prix des secondes

fiche de lecture sur le roman de Laurent Gaudé

Par équipe pédagogique de français - publié le dimanche 4 mai 2008 à 20:20 dans Fiches de lecture

Marie- Emmanuelle, une élève de seconde 6 a analysé très précisément l’oeuvre de Laurent Gaudé :

Avant d’être romancier et dramaturge, Laurent Gaudé suit des études de lettres modernes et réalise une thèse sur le théâtre, sa grande passion. Jeune auteur talentueux, il publie, en 1999, sa première pièce intitulée «Combats de possédés» qui raconte l’histoire d’un homme, riche, habitué à la facilité n’hésitant pas à éliminer ses adversaires… Jusqu’au jour où il se rend compte qu’il n’a pas de descendance, pas d’allié. Ayant «trouver» un fils de vingt ans, il se décide à partager son empire, ses secrets, ses plaisirs Il veut jouer au jeu du père et du fils. Etre généreux et bienveillant. Devant cette proposition inattendue, le fils doit choisir : poursuivre son désir de vengeance ou accepter d’être l’héritier. Traduite en allemand et en anglais, elle est jouée à la Schauspiel de Essen et mise en lecture au Royal National Théâtre de Londres. Fort de son succès, il enchaîne l’écriture de plusieurs autres pièces «Onysos le furieux» qui est le monologue d’un vieil homme, Onysos, mi-homme, mi-dieu qui va entamer le récit de sa vie : , il raconte une longue succession de pleurs et de cris de jouissance, de larmes, d’orgies et d’incendies. Le temps d’une nuit, sur ce quai anonyme,   Onysos se rappelle à la mémoire des hommes. Cette pièce est jouée, en 2000, au Théâtre national de Strasbourg, «Pluies de cendres» qui raconte l’histoire d’une ville assiégée. Bombardements. Asphyxie. Incendies. Il pleut sur les maisons. Une pluie de cendres qui embrase le ciel et ensevelit les décombres. Cette pièce est mise en scène par Michel Favori, au Studio Théâtre de la Comédie-Française. En 2002, deux nouvelles pièces paraissent, «Cendres sur les mains» qui raconte l’épopée de deux hommes, dans un pays dévasté par la guerre, qui brûlent les morts. Une femme, laissée pour morte, se relève. Ils la nourrissent, prennent soin d’elle. Elle se joint à eux pour entretenir le bûcher. Elle ne parle pas, ne parle qu’aux mort. Et «Le tigre bleu de l’Euphrate» qui raconte la fin de la vie d’Alexandre. Après avoir construit des villes et fondé un immense empire, il est terrassé par la fièvre. Il ne lui reste que quelques heures à vivre. Il contemple la mort et l’invite à s’approcher pour lui raconter lui-même ce que fut sa vie. Le laissant revivre l’ivresse de son épopée et ressentir, une dernière fois, le désir. Celui de ne jamais interrompre sa course.. Il s’essaye à l’écriture de romans avec «Cris» qui est une suite de monologues de «poilus» de la guerre 1914-1918. Leurs voix s’élèvent comme un chant, comme un mémorial de douleur et de tragique solidarité, prenant en charge collectivement une narration incantatoire, qui nous plonge, nous aussi, dans l’immédiate instantanéité des combats, avec une densité sonore et une véracité saisissantes.

Vient ensuite «La mort du roi de Tsongor», récit fabuleux inspiré des tragédies grecques et de légendes africaines, Laurent Gaudé signe un très beau roman, où l’imaginaire romanesque embrasse les grands thèmes de la tragédie classique, c’est ça qui lui a valu le prix Goncourt des lycéens 2002 et le prix des libraires 2003. Grâce à la publication de son roman «Le soleil des Scorta» de nouveau il plante l’action dans un petit village des Pouilles, prix Goncourt 2004, Laurent Gaudé se fait véritablement connaître du grand public.

 

Pour lire la suite : 

fiche de lecture Eldorado (59,24 Kb)

 

Amélie propose une fiche de lecture dans un style plus concis et plus schématique :

  

  I.      Fiche technique

 Eldorado a été écrit par Laurent Gaudé en 2006 et publié la même année.

Laurent Gaudé est né le 6 Juillet 1972. Une fois son bac en poche, il se décide à suivre des études littéraires jusqu’à la préparation d’une thèse en études théâtrales. Passionné par le théâtre, il se décide alors à vivre de sa plume. En 1999, ses efforts se révèlent payants avec la publication de sa toute première pièce aux éditions Actes Sud. Depuis, il connaît un franc succès tant par ses pièces de théâtre que par ses romans.

II.      Structure de l’œuvre

·        Schéma narratif

Situation initiale : Salvatore Piracci, commandant d’un navire d’interception d’embarcations clandestines au large des côtes italiennes, mène sa vie tantôt en mer et tantôt à Catane.

Elément perturbateur : Il rencontre une jeune femme qu’il avait croisé lors de l’interception d’une embarcation clandestine deux ans auparavant.

1ère péripétie : Celle-ci lui raconte alors son histoire : elle souhaite se venger de la mort de son fils lors de son périple vers l’Europe en tuant un des responsables de l’abandon de l’embarcation de l’embarcation contenant les clandestins en pleine mer. Elle lui demande alors une arme, il accepte de lui en fournir une. 

2ème péripétie : Jamal et Soleiman, deux frères, cherchent à rallier l’Europe dans l’espoir d’y trouver une vie meilleure.

3ème péripétie : Salvatore refuse d’apporter son aide à un clandestin en le cachant et est ensuite rongé par les remords. Il commence à en avoir assez d’être « le mauvais œil de la citadelle Europe ».

4ème péripétie : Jamal est contraint de rebrousser chemin et de laisser Soleiman continuer le voyage tout seul. Sur le trajet, Soleiman se fait voler. Il décide alors de continuer à pied avec un dénommé Boubakar.

5ème péripétie : Salvatore annonce à son ami Angelo qu’il quitte Catane et sa vie entière et qu’il part pour l’Afrique. En effet, il ne supporte plus son métier. Il part alors en barque sur la Méditerranée.

6ème péripétie : Soleiman et Boubakar se prépare à passer la frontière qui sépare l’Europe et l’Afrique

7ème péripétie : Salvatore est abandonné par le bus dans lequel il voyageait en pleine campagne. Il apprend l’existence d’une légende selon laquelle le dieu des immigrants,  Massambalo, envoierait des « ombres » à travers toute l’Afrique afin de protéger ceux qui tentent de passer en Europe. Pour que le dieu veille sur l’un d’eux, il faut que ladite personne reconnaisse une de ses ombres qui a pris forme humaine et lui offrir un cadeau.

L’ex-commandant tente alors de se suicider sans succès faute de moyens. On le dépose à Ghardaïa.

8ème péripétie : Boubakar et Soleiman réussissent à passer la frontière. Soleiman remercie alors en pensée celui qu’il a rencontré à Ghardaïa et à qui il a donné son collier.

Elément de résolution : Salvatore croise le chemin de Soleiman, qui le prend pour un envoyé de Massambalo. Celui-ci ne nie pas afin d’encourager le jeune homme dans sa recherche d’un monde meilleur et Soleiman lui offre alors son collier.

Situation finale : Salvatore Piracci est renversé par un camion mais, agonisant, trouve encore la force de demander aux immigrants de le laisser ici et de continuer à espérer et à rechercher leur Eldorado car il n’est rien de plus beau et de plus fort que l’Espoir.

 

·        Schéma actantiel 

-Sujet de l’action : Soleiman

-Objet de l’action : Avoir une vie meilleure en s’installant en Europe

-Destinateur : La recherche du bonheur

-Opposants : Les gardes-frontières, la maladie de son frère, les passeurs malhonnêtes, les policiers, lui-même, l’égoïsme

-Adjuvants : Jamal son frère, Boubakar, Salvatore Piracci, les passeurs, les autres immigrants solidaires

 

·        Personnages 

-Soleiman : Avec son frère Jamal, il désire rallier l’Europe afin de  tenter de trouver du travail et une vie meilleure là-bas. La maladie de son frère ne l’empêchera pas d’accomplir son périple seul et de réussir à rejoindre « L’Eldorado »

-Salvatore Piracci : Commandant d’un navire d’interceptions d’embarcations clandestines, il commencera à douter des bienfaits de sa mission lors d’une série d’événements qui le bouleverseront. Il finira par tout laisser tomber pour aller vivre en Afrique où il mourra renversé par un bus à la suite d’un long périple dans le nord du continent.

-Angelo : Ancien constructeur de routes reconverti en vendeurs de journaux, il est le seul ami de Salvatore, son confident qui le comprend et le soutient.

-Boubakar : Boiteux, cela fait sept ans qu’il tente de rallier l’Europe par divers moyens. Il finira par y arriver avec l’aide de Soleiman.

-La femme : Clandestine, arrivée en Europe il y a deux ans, son unique but est de venger la mort de son fils et de tout ceux qui sont morts de soif sur le bateau qui devaient les amener en Europe et qui a été abandonné par les passeurs. Elle cherche ainsi à tuer Hussein Marouk, un des hauts responsables de ce massacre, en empruntant une arme au commandant Piracci.

-La reine d’Al-Zuwarah : Femme obèse et laide, elle est à la tête d’un important réseau de passeurs. Son unique but est d’amasser de l’argent sans se soucier de ceux qu’elle envoie en Europe.

·        La narration 

La narration est constituée de deux récits croisés : l’histoire de Salvatore Piracci en focalisation interne à la troisième personne et celle de Soleiman, racontée à la première personne du singulier. Deux analepses importantes sont remarquées : lorsque la femme raconte son périple pour rallier l’Italie depuis Beyrouth au commandant et lorsque Salvatore se remémore sa rencontre avec Soleiman.

·        Cadre spatial et temporel

L’histoire se passe en 2006 en Italie à Catane, mais aussi en Afrique : au Maroc, en Algérie, en Libye et sur la mer Méditerranée.

III.      Contexte

-         L’histoire a été écrite en 2006, une période où les problèmes qu’engendre l’immigration clandestine sont de plus en plus difficiles à gérer étant donnée de la forte augmentation du nombre d’immigrés qui tentent le voyage.

-         L’auteur ne montre pas d’engagements politiques dans ce roman : il se contente de raconter les faits en utilisant divers points de vue et bien qu’il semble qu’il soit contre l’immigration clandestine en raison du danger qu’un tel voyage comporte et des mauvaises conditions de vie de ces immigrés à l’arrivée, il apprécierait tout de même la beauté de cet espoir qu’ont tout les immigrants de rallier un jour « L’Eldorado ».

-         Le contexte politique interne à l’œuvre est le contexte politique actuel, c’est-à-dire l’augmentation  continuelle du nombre d’immigrants, la garde de plus en plus paranoïaque des frontières de l’Europe et le souci des états africains de plaire à leurs alliés européens en renforçant leurs mesures prises contre l’immigration clandestine

IV.      Sens

A travers « Eldorado », Laurent Gaudé cherche à démontrer l’inefficacité des frontières face à la volonté humaine mais l’impuissance de cette dernière face à la misère, la cupidité et l’égocentrisme. Les Hommes ne sont pour lui beaux que par « les décisions qu’ils prennent » et nous le démontre en nous montrant ce que peuvent accomplir les hommes pour réaliser leurs rêves et à quel destin sont-ils voués s’ils n’espèrent plus rien. Il compare l’Europe, ce continent inatteignable pour des milliers d’immigrants, à l’Eldorado, ce monde utopique où l’or coule à flots et où la vie passe comme une caresse. A travers cette comparaison, il nous montre que de tout temps, il y a toujours eu des hommes qui rêvaient d’un monde meilleur et qu’il y en aura toujours…

« L’Eldorado, commandant. Ils l’avaient au fond des yeux. (…) En cela, ils ont été plus riches que vous et moi. »

« Oui, c’est cela qu’il murmura à la poussière. Que l’Eldorado était là. Et qu’il n’était pas de mer que l’homme ne puisse traverser. »

 

 Autre fiche de lecture:

Eldorado : fiche de lecture (33,79 Kb)

 

 

A modérer

Publié le samedi 8 janvier 2011 à 22:41 par Visiteur non enregistré

A modérer

Publié le lundi 18 juillet 2011 à 14:20 par Visiteur non enregistré

A modérer

Publié le mardi 13 septembre 2011 à 10:43 par Visiteur non enregistré

A modérer

Publié le dimanche 30 septembre 2012 à 18:05 par Visiteur non enregistré

A modérer

Publié le lundi 2 septembre 2013 à 11:36 par Visiteur non enregistré

A modérer

Publié le lundi 2 septembre 2013 à 11:38 par Visiteur non enregistré

Page précédente | Page 31 sur 32 | Page suivante
«  Décembre 2014  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Liens

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade