Des mots plein les yeux

Celui-ci s’était perdu!!!

Par Rimek - publié le lundi 11 septembre 2017 à 10:54

Etre ou ne pas être ,moi je suis?

Je suis peut être trop laide sans maquillage,c’est pour cela que l’on me prend pour un pot de peinture.
Caméléon à tire-bouchon car mes cheveux sont bouclés
Aimable comme un cochon mais au moins je reste sociable
Je suis pas tête en l’air,j’ai la tête sur les épaules mais je n’ai pas d’auréoles
J’ai peut être rien dans mon cerveau mais au moins je ne suis pas un yoyo
Souvent la tête plongée dans les nuages car je suis dans ma cage
J’ai peut être un gros égaux mais je ne suis pas un bonobo
Je suis peut être trop excessive mais au moins je suis toujours positive.

Résumé du livre" la tombe des lucioles"

Publié le jeudi 14 septembre 2017 à 08:32 par Visiteur non enregistré
La tombe des lucioles est un livre japonais, écrit en 1967 par Nosaka Akiyuki. Nous suivons l'histoire tragique de Seita, un jeune garçon habitant à Kobe, durant la deuxième guerre mondiale en l'an 1944. Cet ouvrage commence avec le bombardement de son village, Seita était au travail quand il est surpris par l'alerte. Il courut chez lui pour aller envoyer sa mère dans l’abri anti- aérien des pompiers. Il récolta le maximum d'affaires et prit sa petite s½ur Setsuko sur son dos. Malheureusement, les bombardements s'intensifiaient et ils n'avaient pas le temps d'aller à la caserne, Seita décida donc de se réfugier dans un fossé jusqu’à la fin du pilonnage. Sa mère, elle, fut gravement blessée et mourut devant ses yeux. Privés de leur maison et de leurs parents, Seita et Setsuko sont hébergés chez une cousine de leur père. Celle-ci s'avère être cruelle et ne leur laisse qu'une mince partie de leur ration de nourriture, donnant le privilège à ses propres enfants. Elle s’approprie également les biens de la mère décédée des deux enfants, épuisant petit à petit leur chance de survis. Nos orphelins décident donc de partir habiter dans une caverne, vivants des maigres rations que Seita arrive à s'approprier. Mais la malnutrition commence à faire effet sur Setsuko qui s’affaiblit de jour en jour. Désespéré, Seita se met à voler. Tous deux vivent à travers leurs imagination et adoptent des lucioles pour éclairer leurs nuits incertaines. Un jour, Setsuko ne se réveilla pas et elle fut brulée dans un temple non loin de là. Seita prit soin de lui rendre hommage, puis mourut à son tour, un mois plus tard, dans une gare de Kobe.

Modifié par Rimek le jeudi 14 septembre 2017 à 10:09

Mes imperfections

Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 07:31 par Visiteur non enregistré
Je suis peut-être métisse
Et mince comme un bout de réglisse
Mais je suis marrante
Je ne suis peut-être pas aimée de tous
Mais je ne suis pas petite comme Tom pouce
Je suis naïve
Et un peu possessive
Je ne suis peut-être pas une miss
Et je n’occupe pas les pistes
Mais je n’ai pas besoin d’être populaire
Je suis moi-même et j’en suis fière
Je suis peut-être fine
Et pas féminine
Mais je me trouve belle
Au naturel
Je ne suis peut-être pas une blonde aux yeux bleus
Mais mes cheveux bruns je les trouve merveilleux
Je ne suis peut-être pas une bombe comme Kylie
Mais j’ai quand même des amis
Je suis peut-être moustachu
Peut-être que mes cousins étaient les poilus
Mais c’est ce qui fait de moi une personne unique
Je suis peut-être timide
Pas splendide
Mais je ne suis pas stupide
Je suis peut-être bavarde
Mais pas flemmarde
J'ai du caractère
Mais je me laisse faire
J'ai connu tellement de moqueries
Qu' aujourd’hui j'en suis affaiblie
Quoi que je fasse, quoi que je dise
Je serais toujours la risée
Oui de tous je ne suis pas aimé
Je suis peut- être pas une intello et je ne suis pas forte en math
Moi dans la vie
Ce que j’aime faire c’est la poésie.




Modifié par Rimek le lundi 18 septembre 2017 à 10:03

je suis moi et pas les autres

Publié le vendredi 15 septembre 2017 à 16:18 par Visiteur non enregistré
Je suis peut être fine comme une feuille qu'un seul coup de vent peut m'emporter mais je peux me glisser sur tous côtés

Je suis peut être grande comme un fil de fer qu'on pourrait me mettre dans un appareil dentaire

J'ai de longs cheveux frisés : on dirait un lion affolé

Je ne me trouve pas très belle: des fois on pourrait m'appeler le teckel

J'ai peut être un caractère de cochon qu'à la moindre réflexion je m'en vais faire des ronds

Dans ma tête c'est peut être le bazar mais je suis sûre que je ne suis pas arrivée par hasard.

Modifié par Rimek le lundi 18 septembre 2017 à 10:07

Reconnaître

Publié le dimanche 17 septembre 2017 à 08:33 par Visiteur non enregistré
Je suis maigre comme une baguette.
Je suis peut-être grande mais je sais porter une robe.
Quand je danse j'ai l'impression de voler.
Quand je cours j'ai l'impression de courir autour d'un troupeau de gazelles.
J'ai peut-être des gros doigts mais je sais les conter.


Modifié par Rimek le lundi 18 septembre 2017 à 10:06

mon autodérision

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 16:18 par Visiteur non enregistré
Mon autodérision


Je suis peut être aussi gentil que Luigi
Je le suis tellement que l'on dirait un prêtre
Je transpire tellement que l'on dirait une fontaine
Lorsque je sors de sport je peux remplir une bouteille d'eau
je fais tellement de fautes lorsque j'écris
Que cela vous brûlerait les yeux plus que si vous regardez le soleil
j'écris tellement mal que lorsque l'on me relit, on dirait des hiéroglyphes.


Modifié par Rimek le lundi 25 septembre 2017 à 11:17

La perfection

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 16:30 par Visiteur non enregistré
J'ai peut être de gros pieds en brioche et sans les bouger ils dépassent de mes chaussures.

Je suis peut être tellement maigre qu'on me compare à une baguette.

J'ai peut être un gros nez si bien qu'on me compare à un cochonnet.

J'ai peut être de grandes oreilles qu'on me dit que j'ai dû jouer la doublure de Dumbo.

Mais je suis très fort en dessin !



Modifié par Rimek le lundi 25 septembre 2017 à 11:17

je suis ridicule mais je l'assume!

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 17:05 par Visiteur non enregistré
Je suis tellement grande que quand les gens me regardent,
ils sont obligés de lever la tête.

Je suis généreuse mais pas peureuse.

J'ai des doigts rongés et irréguliers,

Je suis peut être tête en l'air mais j'adore mes yeux de couleur verte.

Des fois j'ai tellement d'idées que cela peut déborder .

J'ai un gros nez mais je sais respirer

Je suis peut être timide et limpide mais j'adore regarder des films

J'ai un visage lunaire mais pas le contraire.





Modifié par Rimek le lundi 25 septembre 2017 à 11:19

Kedamono ( japonais pour bête, animal, Elisabeth HOBSON)

Publié le lundi 18 septembre 2017 à 19:52 par Visiteur non enregistré
Je suis haute comme trois pommes
Aussi grande qu'un opossum,
Phénomène paranormal?
Non, juste mon côté animal.
J'aime les japonais
Tel la nourriture face au cochonnet.
On me dit intello,
Mais je ne fais pas parti de ce lot;
J'ai tellement de t-shirt noirs,
Qu'on pourrait y remplir la Loire.
J'ai tellement peur des maths,
Qu'on pourrait dire Échec et mat.


Modifié par Rimek le lundi 25 septembre 2017 à 11:19

Page précédente | Page 1 sur 38 | Page suivante
«  Octobre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Rubriques

Qui suis-je ?

Derniers commentaires

- Réponse n3 (par Visiteur non enregistré)
- Reponse n2 (par Visiteur non enregistré)
- Reponse (par Visiteur non enregistré)
- Kedamono ( japonais pour bête, animal, Elisabeth HOBSON) (par Visiteur non enregistré)
- je suis ridicule mais je l'assume! (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade