BLIME BLOG

Orientation

Par stephanieblime - 14:18, mardi 17 novembre 2009 .. commentaires : 0 .. Lien

 

 Le projet de réforme du lycée

 

19/11/09 : Luc CHATEL a présenté aujourd’hui le projet de réforme du lycée d’enseignement général.

 

Voici le projet de réforme du lycée présenté sur le site du Ministère :

http://www.education.gouv.fr/cid49667/vers-un-nouveau-lycee-en-2010.html

 

Voici le dossier de presse du Ministère présenté à la conférence de presse de ce jour :

http://media.education.gouv.fr/file/11_novembre/06/8/Conference_de_presse_lycee_127068.pdf

 

Voici le point d’étape fait ce jour par le Ministre au salon européen de l’Education :

http://www.dailymotion.com/video/xb7cs4_reforme-du-lycee-point-dyetape-du-1_school

 

 

 Réflexion menée dans le cadre de mon mémoire professionnel (2008 / 2009) :

PRATIQUE DE L’ORIENTATION

DANS LE SECONDAIRE

 

 Quelles sont les pratiques, liées à l’orientation, mises en place dans nos établissements respectifs ?

Quelles sont les possibles améliorations ?


 

 

·        Contexte 

En tant qu’acteurs de l’éducation,  nous avons la responsabilité de mettre en place des dispositifs pour aider les élèves à élaborer leurs projets personnel et professionnel.

Traitant de la question de l’orientation, au collège comme au lycée, nous avons voulu échanger sur nos différentes expériences et apporter de possibles améliorations à notre travail réalisé au quotidien avec les élèves.


 

 

 ·        Introduction

 

L’orientation permet  à chaque élève d’établir un  lien entre son travail scolaire et l’itinéraire de formation qu’il construit. Elle lui permet également de s’ouvrir au monde professionnel au-delà des représentations qu’il connaît déjà (sociales, familiales…).  Elle favorise son ambition individuelle.

L’orientation est un parcours de découverte des métiers et des formations. Elle concerne tous les élèves du collège.

Assurer un bon suivi de l’orientation évite les abandons précoces et permet aux élèves de s’insérer du mieux possible dans une voie qui leur corresponde  ou dans une filière assurant des débouchés.

La réglementation du cadre de l’orientation, par les bulletins officiels, assure le respect de l’égalité des chances.

Partant de ce principe, comment assurer le suivi collectif et individuel de l’élève dans le cadre de l’orientation post-collège ? 

Nous organiserons notre exposé en deux temps : dans une première partie, nous verrons quelles sont les pratiques, liées à l’orientation, mises en place dans nos établissements respectifs  et nous nous interrogerons sur les possibles améliorations .

Dans une deuxième partie, nous étudierons les formations proposées post-3ème.

 


 

 

I.                   Place des pratiques de l’orientation dans nos établissements

 

a)      En classe de cinquième

 

Dès la classe de cinquième, les élèves découvrent de nombreux métiers au travers d’un parcours construit par l’équipe pédagogique. Celle-ci met en place des actions éducatives, diverses et variées.

Le professeur principal, dans le cadre de l’heure de vie de classe et en concertation avec les autres professeurs principaux du niveau, fait découvrir différents métiers aux élèves. L’objectif est de les familiariser avec l’environnement socioprofessionnel.

Pour ce faire, les élèves doivent remplir une fiche de renseignements. Elle pousse les élèves à s’interroger sur leurs  projets  professionnels. Il est important, dès le cycle central, de permettre aux élèves  de se connaître mais aussi de leur donner tous les outils nécessaires afin qu’ils puissent acquérir une part d’autonomie dans la recherche d’informations.

Ce premier travail étant effectué, le professeur principal analyse les fiches afin de cibler les métiers qui sont évoqués le plus souvent, ce qui lui permet de prévoir des activités encadrées au Centre de Documentation et d’Information.

Ces différentes séances sont animées par le professeur principal qui s’aide de la présence du documentaliste. Ce dernier intervient notamment pour présenter le kiosque Onisep et la base de données. Cela permet aux élèves de savoir utiliser les sources d’information.

Le professeur principal use d’Internet pour présenter aux élèves le site de l’Onisep et guide les élèves dans leurs recherches. Cette activité leur permet de sélectionner des informations, en fonction de critères précis.

Après ces temps d’informations et de recherche de documents, il est demandé aux élèves de travailler sur poste informatique, dans la salle multimédia, pour rédiger un document présentant  un métier qu’ils aimeraient exercer un jour et un autre sur un métier qu’ils n’aimeraient pas faire. Il s’agit de synthétiser les informations collectées. Les élèves  sont ainsi placés en position d’acteurs : ils réfléchissent eux-mêmes aux avantages et inconvénients des métiers. Ils se penchent sur leurs goûts et leurs aptitudes. Leurs projets doivent être adaptés à leurs capacités.

Par ailleurs, dans le but de  donner une continuité aux apprentissages, les professeurs principaux se sont mis d’accord pour qu’un carnet de bord individuel, pour chaque élève, soit tenu dès la classe de cinquième. Tout le travail accompli est notifié dans la rubrique « orientation ». Le professeur principal ramasse les carnets de bord en fin d’année scolaire pour les transmettre aux autres professeurs principaux ayant en charge la classe suivante.

De même, il est convenu de faire intervenir différents partenaires extérieurs. Afin d’éviter les répétitions, il est proposé aux élèves de découvrir, en cinquième, les métiers  artistiques  et de la communication  :  le journalisme, les cascades et le graphisme.

La découverte d’autres secteurs d’activité se poursuit en classe de quatrième et de troisième. Cette répartition permet de cibler les particularités de chaque secteur.

Ce travail est enrichi par la mise en place d’un forum des métiers. Il a lieu tous les deux ans. Des chefs d’entreprise, des fonctionnaires et  des parents d’élèves donnent généreusement de leur temps pour présenter le monde professionnel et les spécificités de leurs métiers.

Les élèves ont connaissance des noms des différents intervenants un mois à l’avance. Ils pointent les métiers qui les intéressent et préparent quelques questions à poser. Lorsque le forum a lieu, les élèves vont échanger avec les professionnels. Cette pratique est enrichissante car elle répond aux besoins individuels de chaque élève. Il va lui-même chercher de l’information. Il a en face de lui un interlocuteur privilégié qui sait l’écouter et répondre à ses attentes. En ce sens, il développe des compétences liées à « l’autonomie et l’initiative ».

Suivant cette démarche, le collège  invite les parents à venir présenter leurs métiers. Ce système permet de recouvrir les différents secteurs d’activité et bien souvent d’expliquer quelques métiers qui les composent. Au travers de ce procédé, l’objectif premier est de casser les représentations spontanées de type « métiers dits féminins ou masculins » (éduscol).

D’autres aménagements pourraient venir enrichir ce parcours lié à l’orientation. Par exemple, il serait sans doute bénéfique que les élèves passent une journée au sein d’une entreprise, voire dans celle d’un des parents, afin d’observer ce qui se passe réellement dans le monde du travail. Cette pratique permettrait de faire comprendre le sens des apprentissages dispensés.

 

b)     En classe de quatrième

La 4ème de collège est un niveau important pour l’orientation car dès la fin de cette année scolaire, certains élèves peuvent être amenés à prendre une décision concernant leur orientation voire leur formation.

 

Il existe trois grandes possibilités d’orientation Post-4ème: la 3ème générale de collège (avec la possibilité de prendre l’option découverte professionnelle de 3 heures), la troisième de découverte professionnelle avec 6 heures (DP6) an lycée professionnel, la classe préparatoire à l’apprentissage (CPA), et la classe de formation à l’apprentissage (CFA).

 

L’éducation à l’orientation commence dès le mois de novembre et vise dans un premier temps à découvrir les grands secteurs d’activités et, pour chacun d’eux, quelques métiers qui les composent. Pour ce faire, nous partons du « jeu de l’île déserte » du cahier de travaux pratiques de 4ème sur l’orientation. L’idée est simple, la classe se trouve sur un bateau à la dérive, ce dernier échoue sur une île déserte. Que devons-nous faire pour pouvoir survivre et vivre? Au travers d’un travail collectif, à l’oral, ressortent les besoins fondamentaux (ex: se nourrir,..). Il en découle les grands secteurs d’activité (l’agro-alimentaire, la restauration) et les métiers qui les composent (la culture, cuisinier,...). Ensuite, les élèves sont invités à se positionner sur l’un des grands secteurs d’activité puis, sur un métier.

 

Lors de la séance suivante, les élèves sont installés par petits groupes par secteur d’activité au centre de documentation et d’information et font des recherches sur leur métier à partir d’une grille à renseigner appelée Fiche métier. Ils ont également la possibilité de se renseigner sur deux métiers.

Les élèves n’ayant pas défini un métier peuvent librement consulter les classeurs ONISEP selon le secteur de leur choix. Au cours de la séance, ils doivent recenser plusieurs métiers de leur domaine et pour chacun d’entre eux, définir quatre grandes tâches. Ils doivent ensuite barrer les tâches qu’ils aiment le moins puis entourer celles qu’ils préfèrent. Si, cette situation ne permet pas de leur trouver un métier, elle a au moins l’avantage de les aider à faire des choix, à se positionner sur ce domaine.

