EXERCICE 2 : Choisis la terminaison -é ou -er pour les verbes du premier groupe et affiche-là dans les listes déroulantes. Ne te préoccupe pas des cases blanches.

Avec les copains, j'ai été invit à goût chez Maixent, et ça m'a étonn , parce que Maixent n'invite jamais personne chez lui. Sa maman ne veut pas, mais il nous a expliqu que son oncle, celui qui est marin - mais moi je crois que c'est pour frim et qu'il n'est pas marin du tout - lui a fait cadeau d'une boîte de magie, et faire de la magie ce n'est pas drôle s'il n'y a personne pour regard , et c'est pour ça que la maman de Maixent lui a permis de nous invit .

Quand je suis arriv , tous les copains étaient déjà là, et la maman de Maixent nous a servi le goûter: du thé au lait et des tartines; pas terrible. Et on regardait tous Alceste, qui mangeait le petit pain au chocolat qu'il avait amen de chez lui, et c'est inutile de lui en demand , parce qu'Alceste, qui est un très bon copain, vous prêtera n'importe quoi, à condition que ça ne se mange pas.

Sempé et Goscinny, Le petit Nicolas et les copains, 193, © ed. Denoël.

Score :

Rappel : la forme en -er (chanter, jouer...) est l'infinitif des verbes du premier groupe. La forme en -é est le participe passé.

Le verbe "prendre" est un verbe du troisième groupe. "Prendre" est l'infinitif, "pris" est le participe passé. C'est facile de les différencier, puisqu'ils ne se prononcent pas de la même façon.


EXERCICE 3 : (Attention cet exercice n'est pas interactif)

1/ Dans chacune des phrases suivantes se trouve un verbe du premier groupe. Coche la case de la colonne A du tableau lorsque ce verbe s'écrit avec -é , et coche la case de la colonne B lorsque ce verbe s'écrit avec -er.

2/ Remplace ensuite dans chaque phrase le verbe du premier groupe par le verbe "prendre", à la forme qui convient (infinitif ou au participe passé).

3/ (Sur la fiche) : Observe dans chaque phrase la forme que tu as choisie pour le verbe "prendre", puis la case que tu as cochée dans le tableau. Que remarques-tu?

4/ Formule sur ta fiche une astuce pour ne jamais te tromper entre -é et -er quand tu écris un verbe du premier groupe.


 
A (é)
B (er)
1. Il a un petit pain au chocolat
2. Son oncle lui a une boîte de magie.
3. On peut ce qu'on veut à Alceste.
4. Il a fini par sa tartine.
5. Il n'a pas le thé au lait.

 


EXERCICE 4 : Dans le texte suivant, les terminaisons des verbes du premier groups ont été remplacées par des points de suspension. Recopie sur ta fiche les verbes en remettant leur terminaison ( - é ou - er).

Attention ! Le participe passé peut s'accorder ! (-ée, -és, -ées)

Il y avait une fois un roi qui était père de douze filles, toutes plus belles les unes que les autres. Elles dormaient ensemble dans un grand dortoir où leurs lits étaient rang... côte à côte, et chaque soir c'était le roi en personne qui fermait la porte et tournait la clé, qu'il gardait sur lui. Mais le matin, lorsqu'il venait ouvrir, il constatait invariablement que leurs souliers étaient abîm... par la danse, alors que personne ne pouvait expliqu... comment cela était arriv... . On chercha, on surveilla, on enquêta, mais ce fut en vain. Alors le roi fit publi... et cri... partout que celui qui saurait découvrir où ses filles allaient dans... pendant la nuit épouserait celle qu'il voudrait choisir et deviendrait roi après lui; mais il y avait une condition: si le candidat n'avait rien trouv... au bout de trois jours et trois nuits après s'être présent... , il serait tu... .

Retour au sommaire

 

TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LE PARTICIPE PASSÉ...

Le PARTICIPE est une forme verbale qui qui peut jouer le rôle d'un verbe ou celui d'un adjectif.

Employé comme verbe, le participe passé exprime une action passée ou un état présent.

Exemple : Le sauvetage du petit Eric, tombé dans un puits, a dû être interrompu. Les sauveteurs voulaient suivre la retransmission de la coupe du monde de football.

Employé comme adjectif, il s'accorde avec le nom auquel il se rapporte.

Exemple : Arrivés trop tard, les fées se sont penchées sur son tombeau.

Qui est arrivé trop tard? Les fées, nom féminin pluriel. Le participe passé arrivées s'accorde avec les fées.

Lié aux auxiliaires avoir ou être, le participe passé permet de former tous les temps composés du verbe (cf. accord du participe passé).

Exemple :

La girafe a vomi sur le crâne du ministre africain.

La girafe aurait vomi sur le crâne du ministre africain.

Extrait de la Grammaire française et impertinente, J.-L. Fournier, © Payot, 1996.

Retour au sommaire