banniere

Groupe de travail Terminale L

Le Conte du Graal, Les éléments symboliques et religieux

Par Micheline Rondou | Mis en ligne le 05-01-2005

Synthèse d'un échange ayant eu lieu sur la liste Profs-L



Quelques repères dans les éléments symboliques et religieux de « Perceval ou le Conte du Graal ». Pour de plus amples recherches : « Dictionnaire des Symboles » chez Laffont, coll. Bouquins, au CDI ou en bibliothèque, « Le Thème du Graal est tout ensemble oriental, celtique et chrétien » (Préface d'Armand Hoog Folio p.21).

Mythologies celtiques et greco-orientales



Lance : symbole axial par sa verticalité. Celle du Dieu Lug est redoutable car inexorable, elle peut tuer son porteur, ceux qui l'entourent ; elle ne peut être apaisée que par le chaudron magique. C'est aussi un symbole sexuel, phallique, donc un symbole de vie.

Chaudron : 3 chaudrons a) chaudron magique d'abondance et de savoir qui dispense une nourriture inépuisable (nourritures matérielles et intellectuelles), b)chaudron de résurrection, c)chaudron sacrificiel.

Coupe de souveraineté : à rapprocher des chaudrons magiques de Grèce et d'Orient, lieu et moyen de régénérescence, du panier d'Eleusis, de la coupe des initiés..., de la Corne d'abondance.
Îles : Autre Monde. Situées au "Nord du Monde" ; l'Irlande est ainsi île divine et la Grande Bretagne l'île par excellence (où les Druides gaulois venaient parfaire leur instruction). Îles habitées par des femmes qui y accueillent les héros morts.

Poisson : symbole de vie et de fertilité (en raison de sa fécondité).

Blanc : valeur idéale, car située à l'extrémité de la gamme chromatique (comme le noir à l'autre bout) ; c'est une valeur limite donc couleur du passage, du moment charnière où l'on va changer de condition (mort ou rites d'initiation où la mort symbolique permet la renaissance, la mutation de l'être. Les Druides étaient vêtus de blanc. Tout animal blanc peut donc être le signe de l'Autre Monde.

Biche : symbole féminin.

Lit de la Merveille ou Lit périlleux : à rapprocher selon certains, de la légende du lit-trône du roi Salomon ; des légendes juives content que quiconque y monte illégitimement est blessé par un lion, qui symboliserait les instincts qui entravent l'union mystique (tradition alchimiste)

Symbolisme chrétien



Lance : celle du centurion romain aveugle Longin, qui perça le flanc du Christ après l'avoir descendu de sa croix, pour s'assurer de sa mort ; le sang qui gicle lui rendit la vue et elle guérit les blessures. La "Sainte Lance"fut découverte à Antioche (en 1098) devint relique sacrée (cf.culte des reliques au XII°s.)

Graal : coupe, vase de la Cène, où Jésus aurait opéré la transmutation du vin en sang (cf. La Cène), devenu calice de la Messe. Pilate aurait donné ce vase à Joseph d'Arimathie (considéré comme "premier chevalier") pour y recueillir le sang du Christ au pied de la Croix. Ce graal aurait été rapporté en Angleterre comme sainte relique ; quelques gouttes du Saint Sang furent rapportées comme reliques, en 1146, par le père de Philippe d'Alsace, de retour de Palestine.

Jérusalem céleste : vision de paix, justice et union, symbole d'ouverture à tous les peuples ; de forme carrée, elle descend du ciel et représente l'avenir nouveau où Dieu demeurera avec les hommes sur terre.

Poisson : représente le Christ , souvent dans les Catacombes, image du Christ :
a) car le mot grec "Ichtus"(=poisson) forme une suite d'initiales signifiant Jésus Christ fils de Dieu Sauveur « Iesus, Kristos, Theou Uios Sôter »
b) car le poisson est aussi nourriture, s'associe donc au pain et à l'Eucharistie (cf. ci-dessous).

Blanc : même valorisation positive, couleur de l'innocence, de la grâce (Jésus est vêtu de blanc éclatant).

Références chrétiennes



Ce qu'il faut savoir pour comprendre les références chrétiennes : La Passion, la Cène; l'Eucharistie, l'hostie, Pâques, la Pentecôte, les Évangiles, les reliques...

A) Jésus- Christ, incarnation de Dieu, se fait homme pour racheter le Péché originel (opère donc un Sacrifice pour une Rédemption).

B) Après une courte vie (33 ans) consacrée à l'enseignement de sa doctrine au milieu de ses disciples, il est condamné à être crucifié sous Ponce Pilate.
*Le Jeudi Saint, lors de la Cène, il réunit ses apôtres autour d'un dernier repas et institue l'Eucharistie (= transmutation du Vin et du Pain en Sang et Corps divins ; c'est cette cérémonie que pratiquent lors de la messe les chrétiens ; l'hostie est la rondelle de pain azyme destinée à être consacrée lors de la messe qui "est" le corps du Christ).
*Le Jeudi soir, pendant que les apôtres dorment, le Christ reste seul au Jardin des Oliviers et réagit avec la douleur et les doutes d'un homme. Il est arrêté le soir même sur la dénonciation de Judas (qui a vendu son maître pour 30 deniers).
* Vendredi saint (la Passion) condamné, il doit, couronné d'épines, flagellé, porter sa croix en montant le mont Golgotha (chemin de croix) ; crucifié, entre deux larrons, il a le flanc percé par le centurion romain. Dès qu'il meurt, un cataclysme se déchaîne et les soldats romains se doutent qu'ils ont commis l'irréparable. Le soir venu, un riche disciple de Jésus, Joseph d'Arimathie, réclame à Pilate le corps du Christ et le met au tombeau.
* Dès le lendemain, le tombeau est scellé par une grosse pierre et soigneusement gardé par des soldats. Tous respectent le repos du Sabbat .
* Deux jours après, à l'aube, (Pâques) alors que les Saintes Femmes se rendent au sépulcre (= tombeau) pour embaumer le corps, elles voient le tombeau ouvert, et un ange leur apprend que Jésus est ressuscité. Le Christ apparaît à ses disciples plutôt incrédules, et leur enjoint de répandre par le monde son enseignement.
* Puis Jésus est enlevé au ciel (Ascension)

N.B. Trêve de Dieu : paix provisoire respectée certains jours sacrés, notamment Noël, Pentecôte, Vendredi Saint et Pâques : Perceval en armes le vendredi saint montre bien qu'il est dans l'oubli de Dieu.

 


fleche Autres contributions dans la rubrique « Synthèses de la liste »

puce Synthèse des échanges sur Roméo et Juliette
Par Danièle Langloys, mis en ligne le 01-11-2008

puce Synthèse des échanges sur Frère Laurent dans Roméo et Juliette
Par Danièle Langloys, mis en ligne le 22-02-2008

puce Réponses à quelques questions pratiques sur l’enseignement en TL
Par Valentine Dussert, mis en ligne le 19-07-2006

puce Synthèse des lectures en introduction aux Métamorphoses.
Par Danièle Langloys, mis en ligne le 27-10-2005

puce Synthèse des consignes de correction 2005
Par Danièle Langloys, mis en ligne le 10-09-2005

puce Le Conte du Graal, Les éléments symboliques et religieux
Par Micheline Rondou, mis en ligne le 05-01-2005

puce Synthèse des consignes de correction 2004
Par Danièle Langloys, mis en ligne le 04-07-2004

puce Questions sur le RSD de Giono
Par AR L'Hévéder, mis en ligne le 30-05-2004

puce Giono - Littérature optimiste : les avis !
Par P. Leti, mis en ligne le 30-05-2004



contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Faire un lien - WebLettres sur Twitter


© WebLettres 2002-2017