banniere

La liste de discussion Profs-L

Deux ouvrages élaborés à partir des meilleurs cours et séquences publiés sur WebLettres par les enseignants

2008 : Profs-L a dix ans


« Comment je suis tombée dans la marmite »

Retour

Jour de prérentrée en septembre 1999 : l'équipe pédagogique est réunie au grand complet dans mon lycée, à Avignon. On y parle vacances, emploi du temps, BO, la routine, quoi. Arrive notre directeur adjoint. Il s'approche du petit groupe de professeurs de français et nous donne, sur un bout de papier, l'adresse d'une liste « pour professeurs de français qui serait vraiment très bien, paraît-il ». Je recopie soigneusement les références mais à l'époque je ne sais même pas ce qu'est une liste et je crois que je n'ai encore jamais mis les pieds sur Internet.

De retour chez moi, je demande à mon mari de l'aide pour m'inscrire. J'ai un sentiment bizarre, j'oscille entre curiosité et inquiétude. Est-ce que je vais comprendre comment ça marche ? Moi qui suis si peu douée pour « l'informatique »…

Inscription faite, les premiers messages arrivent dans ma boîte aux lettres. À cette époque, nous n'avons qu'un ordinateur à la maison et je suis obligée d'emprunter la machine de mon mari pour consulter mes courriels. J'ai encore un sentiment de malaise. J'ai l'impression d'avoir ouvert la porte d'une salle dans laquelle je surprends des conversations en cours. Je ne vois pas toujours de quoi il retourne mais je patiente. La charte conseille d'attendre quinze jours avant de poser une question, histoire de humer l'air, de savoir un peu comment tourne la machine. Alors j'attends. Et je commence à réfléchir à ce que je pourrais demander… Eh oui, cette première question ne sera pas vraiment destinée à obtenir une réponse, elle me servira uniquement à me jeter dans le bain… enfin, dans la marmite.

En attendant, je vois passer des messages avec des liens. Ignorante de tout ce qui touche « l'informatique », je ne sais pas comment faire pour mettre ça de côté. C'est sûr, ces informations sont bien utiles et un jour je pourrais en avoir besoin. Ce serait une bonne idée de les classer, quelque part, en attendant. Je me crée donc mon WebLettres de totale néophyte et je commence à recopier – à la main ! – sur une grande feuille de papier, les longues adresses envoyées par des colistiers. J'ai tenu ce système pendant quelques jours, le temps de noter cinq ou six liens et puis heureusement, j'ai découvert qu'il existait d'autres solutions, sans doute plus efficaces…

Huit ans plus tard, je suis comodératrice des listes Profs-L et Français-collège, je gère le groupe de travail CAPES interne, je supervise la mise en ligne des synthèses et je m'occupe d'une bonne vingtaine de rubriques. Depuis la rentrée, je n'enseigne plus en lycée mais uniquement en collège. Je reste pourtant attachée à la liste et à ses messages que je lis toujours avec grand intérêt (et pas seulement parce que je suis obligée de modérer). Profs-L, pour moi, c'est comme dans ces vieilles réclames qui vantaient les appareils à se faire des muscles : « ça a changé ma vie ». L'horizon est définitivement plus vaste et cette liste a été la porte d'entrée…

Dernièrement, mes collègues de WebLettres m'ont demandé de récapituler mes activités sur l'ensemble du site. Évidemment, j'ai fait une liste sur un bout de papier (enfin dans mon traitement de texte). Peut-être n'ai-je pas tant changé que ça…

Corinne Durand Degranges


contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Faire un lien - WebLettres sur Twitter


© WebLettres 2002-2017