Sur les chemins de la Mémoire

3 familles de Loire Atlantique Justes parmi Les Nations

Par christelleguillot - 02:18, jeudi 21 février 2008 .. Déposé dans Les Justes de Loire-Atlantique .. commentaires : 1 .. Lien

Les informations que vous allez lire ci-dessous ont été trouvées lors de la visite du Mémorial de la Shoah. La médiathèque propose un dictionnaire des Justes dans lequel nous avons trouvé les informations suivantes. Auparavant nous avions recherché sur le site de Yad Vashem s’il y avait des Justes en Loire Atlantique.

Nous avions trouvé trois noms: Mr et Mme Le Gualès de Mézaubran, Mr et Mme Fuller, Mr et Mme Mousson.

 

Monsieur et Madame Le Gualès de Mézaubran (dossier 8449, nommés en 1999)

 

Adolphe Le Gualès était maire de Joué-sur-Erdre. Il a offert l’hospitalité à des Parisiens et notamment à Madame Cheffro en 1940 qui est ensuite retournée sur Paris. Le mari de cette femme fut déporté à l’est en juillet 1942. Il fut tout d’abord interné au camp de Beaune-la-Rolande dès mai 1941.

Suite à la rafle du veld’hiv, Mr et Mme Le Gualès recueillirent chez eux les deux aînés des enfants Cheffro : Charles (12 ans) et Lucienne (9 ans).

En 1943, Mme Cheffro revint à Joué-sur-Erdre avec 9 autres personnes. Ils furent tous cachés à Joué-sur-Erdre.

 

Monsieur et Madame Fuller (dossier 1294, nommés en 1978)

 

Ils étaient amis avec Vital Naar et sa femme. Ces juifs parisiens avaient trois fils; des jumeaux (Roger et Claude) et un bébé (Jean-Pierre).

En novembre 1942, Mr et Mme Naar sont arrêtés, internés à Drancy puis déportés vers Auschwitz où ils périrent.

Quand les Fuller apprennent cette nouvelle, ils partent immédiatement à Paris pour récupérer les enfants. Les 3 garçons allèrent à l’école sous de faux noms et possédaient de fausses cartes d’alimentation. Ces enfants vivent chez les Fuller jusqu’en 1948. Ils adoptent le plus jeune, Jean-Pierre qui reste chez eux jusqu’en 1970.

Le Fuller ont également sauvé la vie de Carmen Silber, de sa belle-mère et de ses 3 enfants. Charlotte Fuller les a aidés à passer la ligne de démarcation pour passer en zone sud. Elle s’est ensuite occupée des biens de cette famille.

Liste du convoi pour Auschwitz. On peut y lire les noms de Vital Naar et de sa femme Marie.

 

Monsieur et Madame Mousson (dossier 5286, nommés en 1992)

 

Le couple avait pour voisin la famille Rimmer (Juifs de Pologne venus se réfugier à Chateaubriant après juin 1940). Ils devinrent amis.

En juillet 1942, Monsieur Rimmer est arrêté par les Allemands et Madame Rimmer en octobre 1942. Cette dernière est internée dans un camp proche de Nantes avec ses 2 enfants Robert (6ans) et Bella (1 an et demi).

Les Mousson multiplièrent les efforts pour faire remettre la famille en liberté: ainsi Madame Mousson et sa fille firent appel au commandant du camp. Il accepta. Elles  purent parler à Madame Rimmer. Mme Mousson arriva à la convaincre de lui confier ses enfants et le commandant accepta de les laisser partir car ils étaient nés en France.

Ensuite, Madame Rimmer fut envoyée à Drancy avec son mari puis ils furent déportés tous les deux à Auschwitz où ils furent assassinés.

Après la guerre des membres de la famille Rimmer vinrent reprendre les enfants. Marie Mousson mourut sans les revoir mais Auguste Mousson fut l’invité d’honneur au mariage de Robert, 23 ans après la guerre.

 

Liste du convoi pour Auschwitz. On apprend par cette liste que Monsieur Rimmer se prénommait Fischel.



Le projet

Projet des 3èmes3 autour de la thématique des Justes Parmi les Nations en vue de la participation au concours national de la résistance et de la déportation.

«  Novembre 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Naviguer

Entrée
Archives
Zone de gestion
Besoin d'aide ?

Liens

Mémoires vives, l'émission de radio de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah
Les cahiers multimédia de Radio France (le struthof)
Le camp de Drancy
Témoignages sur le site de l'INA
Témoignages sur le site du Mémorial de la Shoah
Site "La Resistance" de France 2
Site Paroles d'Etoiles

Rubriques

Biographie romancée d’André Berkover
Comment devenir Juste parmi les Nations?
La soirée de clôture
La vie d’un enfant caché
Le voyage pédagogique
Les Justes de Loire-Atlantique
Les camps
Les films
Les mots de la prof
Les mots des élèves
Les sites historiques
Les témoins
L’exposition de l’ONAC sur la résistance et la déportation
Liliane Lancry, ancienne enfant cachée
Nos lectures
Nos lectures expressives
Nos textes

Derniers articles

Les articles de presse sur la soirée du 4 avril
SOiiRée iiNOUBLiiABLE !
jonathan: mes impressions
La soirée des 3èmes 3
Conférence des élèves le 4 avril

Canal RSS

Abonnement

Service d'hébergement offert par WebLettres