Revue de presse

TF1(Télévision française 1)

Par PERIERL - publié le lundi 3 janvier 2011 à 19:49 dans Fiches médias
 Histoire de la chaîne:

I- Une chaîne en perpétuel changement jusqu’à sa dénomination actuelle.

TF1 est la plus ancienne chaîne de télévision et la première chaîne généraliste en France. Mais avant de se nommer TF1, elle a connu beaucoup de changements de dénominations depuis sa création le 26 avril 1935. En voici son évolution:

1-Radio vision-PTT: Georges Mandel, ministre des P.T.T (Postes, Télégraphes et Téléphones: c’était l’administration publique française responsable des postes, des télégraphes, des téléphones de 1921 à 1991), inaugure le 26 avril 1935 un service régulier et expérimental de télévision depuis l’émetteur des P.T.T. Cette date marque l’inauguration officielle de la télévision en France. Le 10 novembre 1935 la première émission est diffusée depuis l’émetteur de la Tour Eiffel. C’est le début de la diffusion d’émissions qui sont très vite diffusées à des horaires réguliers.

2-Radiodiffusion Nationale Télévision: le 29 juillet 1939, le président du Conseil Édouard Daladier met en place un décret plaçant la radiodiffusion sous le monopole de l’État. La Radiodiffusion Nationale se crée à cet effet. Pendant cette période la télévision ne diffuse que 10 heures des programmes par semaine. La même année, la France entre en guerre. Les émissions sont suspendues et l’émetteur de la Tour Eiffel est détruit le 6 juin 1940 afin que les Allemands ne puissent s’en servir.

3-Fernsehsender Paris (Paris-Télévision): elle est crée le 7 mais 1943, sous la direction d’une firme allemande, Telefunken, diffusant depuis l’émetteur de la Tour Eiffel qui est réparé par des techniciens berlinois et remis en service sur ordre des allemands. La chaîne émet en allemandset en français. À la veille de la libération de Paris (16 août 1944) la chaîne est dissoute.

4-La Télévision française de la R.D.F: suite à l’abandon des studios de la chaînes Paris- Télévision par les allemands, la Télévision française prend possession des lieus, sous la direction de la Radiodiffusion Française. Le 1er octobre 1944, les émissions de télévisions reprennent.

5-R.T.F : la R.D.F devient le 4 février 1949 la Radiodiffusion-télévision française (R.T.F). Le premier journal télévisé apparaît le 29 juin 1949 et la redevance sur les récepteurs de télévision est instaurée (par une loi). Le 17 juillet 1952, les programmes peuvent être vus en simultané par tous les spectateurs (seulement 1% des ménages possèdent un poste de télévision en 1954). La chaîne se développe en diffusant notamment de grands événements et les émissions se diversifient.

6-La fin du monopole: la R.T.F crée le 21 décembre 1963 une deuxième chaîne. L’ancienne chaîne n’est donc plus unique. Le 27 juin 1964, la R.T.F est remplacée par l’Office de radiodiffusion télévision française (O.R.T.F) placé sous la tutelle du ministère de l’information. Roland Dhordain (personnalité de la radio française) est nommé directeur de la radiodiffusion de l’O.R.T.F en 1967.

    -la campagne pour l’élection présidentielle de 1965 est largement télévisée, chaque candidat se servant de ses deux heures d’antenne autorisées comme atout principal pour récolter des voix (Charles de Gaulle est réélu).

    -le 1er octobre 1968, la publicité fait son entrée à la télévision. L’année suivante est créée la Régie française de publicité, filiale de l’O.R.T.F, en charge de la publicité pour en assurer sa commercialisation.

    -le 21 juillet 1969, les téléspectateurs français assistent en direct aux premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune. (Il faut préciser qu’à partir de 1960, 13,1% des ménages possèdent la télévision, 51,7% en 1966 puis 70,4% en 1970.)

    -le 3 juillet 1972, une loi sur le statut de l’O.R.T.F crée deux chaînes distinctes, l’information est réorganisée sur chacune d’entre elles.

II-De la création de la chaîne sous la dénomination TF1...

La Télévision française 1 (TF1) est créée le 1er janvier 1975 suite à l’application de la loi de réforme de l’audiovisuel du 7 août 1974 qui supprime l’O.R.T.F. Sept organismes autonomes de télévision sont créés dont trois sociétés nationales de programmes de télévision qui sont Télévision française 1, Antenne 2 (A2) et France Régions 3 (FR3). TF1 devient une société nationale publique d’État détenue à 100% par ce dernier. Le Premier Ministre est en partie en charge des sociétés (Jacques Chirac est le Premier Ministre en 1975 sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing). La dénomination de la chaîne n’est pas anodine. Elle est instaurée pour donner à la chaîne l’avantage de se faire passer pour la seule représentante de la télévision française. Le président de la chaîne est Jean Cazeneuve (sociologue français). Dès le 6 janvier 1975, la chaîne change d’habillage et de nom et devient officiellement TF1. Elle se veut familiale et populaire et lance de nombreux programmes qui connaissent une forte audience.

Le passage de la chaîne à la couleur se fait le 1er janvier 1976 partiellement puis totalement en 1983 avec l’arrêt des émissions en noir et blanc. Le second tour de l’élection présidentielle opposant Valéry Giscard d’Estaing à François Miterrand est diffusé sur TF1, Antenne 2 et FR3 simultanément le 5 mai 1981 (F.Miterrand est élu).

Le 17 septembre 1982, la société nationale de télévision, Télévision française 1, est remise sous la tutelle de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (premier organisme français de régulation de l’audiovisuel).

En 1983, TF1 se place en terme d’audience derrière Antenne 2. le 14 juillet, Hervé Bourges est nommé président de TF1 par la Haute Autorité de la communication audiovisuelle pour améliorer la situation de la chaîne. Des programmes sont instaurés afin de toucher un plus large public notamment les jeunes. La chaîne réalise alors de meilleures audiences grâce à des émissions qui font sensation.

III-...A sa privatisation en 1987.

Dans le cadre de la première cohabitation, sous François Miterrand, Jacques Chirac à nouveau Premier Ministre propose en juin 1986 la privatisation d’une des trois chaînes publiques de télévision, donc entre Antenne 2, FR3 et TF1. TF1 étant en redressement depuis l’arrivée de Hervé Bourges mais toujours classée derrière Antenne 2 est finalement jugée apte par le gouvernement à être privatisée. La loi du 30 septembre 1986 autorise la cession par l’État de la chaîne publique. Il est statué que 50% du capital de la chaîne ira à des acquéreurs sélectionnés après une procédure d’appel de candidatures, 10% aux salariés de la chaîne et enfin les 40 % restants sous la forme d’un appel public à l’épargne.

En septembre 1986 est donc lancé un appel à la candidature par la Commission nationale de la communication et des libertés (CNCL) qui succède à l’HACA. Les principaux candidats qui répondent à l’appel sont le groupe Fininvest (une des plus importantes holding financières italiennes) de Silvio Berlusconi, le groupe de presse Filipacchi, le groupe de BTP Bouygues de Francis Bouygues, le groupe de presse Hachette, le magnat de la presse Robert Hersant, le magnat de la presse britannique Robert Maxwell et l’homme d’affaires Bernard Tapie. En Avril 1987, il ne reste plus que deux candidats, les autre ayant abandonné: le groupe Hachette mené par Jean-Luc Lagardère et le groupe Bouygues associés à de nombreuses sociétés comme la FNAC, la GMF, la Société Générale...

Les deux groupes exposent leur cahier des charges à la Commission, les auditions sont réalisées en direct sur TF1. Finalement, la candidature menée par Francis Bouygues séduit la CNCL qui lui autorise le 6 avril 1987 une participation dans le capital de la chaîne à hauteur de 50% contre un montant de 3 milliards de franc. Les 50% restants du capital sont découpées en actions cédées sur offre publique de vente en Bourse. Francis Bouygues devient président de la chaîne. Dans un premier temps les salariés de la chaîne, certains présentateurs et journalistes quittent TF1 pour rejoindre une autre chaîne non contents du changement d’employeur. Mais face à l’hégémonie de la chaîne ils ne tardent pas à revenir. En 1988, Patrick Le Lay est nommé président de la chaîne par Francis Bouygues.

IV-Le Groupe TF1 SA.

Suite à la privatisation de la chaîne et à son achat par le groupe Bouygues, Francis Bouygues crée en 1988 le Groupe TF1 SA (Société Anonyme) qui se présente comme un groupe audiovisuel qui s’est construit autour de la chaîne de télévision TF1. Patrick Le Lay est le PDG du Groupe TF1 en 1988.Il est remplacé le 31 juillet 2008 par Nonce Paolini, qui devient non seulement PDG du Groupe TF1 mais aussi président-directeur général de la chaîne TF1. Depuis son arrivée, plusieurs présentateurs et hauts responsables ont quitté la chaîne. En 2008, Patrick Poivre d’Arvor, employé de chaîne depuis 20 ans, est remplacé.

Siège actuel du Groupe TF1 et de la chaîne privée: ils sont situés dans la Tour TF1 qui a été construite par Bouygues à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine.

Activités du Groupe TF1: Le groupe continue de se renforcer sur son métier de base, la télévision, avec des chaînes gratuites et payantes comme TF1, TMC, NT1, LCI... Mais le Groupe s’est aussi fortement diversifié notamment sur le web avec la création en 2000 de la société e-TF1, dans le droit audiovisuel, la production, le téléachat, les licences, les jeux et la téléphonie mobile.

Voir activités du Groupe:http://www.tf1finance.fr/groupe-activites.php

Le capital du Groupe TF1 SA: il est détenu à 43% par le Groupe Bouygues, 5,4% par les salariés, 0,01% en autodétention, 32,2% par le public et le reste par des banques de dépôt et des firmes.

voir diagramme Groupe TF1 actionnariat : http://www.tf1finance.fr/groupe-actionnariat.php

V-L’image de la chaîne auprès des français.

En terme d’audience, TF1 reste la chaîne leader par rapport aux autres chaînes privées et même publiques. Sur les 100 meilleures audience de l’année 2010, elle en réalise environ 97 selon Médiamétrie (société anonyme française spécialisée dans la mesure d’audience). Elle est le chaîne de télévision la plus regardée en France. Cependant, la chaîne subit de plus en plus la concurrence notamment avec les autres chaînes de télévision à grand public comme M6, rivalisant de plus en plus dans les propositions et le genre d’émissions. Dans le paysage audiovisuel français TF1 occupe une place très importante, notamment grâce à ses personnalités, ses présentateurs populaires, ses émissions, ses journalistes et animateurs qui ont conquis la télévision française. Les journaux télévisés de TF1 restent plébiscités à presque 50% par les français comme étant les meilleurs face aux chaînes concurrentes.

Voir audience TF1 2005-2006 : http://www.ipsos.fr/ipsos-mediact/sondages/audience-television

Voir sondage 1994: les français et l’image des chaînes TV:http://www.ipsos.fr/ipsos-public-affairs/sondages/francais-et-l-image-chaines-tv

VI-TF1, une chaîne controversée?

TF1 est une chaîne qui est soumise à de nombreuses critiques certainement à cause de son caractère « grand public » et de sa côte de popularité. Il lui est reproché d’être orientée à droite et de ne pas être impartiale lors des élections présidentielles où elle soutiendrait majoritairement les candidats de droite: par exemple Nicolas Sarkozy en 2007; son directeur de campagne Laurent Solly est dès mai 2007 nommé directeur général adjoint de TF1 (Marianne du 23/05/2007). Le parti socialiste et le parti communiste dénoncent cette nomination considérée comme stratégique sur une chaîne qui est la plus regardée en France. Malgré que TF1 soit une chaîne privée il semblerait qu’elle entretienne d’étroites relations avec les hautes personnalités de l’État afin de maintenir certains de ces intérêts.

En ce qui concerne le traitement de l’information, elle est accusée de « superficielle » ne traitant pas assez l’information internationale et réalisant de faux reportages. Les émissions de divertissements sont jugées racoleuses et orientées vers le modèle américain pour séduire un public de plus en plus jeune. Les émissions culturelles sont bien souvent délaissées par la chaîne en comparaison avec ses concurrentes car elles réalisent moins d’audience.

La réforme visant à supprimer la publicité dans le service public de l’audiovisuel français est aussi contestée, jugée favorable aux chaînes privées suite à leur baisse d’audience depuis l’apparition de la TNT. Cependant il faut rappeler que les chaînes privées subsistent en partie grâce à la publicité.

Malgré un recul de popularité de la chaîne et une situation difficile en 2009, TF1 reste une chaîne puissante. Les couleurs du logo actuel de TF1 (bleu, blanc, rouge) sont très significatives, confèrent à la chaîne une reconnaissance internationale immédiate et affirment son souhait de se positionner comme étant LA représentante de la télévision française.

Évolution du logo depuis la création de la chaîne sous le nom de TF1:


Sources:

http://www.tf1finance.fr/

http://www.tf1.fr/

http://fr.wikipedia.org/wiki/TF1

http://www.ipsos.fr/

A modérer

Publié le mercredi 7 juin 2017 à 22:58 par Visiteur non enregistré

A modérer

Publié le jeudi 24 août 2017 à 04:10 par Visiteur non enregistré

Page précédente | Page 81 sur 133 | Page suivante
Le blog "Revue de presse" met en ligne les travaux des étudiants en prépa IEP du lycée Rive Gauche de Toulouse. Il présente notamment une revue de presse hebdomadaire sur 2 thèmes sélectionnés et sur le reste de l'actualité. Il contient également des fiches sur les principaux médias, les principales institutions et des notions relatives au fonctionnement des médias. Enfin, il présente un espace "blog" qui accueille une expression personnelle argumentée des étudiant sur l'actualité.
«  Décembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Liens

Derniers commentaires

- (par Visiteur non enregistré)
- zoomer (par Visiteur non enregistré)
- évolution du sujet dans l'actualité (par Tamza)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement


Service d'hébergement offert par WebLettres