banniere

Groupe de travail Terminale L

La Bruyere - Le film de Rossellini : La Prise de pouvoir par Louis XIV

Par Micheline Rondou | Mis en ligne le 14-11-2004

A ajouter à la filmographie proposée dans la synthèse :
"La Bruyère – Projeter ridicule de Leconte ? et autres suggestions" http://www.weblettres.net/pedagogie/gt.php?wg=1&p=ep2&idart=94&idrub=1 , la dernière demi-heure du film ( les collègues d'histoire l'ont souvent dans leurs archives). je joins un résumé des séquences minutées, que j'ai distribué à mes élèves après visionnement et pour mémoire.

"Le film de Rossellini La Prise du Pouvoir par Louis XIV 1975

On peut se contenter des 28 dernières minutes du film : de l'arrestation de Fouquet par D'Artagnan au sortir du Conseil de Nantes à la fin.

0mn.par la fenêtre de la salle du Conseil, le Roi voit l'arrestation de Fouquet
2°mn le Roi s'entretient avec Colbert : ses desseins politiques sur la noblesse / le programme de développement technique, industriel proposé par Colbert / le roi dévoile sa politique de dépense de prestige
5°mn. Au Louvre, le Roi et le tailleur (utilisation politique du vêtement)
9°mn. A Versailles : le chantier ; Le Roi donne ses ordres à Le Vau : Versailles doit pouvoir loger 15 000 personnes

Une antichambre : la Cour attend le Roi qui, après avoir salué la Reine, dispense ses compliments à quelques courtisans ; accueil du vieux courtisan rappelé de sa province "rappelé à la vraie vie"
14°mn. Effervescence dans les cuisines pour le Souper du Roi / allers et retours entre salle à manger et cuisines qui mettent en évidence le cérémonial de Cour et la transformation des nobles en serviteurs zélés.
21°mn. A Versailles, dans les jardins : promenade royale ; les courtisans suivent en cortège, respectant le silence du Roi, plongé dans sa lecture ;saluts profonds de toute la Cour, soumise.
24 °mn. Intérieur : le Roi entre dans ses appartements, exigeant la solitude / il se dépouille de ses attributs symboliques ( perruque, épée,baudrier,cordon, dentelles.); dans l'intimité, lit à voix haute des maximes qui lui révèlent le sens de son destin et sa nature supérieure « Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement »
28°mn. FIN
Micheline Rondou
rondou@yahoo.com

 


fleche Autres contributions dans la rubrique « Articles »

puce synthèse les personnages - Madame Bovary
Par mathilde, mis en ligne le 19-08-2014

puce Le Paris de Raymond Queneau et Louis Malle, une petite visite guidée
Par Marie-Odile Dufloux-Richard, mis en ligne le 10-01-2013

puce Les poubelles dans Fin de partie : un projet de scénographie postmoderne ?
Par jeron pujol, mis en ligne le 17-05-2011

puce Notes d'une conférence sur Les Liaisons dangereuses
Par Annie Defrasne, mis en ligne le 01-03-2009

puce Notes sur le théâtre élisabéthain
Par PICHOL-THIEVEND, mis en ligne le 22-09-2007

puce Kafka - Citations de Kundera, l'art du roman, ch 5
Par Hélène Brunel, mis en ligne le 21-04-2005

puce La Bruyère - La Cour, version revisitée par Pierre Desproges
Par Annie Defrasne, mis en ligne le 15-02-2005

puce Fiche Télédoc : Un Roi sans divertissement, mis en ligne le 14-01-2005

puce La Bruyere - Le film de Rossellini : La Prise de pouvoir par Louis XIV
Par Micheline Rondou , mis en ligne le 14-11-2004

puce La Bruyère - Notes sur la Société de cour de N.Elias
Par rondou micheline, mis en ligne le 12-11-2004

puce Lexique pour La Bruyère
Par rondou micheline, mis en ligne le 12-11-2004

puce La Bruyère - haine de cour, un lieu commun
Par rondou, mis en ligne le 11-11-2004

puce Oral du bac : texte officiel
Par Danièle Langloys, mis en ligne le 29-10-2004

puce Giono - L'Enjoliveur
Par Elisabeth Kennel-Renaud, mis en ligne le 19-10-2003



contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Faire un lien - WebLettres sur Twitter


© WebLettres 2002-2017