banniere

L'espace visiteurs

[48] - Lectures conseillées en troisième (ou pour préparer la troisième)

Il s’agissait de trouver quelles oeuvres, entrant dans le cadre des programmes, peuvent convenir aux (futurs) élèves de troisième.
Cette synthèse est le résultat de contributions dans les pages du WIKI de WebLettres.
Mise en ligne par Corinne Durand Degranges

 

Expression de soi


A noter : le programme stipule que l’on étudie une œuvre autobiographique française. Les œuvres évoquées ici débordent parfois de ce cadre.

- Anonyme, L’Herbe bleue
Genre et difficulté : journal. Œuvre facile. Traduit de l’américain.
Thème : le récit d’une adolescente piégée par la drogue.
- ANTHONIOZ De GAULLE G., La traversée de la nuit
Genre : récit autobiographique authentique.
Thème : l’auteur, déportée à Ravensbrück, écrit le récit des mois passés au secret, dans le cachot du camp.
- ARNOTHY C., J’ai 15 ans et je ne veux pas mourir
Genre : récit autobiographique.
Thème : La première partie évoque le siège de Budapest par les Russes. La deuxième raconte la vie de réfugiée de l’auteur en Autriche, puis son établissement en France.
- AUBRAC L. Ils partiront dans l’ivresse
Genre : récit autobiographique.
Thème : la vie quotidienne au sein d’un mouvement de résistance en France, par l’une des protagonistes.
- BARJAVEL R., La charrette bleue
Genre : récit autobiographique.
Thème : les souvenirs d’enfance de l’auteur en Provence pendant la première guerre mondiale.
- BAZIN H., Vipère au poing
Genre et difficulté : roman autobiographique. Difficulté moyenne.
Thème : Une enfance malheureuse et pleine de révolte entre une mère tyrannique et un père insipide.
Commentaires d’enseignants :
Livre très apprécié des élèves, mais qui nécessite quelques explications.
Il semble que l’œuvre ait quelque peu vieilli et ne suscite plus autant l’intérêt des élèves.
- BEGAG A., Le Gone du Chaaba
Autobiographie. Un témoignage sur l’enfance dans une banlieue du sud de la France (Lyon).
Œuvre très appréciée des élèves. Une éventuelle difficulté provoquée par l’argot arabe.
- BLIXEN Karen, La ferme africaine
Genre : récit autobiographique. Traduit du danois.
Thème : la vie de l’auteur dans sa plantation de café au Kenya jusqu’à son retour en Europe en 1931.
- BOBER R., Berg et Beck
Genre : roman.
Thème : une amitié brisée par la rafle du vel’ d’hiv’. Le survivant n’aura de cesse d’écrire pour son ami. Un livre sur le devoir de mémoire et l’amitié.
- BOBER R., Quoi de neuf sur la guerre ?
Genre : chronique, fiction.
Thème : l’histoire se passe dans un atelier de tailleur immédiatement après la guerre. Tous les membres sont des rescapés des camps et certains sont à jamais absents.
- BRISAC G., Petite
Genre : récit autobiographique.
Thème : l’anorexie d’une adolescente.
- BROBY A., Je viens de Sibérie M’sieur
Genre : roman.
- Calamity Jane, Lettres à sa fille
Genre et difficulté : lettre authentiques. Œuvre facile, traduite de l’américain.
Thème : Martha Jane Cannery dite Calamity Jane a laissé sa fille dans une famille d’adoption. Pendant des années, elle lui envoie des lettres racontant sa vie, ses sentiments.
Commentaire d’enseignant :
L’ouvrage ne comporte aucune difficulté. Les élèves sont touchés par ce récit authentique et par le fait que la fille ne découvrira les lettres de sa mère qu’après la mort de cette dernière.
- CARLES E., Une soupe aux herbes sauvages
Genre : autobiographie.
Thème : l’histoire d’une institutrice pendant quarante ans dans différents villages de montagne.
- CASTILLO M. del, Tanguy
Genre et difficulté : récit autobiographique. Difficulté moyenne.
Thème : un enfant dans un camp de concentration au cours de la guerre civile espagnole.
- CAVANNA, Les Ritals
Genre : autobiographie.
Thème : l’enfance de Cavanna, fils d’immigrés italiens.
- CHAREF M., Le Thé au harem d’Archi Ahmed
Genre : roman autobiographique.
Thème : une chronique sur les bidonvilles en lisière de Paris.
Commentaire d’enseignant :
Jeu de mots sur « le théorème d’Archimède ». L’auteur réalisa lui-même d’après son livre le film Le Thé au harem d’Archimède. Roman et film évoquent de façon très vivante et poétique, parfois humoristique, parfois poignante, la vie des jeunes des cités. (ED)
- CHATEAUBRIAND, Histoire de ma vie
Genre : autobiographie. Texte bien plus accessible que les Mémoires.
Thème : la version première des Mémoires d’outre tombe publiée à la demande d’éditeurs impatients.
- CHOW CHING LIE, Le Palanquin des larmes
Genre et difficulté : récit autobiographique. Récit facile.
Thème : mariée de force à l’âge de 13 ans, l’auteur raconte sa vie dans une Chine qui va basculer dans le communisme.
- CLAVEL B., La Maison des autres
Genre : roman autobiographique.
Thème : le dur apprentissage d’un adolescent chez un patron autoritaire dans les années 20.
- Mc COURT F., Les Cendres d’Angela
Genre : récit autobiographique. Traduit de l’anglais.
Thème : une enfance misérable en Irlande entre humour et désespoir.
- DAKIA, Dakia, fille d’Alger
Genre : texte autobiographique.
Thème : journal intime sur la vie d’une jeune fille en Algérie.
- DAHL R., Moi, Boy
Genre : récit autobiographique. Traduit de l’anglais.
Thème : l’enfance du célèbre romancier, aussi imprévisible que ses histoires.
- DAUDET A., Le Petit Chose
Genre : roman autobiographique.
Thème : Daniel Eyssette, double de l’auteur, est un enfant du sud de la France en pension dans la région lyonnaise. Son surnom de « petit Chose » lui vient d’un professeur dédaigneux.
Commentaire d’enseignant :
Un grand classique des récits d’enfance.
- DJAVANN C., Je viens d’ailleurs
Genre : roman autobiographique.
Thème : la vie en Iran sous le régime des ayatollahs.
- DUPEREY A., Le voile noir
Genre : œuvre autobiographique.
Thème : le retour sur soi de l’actrice et auteur Annie Duperey sur le drame qui a entraîné la mort de ses parents, par asphyxie.
- ETIENNE J.L., Le marcheur du pôle
Genre : monographie.
Thème : Le voyage du docteur Jean-Louis Etienne qui a atteint le pôle Nord le 11 mai 1986, parcourant seul et à pied 1200 km.
- FERDI S., Un enfant dans la guerre
Genre : récit autobiographique.
Thème : le témoignage d’un adolescent sur la guerre d’Algérie.
- FERAOUN M., Le fils du pauvre
Genre : récit autobiographique.
Thème : l’enfance et l’adolescence entre les deux guerres de l’écrivain kabyle.
- FILIPOVIC Z., Le Journal de Zlata
Genre : journal intime.
Thème : témoignage d’une jeune fille sur la guerre en Bosnie-Herzégovine, entre septembre 1991 et octobre 1993.
- FRANK A., Journal
Genre et difficulté : journal intime. Œuvre facile. Traduit du néerlandais.
Thème : une jeune juive contrainte de vivre cachée dans le grenier de son immeuble à Amsterdam pendant la seconde guerre mondiale.
Commentaire d’enseignant :
L’œuvre touche généralement plus les filles que les garçons.
- GARY R., La Promesse de l’aube
Genre : roman autobiographique.
Thème : les années d’enfance de l’auteur auprès d’une mère immigrée pauvre qui se sacrifie pour lui.
- GARY R. (AJAR E.), La vie devant soi
Genre : roman.
- GOES A., Jusqu’à l’aube
Genre : roman.
Thème : En 1942, un jeune déserteur de l’armée nazie reçoit la visite d’un pasteur militaire avant d’être fusillé.
- GORKI, Enfance
Genre : œuvre autobiographique.
Thème : le récit de l’enfance de Gorki, orphelin de père, élevé chez son grand-père, teinturier ruiné.
- GRAY M., Au nom de tous les miens
Genre : roman autobiographique.
Thème : enfant rescapé du ghetto de Varsovie, l’auteur voit sa vie une nouvelle fois dévastée par un destin tragique.
- GRIFFIN J.H., Dans la peau d’un noir
Genre : témoignage
Thème : Comment un écrivain américain s’est transformé en Noir avec l’aide d’un médecin, pour mener pendant six semaines la vie authentique des hommes de couleur.
- GUTMAN C., La Maison vide
Genre et difficulté : roman. Œuvre facile.
Thème : la vie d’un enfant juif qui échappe aux rafles de 1942 mais voit ses parents emmenés.
- HATANO, L’enfant d’Hiroshima
Genre : récit épistolaire.
Thème : lettres authentiques échangées entre un enfant et sa mère pendant la seconde guerre mondiale, au Japon.
- HIGELIN Jacques, Lettres d’amour d’un soldat de vingt ans
Genre : lettres.
Thème : lettres envoyées par le chanteur à celle qu’il aimait pendant son service militaire en Algérie.
- HOLSTEIN Denise, Je ne vous oublierai jamais, mes enfants d’Auschwitz
Genre : récit autobiographique.
Thème : le témoignage de l’auteur, rescapée du camp d’Auschwitz.
- JOFFO J., Un sac de billes
Genre : récit autobiographique.
Thème : deux enfants juifs traversent la France pour atteindre la zone libre.
Commentaire d’enseignant :
Un classique des romans sur l’enfance et la seconde guerre mondiale.
- KOELN Ilse, Mon enfance en Allemagne nazie
Genre : récit autobiographique. Traduit de l’allemand.
Thème : la vie d’une jeune Berlinoise, sous le régime hitlérien, avant et pendant la deuxième guerre mondiale.
- LABORIT E., Le Cri de la mouette
Genre : récit autobiographique.
Thème : l’éveil au monde d’une enfant sourde grâce à l’apprentissage de la langue des signes.
- LABRO P., Le petit garçon
Genre : roman autobiographique.
Thème : l’expérience d’un enfant pendant la seconde guerre mondiale.
- LAYE C., L’enfant noir
Genre : roman autobiographique.
Thème : la vie quotidienne, les traditions et les coutumes des habitants de la Haute Guinée dans les années 1930 et 1940.
- LEVI P., Si c’est un homme
Genre et difficulté : récit autobiographique. Vraiment difficile, nécessite des explications et un accompagnement.
Thème : le terrible et magnifique récit d’un survivant des camps de concentration.
- LOWERY M., La Cicatrice
Genre et difficulté : roman. Facile d’accès.
Thème : un roman sur la difficulté de vivre en étant différent.
- MAHMOODY B., Jamais sans ma fille
Genre : récit autobiographique.
Thème : L’auteur, une Américaine raconte sa fuite d’Iran et son retour aux États-Unis malgré l’opposition de la famille de son mari iranien.
Commentaire d’enseignant :
Ce récit de vie plaît généralement davantage aux filles. Le texte n’a pas de prétention littéraire, il se veut un témoignage.
- MOSCOVICI J.-C., Voyage à Pitchipoï
Genre : récit autobiographique.
Thème : les tribulations d’enfants juifs séparés de leur famille en pleine guerre.
- NOTHOMB A., Sabotage amoureux
Genre : roman autobiographique.
Thème : récit qui met en scène une fillette de sept ans amoureuse d’une autre petite fille. L’histoire se déroule à Pékin, au moment de la tension Est-ouest entre 1972 et 1975.
- NOTHOMB A., Stupeur et tremblements
Genre : roman autobiographique. Œuvre facile.
Thème : les déboires de la narratrice, employée incompétente dans une société japonaise.
- PAGNOL M., La gloire de mon père, Le Château de ma mère, Le Temps des secrets, Le Temps des amours
Genre : récits autobiographiques.
Thème : les souvenirs d’enfance de l’auteur entre Marseille et le plateau du Garlaban.
- PARIS G., Autobiographie d’une courgette
Genre : roman
Thème : un gamin appelé Courgette a tué sa mère. On ne sait pas encore si c’était volontaire ou non.
Commentaire d’enseignant :
Attention, il s’agit d’un roman et non d’un texte réellement autobiographique.
- PEREC G., W, ou le souvenir d’enfance
Genre et difficulté : autofiction. Œuvre difficile qui demande un accompagnement.
Thème : il s’agit de deux récits qui finissent par se rejoindre. D’une part, il est question d’une île entièrement vouée au sport et dirigée par des règlements aberrants. D’autre part, on suit la quête par Perec de ses souvenirs d’enfance, lui qui est juif et orphelin.
- PHILIPE Anne, Le Temps d’un soupir
Genre : récit autobiographique.
Thème : évocation des derniers moments de la vie d’un couple alors que lui meurt de maladie. Par celle qui a partagé la vie de Gérard Philipe.
- PICOULY D., Le Champ de personne
Genre : roman.
Thème : le portrait d’un enfant, dans une banlieue parisienne des années 50.
- QUINT M., Effroyables jardins
Genre : roman.
- RENARD J., Poil de Carotte
Genre : récit autobiographique.
Thème : l’enfance terrible d’un jeune garçon rejeté par sa mère et maltraité par sa famille.
Commentaire d’enseignant :
Les élèves sont souvent décontenancés par la structure « morcelée » de l’œuvre. Ils ont parfois l’impression « qu’il ne se passe rien ». (CDD)
Néanmoins, ils sont touchés par Poil de Carotte et la figure de la « mauvaise mère ». Le texte permet de mettre en évidence l’énonciation particulière du genre autobiographique, avec le mélange de voix entre narrateur adulte et narrateur enfant. (C. G)
- RICHTER H. P., Mon ami Frédéric
Genre : récit autobiographique.
Thème : l’amitié douloureuse entre un jeune Allemand et un jeune Juif. Un témoignage sur la guerre.
- RICHTER H. P., J’avais deux camarades
Genre : récit autobiographique.
Thème : en 1933, en Allemagne, trois enfants entrent dans les Jeunesses hitlériennes. Dix ans plus tard, deux mourront à la guerre.
- SABATIER R., Les Allumettes suédoises, Trois sucettes à la menthe, Les noisettes sauvages, Les Fillettes chantantes, David et Olivier, Olivier 1940
Genre : romans autobiographiques.
Thème : la vie du petit Olivier, un gamin des rues, orphelin trop tôt.
- SARRAUTE N., Enfance
Genre : autobiographie. Œuvre assez facile.
Thème : le récit de l’enfance et de l’adolescence de l’auteur entre la Russie où elle vit avec sa mère et la France où elle vit avec son père, sa belle-mère et sa demi-sœur.
- SATRAPI M., Persepolis
Genre : autobiographie. Attention, il y a quatre tomes.
Thème : le récit de l’enfance de l’auteur en Iran.
- SEGAL P., L’homme qui marchait dans sa tête
Genre : récit autobiographique.
Thème : comment faire le tour du monde quand on est dans un fauteuil roulant parce que l’on a reçu une balle de revolver dans le dos.
- SEMPRUN J., L’Écriture ou la vie
Genre : autobiographie.
Thème : un témoignage sur les camps de concentration.
- TOURGUNENIEV, Premier amour
Genre : roman autobiographique. Traduit du russe.
Thème : Zinaïda, jeune fille capricieuse et attirante fait chavirer le cœur du jeune Vladimir Petrovitch, seize ans à peine.
- TROYAT H., Alliocha
Genre : roman autobiographique.
Thème : collégien dans un établissement de Neuilly sur Seine, Aliocha découvre ce qui signifie être un émigré, un « sale petit étranger ».
- UHLMAN F., L’Ami retrouvé
Genre : Roman autobiographique.
Thème : une amitié difficile entre un jeune Juif et un jeune Allemand que tout a séparé.
L’histoire touche beaucoup les élèves.
- UHLMAN F., La Lettre de Conrad
Genre : roman.
Thème : la suite de L’Ami retrouvé. Dans une lettre écrite à son ami lors de ses derniers jours, Conrad, condamné pour complot contre Hitler, tente de justifier ses erreurs passées aux yeux de Hans.
- VALERE Valérie, Le Pavillon des enfants fous
Genre : récit autobiographique.
Thème : l’auteur est internée dans un hôpital psychiatrique à l’âge de 13 ans pour anorexie. Elle racontera son expérience et sa guérison.
- VALLES J., L’Enfant
Genre : roman autobiographique.
Thème : une histoire d’enfant en révolte contre le monde des adultes et de l’école.
- VINCENOT H., Mémoires d’un enfant du rail
Genre : roman.
Thème : une saga familiale évoquant les souvenirs d’une enfance dans le milieu des cheminots.
- WRIGHT R., Black Boy
Genre : autobiographie.
Thème : une enfance noire américaine.

Synthèses issues de la liste Profs-L à consulter :
- Récits tirés d’histoires vraies
- Œuvres biographiques d’accès facile
- Courts récits (auto)biographiques

Théâtre


Le programme officiel en classe de 3e demande que l’on étudie une pièce de théâtre du XIXe et XXe siècle française ou étrangère.

- ANOUILH J., Antigone
Commentaire d’enseignant :
Cette pièce permet d’aborder le tragique. Elle permet également d’aborder ou de revoir l’argumentation. Les élèves se sentent souvent concernés par la révolte d’Antigone.
- GIRAUDOUX J., Électre
Commentaire d’enseignant :
Pas de difficulté particulière. L’initiation au genre tragique en 3e est souvent heureux.
- IONESCO E., La Cantatrice chauve
Commentaire d’enseignant :
La pièce n’est pas toujours simple pour les élèves mais pour peu qu’ils acceptent le genre et ses « conventions », on peut arriver à quelques moments jubilatoires avec sa classe (CDD).
- ROSTAND E., Cyrano de Bergerac
Commentaire d’enseignant :
La pièce plaît beaucoup aux élèves, mais elle les effraie au premier abord par sa densité. Il faut donc prendre le temps de lire avec eux les moments cruciaux comme la tirade du nez ou la fameuse scène du balcon pour les mettre en bouche. Sa lecture est fructueuse pour les genres théâtraux : alternance de passages comiques et sérieux, fin tragi-comique. La pièce est à l’opposé d’une pièce classique : on peut ainsi aborder ces notions. De même, l’étude de la construction de la pièce est très fructueuse pour montrer comment l’action est sans cesse relancée. Les élèves s’attachent volontiers au personnage de Cyrano et peuvent facilement mettre en scène des extraits. (C. G)

Synthèse issue de la liste collège à consulter
- Pièces de théâtre en troisième

Œuvres à dominante argumentative


Le programme précise : essai, lettre ouverte, conte philosophique.

- HUGO V., Le dernier jour d’un condamné
Commentaire d’enseignant :
Une œuvre très souvent étudiée en 3e.
- HUGO V., Claude Gueux
Commentaire d’enseignant :
Également un texte fréquemment donné en 3e.
Courte œuvre narrative et argumentative, très facile d’accès. Victor Hugo a rédigé cette nouvelle pour l’adresser aux députés afin de les convaincre d’abolir la peine de mort. Il s’agit donc d’un apologue, suivi d’un véritable plaidoyer. La nouvelle raconte l’histoire de Claude Gueux, pauvre misérable emprisonné pour de petits larcins destinés à nourrir sa famille et poussé à bout par un directeur de prison inique. Les élèves s’attachent au personnage et à l’écrivain qui a pris sa défense. Son étude s’avère très fructueuse pour aborder les notions de subjectivité et de partialité. Elle permet également de placer en douceur les premières notions d’argumentation en prenant pour support la réflexion sur la peine de mort. (C. G)
- JELLOUN T. ben, Le Racisme expliqué à ma fille
Commentaire d’enseignant :
Très intéressant, éveillant la curiosité des élèves mais d’un abord et d’une étude difficile. Permet d’aborder le dialogue argumentatif. L’édition Cideb, plus chère, propose des questionnaires utiles et bien faits. (C. G)

Synthèse issue de la liste collège à consulter
- Œuvres argumentatives en troisième

Romans et nouvelles

- BUCK P., La Mère (Livre de poche)
Sujet :
« La vie quotidienne d’une paysanne chinoise avant la Révolution. Avec les mots du cœur, et un sens aigu du détail, Pearl Buck nous retrace cette existence pathétique où s’affirme à travers la souffrance et le désespoir la noblesse secrète des pauvres et des humiliés. » (Jaquette, 4e de couverture). (ED)
- BRONTÉ C., Jane Eyre (Press Pocket)
Sujet :
« Après une enfance passée au pensionnat de Lowood, une sévère institution pour orphelines, Jane Eyre devient gouvernante. Elle vit désormais au château de Thornfield auprès d’Adèle, la jeune pupille d’Edward Rochester... A travers une histoire d’amour passionnée, un autoportrait de femme libre et responsable, dans l’Angleterre du XIXe siècle. Le dossier comporte les réactions à la publication du livre en 1847, des articles de presse et extraits de romans de l’époque. » (Présentation trouvée sur le site du lycée français de Kuala-Lumpur) (ED)
Commentaire d’enseignant :
La taille du roman peut apparaître décourageante pour les élèves. Il ne faut pas hésiter dans ce cas à proposer un parcours de lecture. A l’issue de l’étude du roman, la fierté d’être parvenu au bout d’un « pavé » n’est pas à négliger. (CDD)
- DAENINCKX D., Cannibale
- DE LA ROCHE M., Jalna (Omnibus éd., quatre tomes regroupant seize volumes)
Sujet :
« Près de cent ans se sont écoulés depuis qu’Adeline et Philip Whiteoak ont fait bâtir dans l’Ontario la maison qu’ils ont baptisée Jalna. Rien ne plairait plus à l’actuel maître du domaine, leur petit-fils Renny, que de savoir Jalna de nouveau entre les mains d’une Adeline et d’un Philip après sa mort. Il suffirait pour cela que sa fille épouse son cousin, le fils de son demi-frère Piers. Leur union serait un moyen de célébrer dignement le centenaire, déclare-t-il aux autres Whiteoak qui cachent mal leur scepticisme car ils connaissent le caractère indépendant des intéressés. Ceux-ci leur réservent une surprise : ils annoncent leurs fiançailles.
L’atmosphère serait donc de perpétuelle liesse pendant l’année qui précède la double célébration du centenaire et du mariage s’il n’y avait dans là famille un petit démon aux yeux verts et au cœur jaloux nommé Dennis. Mais les Whiteoak sont assez forts et assez unis pour surmonter tous les drames, majeurs et mineurs, qui les assaillent par sa faute, et cette année mouvementée s’achève sur l’apothéose rêvée par Renny. Ainsi s’achève aussi la très attachante histoire de cette passionnante famille canadienne dont Le Centenaire de Jalna constitue le seizième et dernier épisode. » (Jaquette, 4e de couverture, en Livre de Poche, du 16e et dernier volume de la série, cité par Bibliopoche ). (ED)
- FRISON ROCHE R., Premier de cordée (J’ai lu)
Sujet :
« Le mont Blanc, ses aiguilles, ses failles abruptes, son pur silence... Pour celui qui entend l’appel de la montagne, c’est le corps à corps exaltant avec le roc, les joies périlleuses de la conquête. Et pourtant... « Assez d’un à s’exposer dans la famille, Pierre sera hôtelier », a dit Jean Servettaz, un des meilleurs guides de Chamonix. Et Pierre, son fils, s’est incliné. La mort dans l’âme. Il retrouvera cependant la montagne... Par un jour tragique : pour tenter de lui arracher le corps de son père foudroyé dans les Drus. Une expédition dangereuse, désespérée. Pierre s’acharne et tombe. Plus tard, guéri, il choisit sa voie : il sera guide, comme son père. » (Jaquette, 4e de couverture). (ED)
- HUGOV., Notre-Dame de Paris (L’École des loisirs, collection Classiques abrégés)
Sujet :
« Ouvrez ce livre, il est vertigineux. C’est une trappe d’où vous tombez de la hauteur de cinq siècles en plein cœur du Paris de Louis XI. Paris « avec les mille flèches de ses édifices, avec son fleuve qui serpente sous ses ponts, avec le nuage de ses fumées... » Paris et « son peuple qui ondule dans ses rues » : écoliers, clercs, bourgeois, commères, marchands, gueux de toutes sortes, mendiants et faux aveugles de la Cour des Miracles, toute cette populace du Moyen Age se pressant au gibet sur le pavé de la place de Grève, et criant « Noël ! Noël ! » quand on pend la sorcière. Au milieu du grouillement et des clameurs, trois personnages dont les destins, secoués par la fatalité, s’entrechoquent en produisant un bruit terrible - le même que fera, dans la nuit d’émeute, le madrier de chêne lancé contre le portail de Notre-Dame par les truands donnant l’assaut. D’abord l’ensorceleuse, la bohémienne, l’Égyptienne, celle qui danse dans les rues au son du tambourin : ses seize ans et sa beauté sont la flamme et le soufre de cet enfer. Puis le prêtre, le damné, l’archidiacre à la tête rongée d’alchimie et à l’âme perdue de passion inavouable. Silhouette noire, figure chauve et livide, cachant « ce qu’il y a de lave bouillante, furieuse et profonde sous le front de neige de l’Etna ». Enfin, claudiquant de l’un à l’autre, jappant, grognant, soufflant, non pas un être humain mais « quelque chose d’affreux, mi-homme mi-animal, plus dur, plus difforme et plus foulé aux pieds qu’un caillou ». C’est Quasimodo, le sonneur de cloches : pauvre gnome bossu, borgne et sourd, créature effrayante et grotesque, véritable délire de la nature habité par une force de cyclope. Mais ce caillou a un cœur. Le monstre pleure d’amour. Et les larmes qu’il verse sont plus brûlantes que le plomb fondu dégorgé par les gargouilles de la cathédrale sur la troupe des malandrins piétinant le parvis... Fatalité ! On sort de cette lecture vaincu, titubant, abasourdi et se frottant les yeux, la tête pleine du fracas roulant de l’Histoire. Victor Hugo, visionnaire exact, érudit inspiré, nous restitue la toute-puissance évocatrice de sa plume, le bouillonnement d’un monde et le vacarme d’une époque, gravant dans nos mémoires une série de tableaux auprès de quoi les plus violents paroxysmes du cinéma contemporain font un peu figure de fantaisies à l’eau de rose pour amuser les enfants. » (Jaquette, 4e de couverture). (ED)
Le roman peut se lire en ligne
- KRESSMANN TAYLOR K., Inconnu à cette adresse
Très bref roman épistolaire. Échange de lettres entre un Juif vivant en Amérique et son associé Allemand retourné chez lui en 32-33.
Commentaire d’enseignant :
Texte très apprécié des élèves mais assez délicat, car il faut savoir lire entre les lignes et comprendre ce qui n’est pas dit.
- LEWIS R., Pourquoi j’ai mangé mon père (Pocket)
Sujet :
Histoire préhistorique ou l’homme vu par son côté homo sapiens.
Commentaire d’enseignant :
Un roman humoristique qui pose au départ quelques difficultés aux élèves à moins d’expliquer la manière dont fonctionne l’humour dans le texte (souvent fondé sur l’anachronisme). (CDD)
- ORWELL G., La ferme des animaux
Commentaire d’enseignant :
L’ouvrage correspond au programme d’histoire puisque Orwell montre comment la Révolution de 1917 en Russie a abouti au stalinisme.
- STEINBECK J., Des souris et des hommes
Commentaire d’enseignant :
Roman court et assez facile.
Cette histoire dramatique rencontre un vif succès auprès des élèves. Les garçons apprécient tout de suite l’écriture de Steinbeck et l’histoire de George et Lennie, deux travailleurs dans un ranch de Californie. Les filles, elles, sont plus réservées au départ mais sont finalement émues par cette histoire dramatique.
Travail très intéressant à mener avec les élèves sur les personnages, la tension dramatique et le lien avec le théâtre.
- VARGAS F, L’homme à l’envers
Commentaire d’enseignant :
Les élèves ont vraiment beaucoup aimé ce roman.

Littérature pour la jeunesse

- BURNETT F.H., Le Jardin secret
Sujet :
« A sept ans, Mary Lennox arrive dans le vieux manoir anglais de son oncle. Ses parents viennent de mourir du choléra en Inde. Elle qui s’est habituée à la solitude depuis son plus jeune âge ne semble pas si dépaysée dans la sombre bâtisse. Et pourtant que de mystères ce vieux bâtiment ne cache-t-il pas... Un cousin bossu et capricieux, un autre garçon qui comprend le langage des animaux et surtout une clé... LA clé qui ouvre le fameux jardin secret... Un livre magique, émouvant, poétique, drôle parfois... - CHEDID A., L’enfant multiple
- COHEN-SCALI S., Arthur Rimbaud, le voleur de feu
Sujet :
Un roman biographique qui permet de découvrir l’enfance et la jeunesse du poète.
Commentaire d’enseignant :
Niveau assez facile. Bien documenté. Contexte historique (Guerre de 1870, la Commune).
A l’intérieur du récit, référence à de nombreux poèmes de Rimbaud, dont la liste est donnée en fin d’ouvrage. Intéressant pour inaugurer une séquence sur la poésie lyrique.
- FINCKH R., Nous construisons une ère nouvelle (L’École des loisirs)
Thème :
Il s’agit d’un récit d’une jeune nazi qui raconte son enthousiasme pour le parti durant la guerre. L’auteur est connu en Allemagne pour ses tournées en classe.
Commentaire d’enseignant :
Le texte est fascinant par le regard intérieur portée sur la nazisme qui est présenté comme un merveilleuse aventure. Le roman peut servir de « support » à un travail sur l’argumentation.
- GRENIER C., Le Seigneur des neuf soleils
Thème :
Cela parle de deux peuples vivant différemment sur la même planète mais dont l’un veut imposer son mode de vie à l’autre. Bien-sûr il s’agit d’un peuple belliqueux enfermé derrière ses murs, caché derrière des masques et qui refuse tout contact ; tandis que l’autre est proche de la nature. Il y a une histoire d’amour, l’intervention d’un « Seigneur » qui n’en est pas un mais qui permet de comprendre la situation. Et naturellement ces deux peuples vont devoir se rencontrer.
- KING S., La Cadillac de Dolan (Magnard, Classiques et contemporains)
Sujet :
Une terrible histoire de vengeance, avec le suspense propre à King.
- LE GENDRE N., Dans les larmes de Gaïa et Mosa Wosà (collection Mango)
Commentaire d’enseignant :
Deux romans superbes et très abordables.
- LEHMANN C., La Citadelle des cauchemars (Ecole des Loisirs)
Un livre sur la science-fiction et l’écriture.
- TWAIN Mark, Les Aventures de Huckleberry Finn (Gallimard)
Sujet :
« Huck, qui a toujours vécu dans les bois avec son père, ivrogne et brutal, découvre chez la veuve Douglas la chaleur d’un foyer... mais aussi la discipline. Alors, quand la maison s’endort, il rallume sa vieille pipe et rejoint Tom Sawyer en secret. Un jour, son père l’enlève et le séquestre. Huck se sauve ; on le croit mort : il s’est réfugié sur une île où il a retrouvé Jim, le « nègre » de tante Polly. Commence alors pour les deux fugitifs un long voyage sur le fleuve ... » (Jaquette, 4e de couverture). (ED)

Synthèse issue de la liste collège à consulter
- Les grands succès en troisième

Oeuvres humoristiques

- ANOUILH J., Le Bal des Voleurs
- AYME M., Travelingue
- AYME M., La Jument verte
- BENACQUISTA T., Saga
- BROWN F., Martiens Go Home !
Commentaire d’enseignant :
A faire étudier si l’on a déjà abordé la science fiction. Le texte gagne à être confronté aux récits qui, classiquement, font intervenir les Martiens.
Le roman donne lieu à une séquence dans le manuel Didier Troisième pages 112 à 138 et figure dans les documents d’accompagnement des programmes de 3e.
- BUZZATI D., Le K
- CALDWELL E., Le petit arpent du bon Dieu
- CAUVIN P., E=MC2
- DAHL R., Moi boy
- DESPROGES P., Des femmes qui tombent
- FALLET R., Le beaujolais nouveau est arrivé
- FEYDEAU G., On purge bébé
- GUITRY S., Mémoires d’un tricheur
Commentaire d’enseignant :
A noter, quelques passage « osés » dans ce récit.
- JARDIN A., Le Zèbre
- JARRY A., Ubu Roi
Commentaire d’enseignant :
Le registre scatologique fait rire mais l’intertextualité, la parodie et le détournement des œuvres tragiques sont plus difficiles à percevoir. Si le niveau des élèves le permet, cela vaut la peine de comparer avec Le Cid ou de montrer comment Ruy Blas a été parodié dans La Folie des Grandeurs.
- JEROME K. JEROME, Trois hommes dans un bateau (Flammarion)
« Accueil de la critique lors de la publication du roman, en 1889 : "L’argot des employés de bureau.". "Cet auteur de dixième ordre nous inonde depuis dix ans de ses produits de dixième ordre.". Max Beerbohm. "Humour pauvre, limité et décidément vulgaire.". "Combien ce livre apparaîtra démodé avant même la fin du siècle.". Saturday Review. "Un exemple des tristes conséquences à attendre de l’excès d’éducation parmi les classes inférieures.". Morning Post.... et commentaire de l’éditeur Harrowsmith :. "Je me demande ce que deviennent tous les exemplaires que je publie. Je crois que le public doit les manger." » (Jaquette, 4e de couverture). (ED)
- KLOTZ C., Dracula père et fils
- LABICHE E., Un chapeau de paille d’Italie
Commentaire d’enseignant :
Noter qu’il existe une séquence intéressante dans L’école des lettres 12 du 15 avril 2001
- LEWIS R., Pourquoi j’ai mangé mon père
Sujet :
Histoire préhistorique ou l’homme vu par son côté homo sapiens.
Commentaire d’enseignant :
Un roman humoristique qui pose au départ quelques difficultés aux élèves à moins d’expliquer la manière dont fonctionne l’humour dans le texte (souvent fondé sur l’anachronisme). (CDD)
- MOLIERE, Le Malade Imaginaire et Jules ROMAIN, Knock
Commentaire d’enseignant :
L’intérêt de ces œuvres vient de ce que tout le monde connaît des hypocondriaques. On peut trouver des textes explicatifs sur l’histoire de la médecine, des schémas médicaux à remettre en mots, un débat sur le clonage ou la chirurgie esthétique. On peut trouver des documents chez le médecin, qui s’adressent à des jeunes. De même quelques gravures sur la saignée peuvent être utiles. Un article de Science et Vie Junior doit pouvoir servir également. Pour l’histoire de la médecine, recourir au serment d’Hippocrate (avec un aperçu du texte grec) et tout le vocabulaire médical des parties du corps, en latin et en grec. Voir la séance présentée dans Lire le grec en Troisième de M. Ko chez Hachette, pages 36 à 43.
- ORWELL G., La ferme des animaux
- PAGNOL M., La Petite Fille aux yeux sombres
Commentaire d’enseignant :
Roman qui fait parler des jeunes gens dans un langage soutenu, un peu précieux qui est en même temps drôle, avec quelques passages sentimentaux.
- PENNAC D., Au bonheur des ogres
- PENNAC D., La fée carabine
Commentaire d’enseignant :
Il existe un questionnaire dans L’école des lettres 1998-1999 n°4 page 69.
- PENNAC D., La petite marchande de prose
- PERRET J., Le vent dans les voiles
- PICOULY D., Tête de nègre
- PONS M., Rosa
- QUENEAU R., Pierrot mon ami
- QUENEAU R., Zazie dans le métro
- QUENEAU R., Loin de Rueil
- QUENEAU R., Les derniers jours
- QUENEAU R., Le chiendent
- QUENEAU R., Les fleurs bleues
- RENARD J., L’écornifleur
- ROMAINS J., Les copains
- SOARES J., Élémentaire ma chère Sarah
Commentaire d’enseignant :
"Un curieux pastiche où l’on retrouve un Sherlock Holmes amoureux, un Docteur Watson passablement abruti, une Sarah Bernard égale à elle même, etc."
- THURBER J., La vie secrète de Walter Mitty
- TOWNSEND S., Le journal d’Adrien 13 ¾
Commentaire d’enseignant :
Pour un niveau moyen.
- TOWNSEND S., La Reine et moi
Sujet :
La famille royale d’Angleterre est condamnée à vivre comme une famille anglaise moyenne.

Synthèses issues de la liste collège à consulter
- Parodie et humour en troisième
- Œuvres humoristiques en troisième
- Une bibliographie publiée sur WebLettres.


Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Français-collège (liste de discussion des professeurs de français au collège) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.
Pour tout renseignement : Contact




- Dernières publications :
Album de presse 2016
Album de presse 2002-2013
[631] - Lectures conseillées en Première (ou pour préparer la Première)
Classement thématique des synthèses de la liste collège
[51] - Lectures conseillées en sixième (ou pour préparer la sixième)









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 13-03-2008 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d¹autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip