Des mots pour le dire

Interview Mouawad

Par vadministrateur - publié le jeudi 8 février 2018 à 08:44 dans 1ère

LA n°4 Incendies

Par vadministrateur - publié le jeudi 8 février 2018 à 05:22 dans Textes pour l'EAF

Nawal vient de mourir et a chargé ses enfants jumeaux dans son testament de retrouver leur père ainsi que leur frère, dont ils ignoraient l’existence. Dans la dernière partie de la pièce, Nihad, l’enfant que Nawal a eu quand elle avait quinze ans, et qu’elle a été contrainte d’abandonner, apparaît sur scène. Nous sommes dans les années 80.

Un jeune homme en haut d’un immeuble.
Seul. Walkman1 (modèle 1980) sur les oreilles.
Fusil à lunette en guise de guitare, il interprète avec passion les premiers accords de The Logical song de Supertramp2.

NIHAD (marquant la guitare puis chantant à tue-tête). Kankinkankan, boudou (4 fois)

Lorsque la chanson débute, son fusil passe du statut de guitare à celui de micro. Son anglais est approximatif. Il chante le premier couplet.

Soudain, son attention est attirée par quelque chose au loin.
Il épaule son fusil, rapidement, vise tout en continuant à chanter. Il tire un coup, recharge très rapidement.

Tire de nouveau en se déplaçant. Tire de nouveau, recharge, s’immobilise et tire encore.
Très rapidement, Nihad se saisit d’un appareil. Il le braque dans la même direction, il fait le point, prend la photo. Il reprend la chanson.
Il s’arrête soudainement. Il se plaque au sol. Prend son fusil et vise tout près de lui.
Il se lève d’un coup et tire une balle. Il court vers l’endroit où il a tiré. Il a laissé son walkman qui continue à jouer.

 Nihad est debout, toujours au même endroit. Il revient, tirant par les cheveux un homme blessé. Il le projette au sol.

L’HOMME. Non ! Non! Je ne veux pas mourir !


NIHAD. « Je ne veux pas mourir ! » « Je ne veux pas mourir ! » C’est la phrase la plus débile que je connaisse !

L’HOMME. Je vous en prie, laissez-moi partir ! Je ne suis pas d’ici. Je suis photographe.

NIHAD. Photographe ?


L’HOMME. Oui ... de guerre ... photographe de guerre.

NIHAD. Et tu m’as pris en photo ... ?

L’HOMME .... Oui ... Je voulais prendre un franc-tireur3... Je vous ai vu tirer. .. je suis monté ... mais je peux vous donner les pellicules ...


NIHAD. Moi aussi, je suis photographe. Je m’appelle Nihad. Photographe de guerre. Regarde. C’est moi qui ai tout pris. Nihad lui montre photo sur photo.

L’HOMME. C’est très beau ...


NIHAD. Non ! Ce n’est pas beau. La plupart du temps on pense que ce sont des gens qui dorment. Mais non. Ils sont morts. C’est moi qui les ai tués ! Je vous jure.

L’HOMME. Je vous crois ...Fouillant dans le sac du photographe, Nihad sort un appareil photographique à déroulement automatique muni d’un déclencheur souple. Nihad regarde dans le viseur et mitraille l’homme de plusieurs photos. Il tire de son sac un gros ruban adhésif et attache l’appareil photo au bout du canon de son fusil.
Qu’est-ce que vous faites ...

L’appareil est bien fixé.
Nihad relie le déclencheur souple à la gâchette de son fusil.
Il regarde dans le viseur de son fusil et vise l’homme.
Qu’est-ce que vous faites ? ! Ne me tuez pas ! Je pourrais être votre père, j’ai l’âge de votre mère ...
Nihad tire. L’appareil se déclenche en même temps. Apparaît la photo de l’homme au moment où il est touché par la balle du fusil. Il s’adresse à l’homme mort.

NIHAD. Kirk, l am very happy to be here at « ’T.V. Show »4 ... Thank you to you, Nihad. So Nihad, what is your nesxt song ? My nexst song will be a love song.
A love song ! Yes, a love song, Kirk.
It is new on your carrière, Nihad.
You know, well, l wrote this song when it was war. War on my country. Yes, one day a woman that l love died.Yes. Shouting by a sniper. l feel a big crash in my hart. My hart colaps. Yes. l crie. And l wrote this song.
It will be a plasir to heare your love song, Nihad..No problème, Kurk.

Wajdi Mouawad, Incendies, Quatrième partie, « Incendie de Sarwane », Scène 31 (extrait), 2009

1.     Lecteur de cassettes portable. 2. Chanson de 1979. 3. Combattant qui n’appartient pas à une armée régulière. 4. L’orthographe restitue l’anglais approximatif de Nihad.


«  Juin 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Liens

Derniers commentaires

- oui il en faudra de la chance merci ^^ (par Nicolas1S)
- francais (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade