LE BLOG DES 5e

ABOUNA, film de M-S Haroun

Par PROFESSEUR - publié le mardi 28 janvier 2014 à 18:36

Envoyez vos commentaires sur les personnages du film. 

Chapitre 2 : La littérature au Moyen Age

Par PROFESSEUR - publié le dimanche 15 décembre 2013 à 06:07 dans Lectures

Vos commentaires sur les oeuvres que vous lisez sont les bienvenus.

 

Gaïa a lu un roman de la littérature de jeunesse qui met en scène certains personnages que nous avons rencontrés dans  Yvain ou le chevalier au lion de Chretien de Troyes.

 

Le roi Arthur de Michael Morpurgo

C’est une histoire d’aventure, de combat, de table ronde, d’amour. C’est l’histoire du roi Arthur qui a commencé quand il n’avait pas plus de 15 ans. Je n’ai pas trop aimé ce roman à cause de la cruauté des guerres et des personnages. Gaia D.5e1

Alamar de Pedro Gonzalez-Rubio

Par PROFESSEUR - publié le dimanche 15 décembre 2013 à 05:58 dans Spectacles

Alamar est le premier des trois films proposés dans le cadre de "Collège au cinéma". Venez communiquer vos impressions!

 

 

Voici la réaction de  Léna.C :

 

Le 28/11/13 nous sommes allés voir Alamar avec la classe de 5e1. J’ai beaucoup aimé ce film car il était tout d’abord intéressant pour la faune et la flore qu’il y avait dedans,mais aussi émouvant pour les liens entre le père et son fils Nathan.Dans la fiche que nous avons eue sur le film il y a un paragraphe qui s’appelle "saisi sur le hasard" et j’ai trouvé ça très intéressant parce qu’il est écrit que les animaux que nous avons vus dans le film sont insérés dans le film par hasard et j’ai trouvé ça vraiment intéressant.

Celle d’Héloïse :
Le film Alamar était bien, mais c’était plutôt un documentaire.
L’histoire :
Un enfant (Nathan), va passer ses vacances chez son père, qui vit sur une île.
La mère et Nathan vivent en Italie.
Il fait un long voyage pour aller à l’île de son père à côté du Mexique.
Dans le film, nous voyons le quotidien de son père (pêche, etc...) et Nathan l’accompagne.
Ils ne se parlent pas beaucoup, mais ont des gestes tendres.
Nathan se lie d’amitié avec un oiseau.

Celle de Gaïa :
J’ai adoré ce film pour la façon dont il m’a fait réfléchir. Les personnages communiquent encore mieux qu’avec des mots et ils sont très attachants. Le paysage m’a aussi fait voyager tout en restant sur mon siège, dans la salle de cinéma.

Pourquoi le poète crée-t-il une langue aussi étrange ?

Par PROFESSEUR - publié le samedi 21 septembre 2013 à 12:40 dans Ecriture

Jacques Prévert et Henri Michaux nous ont surpris. "Etre ange" et "Le grand combat" nous ont offert des mots bizarres. Nous avons pourtant réussi à leur donner du sens ou plutôt des sens. Et puis, il a fallu se battre avec les mots pour écrire quelques vers que voici. 

 

Maxime K. 5.3

Une branche fragile,
Penche vers de l’argile.

Un merle à l’air inquiet,
Nous parle à en chanter.

Bienvenue aux classe de 5.1 et de 5.3 (année 2013/2014)

Par PROFESSEUR - publié le mercredi 11 septembre 2013 à 02:06

  Cet espace est le vôtre. Vous pouvez y placer vos créations. Vous pouvez envoyer des commentaires. Une seule règle : écrire des messages sans abréviations, correctement orthographiés et signés. Ils paraîtront lorsqu’ils auront été lus et acceptés. 

   Commençons dès à présent et envoyez vos poèmes puisque notre premier chapitre est consacré à la poésie. Vous pouvez aussi envoyer vos exposés, vos découvertes, vos remarques. Pour cela, cliquez sur "Commentaires" et suivez les consignes!

Pour accompagner notre séquence sur le texte poétique : Voyager dans et par les mots

Par PROFESSEUR - publié le vendredi 23 mai 2008 à 20:39 dans Ecriture

Je vous propose ces exercices en ligne pour vous entraîner à composer des vers: 

 

http://www.weblettres.net/framanet/cours/poesie/index.php

 

 

Un portrait des poètes étudiés en classe:                   

Iles,  Cendrars

    

 

    Le Buffet, Rimbaud

Les oiseaux du souci, J.Prévert

 

 

Ecrire un texte à la manière de Rimbaud : "Le Buffet"

Par PROFESSEUR - publié le vendredi 23 mai 2008 à 16:33 dans Ecriture

Un jour , je fixai le grand meuble très vieux du salon. Je me demandais bien comment il avait pu arriver là. Il était lourd , grand , difficile à transporter , pourquoi mes parents avaient-ils tant voulu le garder ? Peut-être parce qu’il était beau. Il avait trois petites portes qui s’ouvraient horizontalement et qui grinçaient. Ses portes étaient sculptées à la main , du grand art. Les sculptures avaient des formes rectangulaires. Ce vieux meuble sentait le citron , odeur agréable. Il y avait une multitude d’objets posés sur le meuble mais il était grand d’une hauteur de pièce donc on ne pouvait pas voir ces objets. A l’intérieur , c’était un fouillis de verres rares et vieux qui étaient en compagnie de bouteilles d’alcool et de gâteaux pour les apéritifs.

Ce jour-là , à ma grande surprise, il me parla :
"Viens ! Viens ! Je veux te révéler une histoire !"
Au début , je croyais que je rêvais mais il insista : "Approche-toi et écoute-moi attentivement !
- Mais tu parles ! lui répondis-je .
- Oui j’ai gardé ce secret pendant très longtemps pour te révéler aujourd’hui quelque chose sur toi .
- Mais qu’est-ce que tu as à me révéler ?
- Tu penses que tes parents sont tes vrais parents n’est-ce pas ?
- Bien sûr !
- Eh bien c’est faux , les parents que tu vois chaque jour sont des parents adoptifs. Tes vrais parents sont morts dans un accident de voiture .
- Mais pourquoi ils ne me l’ont pas révélé un peu plus tôt ?
- Ils voulaient te le révéler juste avant qu’ils ne meurent et je trouvais injuste de te mentir toute ta vie donc j’ai dévoilé ton secret mais seulement , il va falloir que tu tiennes ce secret !
- Ne t’inquiète pas pour ça , je serai muet comme un meuble ! " plaisantai-je.

Le vieux meuble sourit et reprit sa forme normale , satisfait de sa mission. Quant à moi , j’allai m’allonger dans mon lit, réfléchissant à toutes les émotions qui m’avaient envahi .


Hugo B.

La Légende de Saint Julien l’Hospitalier, Gustave Flaubert

Par PROFESSEUR - publié le jeudi 27 mars 2008 à 13:58 dans Lectures

Pour vous aider à lire ce conte de Flaubert et contempler les vitraux de la cathédrale de Rouen qui l’ont inspiré, voici un lien :  

 http://www.rouen-histoire.com/Vitraux/Saint_Julien/Index.html

 

Ecrire une courte pièce comique à deux ou trois personnages.

Par PROFESSEUR - publié le mercredi 5 mars 2008 à 14:08 dans Ecriture

Moi : (à voix basse) Où étais- tu passé? je te cherche depuis une heure .

Jules : (à voix basse) j’étais chez mon pote ! Et ça peut te faire quoi ?

Moi : rien , mais si tu continues les parents seront au courant de ta balade !!!

Jules : (en s’énervant) tu m’énerves , pourquoi tu es ma soeur ? Si tu continues je vais te frapper !!!

Moi : tu sais Jules, la méchanceté ne sert strictement à rien, il faut réflechir avec la tête et non pas avec les poings !

Jules : Non! pas moi !! je n’y arrive pas; tu comprends ?

Moi : aaaah si seulement tu pouvais ouvrir les yeux cinq minutes. Il faut arrêter de se prendre pour ce qu’on n’est pas !

Jules : mais Karine arrête deux minutes! Tu n’es pas ma mère pour me donner ce genre de conseil ! Et tu peux aller le dire aux parents si tu en as envie !

Moi : bien, je vais mettre les parents au courant ! 

Jules : non pardon! je m’excuse, je n’ai pas été correct avec toi. Tu veux bien me pardonner ?

Moi : mais oui, bien sûr! les frères et soeurs, c’est fait pour ça!

 

Karine D. 5.3

 

George Dandin de Molière Comédie de Picardie

Par PROFESSEUR - publié le dimanche 3 février 2008 à 10:19 dans Spectacles

Qu’’avez-vous pensé du spectacle ? Déposez  vos commentaires !

 

 

George Dandin de Molière

dimanche 3 à 17h Comédie de Picardie d’Amiens

 

 

Molière (1622-1673)

George Dandin a été créée pour les fêtes du Grand divertissement royal, qui eut lieu à Versailles en 1668, la même année que L’Avare. La pièce est écrite en trois actes comme Le Médecin malgré lui et Les fourberies de Scapin. George Dandin fut joué comme une farce, au moment de sa création et pendant une grande partie du XVIIIe siècle. Depuis une cinquantaine d’années, plusieurs metteurs en scène ont découvert dans cette oeuvre des aspects plus vigoureux que n’avaient fait leurs prédécesseurs.

 

 

 

Mise en scène : Alain Gautré
Assistant à la mise en scène : Steeve Gonçalves
Scénographie : Alain Gautré et Orazio Trotta
Lumières : Orazio Trotta
Son : Sébastien Trouvé

Costumes : Catherine Oliveira
Maquillage : Céline Fayret

Avec : Elya Birman, Florent Fichot, Steeve Gonçalves, Marion Jamet, Sophie Lepionnier,
Pierre-Yves Massip, Solveig Maupu, Teddy Mélis


 


Page précédente | Page 1 sur 2 | Page suivante
«  Mai 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Liens

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade