I et M

Beaubourg "Portrait prémonitoire de Guillaume Apollinaire." Giorgio de Chirico (analyse par Oriane, Alexandre et Gaelle)

Par marlenepineau - publié le vendredi 1 mars 2013 à 12:36 dans voyage à Paris : février 2013. Présentation d’oeuvres d’art
Ce tableau se nommait au début « l’Homme-cible » puis par la suite « portrait prémonitoire de Guillaume Apollinaire ». Il est appelé prémonitoire car le poète prend un éclat d’obus sur la tempe, 2 ans plus tard. Il est exposé au musée Beaubourg à Paris. Ce tableau est peint par Giorgio de Chirico en 1914, cette huile sur toile est une œuvre surréaliste. Chirico entretenait des relations assez proches avec avec Guillaume Apollinaire. Guillaume Apollinaire est un poète du XX ème siècle, connu pour de nombreuses œuvres telles que « Calligramme » en 1918 ou encore le recueil Alcool. Le surréalisme est un mouvement artistique du XX ème siècle visant à libérer la création de toute contrainte et toute logique. Au premier plan, on remarque un buste représentant Guillaume Apollinaire portant des lunettes de soleil, faisant allusion à la voyance du regard poétique. Cela fait référence au devin aveugle. Dans cette œuvre, le héros est Apollinaire représenté sous la forme d’un buste de marbre à la manière des empereurs romains. Le marbre montrait la puissance à l’époque romaine car tous les empereurs sont représentés de cette manière. Apollinaire est considéré comme un héros dans ce tableau car la lumière va sur le buste de marbre. A sa droite, une sorte de poutre comportant un poisson et un coquillage, représentant son poème « Cortège d’Orphée » publié en 1911. Cette œuvre fait apparaître une grande inventivité car le surréalisme est un mouvement novateur. Orphée est un poète de la mythologie grecque. Il est connu pour sa légende qui voulait que le chant d’Orphée provoque la sortie des eaux des poissons par ses mélodies. Ce collage d’éléments qui ne vont pas ensemble à première vue (un buste, des lunettes, un poisson....) est un procédé surréaliste. La silhouette dans l’ombre avec une cible placée sur la tempe, représente Apollinaire qui 2 ans plus tard fut blessé à cause d’un éclat d’obus. Ce doublement de personnalité de Guillaume Apollinaire, à deux époques différentes, est bien un procédé surréaliste. Apollinaire préserva le tableau chez lui persuadé que Chirico possédait un don de voyance.

A modérer

Publié le mercredi 23 mai 2018 à 14:07 par Visiteur non enregistré

Page précédente | Page 27 sur 27 | Page suivante
Productions coopératives d'une classe de 1ère Es en cours de français.
«  Novembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Liens

Derniers commentaires

- <%RecentCommTitle%>

Canal RSS

Abonnement


Service d'hébergement offert par WebLettres