Elèves créateurs

Composer un portrait hyperbolique

Par Mme Otsmane - 12:10, mardi 12 avril 2016 .. Rubrique : 5ème .. commentaires : 0 .. Lien
L’étude de la littérature médiévale se poursuit avec la lecture de Lancelot ou le chevalier de la charrette de Chrétien de Troyes.
Après avoir analysé l’épisode des "Cheveux d’or" où le narrateur fait la part belle aux hyperboles pour magnifier l’admiration que voue Lancelot à la Reine Guenièvre, les élèves ont eu à composer un portrait mettant en valeur la beauté de la souveraine.


"Guenièvre se plaint à Lancelot de son départ pour la quête",
enluminure de "La Quête du Graal" (1375-1400)


La Reine avait un visage si gracieux et si pur qu’un astre semblait apparaître à chaque fois qu’elle arrivait. Sa chevelure blonde, abondante, lui faisait une auréole autour du visage. Ses yeux bleus, comme un ciel d’été dans lequel se reflète la mer, vous chaviraient l’âme au premier regard. Sa fine taille ondulait comme un tournesol caressé par la brise légère. A son passage, les regards ne pouvaient se détacher d’elle.
Nabil E., 5ème Gary


Les yeux de la Reine Guenièvre avaient la couleur de l’émeraude et sa chevelure rayonnait comme les éclats chauds du soleil au petit matin. Sa bouche d’un rouge lumineux faisait penser à l’éclosion d’une rose. Quant à sa peau, elle était blanche et douce: elle se vêtait d’une longue robe bleu nuit qui faisait ressortir son magnifique teint.
Tous les chevaliers qui la croisaient pensait qu’elle était un ange, issu tout droit du royaume de Dieu.
Marine F., 5ème Gary


Les cheveux de la Reine Guenièvre brillaient de mille feux, tels une éclatante mine d’or. Rien n’était plus doux ni plus soyeux que sa chevelure qui embellissait son magnifique visage. Ce visage si lisse, si pur, frais et délicat tel une cascade des plus hautes montagnes apaisait l’âme de ceux qui la contemplaient. Aucun paysage, aucun trésor n’égalaient une telle beauté. L’éclat de ses pupilles, illuminant la nuit comme la pleine lune, ensorcelait une armée entière. Sa taille, aussi souple et magnifique qu’un pétale de rose, ne laissait personne indifférent dans tout le royaume.
Rayan M., 5ème Gary


Guenièvre avait un beau visage, le plus beau du monde. Ses yeux d’un bleu intense, presque transparent, avivaient son regard à la fois profond et perçant. Ses fines lèvres rosées formaient un sourire d’ange, éclatant à la lumière du jour. Ses cheveux dorés, lisses et soyeux, encadraient son ravissant visage. La Reine était dotée d’une taille fine et souple, accentuant sa gracieuse silhouette.
Samra Y., 5ème Gary


Le visage de Guenièvre rayonnait de mille feux mais c’était surtout ses cheveux qui la rendaient éclatante car ils étaient si blonds, si dorés et si lumineux qu’à leur côté le soleil semblait noir. Ses grands yeux bleus rivalisaient avec le ciel le plus pur. Ils scintillaient tant qu’on avait l’impression que toutes les étoiles s’y trouvaient. La nuit, rien qu’en les regardant, on avait l’impression qu’il faisait jour.
Amelle I, 5ème Artaud





Déposer un commentaire

{ Page précédente } { Page 8 sur 280 } { Page suivante }

Le projet

Que le plaisir d'écrire perdure.

«  Juillet 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Naviguer

Entrée
Archives
Zone de gestion
Besoin d'aide ?

Liens

Collège Willy Ronis
Défi Papiers

Rubriques

Edito
Merci!
4ème
5ème
6ème
Sorties, voyages
Electrons libres

Derniers articles

Visite de l’exposition "Vent de révolte" aux Archives départementales
Rédiger un dialogue argumentatif
Témoigner de la souffrance au travail
Poèmes sur la ville
Visite de l’exposition "Liberté, j’écris ton nom!"

Derniers commentaires

l'exposition de vent de révolte (par Visiteur non enregistré)
Récit Djebril 4 ème G (par Visiteur non enregistré)
travail d' écriture d'Arnaud MP (par Visiteur non enregistré)
poème de Gabrielle J. (par Visiteur non enregistré)
poème de Luna M. (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement



Hit-parade