du locuteur ?





Page précédente | Page 1 sur 10 | Page suivante
Afin de bachoter avec raison mais non sans passion
«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Liens

Rubriques

Derniers commentaires

- La suite (par Visiteur non enregistré)
- Eleve de première es1 (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- les sous parties (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade