Des poèmes pour Raymond

Un poème de Julie Petit, 1erES1

Par raymondqueneau - publié le jeudi 1 décembre 2016 à 08:10

Telle une fleur qui brille

L’été se dessine,

Il éclaire la ville

Eclaire les vitrines.

 

Le regard des statues

Et leurs ombres divines

M’adressent un salut

D’un silence je devine.

Le ciel noir se dessine,

La nuit jette l’ancre,

Le jour fait grise mine,

Mon stylo n’a plus d’encre.


Page précédente | Page 24 sur 122 | Page suivante
Poèmes des élèves du lycée Queneau d'Yvetot, rassemblés ici pour participer au festival de poésie et concourir au prix attribué à cette occasion.
«  Novembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

Liens

Rubriques

Derniers commentaires

- <%RecentCommTitle%>

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade