WebLettres

Le portail de l'enseignement des lettres

WebLettres : Dossiers et synthèses

Localisation dans les rubriques :
Les synthèses des listes collège et lycée Les synthèses de la liste Profs-L


Article : [130] - Pièces contemporaines abordant des thèmes d’actualité


vendredi 27 février 2004

Par Eugénie Rivault

Il s’agissait de trouver des références de pièces de théâtre contemporaines ou modernes utilisant un vocabulaire courant voire familier et traitant des thèmes d’actualité (la délinquance, le racisme, la vie, l’adolescence...).

  Thomas BRASCH, Mercedes (l’Arche)
  Xavier DURRINGER, Une envie de tuer au bout de la langue, (Paris, Éditions théâtrales, 1994)
  Il y a aussi des extraits à prendre chez Rodrigo GARCIA (Les solitaires intempestifs)
  Jean-Claude GRUMBERG, Les Courtes (Babel). Il s’agit d’un recueil de pièces courtes dont Michu, Rixe, Vocation, Les gnoufs, traitent des thèmes évoqués dans une langue moderne. En fait toutes les pièces « tournent autour » de ces thèmes.
  Daniel KEENE, (écrivain australien, né en 55), Pièces Courtes, (éditions théâtrales). Certaines traitent tout à fait de ces thèmes.
  Philippe MINYANA, prologue de La maison des morts
  Philippe MINYANA, Chambres, monologues très déjantés tirés de faits divers.
  Jacques-François PIQUET aborde tous ces thèmes dans Métaphore city. C’est la pièce centrale d’une trilogie intitulée En pièces. L’auteur a un site sur Internet et répond volontiers à toutes les questions.
  Il y a aussi Harold PINTER. Dans le volume où se trouve No man’s land (Gallimard) on trouve « dix sketches » (trois pages en moyenne) qui évoquent très subtilement ces thèmes sous l’allure de textes sur « l’ordinaire », qui ne prennent tout leur sens que par le plateau, à condition d’en respecter « exactement » l’écriture (un point ferme le sens, une phrase sans virgule n’a pas à être coupée, « Temps » ne veut pas dire « Silence à valeur psychologique », mais simplement « temps » et attaque d’un autre moment après, sans continuité nécessaire avec ce qui précède, même si le sens a l’air de suivre : d’ailleurs, curieusement les textes sans temps (Offre d’emploi, Crise à l’usine) passent du coq à l’âne, alors que les textes à « temps » nombreux (Nuit, le dernier à partir) présentent une suite narrative « Ã©vidente » !

A noter : les Éditions Théâtrales (4 rue Trousseau 75011 Paris) éditent des textes de théâtre contemporain.


Ce document correspond à la synthèse de contributions de collègues professeurs de lettres échangées sur la liste de discussion Profs-L ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Ce texte est protégé par la législation en vigueur. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, il est protégé par les droits d’auteur en vigueur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

- Dernières publications de Eugénie Rivault :

[692] - Les écrivains et la photographie

[369] - Allégorie ou métaphore filée

[147] - Une bonne mise en scène du Dom Juan de Molière

[130] - Pièces contemporaines abordant des thèmes d’actualité



- Les derniers articles dans la même rubrique :

[1 187] - Les hommes vus par les bêtes

[1 186] - Lecture cursive avec Les Contemplations de Hugo

[1 185] - Exploiter Alcools d’Apollinaire



Si vous souhaitez publier une synthèse,
merci de contacter directement Corinne Durand Degranges.
Si vous souhaitez proposer un article, utilisez cette page : https://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Adhérer à l'association - S'abonner au bulletin - Politique de confidentialité

© WebLettres 2002-2020 
Positive SSL