banniere

Les notes de lecture

 

fleche Impérialiste, prédateur et infiltré : le roman

Catherine Durvye, Le Roman et ses personnages
Ellipses, 2008

romanellipse.jpg Que peut-on demander à un livre de pédagogie sinon qu’il donne des idées ? Pas des réponses, des idées. C’est ce que fait ce petit volume.
Il propose d’abord une étude sur ce qui est nommé « L’impérialisme romanesque » avec des analyses sur le genre lui-même, sur le personnage romanesque et sur le lectorat du roman. La langue est simple et l’analyse du personnage de roman particulièrement cohérente. Il propose ensuite une anthologie de textes courts dont la variété fait tout l’intérêt. Car ce ne sont pas seulement des pages de romans qui sont questionnées mais de très nombreux extraits de textes de critique ou d’analyse.
L’ensemble est construit en chapitres logiques, par exemple : caractérisation du personnage, réalité du lecteur qui lit ou le personnage absorbé par le texte. Pour chaque chapitre, on a une série de textes brefs (rarement plus d’une trentaine de lignes) accompagnés de questions et complétés quand c’est nécessaire par des éléments de synthèse.
On regrette parfois certaines questions un peu vagues ou faisant trop appel à une culture littéraire que seuls des élèves passionnés – ou simplement studieux – possèdent. Mais rien n’interdit de modifier les questions, évidemment.
Les cinq sujets d’examen qui complètent le livre sont particulièrement intéressants. Ils utilisent les textes déjà étudiés et portent sur l’évolution du personnage, le personnage lecteur, le romancier et ses personnages, le personnage dénonciateur et la réalité du personnage.
D’ailleurs, pourquoi ne pas donner comme sujet de dissertation ou comme objet de réflexion cette phrase qui conclut l’étude préliminaire : « On peut donc sans crainte parler de l'impérialisme romanesque, puisqu'il a réussi à coloniser une grande partie des techniques de tous les autres genres littéraires, qu'il vit en prédateur de la réalité et qu'il s'est infiltré au cœur de tous les courants de la critique, au point de s'absorber lui-même en devenant son propre sujet dans le roman spéculaire, en faisant d'un romancier ou d'un lecteur de roman son personnage principal. »
Lexique, liste des personnages, bibliographie ne sont pas oubliés, mais on aurait apprécié un index des auteurs.
On a avec cet ouvrage un outil tout à fait intéressant et dont le moindre mérite n’est pas de nous faire découvrir ou redécouvrir certains textes passionnants ou utiles, en particulier les textes critiques. Et au fond de stimuler encore une fois notre goût pour la lecture et celui des élèves.


Roger Berthet - 15 mars 2008


Aucun commentaire

Ajouter un commentaire...

 
Votre nom [Respect de la vie privée]
Votre adresse mail [Confidentialité]  *   
Recopier le code de sécurité * 

Fil rss de la catégorie Le fil RSS de la catégorie


contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Faire un lien - WebLettres sur Twitter


© WebLettres 2002-2017