 

Fiches métier en main, les élèves sont invités à se renseigner, tel un journaliste effectuant une interview. Ils doivent poser dix questions à un interlocuteur. Une fois ce travail effectué, ils sont invités à poser ses questions à une personne exerçant ce métier dans leur entourage ou leurs connaissances. Les notes sont ensuite mises au propre. Un temps oral leur est destiné afin d’échanger sur leurs expériences.

 

Nous en sommes déjà à la sixième séance sur l’orientation. L’idée est d’inviter les élèves à établir eux même le cursus de formation selon leur métier. Un diaporama présentant les grands axes de formation leur est commenté. Pendant cette présentation, ils doivent compléter un tableau retraçant leur formation. Ils doivent ensuite vérifier leurs écrits leur d’un temps de recherche au CDI puis, constater les écarts s’il y en a ou éventuellement, voir les autres possibilités de formation dans leur domaine.

 

A la huitième séance, les élèves doivent repérer quelques grandes activités ou tâches à accomplir dans leur métier (au moins quatre, ex: le professeur: prépare des situations d’enseignement, assiste aux conseils de classe, dialogue avec les parents, assure ses cours...). Pour chacune de ses activités, les élèves doivent décrire la situation d’exercice et l’illustrer par une ou plusieurs images, des documents, des tableaux, graphiques....en vue de l’animation d’un stand lors de leur forum des métiers à destination des élèves du niveau 5ème. Ils sont ensuite amener à éventuellement trouver du matériel en relation avec leur métier.

 

Le forum des métiers se déroule pendant une heure. Ce type de dispositif permet une autoévaluation en termes de compétences et de connaissances. Les élèves sont placés au centre du projet, ce qui leur permet de ce construire une image positive d’eux-mêmes.

 

c)      4ème par alternance

 

  1. Elèves concernés par l’alternance :

             Ce sont des élèves en échec scolaire et qui cherche un projet professionnel.  

  1. Comment ce déroule l’année de formation ?

 

            Tout le long de l’année les élèves se réunissent pour effectuer des stages en entreprise, des semaines de formation dans les différents établissements de l’enseignement privé (une semaine par établissement) et ils retournent certaine semaine dans les établissements respectifs.


 

 

  1. La semaine de formation  

Le lundi matin, présentation de la semaine de formation, visite du lycée et présentation du projet. Le projet est la fabrication d’une horloge. Les élèves visiteront et travaillerons 3 ateliers en particulier, l’atelier énergétique, l’atelier menuiserie et  l’atelier électrotechnique.

            Dans chaque atelier, les élèves participeront à la présentation de chaque filière et les métiers préparer.

            En atelier énergétique, visite de l’atelier et découverte des installations (patinoire, centrale de traitement d’air, chambre froide, Split système…) et présentation des consignes de sécurité.

            Pendant le reste de la semaine les élèves apprendront à travailler le tube frigorifique et à utiliser le matériel du frigoriste, à utiliser un chalumeau et réaliserons le tour de leur horloge en cuivre avec des brasures argent. Leurs enseignants accompagnateur viennent les voir pendant la semaine pour leur suivi.

            Le vendredi matin, un bilan est effectué avec les élèves, les enseignants accompagnateurs, les enseignants formateurs, le chef de secteur. Ils repartent avec leur horloge.

 

  1. Observations :

 

Activité très motivante pour les élèves et les enseignants. Aussi bien les garçons que les filles se sont investies dans leur formation.

 

d)     En classe de troisième

La spécificité de ce cycle dit d’orientation est le stage en entreprise. Il est obligatoire en  classe de troisième. Il permet aux élèves de se rendre sur le terrain et de se rendre compte de la réalité professionnelle.

Les élèves contactent eux-mêmes une entreprise de leur choix. Une convention entre ladite entreprise et l’établissement auquel sont rattachés les élèves est signée.

Les élèves doivent se plier aux horaires de l’entreprise. Ils y sont présents en tant qu’observateurs et notent le déroulement des différentes journées.

 Chaque élève choisit un professeur. Dans un premier temps, ce dernier s’assure, en se rendant dans l’entreprise, du bon déroulement du stage. Dans un second temps, les élèves sont invités à rédiger un rapport de stage. Ce dernier est soumis  au professeur référent qui le note. Un court entretien peut se faire afin d’échanger sur le ressenti et l’orientation du jeune.

 

D’après nos différentes expériences, nous pouvons affirmer que ce stage en entreprise est plutôt bien perçu de la part des élèves car ils se rendent sur le terrain et cette expérience coupe du quotidien.

Les élèves prennent conscience des compétences et qualités associées à un métier (un coiffeur ne fait pas que coiffer).

e)      En classe de troisième découverte professionnelle

Dans le cadre de la 3ème D.P., l’élève suit sept heures de formation de découverte professionnelle et deux heures de technologie  hebdomadaire. Pendant ces heures le jeune apprendra, au travers de questionnaires (annexesXXXXXX),à mieux se connaître, et par conséquent à mieux cerner ses envies en terme d’orientation professionnelle. Trois périodes importantes de stage d’une semaine réalisées en entreprise, réparties sur l’année, permettent au jeune d’affiner sa recherche d’orientation, se rendant compte en situation réelle des particularités du métier ciblé.

En parallèle, en heure de vie de classe, au C.D.I. et en salle multimédia, l’élève sera accompagné par son professeur principal pour mener à bien des recherches sur le  métier choisi  et sur le parcours de la formation envisagée.

Un temps sera également consacré à la découverte des différentes sections de B.E.P. et Bac professionnel  dispensées  au sein du lycée .L’élève recevra des réponses concrètes de la part des enseignants et des élèves en cours de formation qui étayeront ses recherches.

Enfin, des entretiens entre le jeune ses parents et le professeur principal, baliseront son parcours de découverte et permettront d’établir un bilan en fonction du profil et des désirs de l’élève pour l’orienter au mieux vers la formation adéquate.

En conclusion, dès le début de son parcours en troisième découverte professionnelle le jeune est placé au centre de son projet. Il est l’acteur principal de ce cycle de découverte. L’objectif étant, pour toute l’équipe éducative, l’accompagnement du jeune dans son orientation pour qu’il puisse réussir avec  épanouissement sa formation post-troisième. 


 

 
 

 

II.                  Les formations proposées post-3ème

a)      Après la troisième : les possibilités 

·         Baccalauréat technologique

              ·        Voie professionnelle

 

·        Rénovation de la voie professionnelle 

                  ·        Décisions d’orientation en fin de 3ème

 

 

 

Conclusion :

 

L’orientation se présente comme un thème incontournable dans le système scolaire. Elle permet aux élèves, grâce à la présentation de métiers divers et variés mais aussi à l’aide de l’intervention de partenaires extérieurs, de construire des connaissances et elle prépare leurs choix.

Outre les heures de vie de classe, les élèves sont en contact avec le monde de l’entreprise via les rencontres avec les professionnels et les forums des métiers. Ils sont également amenés à faire des stages en entreprise. Le milieu scolaire entend donc familiariser du mieux possible les élèves aux réalités du monde du travail puisqu’ils sont appelés à s’y insérer. Les objectifs sont donc d’approcher « les activités professionnelles, l’environnement social et économique, connaître les grandes lignes des systèmes de formation » (éduscol), se connaître soi-même et éviter les sorties sans qualification.

Ce sujet nous a permis d’actualiser nos connaissances en matière d’orientation.


 

 

 

Annexes :

 

-                    BO n°29 du 17 juillet 2008 : Orientation, Parcours de découverte des métiers et des formations

-          BO n°24 du 12 juin 2008 : Actions éducatives

-          BO n°36 du 1er octobre 1996 : Education à l’orientation au lycée


Déposer un commentaire

{ Page précédente } { Page 266 sur 302 } { Page suivante }

Le projet

Un blog pour évoquer le travail de la classe, les projets, sorties, concours mais aussi pour permettre à chacun de s'exprimer sur un sujet ayant trait à la lecture ou à l'écriture.

«  Décembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Naviguer

Entrée
Archives
Zone de gestion
Besoin d'aide ?

Liens

Education nationale
Dictionnaire de l’informatique et d’internet
La grammaire interactive
Dictionnaire Larousse
Bibliothèque numérique mondiale
Cercle gallimard de l’enseignement
Livre de poche
L’académie française
Vocabulettres
BLOG DE LOUIS-NICOLAS

Rubriques

Aide personnalisée
CONCOURS LITTERAIRES ET PROJETS
Diplôme National du Brevet
ELISA
HISTOIRE LITTERAIRE ET HISTOIRE DES ARTS
Histoire des mots
LES QUESTIONNAIRES DE LECTURE
LE COIN DES ECRIVAINS
LE COIN DES LECTEURS
Le CAPES DE LETTRES MODERNES
Louis-Nicolas
METHODES
MON MEMOIRE
Mes lectures
Mes progressions annuelles
Mes séquences pédagogiques
Portrait de...
Pour aller plus loin...
Projet : le moulin de Dosches
QUI SUIS-JE?
Rentrée scolaire
SOMMAIRE DU BLIME BLOG
TICE ET LETTRES

Derniers articles

Page d’accueil du blog.
Mon conte la Belle et la Bête. Réécriture du conte.
Synonymes et antonymes
La préhistoire
Aurélie Valognes

Derniers commentaires

Synonymes et antonymes (par stephanieblime)
Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
Tres bon test ! (par Visiteur non enregistré)
Séquence 1 (par stephanieblime)
Remerciement (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement



Hit-parade