LE PLAISIR DU TEXTE

Jules Burtschell-Daumas 4ème 4, d’après Spleen de Jules Laforgue

Par Lamartine - publié le mardi 29 mars 2016 à 07:52 dans Le lyrisme



Tout m’ennui aujourd’hui. Je me lève.

Par la fenêtre sale, j’aperçois l’éternelle pluie qui tombe,

A travers le brouillard. Il ne se passe rien.

Toujours la pluie, toujours le brouillard, toujours l’ennui.

 

La pluie s’est transformée en grêle. Et,

Ne savant que faire, je griffonne quelques mots,

Sur un papier quelconque.

Je vais me promener, puisqu’il n’y a rien à faire.

 

Rien de nouveau. Personne.

Tout est comme je l’ai laissé hier.

La pluie s’est transformée en boue.

 

Je claque la porte et, dégouté, part me coucher.

Toujours l’ennui. Impossible de s’endormir.

Minuit, et je m’ennui encore.




Page précédente | Page 140 sur 305 | Page suivante
Travaux d'écriture d'élèves du collège Lamartine à Paris.
«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Liens

Derniers commentaires

- coincidence (par Visiteur non enregistré)
- exellent texte (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Lamartine)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade