banniere

L'espace visiteurs

[354] - Apprentissage des leçons

Il s’agissait de trouver des idées pour améliorer l’apprentissage des leçons chez nos élèves.
Synthèse mise en ligne par Sarah Pépin.

 

Témoignages des colistiers

- Estelle expérimente "les phrases du jour" :

"A chaque cours ou une fois sur deux, les élèves écrivent une phrase du jour à l’envers de leur cahier. Cette phrase du jour peut-être écrite au tableau ou dictée. Si elle est dictée, les élèves viennent ensuite l’écrire au tableau et j’envoie différents élèves corriger jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune erreur.

Une fois les phrases correctement écrites, je leur demande de réfléchir à différents points, suivant les notions vues en classe : donner un mot de la même famille, décomposer un mot, donner une nature ou une fonction, changer le sujet et faire les modifications nécessaires .... J’adapte suivant les notions abordées et je complexifie dans l’année. Je leur demande de relire les phrases du jour quand il prépare l’évaluation de fin de séquence. Ce système peut prendre 5-10 minutes mais il a pour mérite de revenir très régulièrement sur les notions enseignées et d’activer des mécanismes de compréhension de la langue."

- 

Dalila, à la fin de la leçon, construit avec ses élèves une évaluation :

"C’est l’occasion de vérifier ce qui n’a pas été compris ou mal assimilé, ou tout simplement mal recopié. On sous-estime la part "matérielle" qui fait obstacle à leurs acquisitions.
On obtient en fait une espèce de résumé condensé de la leçon. Puis je leur laisse choisir quelques exercices dans le manuel. On corrige ensemble "l’auto-évaluation"et dans l’évaluation finale, je respecte l’ordre des questions et des exercices qu’on a construits en commun.
Petit bémol : c’est fort coûteux en temps...je diminue la part des exercices d’application, qu’ils ont souvent l’habitude de bâcler, de ne pas faire ou de recopier sur le voisin."



- Maria-Laura pratique très régulièrement la petite interrogation sur 4 ou 5 points :

"Je fais ouvrir une copie double ; les élèves inscrivent l’objectif : "Je sais répondre à une question de cours". Une date dans la marge et je pose en général 5 questions "basiques" à l’oral auxquelles ils doivent répondre en rédigeant une phrase. Durée : 5 minutes. 
Je ramasse, note sur 5 points, ajoute une couleur (vert = je sais ; orange = je ne maîtrise pas parfaitement et rouge = la leçon n’est vraiment pas sue. Quand l’élève rend copie blanche, c’est zéro sur 5 et un rond rouge barré). 
Surpris au début, ils prennent vite le pli de l’apprentissage sachant que si ces petites interrogations tombent à l’improviste, elles leur permettent à la fin du trimestre d’obtenir une très bonne note (il n’est pas rare que je me retrouve avec des 18/19/20) et cela ne me gêne aucunement de glisser dans la moyenne une excellente note, sachant que, en français aussi, il faut apprendre des notions. 
Une fois ramassées les feuilles, nous corrigeons en deux temps trois mouvements à l’oral, ce qui permet de faire le lien avec la nouvelle séance."

- 

Julia fait de même pour la conjugaison :
"En effet, lorsqu’on annonce un devoir, les élèves (sérieux) apprennent pour le jour dit et s’empressent de tout oublier.....
Je pratique donc la vérification de l’apprentissage des conjugaisons (un gros morceau) en leur demandant de les revoir régulièrement et en vérifiant l’apprentissage sans avoir donné la date.
 Cela me permet de vérifier les acquis (ce qui est passé dans la mémoire à long terme). 
En revanche, pour les leçons de grammaire, je préfère les applications (des exercices sur les classes et fonctions, par exemple) plutôt que de leur demander de réciter la leçon."

- Sandra pratique le rituel des "30 secondes" :
"Avec moi chaque heure de cours commence par le rituel des "30 secondes" emprunté au livre coach collège et que j’ai transformé en 5mn à l’écrit : Qu’as-tu appris la dernière fois ? Que fallait-il retenir du cours ? ...
Cela leur apprend à sélectionner l’essentiel, à le reformuler et quand je ramasse, cela met immédiatement en évidence si une notion que je croyais bien passée ne l’est en fait pas du tout ...
Je l’applique de la 6° à la 3°, en guidant davantage les élèves en 6°. Les progrès sont visibles. Parfois je ramasse toute la classe, parfois uniquement les volontaires, parfois ceux que je désigne, parfois je tire au sort ... 
Le système reste souple et je note sur 5."



- Bénédicte prend en retenue les élèves qui ne savent pas leurs leçons :
"En ce qui me concerne, j’applique ce système très simple : les élèves qui ne savent pas leurs leçons (interros écrites ou orales) viennent en retenue avec moi, entre midi et deux pour apprendre. Bien sûr, cela implique qu’il faut avoir corrigé les interros du jour au lendemain (il ne faut jamais que ça traine), que les élèves soient demi-pensionnaires et que vous acceptiez de passer la pause de midi avec vos élèves (la vie scolaire doit accepter que vous preniez les élèves sans remplir 25 pages de formulaires et attendre 15 signatures d’autorisation).


Voilà comment je procède :

• ils sont un par table avec leur leçon qu’ils retrouvent seuls dans leurs classeurs
• ils apprennent (lisent, se récitent silencieusement ou à mi voix (mais toujours seuls), écrivent sur leurs cahiers d’exercices s’ils ont besoin d’écrire)

• ils lèvent la main quand ils savent ou qu’ils ont l’impression de savoir

• je leur donne un journal (Mon Quotidien ou L’Actu que j’ai en réserve) à lire pendant 10 minutes : c’est la phase d’oubli
• je les interroge à l’écrit.
Si ça ne va pas on recommence au début. Bizarrement, sur mes élèves ça marche assez bien. Ils ont eu besoin cette année de quelques piqures de rappel mais pas tant que ça et certains ne savaient pas "être seul "pour travailler.
Ils savent tous que je considère, avec je ne sais plus quel penseur, qu’il faut avoir oublié 7 fois pour savoir". 
Je signale que je n’ai jamais eu de plaintes de la part des élèves ni des parents.""


- 

Elsie demande en DM la préparation du bilan de la leçon :

"Avant de faire l’évaluation finale, je leur demande en devoir maison de préparer le bilan de la leçon, l’essentiel de ce qui faut retenir."



Ce document constitue une synthèse d’échanges ayant eu lieu sur Français-collège (liste de discussion des professeurs de français au collège) ou en privé, suite à une demande initiale postée sur cette même liste. Cette compilation a été réalisée par la personne dont le nom figure dans ce document. Fourni à titre d’information seulement et pour l’usage personnel du visiteur, ce texte est protégé par la législation en vigueur en matière de droits d’auteur. Toute rediffusion à des fins commerciales ou non est interdite sans autorisation.

© WebLettres
Pour tout renseignement : Contact




Lapalus Catherine

- Dernières publications :
[354] - Apprentissage des leçons









Forum relatif à cet article

  • Le forum est ouvert - 31-01-2014 - par Administrateur

    Vous pouvez à votre tour apporter une contribution à cet échange en proposant des titres, adresses de sites, références bibliographiques voire témoignages qu’il vous semblerait utile de publier en complément de cette synthèse.

    MENTIONS LÉGALES
    Cet espace est destiné à vous permettre d’apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons. Les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d’autres fins. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Seront en particulier supprimées, toutes les contributions qui ne seraient pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui seraient contraires à la loi. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent. Vous pouvez, à tout moment, demander que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées. Pour exercer ce droit, http://www.weblettres.net/index3.php?page=contact.


contact Contact - Qui sommes-nous? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Admin


© Copyright WebLettres 2002-2017
Les dossiers de WebLettres sont réalisés avec Spip