Elèves créateurs

Le Chant des saisons: écriture de poèmes

Par Mme Otsmane - 15:15, samedi 2 janvier 2016 .. Rubrique : 5ème .. commentaires : 1 .. Lien
Pour essayer de composer leur texte poétique, les élèves de 5ème ont lu des poèmes d’époques variées, effectué des recherches mythologiques et observé des peintures et sculptures mettant en scène les saisons.
Ils se sont graduellement initié au langage poétique à l’aide de différents ateliers d’écriture (enrichir un champ lexical, créer des images à l’aide de figures de style, créer une impression sonore).


L’Hiver


Mucha, L’Hiver, 1897

L’ivresse de l’hiver


Toi, qui dénudes les arbres de leurs feuilles,

Saturne, dieu qui dévore le temps

Ton froid revient illuminer mon c½ur.


J’attends que tu me noies de ta neige

Et que tu m’enténèbres de tes jours sombres,

Saturne, dieu qui dévore le temps


Mon c½ur rayonne en apprenant ta venue

Dans cette nature qui meurt abattue,

Saturne, dieu qui dévore le temps


Ema P., 5ème Gary



Le froid glacial me consumait

Saturne se réveilla

Et sa fureur déchaîna

Sur les innocents impuissants


Je me suis réveillé

D’une douleur accablante affligé

Le froid glacial me consumait

Et Saturne m’engloutissait


Je languis dans mon lit

Le froid glacial me consumait

Je me lamente de la vie


Saturne apparut, me dévisagea

Et se réjouit de ma mélancolie

Mort je suis

Le froid glacial m’a consumé


Syloé N., 5ème Artaud



L’Hiver est une saison qui me déteste

Mon grand-père crie dans son lit de mort

Semblable à un vieil oiseau blessé


L’agonie l’empêche de dormir.

Étouffée par le vent froid,

Ma grand-mère pleure, accablée de douleurs.


Perdus dans cette angoisse

Mes frères tremblent de froid,

Eux non plus ne dormiront pas.


Elisa M., 5ème Artaud



Triste, la chaleur s’est arrêtée

Le froid fait succomber mon c½ur

La grande tristesse de la neige

Me laisse de glace dans la tempête


Je me sens gelé et le Temps n’a pas l’air d’avoir froid

Mais cette nuit je vis une étoile filante

Qui m’a réconforté


Imhotep G., 5ème Artaud



Le Printemps



Mucha, Le Printemps, 1897

Ma saison préférée est arrivée

Le vent, le froid et la neige,

Le temps les a effacés

Et Flore renaît dans nos c½urs desséchés


Les fleurs, les arbres, les cris d’oiseaux

Tout renaît, tant que je pleure de joie

Le ruisseau brille de mille éclats

Ma saison préférée est arrivée


Les abeilles viendront récolter leur miel,

Les papillons de mille couleurs

Viennent me montrer le ciel

Et graver le printemps dans mon c½ur ouvert


Alliance M’B, 5ème Gary



Dans la rue sinistre, esseulé

Sans amis, sans parents

Je guettais mon seul réconfort

La déesse Flore


Le Printemps m’a choyé, entouré, nourri

J’ai pu survivre grâce à lui

Mon soleil rayonnant c’était cette fille seule

Aux cheveux d’or et aux yeux d’étoiles


Je n’ai pas osé la voir

Et je suis resté dans mon désespoir

C’est elle qui s’est avancée

Et dans une indicible extase m’a embrassé


Le temps passant, elle s’est enfuie

Je l’ai poursuivie mais elle a disparu

Mourrais-je donc seul ?


Si c’est cela ma destinée

Alors je m’envolerai vers les étoiles

Retrouver les yeux de ma bien-aimée


Hugo T., 5ème Artaud



J’ai vécu avec quelqu’un

Avec qui je me sentais bien

Mais il m’a laissé tomber

Comme une feuille de papier


Dans la froideur de l’hiver

J’ai perdu espoir

Un matin comme les autres

J’ai vu cet homme

Pas comme les autres


Il me fixe du regard

Et en une seconde

Il m’a envoûté

Et j’ai su que c’était le bon


Nous nous sommes revus

Dans une magnifique avenue

Nous sommes devenus inséparables


Voici maintenant trois saisons

Que je suis avec l’homme de ma vie

Je ne le quitterai pour rien au monde

Car grâce à lui, j’ai repris espoir


Maïlle Océane K., 5ème Gary




L’Été



Mucha, L’Été 1897

Je suis l’Été beau, somptueux et éblouissant

Si rayonnant que je réchauffe même les nuits.

Mon Amour, la Lune illuminera nos vies

Comme une fleur d’argent changeant de couleur.


A chaque fois que je te regarde dans les yeux

Mon c½ur change de voix.

En te regardant, mon astre doré,

Je brille de toute ma splendeur.


Mickaël M., 5ème Artaud



L’Été est joyeux, clair et beau

Heureuse enfin, je pleure, je ris

Je m’enivre du chant des oiseaux


Dans mes pensées les plus belles,

Dans mes pensées les plus intrépides,

Le soleil brille le jour comme la nuit


Les ruisseaux brillent dans des éclats de verre

Les pétales de fleurs rouges comme le sang renaissent.

Ce soir, au coucher du soleil, s’éteindra dans les ténèbres

La belle vie dont on rêvait tous.


Kimberly Q., 5ème Gary



Nuit d’été


Cette nuit-là

Nuit de rage, couleur rougeâtre

Enflammant mon c½ur débordant de haine

J’ai vu un démon aux dents jaunâtres


Cette nuit-là

J’ai vu des oiseaux dans leurs nids

Prêts à attaquer leurs proies pour leurs petits


Cette nuit-là

J’ai vu des chevaux à la crinière ardente

Sur ces chevaux, Déméter

Qui domptait le ciel ardent


Steve D, 5ème Artaud



La malédiction


La chaleur implacable du feu céleste

Brûle entièrement mon corps

Pareil à l’eau je m’évapore

Je tente de résister à la douleur


Languissant, j’implore le Temps

D’abandonner son manteau de feu

Et de faire renaître la pluie

Qui doit me redonner la vie


Accablé, j’implore le Soleil

De se voiler de nuages

Je ne suis qu’un mort

Au monde des enfers


Djibril I., 5ème Artaud



L’Été est une saison qui rend joyeux

Pourtant l’Été m’afflige

Sa chaleur me fait mourir de soif


Point d’oasis, point de réconfort

Je marche seule dans le désert

Languissante de chaleur


Cérès m’empêche de dormir

Une pénible sueur coule en moi


Notre Été est un été de malheur


Espérance D., 5ème Artaud




Déposer un commentaire

tableau des saison

17:36, lundi 6 juin 2016 .. Envoyé par Visiteur non enregistré -
ces ½uvres sont très inventifs est représente bien les saisons en femmes.


{ Page précédente } { Page 9 sur 276 } { Page suivante }

Le projet

Que le plaisir d'écrire perdure.

«  Janvier 2018  »
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 

Naviguer

Entrée
Archives
Zone de gestion
Besoin d'aide ?

Liens

Défis mathématiques !
Collège Willy Ronis

Rubriques

Edito
Merci!
4ème
5ème
6ème
Sorties, voyages
Electrons libres

Derniers articles

Poèmes sur la ville
Visite de l’exposition "Liberté, j’écris ton nom!"
Ajouter une scène dans une nouvelle pour en modifier la chute
Analyse de la pièce "Jeanne Barré, la Voyageuse invisible"
Composer un portrait hyperbolique

Derniers commentaires

Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
Discoure de délégué (par Visiteur non enregistré)
Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
bravo😀😀 (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement



Hit-parade