LE PLAISIR DU TEXTE

Mc Donald’s

Par Elève - publié le mercredi 20 novembre 2013 à 08:23 dans Nouvelles argumentatives 3ème

McDonald’s.

 

  Cela faisait trois ans qu’il ne pouvait pas quitter son lit. Qu’il ne faisait rien d’autre que regarder la télévision et lire. Qu’il était rongé par la maladie. Qu’il jurait, pestait, rageait contre ce lieu immonde qu’était Mc Donald’s.

    Cela s’était passé quatre ans plus tôt. A cette époque, il était un jeune homme beau, intelligent, en bonne santé, et d’une minceur admirable, avec de beaux cheveux bruns qui comportaient quelques mèches blondes. Bref, il possédait un grand nombre de qualités. Mais, il avait malheureusement un très grand défaut : se rendre presque tous les jours au McDonald’s. Il aimait la nourriture, l’odeur de graillon, l’ambiance festive et gaie de l’endroit. Au bout d’un moment, il poussa même le vice jusqu’à y aller tous les midis et même  parfois le soir.

    C’est à partir de là qu’il commença à grossir. La prise continue et répétitive de plats trop gras, trop sucrés et trop salés commençait à lui détruire sa bonne santé. Il était régulièrement pris de vomissements, de malaises mais aussi de troubles mentaux. Mais il continuait de plus belle à prendre des menus « Maxi Best of » et des desserts à l’aspect dégoûtant et beaucoup trop sucrés. Le sel, présent dans les frites, les chicken nuggets et dans d’autres aliments en quantités gigantesques, lui bouchait progressivement les artères. Il lui arrivait parfois de tomber dans la rue ; les passants essayaient de l’aider à se relever mais il les insultait, proférait des menaces, leur disant qu’il pouvait très bien se relever seul.

     Jusqu’au jour où, après un repas au McDonald’s composé d’un menu « Maxi Best of », d’un menu «  Best of » et de trois desserts : deux sundaes et un Mc Flurry, il fit un sérieux malaise et tomba dans un coma temporaire.

    Lorsque son coma fut terminé, il passa une série de tests et d’examens. Ce fut lorsqu’il monta sur la balance qu’il se rendit compte de son immense erreur : il pesait environ 200 kg. C’est à partir de ce moment qu’il devint vraiment malade : cette découverte l’avait horrifié et son état mental en fut ébranlé. Après plusieurs visites, les médecins lui ordonnèrent de rester alité pendant quelques temps et de ne jamais retourner au McDonald’s.

Cela faisait trois ans que cela durait.

Il s’appelait Jean, avait 24 ans et sentait sa fin proche.    

 

 

       CV


Page précédente | Page 229 sur 236 | Page suivante
Travaux d'écriture d'élèves du collège Lamartine à Paris.
«  Décembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Liens

Derniers commentaires

- Commentaire sans titre (par Lamartine)
- Paola (par Visiteur non enregistré)
- : (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Lamartine)
- Travail d'arsene (par Lamartine)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade