capdebonneespérance

Thérèse Menot nous a quittés

Par parneix - publié le vendredi 2 octobre 2009 à 11:10
                              
Madame Menot montrant son "costume de bagnard"

Nous ne verrons plus Madame Thérèse Menot dans nos classes, elle ne transmettra plus sa mémoire des camps, elle nous a quittés au mois d’août à l’âge de 85 ans. Pour que son souvenir perdure nous avons fait des recherches et regardé ce superbe film "Thérèse Menot à force de résistance" et nous avons rédigé sa biographie.

Thérèse Menot est née le 29 août 1923 à Cosnac en Corrèze. Son père était cheminot, blessé de guerre de 14-18.

La résistance

Employée  chez Gnome et Rhône, route du Palais Thérèse entre très tôt en résistance contre les nazis pendant la deuxième guerre mondiale. Elle avait dérobé des cartes de travail pour alimenter les jeunes réfractaires au STO( Service du Travail Obligatoire), elle récupérait du papier pour diffuser des tracts contre le gouvernement de Vichy dirigé par le Maréchal Pétain, le « Boucher de Verdun » selon les mots de son père qui était très malheureux de voir cet homme au pouvoir en 1940. Dénoncée par une Alsacienne à la fin de 1943 elle est arrêtée par la Gestapo et conduite à l’impasse Tivoli à Limoges où elle est frappée violemment. Elle est mise en prison pendant 8 jours.

Le départ

Elle a vu son père pour la dernière fois avant de partir en camp, de la gare de Limoges où il travaillait et d’où elle partait, il lui a fait un dernier signe d’au revoir.

Elle est passée par Compiègne et est arrivée à Ravensbrück, au nord de l’Allemagne, en janvier 1944 après un voyage épuisant de 4 jours en train, avec un morceau de pain.

Un bloc du camp de Ravensbrück

Le camp

Dès son arrivée elle est rasée, déshabillée et elle doit prendre un  vêtement de bagnard : pyjama rayé, coiffe. Elle se précipite pour avoir une culotte large pour avoir moins froid. Elle doit poser sur son vêtement le triangle rouge des prisonniers politiques.

Puis ce sont les longues journées d’horreur. Le matin les appels duraient des heures dans le froid, elle buvait ensuite un ersatz de café et partait au travail. Elle coupait des mottes de terre pour faire des jardins aux SS. Dans la forêt elle trouvait avec ses compagnes des pousses à manger. A côté du camp il y avait l’usine Siemens qui utilisait cette main-d’œuvre gratuite et  elle voyait les Russes déportés qui construisaient une voie ferrée.

Elle sentait en permanence une « odeur de cochon grillé ». Elle provenait des cheminées des fours crématoires dans lequel les Nazis brûlaient les cadavres de ceux qui étaient morts dans la chambre à gaz. Une kapo lui a dit en lui désignant ce lieu : « Vous allez toutes passer par là ». Il y avait tellement de cadavres que les fours tournaient nuit et jour. Les corbeaux rôdaient autour des cheminées.


Une statue du Mémorial montrant le désespoir des enfants


Ce qui l’a le plus marquée ce sont les enfants, elle ne s’en est jamais remise. Ils traînaient dans le camp jouant avec ce qu’ils voyaient autour d’eux. Ils étaient mis dans des blocs à part. On se servait d’eux pour faire des expériences, elle se souvient d’expériences sur la cornée.

Elle se souvient des moindres blessures à éviter pour ne pas attraper la gangrène, des chiens qui se jetaient sur elles.

Entre 1935  et 1944, 132 000 personnes ont été déportées là, 90 000 ont disparu dont 6 à 7000 français.

Le retour

Madame Menot a été internée 18 mois dans le camp de Ravensbrück, puis à Holleischen en Tchécoslovaquie où elle travaillait pour l’usine Skoda où elle n’a pas hésité à saboter les armements. Libérée avec ses compagnes par des partisans Polonais le 5 mai 1945 elle est  revenue à Limoges le 19 mai 1945.

Elle est arrivée à la gare en pyjama rayé où on la regardait « comme une bête curieuse ». Quand elle est revenue chez elle elle a entendu une femme dire : « Ah, elle était maline la petite, ils l’ont dressée ! »

En voyant sa mère toute vêtue de noir elle a compris que son père était mort.

Elle ne voulait plus sortir de son lit, elle ne voulait plus vivre. Puis elle est revenue au service de la paie au Palais où personne ne lui parlait.

Le témoignage

Il lui a fallu dix ans pour réussir à parler de ce qui lui était arrivé mais ensuite elle a pris la décision de parler aux enfants dans les écoles et lycées. Elle a participé à la création du Musée de la Résistance à Limoges et elle a tenu à ce qu’il y ait des dessins des enfants du camp.

Médaillée de la Déportation et de la Résistance elle n’a plus cessé de faire des voyages vers le lieu de l’horreur en compagnie des jeunes.

Elle a voulu parler au nom de tous ses camarades déportés et faire passer son témoignage auprès des jeunes pour que plus jamais cela ne se reproduise.

Et nous n’oublierons pas votre message.

Charlène, Jaouen, Elodie, Mathieu, Romain, Linda, Souad, Jessy, Elodie, Dany, Romain.




Présentations des premières années CAP Services Hôteliers

Par parneix - publié le mercredi 23 septembre 2009 à 18:34
                                          

Notre correspondance avec nos amis Réunionnais est pour l’instant suspendue, rien de grave, nous communiquerons par mail.

Vos présentations ne sont plus lisibles pour l’instant sur leur blog, mais seront lisibles ici.

Mme Parneix

Coucou, je m’appelle Clémence. J’ai 16 ans. J’habite à Limoges en France. J’ai les yeux bleus et les cheveux châtains. J’ai un frère qui a 21 ans.  Mon principal trait de caractère, c’est que je suis gentille, bavarde, amusante ... Mon principal défaut, je suis têtue, râleuse (parfois je râle pour rien). Mes occupations préférées sont d’écouter de la musique et parler sur MSN. Mon rêve c’est de découvrir les pays que j’aime Maroc, Mexique, Brésil, Inde, Italie. Le pays où j’aimerais vivre est l’Espagne. La couleur que j’aime c’est le bleu.Ce que j’aime :

- faire la folle (je la fais même un peu trop)

- faire rire mes amis

- la paëlla (la cuisine espagnole)

- les animaux

- aller sur internet (Facebook, Myspace, MSN, Youtube pour regarder des clips)

Ma devise : « Ce qui fait qu’on se rassemble, c’est qu’on est différent ».

A bientôt . Bisous à tous.

Clémence


Salut, je m’appelle Anaïs, j’ai 15 ans, j’ai les yeux marrons, les cheveux châtain clair. Mon principal trait de caractère est que je suis lunatique, chez mes ami(e)s j’apprécie leur sincérité. Mon activité préférée est d’être avec mes ami(e)s et mon petit copain. J’aimerais vivre en Italie car j’ai des origines italiennes et je trouve ce pays trés beau. J’aime bien les prénoms Ilias, Estrélia, Dorian, Matis, Flora, Jessica et Orlane. Je n’aime pas les cours, les choux de bruxelles, les poireaux, les anchois, les cuisses de grenouilles, les araignées, les cafards, les  scorpions, les pince-oreilles, les moustiques, les serpents, les mouches, les abeilles, les guêpes, les frelons, les taons, les chenilles, les limaces, les fourmis rouges, les lézards et les chauves-souris et surtout les imposteurs. J’utilise Internet pour faire des recherches, aller sur MSN pour parler avec mes ami(e)s.

 Et toi utilises-tu souvent Internet? J’ai deux petites questions à vous poser avant de vous dire au revoir; qu’est ce que les babouks et le cabri massalé ? A très bientôt je l’espère!!

Anais


Bonjour je m’appelle Alten. Je suis grande et j’ai les cheveux bruns avec des mèches blondes, mes yeux sont marron clair. Je suis d’origine yougoslave. J’aime bien écouter de la musique. Mon chanteur préféré est M.Pokora. J’aime bien regarder "les années fac" qui parlent d’amour et d’études. Je suis calme et travailleuse mais je n’aime pas trop l’école. J’aimerais rencontrer un beau garçon intelligent et avoir des enfants avec lui. J’aime lire les livres d’amour. A bientôt.

Alten 

 

Salut !

Je m’appelle Baptiste, j’ai 15 ans, j’ai les yeux marron et les cheveux noirs. Mon principal trait de caractère, c’est que je suis lunatique. J’apprécie énormément mes amis. Je ne m’énerve pas souvent mais quand je le suis, il ne vaut mieux pas être dans les parages. Le rugby, les voitures et les motos sont mes passions. Ce que je déteste ce sont les filles qui jouent avec les sentiments. J’utilise Youtube, Facebook et MSN. Ma devise est "vivre l’instant et laisser passer le temps."

Voilà, gros bisous à vous !

Baptiste


Salut à tous! Je m’appelle Laura, j’ai 19ans, j’habite à Bétête, je suis brune aux yeux bleu-vert, je mesure 1,60m. Je suis sensible, timide et distraite. Le pays où j’aimerais vivre, c’est l’île de la Réunion car mon copain vient de là-bas, il m’en parle tout le temps ce doit être beau.

Mes occupations préférées sont d’écouter de la musique surtout Gregory Lemarchal et d’être avec mes chiens. Je n’aime pas les insectes, le café, le thé, les araignées, les choux de Bruxelles, le boudin, le tabac. J’aime les animaux domestiques, les spaghettis à la bolognaise, les frites fondues. J’aime aller sur MSM pour discuter avec mes copines, aller sur Youtube. Ma couleur préférée est le bleu. Ma fleure préférée est la rose car elle désigne l’amour.

Ma devise c’est: " se battre pour avoir ce que l’on veut."

Laura


Bonjour je m’appelle Odette, j’ai 16 ans, je vis à Limoges, je suis d’origine Congolaise, je suis née à Kinshasa et je suis arrivée en France en 2006. J’ai les cheveux noirs. J’aime la piscine mais je n’aime pas les animaux. J’adore me promener avec mes copines. J’aime bien les autres et je suis gentille. J’aimerais rencontrer un homme gentil et costaud. J’aurais voulu être aide à domicile et j’aurais aimé vivre à Londres. J’aime écouter Vitaa, Fally Ipupa. J’utilise MSN. A bientôt.

Odette


Salut! Je m’appelle Célia j’ai 16ans, j’ai les cheveux bruns et les yeux marron. J’habite à Ambazac une petite ville à côté de Limoges. J’aimerais vivre en Italie. J’aime faire la fête avec mes amies, aller me promener avec mes animaux. Je déteste les araignées, les serpents, les guêpes et les frelons. J’aime manger des frites, des pâtes à la bolognaise, des choux fleurs en béchamel, des pommes de terre sautées.... Je n’aime pas le poisson les haricots blancs et le foie. Je suis très curieuse et aussi jalouse. J’adore les fleurs surtout le muguet. Plus tard j’aimerais être coiffeuse. La couleur que je préfère est le violet. J’aime aussi les oiseaux en particulier la colombe car elle signifie l’amour.

Ma devise est "Vivre sa vie comme on le désire". Je vais souvent sur MSN et sur Facebook pour parler avec mes amies. J’écoute la musique sur Youtube. Et toi vas-tu sur internet? J’ai une dernière question à vous poser: Pourriez-vous me dire ce que signifie le mot "CAFRE"?  A très bientôt ! Gros bisous

Célia


Bonjour je m’appelle Cyndie. J’ai 15ans, les cheveux marron foncé. J’ai les yeux marron. Je suis d’origine espagnole.

Je suis gentille avec tous ceux qui sont gentils avec moi. J’aime bien écouter la musique et être avec mes amis, j’aime bien le RNB, le pop rock, quelques chansons de rap. J’aime bien aussi regarder la télé. J’aime regarder « Secret story » et « Plus belle la vie ». J’aime bien aller chez le coiffeur. Je n’aime pas les araignées, les serpents, les scarabées. Je n’aime pas les endives. J’aime bien aller sur MSN pour parler avec mes amis, et Youtube pour écouter la musique.

A bientôt. Cyndie.


Salut, je m’appelle Adrien. J’ai 17 ans je suis blond, les yeux verts et je fais 1m56. Je suis calme, sympa, serviable, gentil, drôle, susceptible, mais très rarement rancunier. Ce que j’aime chez les femmes, c’est leur féminité. Ce que j’apprécie chez mes ami(e)s, c’est qu’ils soient sincères, qu’ils aient les mêmes centres d’intérêts que moi. Mon défaut est la jalousie, mon occupation préférée : écouter la musique .Mon rêve : un monde sans malheur. Ma phobie serait de rester coincé dans un endroit isolé et étroit car je suis claustrophobe. Ma couleur préférée est le bleu. Ma fleur préférée est la rose. Je déteste les hypocrites, les gens qui font des histoires. La réforme avec laquelle je suis d’accord est la loi  contre le tabac. Le don de la nature que je voudrais posséder serait celui de parler aux animaux. La mort pour moi,la moins atroce est celle de mourir dans son sommeil. Voilà je n’ai plus grand chose à vous dire et j’espère avoir de vos nouvelles au plus vite. A bientôt.

Adrien


 Bonjour; je m’appelle Djelana. Je suis brune et j’ai les yeux marron. J’ai les cheveux longs. Comme Alten je suis d’origine yougoslave. Je suis en France depuis trois ans et je ne parle pas encore très bien le français, mais je fais des efforts pour l’apprendre.  J’aime bien rire avec mes copines, et me moquer des garçons... Je parle bien l’allemand car j’ai vécu deux ans dans ce pays Je regarde la télé allemande, j’aime bien les films indiens avec des amoureux et de belles actrices. J’aime bien Jennifer Lopez.  Je rêve de travailler dans les hôtels allemands. J’aime beaucoup Berlin, c’est une belle et grande ville. A bientôt.

Djelana


Coucou je m’appelle Cindy. J’ai 16ans. J’habite à Limoges. Je suis au lycée Jean Monnet en 1er année de CAO en Services hôteliers. J’ai 2 frères et 1 soeur. Je suis un peu timide mais très bavarde avec mes amies. Quand il le faut je peux être méchante. J’aime faire des sorties avec mes amies, le patinage et la musique. J’ai pour défaut de manger trop de friandises et de rester longtemps dans la salle de bain. Mon rêve serait de revenir à la Réunion à Saint Denis pour aller voir mon grand-père. Mon malheur c’est d’avoir été là quand le placard de la cuisine s’est renversé. J’aimerais bien être Miss de la Réunion où j’aimerais vivre. Mes couleurs préférées sont le bleu, le rose et le noir. Mes fleurs préférées sont les roses. J’aime manger le rougaille saucisse, je n’aime pas les courgettes, la choucroute. Je déteste les araignées. Bisous à tous et à bientôt. Cindy

 

 

 

 

 

 

 




Présentations des premières années CAP Agent Polyvalent de Restauration

Par parneix - publié le mercredi 23 septembre 2009 à 18:20

                                  

                               

Notre correspondance avec nos amis Réunionnais est pour l’instant suspendue, rien de grave, nous communiquerons par mail.

Vos présentations ne sont plus lisibles pour l’instant sur leur blog, mais seront lisibles ici.

Mme Parneix

Salut,
Je m’appelle Nawen, j’ai 15 ans et demi. Je suis d’origine Algérienne. Je suis brune aux yeux noirs, et je mesure 1 mètre 50. J’ai un bon caractère, et j’aime bien travailler à l’école. J’aime beaucoup aller à la plage. J’aime les perroquets. Je n’aime pas ceux qui n’écoutent pas en classe et font du bruit. Je suis sérieuse. En ce moment j’ai un problème au pouce droit, je l’ai coupé en deux au niveau de la deuxième phalange.
J’aime lire le Coran car j’apprends la religion musulmane.
A la télé je regarde "Joséphine Ange Gardien", connaissez-vous cette série ? Et connaissez-vous "Plus belle la vie" ? Et j’aime "Médicopter", c’est l’histoire de médecins en hélicoptères qui sauvent les gens. J’aurais bien voulu être médecin pour apprendre à soigner et à sauver des vies.
J’aurais aimé vivre en Egypte et je vais peut-être y aller cette année. Et vous dans quel pays aimeriez-vous vivre ?
J’aime beaucoup Mikhael Jackson et j’ai été triste d’apprendre sa mort. J’aurais voulu être musicienne mais hélas tous les rêves ne se réalisent pas.
J’attends de vos nouvelles, travaillez bien en cours.

Nawen

Bonjour je m’appelle Jordy j’ai 16 ans je vais vous parler un peu de ma vie Je suis sérieux pendant les cours La fille que je veux épouser devra être gentille et jolie.

Ce que j’apprécie le plus chez mes copains c’est leur sens de l’humour. Mes sports préférés sont la pétanque, le foot et le VTT. A la télé je regarde du foot, Alerte cobra, Dragon Ball Z. Je vis à côté d’une ferme à la campagne. J’espère que vous aimerez mon petit texte mais je veux rajouter : mes couleurs préférées sont le marron, jaune, et bleu foncé et bleu clair. Voila je vous dis à bientôt. Répondez vite.

Jordy


Bonjour à tous et toutes

 Je m’appelle Aude et j’ai 16 ans. J’ai des cheveux roux, et des mèches blondes. J’ai des taches de rousseur et les yeux bleus. Ma couleur préférée est le bleu. Je n’aime pas lire. Je peux être super cool et super  méchante à vous de voir ? Je voudrais visiter le Portugal, l’Espagne et l’Italie car sont de beaux pays. Les acteurs que je préfère sont Zac et Vanessa de High School Musical, Clake Kent ...Ma fleur préférée est la rose. Les films que je préfére sont Supernatural et High  School Musical 1 le 2 et le 3, Charmed,  les films policiers. Mes chanteurs ou chanteuses sont Lorie et Léa, Jennifer, Jesse et Soprano. Je déteste l’école et vous ? J’ai 5 frères et 1 soeur. Les activités que je préfère sont l’ordinateur et la télé. J’espère que vous me répondrez. A bientôt.

Aude  

  

  Bonjour

Je m’appelle Vanessa, j’ai 16 ans, J’habite à Limoges .J’ai les cheveux marron foncé et les yeux  marron je mesure 1m72.

J’aime bien le patinage, sortir avec mes amies et m’amuser dehors. J’adore regarder à la télé, Pascal le grand frère... Je voudrais plus tard  travailler dans les cuisines des grands restaurants. J’ai des origines espagnoles. J’ai un sale caractère. Je suis très gourmande. Mes couleurs préférées sont le rose et le violet. J’aime bien me maquiller avant d’aller au lycée. A bientôt.

 Vanessa


Bonjour les élèves de la Réunion ! Je m’appelle Kévin, j’ai 16 ans. J’ai des cheveux châtain clair et les yeux marron. J’ai deux soeurs qui ont 3 ans et 18 ans . Je suis gentil et marrant. Ma matière préférée est la géographie. Mes activités: je joue au basket au club du CSP (Cercle Saint-Pierre), le week-end je sors en discothèque et vous que faites-vous les samedis et les dimanches ? Mon rêve serait d’être marin dans la cuisine ça me plaît. Et vous quel métier rêvez vous de faire ? Chez moi je regarde la télévision quand il y a des matchs de foot. Je suis supporter de  l’équipe de foot OLYMPIQUE LYONNAIS.  Le film que je préfère c’est " TOP GUN " avec Tom Hanks, l’un des acteurs du film. Plus tard j’aimerais habiter en Espagne, mon pays d’origine, à Séville. Ma devise : Pour tenir votre vie il faut prier tous les jours, ma prière c’est  " Seigneur aidez-moi et ma famille et tous les gens malades et merci pour cette nourriture que vous nous donnez et du souffle de vie que vous nous donnez. Bisous les élèves, à bientôt.

Kevyn D


Bonjour les 5° et 6° de la Réunion je m’appelle Nicolas j’ai 16 ans et quelques mois. Je suis en classe d’agent polyvalent de restauration, en première année de C.A.P. J’aime bien dessiner, le sport, la musique et la couture. Je m’énerve très vite, j’ai un grand rêve c’est de devenir gardien de but au football en professionnel. Je vais peut être aller à la Nouvelle Star  car j’adore chanter. J’ai joué au judo,  au tennis, au handball, au football, au tennis de table, et à plein d’autres sports. J’adore jouer aux jeux vidéo et faire du BMX.  J’adorerais vivre au Portugal, et j’aime les plantes surtout les bonzaïs. J’aime bien lire des romans comme " Le journal d’Anne Franck ", "Devine qui vient tuer", "Légende". J’adore les peintures de Picasso, et Van Gogh. Mon oiseau préféré est le vautour. Mon cauchemar ce serait de devenir handicapé. J’aimerais revenir chez ma famille car je suis en famille d’accueil. J’aime bien les filles qui on du caractère et qui sont belles. Comme héros dans la réalité je choisis De Gaulle et Lance Amstrong. Si je n’arrive pas à devenir footballeur je souhaite devenir gardien de la paix. Si un jour j’ai un ami je souhaite qu’il soit honnête. J’ai visité Versailles, Disneyland Paris, le parc Astérix, la vallée des Singes, la vallée des Crocodiles. Je suis également allé au Zoo de la Palmyre près de Royan en Charente-Maritime, je connais beaucoup d’endroits. Au revoir et à bientôt.

Nicolas.


Bonjour! Je m’appelle Samira J’ai 16 ans. J’ai les yeux marron. J’ai les cheveux bruns avec des mèches blondes, je suis une fille timide.

Je ne suis pas bonne en maths mais par contre je suis bonne en anglais. J’’aime bien regarder la télévision, aller sur Internet, discuter avec mes amis. J’aime  bien aussi écouter la musique, jouer au basketball. Je n’aime pas le football et quand il plu. A très bientôt !!!

Samira


Bonjour, je m’appelle Kévin, j’ai 16 ans, j’ai les yeux verts et les cheveux bruns. Je suis gentil mais parfois méchant. Je ne suis pas bon en maths mais par contre je suis bon en sport. Mes loisirs sont : le football (supporter de l’Olympique de Marseille), la tv (la Roue de la Fortune, les Expert Miami), le catch (Batista),la PS2,être avec les potes. Mon rêve était d’être footballeur professionnel à l’Olympique de Marseille. Plus tard je voudrais vivre à Marseille. Mes films préférés sont : Full contact et Double impact avec Jean Claude Vandame, Banlieue 13,  Ultimatum avec Leito, Walker Texas Ranger avec Chuck Norris, the Marine avec John Céna et Bandidas avec Monica Cruz. A TRES BIENTOT !

Kévin


Bonjour , je me présente.. Je m’appelle Marouane et j’ai 16 ans, je suis d’origine Marocaine .J’ai les cheveux noirs .J’ai la peau mate, les yeux marrons noirs et je mesure 1m70. J’aime les tajines, les kebabs, m’exprimer avec mes amies sur l’ordinateur, j’aime aller au lycée Jean Monnet. Mais je n’aimerais aller au lycée que l’aprés-midi car le matin j’aimerais aller au CHU (Centre hospitalier Universitaire de Limoges ) avec mon père car il doit y aller tous les matin sauf le dimanche, et quand les infirmiers lui parlent il n’arrive pas trop à comprendre.  J’aimerais avoir mon CAP. J’aime regarder la télévision et mes séries préférées sont Prison Break, Secret Story, Koh Lanta. Je suis fan de football et de Marseille. A bientôt.

Marouane


Salut, je m’appelle Kévin, j’ai17 ans, je suis châtain, je ne suis pas très grand environ 1.65m. J’aime le tuning, j’adore le rap, les rapeurs que j’aime bien sont : 50 cent, Booba, Disiz la peste, Sinik sefyu, la fouine. Je m’habille en mode ricain (avec des vêtements larges). J’ai une boucle d’oreille à l’oreille gauche, les films que j’adore sont tous les Fast and furious 1.2.3.4 , tous les Taxis 1.2.3.4, tous les Tramsporter 1.2.3. Je suis fan de l’OM Olympique de Marseille, j’ai une playstation 2 avec tous les jeux de tuning ( Need for speed,  Undergroud 1et 2,  Most wanted, Carbon, Prostreet et  Undergover. Je fais beaucoup de sport: vtt, football basketball. A bientôt.    

Kévin B


Salut, je m’appelle Johan, j’ai 18 ans. Je suis grand, 1m80 environ. J’ai les cheveux châtains et les yeux marron. Je suis parfois gentil, parfois méchant et surtout je suis paresseux ! Je passe mon temps devant la télé ou à jouer à la console et faire du foot avec mes copains. Mes couleurs préférées sont le rouge, le noir et le blanc. Mon animal préféré est l’aigle royal. Je déteste aller à l’école car je m’y ennuie. A la télé je regarde en DVD Banlieue 13U, Stargate et Malcom. Est-ce que toi aussi tu aimes ? Mes chanteurs et groupes préférés sont Lincoln Park et La Fouine… Et toi qui sont tes chanteurs préférés ? J’aime Eric et Ramsy, Gad Elmaleh, Jamel Debouze, Omar et Fred… Lionel Messi (joueur de foot au Barcelone) et Rey Misterio (catcheur). Je te dis au revoir et à bientôt.

Johan


Je m’appelle Laura, j’ai 16 ans, les yeux bleus et les cheveux blonds. J’ai un bon caractère. Je voudrais que l’homme que j’aimerais soit gentil et ne soit vulgaire. J’ai des amies que j’adore, je peux tout leur dire, elles m’écoutent J’ai un caractère très fort, quand on me cherche on me trouve. J’aime beaucoup la musique. Mon plus grand malheur serait de perdre mon frère. J’aimerais être une cuisinière professionnelle et vivre à la Réunion, j’adore vos recettes, j’en fais tous les soirs, je prépare du rougaille aux saucisses, du carry au poulet. J’adore le fruit : le chouchou et le coumbava pour mettre dans les plats. J’ai un chien et deux chats. Ma couleur préférée est le jaune, ma fleur la tulipe et mon oiseau le cygne. Je lis des livres de la Bibliothèque Verte. J’adore les chanteuses Priscilla et Alyzée, Hannah Montana. J’aime les séries Foudre et Plus Belle la Vie. Je vous remercie d’avoir lu mon message. Peut-être à bientôt.

Laura


Bonjour, je m’appelle Florian, j’ai 16 ans, je vis à Limoges. Je suis blond aux yeux bleus et mesure 1m62. Je suis très têtu et assez possessif quand il s’agit de ma copine. Mon rêve est de vivre ma vie avec elle. Je suis amoureux, nous sommes inséparables comme les oiseaux. Ma fleur préférée est la rose. J’aimerais mourir dans mon sommeil et ce qui me ferait souffrir serait la mort de mes parents. Mon héros dans la vie est Coluche car il a créé une association qui aide les gens. J’aimerais pouvoir voler pour veiller sur ceux que j’aime. J’apprécie la générosité de mes amis. J’aime les couleurs bleu océan et le noir. Le rugby est mon sport, ma passion et mon occupation. Je voudrais être le plus grand collectionneur de voitures au monde et j’aimerais trouver des tonnes de billets pour les distribuer à ceux qui n’ont pas d’argent. Je désirerais vivre en Italie avec la femme de ma vie. « Je rêve la vie mais la vie est un rêve ».

Florian

Portraits des premières années.

Par parneix - publié le lundi 14 septembre 2009 à 20:19 dans Se présenter
                 


Vous pouvez lire en lien sur le blog de nos correspondants réunionnais les portraits de vos camarades de Première année :

CAP SERVICES HÖTELIERS

CAP AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION

Bonne lecture et n’hésitez pas à laisser des messages à tous les élèves de la Réunion.
Madame Parneix

Souvenirs de vacances...

Par parneix - publié le lundi 7 septembre 2009 à 20:59

Vous avez un souvenir de vacances à nous faire partager ? N’hésitez pas et transmettez-le nous pour nous faire rêver. Dans l’article suivant Madame Voisin, votre professeur de Mathématiques, a voulu rendre hommage à une chaleureuse hôtesse qui a, par sa gentillesse, embelli son voyage en Turquie, en voici le récit...


Escapade au lac BAFA

Profitant de quelques jours de détente en TURQUIE sur la cote de la mer Egée, nous avons voulu fuir la machine à touristes dans laquelle nous avions réservé et après avoir loué un véhicule avons emprunté le réseau routier pour rejoindre le lac BAFA et le village d’ HERAKLE, site de ruines d’anciennes civilisations.


                                                    

 

                                             

Après trois heures de route ( essentiellement droite et sans ombre) nous apercevons les rivages du lac que nous longeons pendant quelques kilomètres avant d’arriver au village. Ce dernier est situé sur une butte et nous devons suivre un paysan guidant ses trois vaches .

Devant ce petit troupeau, une habitante vêtue traditionnellement regagne, nous le pensons,

son domicile mais, se laissant distancer par les vaches, elle est désormais à notre hauteur et nous pouvons lui demander ou se trouvent les ruines.

Celle ci, sans nous fournir d’explications, monte dans notre véhicule et nous fait signe de suivre les vaches, puis par geste, elle nous guide pour garer la voiture.




Sortis du véhicule, SELMA nous demande de la suivre dans un dédale de ruelles et de sortir du village sur un sentier escarpé au milieu de champs d’oliviers. Toute cette expédition se fait en petite foulées et nous lui demandons (sans résultat) de ralentir.

Suivis par une deuxième paysanne, nous assistons sans comprendre , mais nous le saurons par la suite, à une altercation entre les deux . En fait, elles se disputaient le droit de nous étaler leurs

marchandises portées sur un baluchon dans leur dos.

SELMA ayant gagné, la deuxième paysanne ouvre son baluchon et nous ne pouvons faire autrement que de marchander un petit foulard ce qui permet ensuite à SELMA de nous montrer, les vestiges grecs ( nécropole, théâtre ...) et nous pouvons donc profiter du magnifique paysage du haut de ce petit village bercé du chant des cigales .



Midi approchant, nous demandons à SELMA de nous ramener à notre voiture. En chemin, bien évidemment, elle défait son baluchon et nous montre ses confections ( broderies et colliers) qui font l’objet d’un âpre marchandage, la promesse de lui envoyer des photos ayant raison des conditions financières.

L’accord conclu, nous pensons que SELMA nous raccompagne à notre voiture mais en fait, elle nous amène à son domicile et après nous avoir présenté son mari, nous demande de rester et nous invite à nous désaltérer.

Bien évidemment , ne parlant pas le turc, la conversation ne peut se faire que par gestes et

nous comprenons que SELMA nous offre le thé et nous garde pour manger. Pendant que son mari nous montre son filet de pêche, SELMA prépare le repas, frugal mais délicieux, avec les produits de sa petite exploitation : pêches, raisins, tomates, fromage et olives. SELMA nous fait goûter deux sortes d’olives et devant notre satisfaction quant à la deuxième , nous prépare un bocal pour emmener et nous l’offre.



Le soleil étant haut, il nous faut penser à rentrer et nous leur faisons comprendre qu’il nous faut les quitter. SELMA rouvre alors son baluchon et nous offre un bracelet avant de nous raccompagner à la voiture avec son mari.

Sur le chemin du retour, nous nous arrêtons dans une station service pour faire le plein et

nous rafraîchir et nous pouvons déguster alors la nourriture turque locale (surprenante). 


Et vous ? Avez-vous un souvenir de ces vacances 2009 ?



C’est la rentrée !!!

Par parneix - publié le samedi 29 août 2009 à 11:35
               

Bonjour chers nouveaux élèves, et bonjour à nos anciens,

Vous allez découvrir ce blog destiné à publier vos meilleurs travaux, à rédiger des articles en lien avec votre programme, à répondre et découvrir les blogs, mis en liens , de tous nos correspondants à travers le monde.

Ce blog entame sa quatrième année d’existence, et vous pourrez lire les divers écrits rédigés par vos camarades au cours de ces années. N’hésitez pas à fouiller dans les rubriques.

Vous pourrez déposer des commentaires en utilisant soit un pseudonyme soit votre prénom.

Je vous souhaite une bonne rentrée et attends toutes vos suggestions.

Un grand bonjour de France à tous nos correspondants.

Madame Parneix.






Ostensions limousines

Par parneix - publié le samedi 16 mai 2009 à 19:46 dans Culture générale
Pourquoi certaines places et rues de la ville sont-elles décorées actuellement ? Ce sont les Ostensions, une fête religieuse Limousine unique en France.

               
La place Saint-Michel et le panneau sur l’église qui indique que ce sont les 71èmes ostensions. Au premier plan la statue de Saint-Martial.

Cette fête remonte à l’an 994. Cette année là une terrible épidémie ravage le Limousin et l’Aquitaine. Les victimes sont frappées d’un mal qui rend les cadavres noirs et putrides, on parle de « Mal des Ardents ». On sait aujourd’hui que ce mal s’appelle « l’ergotisme » et qu’il était causé par un champignon parasite du seigle que consommait les populations.

Pour lutter contre ce mal l’évêque Hilduin et son frère Geoffrey décident d’organiser un grand rassemblement autour des reliques des saints religieux. Le 12 novembre 994 le corps de Saint Martial est levé de son tombeau, placé dans une châsse d’or (boîte en émail où l’on dépose les os des saints). Après trois jours de prières et de jeûne celui-ci est porté en procession depuis la Basilique du Sauveur (place de la République actuelle) jusqu’au mont Jovis. Le 4 décembre le corps de Saint Martial est ramené dans sa tombe. L’épidémie s’est arrêtée.

                           

                         
Une châsse contenant les reliques d’une sainte dans l’église  Saint Aurélien.

                   
Buste reliquaire de Saint Aurélien dans la chapelle Saint-Aurélien. Une petite enveloppe sur la gauche contient du coton frotté sur le  crâne du saint.

                           
Plaque émaillée représentant Saint Martial, datant  de 1225-1230 et visible dans le musée du Bargello à Florence.

Au début du XIème siècle la pratique des ostensions est sans date fixe, puis elles sont pratiquées lors de la venue d’un personnage important : Saint Louis et Blanche de Castille en 1244, le pape Clément V en 1307, Louis XI en 1462, ou en cas de grandes catastrophes et épidémies. C’est à partir de 1519 qu’elle devient régulière tous les sept ans.

Limoges honore ses saints protecteurs : Sainte Valérie, Saint Martial, Saint Aurélien, Saint Loup et chaque ville ou village de la Haute-Vienne honore ainsi ses saints.

Article réalisé par les 2 APR à partir d’un article sur les ostensions dans Wkipédia et des affiches des saints limougeauds. Photos Mme Parneix.

 


 

La douce empoisonneuse

Par parneix - publié le lundi 11 mai 2009 à 19:03 dans lectures




                                                 


C’est le même auteur qui a écrit "Prisonniers du paradis" : Arto Paasilinna.

            

Le livre raconte l’histoire d’une vieille dame qui vit seule à Helsinki, la capitale de la Finlande.Elle est veuve de colonel, elle touche sa retraite. Son neveu veut récupérer l’héritage et souhaiterait que sa tante meure. C’est un truand qui a deux amis et à eux trois ils vont tout faire pour tuer la tante mais celle-ci ne meurt pas, et résiste.


Cette femme a refait sa vie avec un médecin qui va la choisir comme secrétaire de son cabinet. Elle aura accès aux médicaments.

Elle va apprendre que son neveu et ses amis veulent la tuer et c’est elle qui va les empoisonner d’où le titre:"La douce empoisonneuse".


Je vous laisse découvrir comment elle va s’y prendre.

C’est un livre drôle sur un sujet grave: je ne comprends pas que le neveu qui aime sa tante comme sa mère veuille la tuer pour son héritage.


Une lecture de Joanna 2SH

Le PAL

Par parneix - publié le jeudi 16 avril 2009 à 17:26 dans sports et loisirs

Le mardi 14 avril 2009 nous sommes partis dans un parc d’attraction qui s’appelle le PAL. Il est situé à Dompierre-sur-Besbre dans l’Allier. C’est à 250 kilomètres au nord-est de Limoges. Il faut trois heures en car pour y arriver.


Nous vous en conseillons la visite car nous nous sommes bien amusés. Il faudrait bien deux jours pour visiter les 23 hectares de ce parc dont 17 consacrés aux animaux.


Nous avons commencé notre visite par le parc animalier. Nous avons vu différentes espèces : le léopard, lions et tigres, singes (chimpanzés, ouistitis, gibbons, mandrills...), suricates, pélicans, flamants roses, lycaons, et d’autres encore.


Quelques photos d’Ophélie


           

Parade nuptiale du paon


Les animaux ont beaucoup d’espace et ils ont l’air heureux. Nous avons vu rapidement la nouvelle mascotte du parc : Jade, l’éléphanteau qui a un an, elle est déjà assez grande, elle était avec ses parents. Tous les animaux étaient superbes, le léopard était magnifique. Nous avons marché pendant deux heures.


       

 L’hippopotame veille d’un oeil.


           

Paisibles Oryx


    

Pélican très soigneux


          

Petite bande de manchots du Cap en promenade



Puis la journée s’est poursuivie en faisant le tour des 25 attractions.


L’une d’entre elles nous a  bien amusés : c’était la Rivière Canadienne, on se promenait dans un bateau, puis d’un seul coup on franchissait une grande montagne, ça nous surprenait et tout d’un coup splasshhhhhh l’eau nous éclaboussait, nous nous sommes éclaboussés en riant, on est sortis trempés.


Le disque du soleil est en forme de W couronné par une toupie qui monte et descend, sa hauteur est impressionnante. Fabrice qui l’a apprécié y est monté 10 fois !!!

 

Il y avait un serpent constitué de plusieurs wagons, qui se déplace comme un serpent, qui monte et qui descend, c’est le terrain minier d’Aztéca.


En montant dans un bateau en bois d’une attraction nautique Oudouia a failli tomber à l’eau !!


Comme nous travaillons dans les hôtels-restaurants nous sommes allés interroger le directeur du restaurant  du parc : La Coupole. Il est destiné aux visiteurs du parc. Il peut recevoir jusqu’à 550 personnes en grande période.  Il propose tous les types de menus : simples ou plus raffinés. Il y a également un Self service : Le Safari que nous n’avons pas visité.


Il faisait beau, nous étions en pleine forme et nous avons tous apprécié cette sortie, aussi agréable que la sortie de l’an dernier au Futuroscope.


Textes : deuxièmes années CAP SH et APR, photos d’Ophélie.

Récompensés

Par parneix - publié le jeudi 2 avril 2009 à 18:24


Nos classes de CAP ont été récompensées au cours de la cérémonie de remise des Prix des Métiers par les représentants du Rotary-Club de la Haute-Vienne.

Les lauréats ont reçu des mains de chaque président de club un diplôme et un chèque. Ce dernier servira à financer une partie des frais pour un voyage au PAL.

Le prix a été offert en récompense du travail par groupes de classe sur les aquarelles de Jean-Claude Papeix dont nous vous parlions dans l’article : Vernissage au lycée. Nous vous remercions pour vos encouragements.

Ophélie, Joanna, Parminder et Kevyn ont représenté les CAP et ont servi le cocktail.

Félicitations à tous les lauréats du lycée.

Vernissage au lycée

Par parneix - publié le jeudi 19 février 2009 à 21:09 dans Vie du lycée

 
Monsieur Jean-Claude Papeix, aquarelliste, est venu présenter ses oeuvres qui ont été accrochées sur un mur du restaurant d’application. Il nous a donné l’autorisation d’en présenter quelques unes sur le blog.

C’est un peintre du Limousin et d’ailleurs... La nature, les animaux, les fleurs, les marchés l’inspirent.

Ce tableau représente une maison en Ardèche avec son escalier et ses magnifiques fleurs. Il est accroché au restaurant d’application.

 

Les aquarelles suivantes et d’autres nous ont été présentées sous la forme de cartes postales. Nous avons, au mois de décembre, en cours de français, choisi une carte qui nous inspirait et nous avons rédigé des textes pour les illustrer.

Nos textes ont ensuite été triés par le peintre et une dizaine ont été choisis pour réaliser un livre sur les aquarelles du Limousin.

Tous nos textes ont été collés sur le livre d’or du vernissage.

C’était un exercice difficile pour ceux qui n’ont pas d’imagination mais comme il y avait beaucoup de choix, nous avons tous écrit un texte.

Pour vous donner une idée de ce qui a été réalisé suivent quelques textes d’illustration des très belles oeuvres de Mr Papeix




"Un matin je me levai, on sonna, j’ouvris et je vis toutes ces roses qui me donnèrent envie de me marier, d’écrire une belle histoire d’amour.

Ce jour-là, dans la seconde, ma vie changea. Pour se marier il faut trouver l’homme qu’on aime. La vie est trop dure et trop noire pour y inviter un homme.

Ces belles roses me font penser au mariage parce que le mariage n’est pas pour moi.

Charlène 1 APR

Ces fleurs d’amour que j’aimerais recevoir. Elles viendraient d’un homme charmant qui deviendrait mon amant."

Zarina 1 SH






"Les feuilles bougent sous le vent

L’eau se disperse lentement

Et dans cette grotte, je suis prisonnière

Enfermée, solitaire

Mais mon cœur est toujours ouvert."

Alexia 1 SH


 

"A ma droite la vie, à la gauche la mort. Entre les deux bouts mon âme va d’un côté à l’autre comme l’ange et le diable sur chacune de mes épaules.

D’un côté on me dit de le rejoindre et d’un autre de la rejoindre. J’ai autant envie de l’un que de l’autre. Lui c’est la mort, elle c’est la vie.

Eux deux m’ont donné la chance de venir au monde mais lui est parti. Elle est restée sans lui. Il est resté sans moi, il est tout seul là-haut.

Elle et moi n’avons plus de repères et lui n’a plus de vie.

Sous le pont, la mer de son espoir où mon âme se noie."

Aurélie. 1SH

Notre travail sera peut-être récompensé par le Rotary Club. Le Président Fernand Macraigne du Club Rotary de Bellac-Basse Marche-Monts de Blond remettra le prix des métiers à nos classes et récompensera un travail collectif. Le prix des métiers se déroulera dans notre lycée au cours du mois de mars. La somme que nous gagnerons peut-être nous permettra de faire un voyage de fin d’année.

Vous pouvez admirer les aquarelles de Jean-Claude Papeix sur son site

Article rédigé par Ophélie, Marianna, Fabrice et Kevyn. 2APR

 

Vernissage au lycée (suite)

Par parneix - publié le mercredi 18 février 2009 à 21:54 dans Vie du lycée




Le vendredi 13 février nous avons servi un buffet à l’occasion du vernissage des toiles de Monsieur Jean-Claude Papeix. Madame  Vergnaud, notre proviseur, ici à gauche, a fait un discours pour présenter le projet et nous a félicités pour notre travail.
A droite vous pouvez voir Madame Voisin, notre professeur de Maths-sciences qui est à l’origine du projet et qui en est l’organisatrice.



Ce sont les pâtissiers avec leur professeur Monsieur Primault qui ont réalisé le buffet et les pièces en sucre des décors sur le thème de la Saint-Valentin.



Nous avons servi un buffet salé composé de toasts saucisson beurre, saumon fumé, fromages et raisins et fromages et noix, jambon de bayonne, quiche et  pizzas...



Le buffet sucré était composé de délicieux gâteaux aux myrtilles, de tartelettes aux abricots, de verrines aux pommes flambées et chantilly, des gâteaux à la mousse et aux noisettes ou à la mousse citron-orange, d’autres aux fruits confis et à la framboise...



Les pâtissiers avaient fourni les décors de la salle avec des présentations sucrées au chocolat blanc et noir et au caramel blanc cuit à 160° avec du colorant et déposé dans des formes découpées dans du lino ou dans des moules.


Le tout était accompagné de crémant de Loire à la framboise et à la pêche, de jus de fruits divers, l’ananas était succulent...





Et nous, au service, encadrés par Mesdames Leymarie et Jacobée, nos professeurs de Travaux pratiques.


Nos amis Tahitiens

Par parneix - publié le mercredi 18 février 2009 à 18:44 dans COURRIER 2


Bonjour, 

On vous envoie enfin une photo de classe.
Nous allons vous parler des origines de nos prénoms.

Salut, je me présente, je m’appelle MAUI ( prononcez "Maoui") , mon prénom est tahitien. Je suis originaire des Australes. Mon prénom désigne un guerrier des Temps anciens, un de mes ancêtres. C’est mon père qui m’a donné ce prénom.
Sinon, le week end, moi je vais au surf avec des amis et le soir, je sors en boîte.
Signé Maui de la classe ADB


Kaoha ! (ça veut dire bonjour en Marquisien), je me présente: Teikitoa (mon prénom marquisien), je viens des îles Marquies précisément de UA POU qui veut dire " les deux poteaux". Teikitoa était un Dieu, un guerrier de mon île. J’ai d’ailleurs un tatouage sur mon oreille gauche qui le représente. Je suis d’une famille très attachée à la culture marquisienne. La langue marquisienne n’est pas la même que la langue tahitienne. A l’école, on m’appelle BIHL qui veut dire "celui qui a de la volonté". Aux grandes vacances, je rentre aux Marquises. Là bas, je fais plusieurs activités: je vais à la chasse ( les cochons sauvages et les chèvres), à la pêche, je fais aussi de la sculpture: tout ce qui est de ma culture.
Voilà, je vous embrasse et à bientôt. 

Signé: Teikitoa.


Bonjour, pour commencer, permettez moi de me présenter: la plupart de mes amis m’appellent Heimana mais pour vous ce sera David. Heimana veut dire Hei (couronne) et Mana (Pouvoir) et Davidi signifie "apprécié de tous".
Et, au fait, je ne suis pas célibataire.

Signé: David


Iaorana ! je me présente: TAAROA, c’est mon prénom tahitien qui signifie "le dieu du ciel", c’est un guerrier de notre île. C’est mon père qui m’a donné ce nom car c’est aussi le nom de mon arrière grand père. Mai sà l’école, mes amis m’appellent Benjamin qui signifie "être chanceux" , ça vient de l’hébreu. J’espère que vous allez nous envoyer une photo de votre classe.
Moi,j’aimerais bien connaitre la spécialité culinaire de votre région.
Au revoir et à bientôt !,

Signé: Benjamin , Taaroa.


Bonjour, la plupart de mes amis m’appelle TAIAU ( il faut prononcer "taï Ho") c’est un prénom tahitien qui signifie "qui pleure sans cesse", c’est ma grand mère qui m’a appelé comme ça. Ce prénom est celui d’un de mes ancêtres qui étaient un grand boxer de Raiatea. C’est une île de Polynésie française. Pour aller à Raiatea, il faut 30 minutes d’avion environ.

Signé: Taiau.



Iaorana, maeva ! Je me présente Tuterai Opahi. Tuerai signifie "debout sur le dos du ciel" et d’après une légende de mes ancêtres Tute était un guerrier inconscient et "rai", c’est le ciel.. Opahi veut dire "hache de guerre du Pacifique", on m’a donné ce nom parce que je suis l’aîné de ma famille et trois de mes cousins, eux même aînés, portent aussi ce prénom.
Parahei’anae ( ça veut dire "au revoir"). Et si vous pouvez nous envoyer des photos de vous, merci.
J’aimerais aussi connaitre les spécialités culinaires de votre région.

Signé: Tuterai Opahi.


Iaorana, je suis Marotea, c’est le nom de la ceinture ornée de plumes blanches portée comme vêtement par les hommes aux temps anciens de la royauté à Bora Bora.

Signé: Marotea

Moi, je me présente: Flavien, c’est mon prénom de baptême et mon prénom tahitien, c’est Pita  et mon surnom c’est DA’S.

Chers amis Tahitiens,

Nous sommes très heureux de vous lire, votre lettre est très intéressante et répond à toutes les questions que nous nous posions sur vos prénoms et vos lieux de vie.
Nous sommes en vacances scolaires pendant deux semaines et nous ne pourrons pas vous écrire avant notre retour au lycée mais nous vous répondrons et nous vous poserons d’autres questions sur votre vie.
N’hésitez pas à nous interroger vous aussi. Vous verrez une partie d’une classe en photo sur l’article du vernissage au lycée, et, à la rentrée nous mettrons des photos de classe.
Amitiés de Limoges.
Les élèves de Cap et Mme Parneix

Joanna a aimé ce livre...

Par parneix - publié le mardi 17 février 2009 à 22:17 dans lectures
                                                 




48 personnes qui ont survécu à un crash se retrouvent sur une île. C’est un journaliste qui raconte l’histoire

Deux personnes ont été tuées et les survivants se sont réunis sur une plage. Il y a là 14 infirmières, 10 sages-femmes, 10 bûcherons, des médecins, mécaniciens, ingénieurs, hôtesses, pilote et copilote… L’épave de l’avion a coulé en mer et les survivants fabriquent un canot avec leurs gilets de sauvetage. Ils plongent en mer pour essayer de récupérer de la nourriture et des objets dans l’avion.

Ils souffrent tous de la faim car ils ne veulent pas épuiser leurs réserves de nourriture, ils vont se séparer en petits groupes et chercher à survivre sur cette île. Ils vont trouver un serpent vert qu’ils vont faire griller, des petits marcassins et des racines dont ils vont se nourrir.

Ils vont avancer de plus en plus dans la forêt…

Je n’ai pas encore terminé ma lecture mais j’aime ce livre car il raconte une aventure, des hommes qui sont obligés de lutter pour leur survie, c’est palpitant.

Joanna 2ème année CAP Services Hôteliers.

Tahiti

Par parneix - publié le samedi 13 décembre 2008 à 20:55 dans Se présenter
De nouveaux amis Tahitiens nous ont envoyé ce texte de présentation et ces photos de leur lycée, un grand merci à eux.
A vous de leur répondre...


Bonjour,

Nous sommes des élèves de la section Arts du Bois de TAHITI  et nous 
préparons notre CAP. Nous apprenons à sculpter, à dessiner des motifs 
(surtout des motifs locaux, c’est à dire polynésiens). Nous apprenons 
aussi à reconnaître les différentes essences de bois ( par exemple: le 
"aito" ressemble au sapin et c’est le bois le plus dur).
Dans notre classe, nous sommes 15 garçons âgés de 15 à 19 ans. On est 
plutôt sympathiques.
On vient à l’école pour obtenir une qualification et pourvoir ensuite 
trouver du travail. On aime ce qu’on fait mais on trouve parfois que 
certaines matières sont inutiles pour notre formation. On préfère être 
dans l’atelier plutôt que dans la salle de classe ou à la maison!

Et vous, que faîtes vous?

ps: Nous sommes en vacances ce soir jusqu’à mi janvier. ( ci joints 
des photos de notre lycée)

Lisez les commentaires, nous vous avons répondu chers amis tahitiens.








Le travail des enfants dans le monde.

Par parneix - publié le mardi 2 décembre 2008 à 17:12

Les élèves de deuxième année CAP Services Hôteliers ont fait des recherches pour leurs dossiers d’histoire-géographie sur le travail des enfants dans le monde.

 

 

 

 

Aujourd’hui plus de 200 millions d’enfants travaillent dans le monde et en particulier sur le continent africain où ils sont 80 millions à travailler entre 5 et 14 ans.

Ils sont employés dans les travaux agricoles, ils tissent des tapis(Maroc, Inde). Ils sont de corvée d’eau, ils travaillent dans les plantations de vanille( Madagascar), dans les champs de jasmin en (Egypte). Dans les vergers(Afrique de sud), dans les mines d’or et d’argent.

A Haïti, 173000 enfants environ sont employés comme domestiques(restaveks qui signifie: reste avec ton patron en créole). Ils sont aussi chiffonniers, cireurs de chaussures. Ils cousent des ballons de foot et des chausssures Nike en Inde.

 

Il faut avoir :

Dans quel pays ?

Pour travailler où ?

18 ans

Bolivie
États-Unis
Luxembourg
Pérou

le bâtiment
le bâtiment
les abattoirs
les ports, la navigation

17 ans

Autriche
Canada
Birmanie
Pakistan

la tannerie, la verrerie
les travaux maritimes
les mines
les scies circulaires

16 ans
 

Côte d’Ivoire
Mexique
Royaume Uni

les mines
les acides
les substances toxiques

15 ans
 

Costa Rica
Italie
Thaïlande

le commerce de rue
les machines en mouvement
les bars

14 ans
 

Chypre
Inde
Sri Lanka

le bâtiment
les explosifs, le tissage de tapis
le commerce de rue

13 ans
 

Allemagne
Danemark

les petits travaux agricoles
les magasins (comme assistant)

12 ans
 

Bénin
Burkina Fasso
Egypte

les petits travaux agricoles
le placement comme domestique

 

Ce tableau nous montre à quel àge on peut travailler dans différentes activités et dans différents pays par exemple au Mexique l’âge légal pour utiliser des substances toxiques est 16 ans,dès l’âge de douze ans on peut être placé commme domestique en Egypte, on peut manipuler des exposifs à quatorzeans en Inde, ce tableau nous montre qu’on fait travailler les enfants aussi bien dans les pays riches que dans les pays pauvres.

 

 

On peut constater que 8 millions d’enfants travaillent dans les pires conditions. 111 millions d’enfants entre 5 et 14 ans font un travail dangereux. 25 millions seulement font un travail acceptable.

 

 

Ces enfants travaillent parce que leurs familles sont pauvres. Certaines familles ont quitté leur village où il n’y avait pas de quoi se nourrir pour aller vivre en ville où elles se sont installées dans des bidonvilles et où le travail des enfants est nécessaire pour faire vivre la famille, d’autres ont perdu leurs parents à cause de l’épidémie du sida (Afrique) et sont obligés de travailler. Les employeurs les recherchent aussi parce qu’ils sont habiles et petits et qu’ils ne coûtent pas cher.

 

Conclusion : Il est dommage que tous ces enfants n’aillent pas à l’école et soient obligés de travailler aussi jeunes. Il y a des pays où l’école n’est pas gratuite et où les enfants ne peuvent pas se la payer. Il y a des familles qui vivent uniquement du travail des enfants. Les enfants ont pourtant des droits mais ils ne sont pas partout respectés.  

Les journées de lycéens français en Lycée Professionnel (suite)

Par parneix - publié le samedi 15 novembre 2008 à 20:07 dans Se présenter

Bonjour, je m’appelle Mathieu. Le lundi je me lève à 6 heures car mon père ou ma belle mère m’emmène à 7 heures pour attendre le car, je suis interne. Le lundi, le mardi, mercredi, jeudi et vendredi on se lève à 6h45 du matin pour prendre la douche, on est 5 par chambres. Je mets environ un quart d’heure pour prendre la douche. Après je me prépare pour commencer les cours, quand ils commencent à 9 heures ou 10 heures  par exemple je suis obligé de me lever à la même heure. Le jeudi et le vendredi on mange au restaurant d’application (restaurant où on apprend à servir les élèves, les profs et les personnes qui viennent de l’extérieur).


Je me lève à six heures. Je vais dans la salle bains, je prends ma douche, je m’ habille, je vais déjeuner et après je me brosse les dents. Je vais au lycée pour commencer les cours à 8h10 et je finis les cours à 15h40. Après avec mes copains on va en ville. Je rentre chez moi à 19h00. En arrivant je joue à la console et à 20h je vais manger et je me couche à 1h. Kévin


Tous les matins je me lève  à 5h30 du matin  pour prendre mon premier bus  qui vient me chercher à la Bastide  et qui m’emmène Place Jourdan où je prends le deuxième bus qui m’emmène au lycée. Le lundi le mardi le mercredi le jeudi et le vendredi je prends à 8h10 et je  finis à  17h00 sauf le mercredi mais parfois je finis à 15h40  et après je sors avec mes copains. Jessie.


Du lundi au vendredi je me lève tous les jours à 6h, je me lave je m’habille, je me coiffe. Je prends mon bus à 7h5 j’arrive au lycée à 7h50 je finis les cours parfois à 17h et parfois à 16. Après les cours je rentre chez moi : je mange,  je regarde la télé,  je vais en ville parfois avec mes copines, pendant 2h.Après je rentre,  je regarde encore la télé et je me couche à 10h. Voilà ma journée. Nourija.


Je m’appelle Charlène, j’ai 17ans. Tous les matins je me lève à  6heures, je prends ma douche puis ensuite je mange très peu. Je prends le bus à 7h10 pour arriver en cours à 8heures, puis la journée défile très vite, je mange à midi et je reprends pour 4 heures de cours et je termine à 17 heures ou  16 heures, ça dépend des jours. Ensuite je reprends le bus pour aller en ville et je voir mon petit ami 20 minutes et après je rentre chez moi où je travaille les leçons de la journée, et je mange un peu en même temps.


Bonjour je m’appelle Souad. Tous les matins je me réveille à 6h30.  Je quitte mon lit et je vais à la salle de bain. Je me lave le visage, je me brosse les dents et je vais à la cuisine. Je bois un peu de café et je mange de la tarte. Après je vais prendre mon bus pour aller en cours et après quand je sors de cours je vais à la cantine. Le soir je rentre chez moi et pendant le week- end je dors parce que pendant la semaine je n’ai pas assez dormi.


Bonjour  je m’appelle Linda. Je me lève à 6h. Je vais dans la salle de bain me brosser les dents. Après je me lave, ensuite je m’habille. Je me maquille et je pars au lycée, je prends le bus. Je commence les cours à 8h5.  A midi je vais manger au self. Je rentre chez moi à 17h45. Je vais un peu sur MSN. J’attends qu’il soit 19h pour manger et après je regarde le feuilleton : « Plus belle la vie », je me couche vers 22 heures.


Bonjour,  je m’appelle özge j’ai 17 ans et je suis au lycée professionnel Jean Monnet en 1er année de cap service hôtellerie. Je vais vous raconter comment se passe ma journée d’école en France.

Tout d’abord je me lève tous les jours à 7 heures du matin, je vais à la salle de bain, me brosse les dents,  peigne les cheveux et me maquille. Ensuite je me prépare et je sors de chez moi vers 7.45 et mes cours commencent à 8.10. Je me rends au lycée en scooter car j’habite un peu loin du lycée et où j’habite le bus ne passe pas. En arrivant au lycée je gare mon scooter et vais en cours. Le matin j’ai cours de 8 heures jusqu’à 12 heures ensuit nous avons un peu de temps pour manger parfois juste 1 heures parfois 2 heures cela dépend de notre emploi du temps. Je ne rentre pas chez moi pour manger car je n’ai pas assez de temps. Si je rentrais il faudrait  que je reparte pour l’école. Avec mes amis nous mangeons au lycée et parfois nous ne mangeons pas. Puis on s’occupe en parlant avec les autres élèves.

Ensuite les cours reprennent et ma journée d’école se termine à 17.45. Nous nos journées d’école c’est toute la journée à part le mercredi après-midi et le vendredi où on sort un peu plus tôt. Le soir quand je rentre il fait déjà noir dehors et je suis très fatiguée je n’ai pas le temps d’aller voir mes amis donc je rentre, je mange et je sors  avec mon chien me promener un peu. Ensuite je rentre et je passe la soirée devant mon ordinateur ou devant la télévision vers 9 heures du soir je vais dans ma chambre, fais mes devoirs, je lis, j’écoute de la musique malgré la fatigue je me couche très tard toujours après minuit même si  je sais que j’aurais du mal à me réveiller le matin.

Je commence à 8h10 avec anglais, de 9h05 à 11h05 français, et pour terminer nous avons cours de  sciences appliquées de 11h05 à 12h55. Après je reprends le bus. Quant j’arrive chez moi je fais soit de l’ordi et je vais sur mon blog ou internet soit je sors avec mes amis quand je n’ai pas cours entre13h30 et 17h, regarde la télé, comme les "Frères Scott" (série américaine). Puis je fais mes devoirs, je mange, je regarde la télé. Enfin je vais me coucher entre 23h30 01h00 du matin. Aurore


Je vais vous  raconter  une  journée : le mercredi. Je me lève à 6H10. Je m’habille, je fais ma toilette. Je prends un petit déjeuner. Je me maquille un peu. Mon père m’amène pour que je prenne le bus à 6h55. Je prends le bus tous les jours. J’arrive à la gare de Limoges pour prendre le tramway à 7H35. J’arrive au lycée à 7h50. On a 5 H de travaux pratiques. On finit à 14 h et après je vais en ville avec des amies jusqu’à 16 heures. Je vais à la gare pour prendre un car qui me ramène à Pierre Buffière,  à 25 kilomètres de Limoges. Je fais mes devoirs, je regarde "Les Frères Scott" à la télé, après je regarde : "Une seconde chance", encore une série, après je mange. Je regarde ensuite « Plus belle la vie » sur la chaîne 3 et après je me couche vers 21 heures 30. Justine.


Bonjours je m’appelle Laura et je suis lycéenne à Jean Monnet et j’ai 17ans. Je me lève le matin à 5h40 puis je vais directement à la douche et me prépare (je m’habille je me coiffe et je me maquille .. .)

Lundi je commence  à 8h10 et je finis à 17h45; je prends le bus à 7h10 les matins il me faut 10 minutes pour arriver à l’arrêt, je rentre en cours et j’attaque la journée par Maths,  j’enchaîne mes cours par V.S.P (Vie Sociale et Professionnelle) et Arts Appliqués. Viens la pause déjeuner à 12h10 et je reprends les cours à 14h. Ensuite j’ai Anglais suivi d’une heure d’études. De 16h à 17h45 j’ai cours de T.P (Travaux Pratiques). Quand j’arrive chez moi il est 18h30 et je fais mes devoirs avant de manger puis je me détends en écoutant de la musique et je me couche à 22h il est rare que je regarde la télé.

 

Le droit de vote en France

Par parneix - publié le vendredi 14 novembre 2008 à 19:44 dans Monde contemporain
                        
                                               La carte électorale

                        

                                                             L’isoloir

En France le droit de vote est une conquête :

En 1789, date de la Révolution Française, il n’y avait que 4 300 000 électeurs. Pour voter il fallait être un homme âgé de plus de 25 ans et payer un impôt égal à 3 journées de travail.

En 1792 l’âge pour vote est abaissé à 21 ans et il y aura 3 millions d’électeurs en plus.

En 1795 le nombre des électeurs diminue et passe à 6 millions car on leur demande de savoir lire et écrire.

En 1814  le chiffre des électeurs n’est plus que de 110 000 personnes car n’ont le droit de voter que les hommes de plus de 30 ans et payant 300 francs d’impôt.

En 1848, date de la Seconde République, tous les hommes âgés de plus de 21 ans et sans condition d’impôt ont le droit de vote. Le nombre d’électeurs passe à 9 millions de personnes.

L’âge de 21 ans pour voter est vraiment fixé en 1875, le nombre d’électeurs s’élève à 9 millions 733 000.

L’isoloir et la mise sous enveloppe des bulletins datent de 1914.

En 1944 les femmes obtiennent le droit de vote et il y aura 26 000 000 d’électeurs.

En 1974 l’âge pour voter est abaissé à 18 ans et la France comptera 35 millions d’électeurs.

Pour voter les Français disposent d’une carte électorale qu’ils doivent présenter avec une pièce d’identité à l’entrée du bureau de vote.

Ensuite on prend une enveloppe et les différents bulletins de vote. Le choix s’effectue dans l’isoloir, on introduit le bulletin du candidat que l’on a choisi. Il faut à nouveau présenter sa carte électorale et la pièce d’identité et on place son bulletin dans l’urne. On signe également un registre pour montrer que l’on a voté.

Celui qui vérifie le vote dit : « A voté ».

Travail réalisé par les deuxièmes années CAP



Les journées de lycéens français en Lycée Professionnel

Par parneix - publié le vendredi 14 novembre 2008 à 12:46 dans Se présenter

Nous allons répondre à l’article de nos nouveaux correspondants en République Tchèque qui vivent à Krnov, au Nord-Ouest d’Ostrava (voir carte ci-dessous).


Agrandir le plan

L’article a pour titre : "Les journées de Radek, Sabrina, Charles et Pavla", et vous pouvez le lire en suivant le lien :

Amis Tchèques


Idées de lectures.

Par parneix - publié le mardi 11 novembre 2008 à 18:36 dans lectures


Bernadette a lu pour nous :


                                                

" Le titre du livre de Dan Gearino sonne comme une provocation ou un défi. Et cela en est un car l’ensemble du roman porte sur la communication entre les êtres et les rapports sociaux. Sammy Ayers, 10 ans, se réveille à la gare de Barrington (Georgie) et ne voit plus sa mère alors qu’elle est montée avec lui à Birmigham pour faire un long voyage suite au décès du père biologique de l’enfant. Dès sa descente de car, Sammy, très troublé, décide qu’il se fera passer pour sourd-muet. Un employé de gare, Jenkins, le prend en charge et l’installe dans un cagibi qui tiendra lieu de chambre. Le mutisme dure pendant plus de 42 ans. Sammy trouve de menus travaux, comme bricolages et entretiens de jardin, pour avoir un peu d’argent. A la mort de Jenkins, Sammy cherche à savoir qui était exactement sa mère et pourquoi elle a ainsi disparu.

    En faisant croire qu’il est sourd-muet, Sammy s’attire les confidences par l’absence de méfiance des autres. Il peut ainsi rentrer dans leurs secrets, les juger en toutes connaissances de cause. Ce qui pourrait passer pour un handicap, une faiblesse, devient alors un formidable moyen d’observer sans difficulté la vie dans le Sud des Etats-Unis, de mettre en avant le racisme qui y persiste, le fanatisme religieux de certains, la trop grande place de l’argent. La surdité de Sammy lui permet en fait de faire des révélations sur le quotidien d’une ville du Sud des Etats-Unis.  

   Ce livre fait partie des nouvelles acquisitions du CDI et est donc empruntable"


Merci Bernadette pour ce résumé !


Et vous ? Avez-vous une lecture à nous suggérer ?

 

Les élections présidentielles américaines du 4 novembre 2008

Par parneix - publié le mercredi 5 novembre 2008 à 20:56 dans Monde contemporain

Recherches Internet : Les élections présidentielles américaines novembre 2008

Liens utilisés :

Carte des résultats des élections

Article du journal "Le Monde"


Quel est le nom du nouveau Président des Etats-Unis ? Quel est le nom de son adversaire politique ?

Le nouveau président des Etats-Unis s’appelle Barack Obama. Son adversaire politique était John Mac Cain

Quel parti politique représente-t-il ? Quel parti politique son adversaire représente-t-il ?

Obama représente le parti démocrate , Mac Cain le parti républicain.

Recherchez sur la carte en lien sur le blog capdebonneespérance les résultats des Etats dans lesquels vivent nos correspondants :

Etats

Nombre de grands électeurs

% Obama

% Mac Cain

 

Ohio

 

20

 

51,2

 

47,2

 

Massachusetts

 

 

12

 

62

 

36

 

Géorgie

 

 

15

 

46

 

55

 

Lisez l’article « Elections américaines » en lien sur le blog et répondez aux questions suivantes :

Combien de grands électeurs démocrates ont été élus ? Combien de grands électeurs y-a-t’il au total ?

338 grands électeurs ont été élus sur 538 au total.

De quel état des Etats-Unis Barack Obama était-il sénateur ?

Barack Obama était sénateur de l’Illinois.

Citez les noms des deux états les plus disputés en 2000 et 2004.

L’Ohio et la Floride étaient les états les plus disputés en 2000 et 2004.

Nommez les noms des 2 états, cités dans l’article du Monde, qui votaient traditionnellement républicain, dont les activités sont centrées autour des nouvelles technologies et qui ont voté démocrate.

Le Colorado et le Nouveau Mexique votaient traditionnellement républicain et ont voté démocrate.

Quelles voix Barack Obama a-t-il obtenues à Las Vegas et dans l’état du Nevada ?

Obama a obtenu les voix des hispaniques.

Quelle est l’institution citée dans la fin de l’article ?

L’institution citée à la fin de l’article est le Congrès.

Quelles questions souhaiteriez-vous poser à nos correspondants américains ?

Etes-vous satisfaits de ce résultat ? Auriez-vous préféré Mac Cain ?

Comment se sont déroulées ces élections ? Avez-vous un souvenir d’élection à nous raconter ? Avez-vous fêté cet événement ?

Pensez-vous que cette élection va améliorer vos conditions de vie et votre pouvoir d’achat ?

Etes-vous fiers d’avoir un Président noir ?

A partir de quel âge peut-on voter ?

Est-ce que c’est compliqué de voter avec les machines électroniques ? Comment faut-il s’y prendre ?

….

Voici les questions telles qu’elles ont été notées sur la feuille d’activité que j’avais distribuée, d’autres questions viendront sûrement car les élèves n’ont pas eu le temps de les noter toutes.

Si vous avez envie de répondre et d’ajouter d’autres informations sur ce vote, en particulier sur vos Institutions, n’hésitez pas à déposer votre commentaire, nous le lirons avec un grand plaisir et un grand intérêt.

 

Mongolie

Par parneix - publié le vendredi 24 octobre 2008 à 23:30 dans Monde contemporain

                                                

Marie Bossavy, professeur de gestion dans notre lycée, est venue nous présenter la Mongolie, et elle nous a donné ses photos en illustration de l’article. Pour la présentation elle s’est habillée en deel, le vêtement des femmes mongoles.


 

                   

Elle a rejoint la vallée de l’Oron dans l’Ovorkhangaï où une famille mongole très hospitalière, comme tous les Mongols, l’a accueillie chaleureusement.
Elle a passé quinze  jours au mois de juillet dans cette vallée entourée  de montagnes  qui culminent  à 3019 métres d’altidude. Cette vallée se situe à 480 kilométres d’Oulan Bator la capitale de la Mongolie.

                                           


Une vue d’Oulan Bator la capitale. Les nomades victimes des Zud redoutables catastrophes naturelles alternant sécheresse ou froid trop intense, viennent s’installer à la périphérie de la ville dans des yourtes, que l’on appelle là-bas les gers.

La ville compte un million d’habitants soit  un tiers de la population mongole qui s’élève à 2 300 000 habitants au total sur un territoire trois fois plus grand que la France.



Ce palais est installé sur la place principale de la ville. La statue représente Gengis Khân le premier empereur de Mongolie. Il unifia les tribus mongoles et régna sur une majeure partie de l’Asie incluant la Chine, la Russie, la Perse, le Moyen-Orient et une partie de l’Europe de l’Est. Après sa mort en 1227 ses fils et petits-fils dirigèrent l’Empire pendant plus de 150 ans. Son petit-fils Khubilaï Khan devint le premier empereur de la dynastie chinoise.









4 photos de Karakorum qui  a été fondée en 1235 par Ögödei et occupée par ses successeurs jusqu’à ce que Kubilai Khan transfère sa capitale à Pékin. Elle fut la capitale de la Mongolie.
Aux quatre coins des vestiges de la ville on trouve ces tortues qui rappellent que les Mongols sont animistes avant d’être bouddhistes. Pour eux il y a des esprits partout et il ne faut pas les heurter.
On peut voir également ces stèles à cervidés qui n’ont pas encore révélé leur secret.


Les chevaux sont très petits et très rapides, ils servent de moyen de transport et dans ces vastes territoires ils sont indispensables.
Les Mongols distinguent deux catégories d’animaux : les pattes longues et les pattes courtes, et deux sous-catégories : les museaux froids : yaks, vaches, chèvres,chameaux et les museaux chauds : mouton et cheval.
La grande préoccupation est de trouver de l’eau pour faire boire les animaux, lors des zud, ces catastrophes naturelles : sécheresse ou grand froid, qui ruinent les éleveurs, les troupeaux peuvent mourir de ne plus avoir d’eau.




De mai à octobre les juments sont traites 4 à 5 fois par jour. Avec leur lait on fait une boisson fermentée : l’airak qui peut titrer à 5° ou 6° en fonction de la saison. Ce sont les filles qui font la traite et les jeunes hommes se proposent souvent pour la faire avec elles pour y rencontrer leur future épouse.




 





Les ger sont constitués de palissades de bois croisées, avec 5 croisillons et au centre la porte. Un tonneau en cercle est raccroché à des barres qui soutiennent le toit et posé sur les poteaux centraux. Des couches de feutre sont déposées tout autour. Le tout est attaché par des cordes en crins de chevaux.
A l’intérieur il ne fait pas froid. Le fourneau marche tout le temps même lorsqu’il fait 40° à l’extérieur. Mais la température peut descendre jusqu’à - 35° et la chaleur du fourneau
suffit à chauffer l’habitation.
Tous les membres de la famille vivent dans le ger et cela entraîne une promiscuité qui n’empêche pas la pudeur. On se met à l’écart pour se laver, pour faire ses besoins.
Le rituel de la toilette est très codifié : on prend une bassine pour ne pas souiller l’eau.
Les Mongols sont très soigneux de la terre et très respectueux de la nature. Leurs bottes en cuir ont les bouts relevés pour ne pas salir la terre.



Il faut aimer le mouton et la chèvre bouillie pour s’adapter à la nourriture mongole essentiellement composée de viande et de laitages. On peut manger aussi des buuz, sorte de raviolis avec de la viande de mouton à l’intérieur. On mange aussi des fromages très durs car ils ont séché au soleil et l’on boit beaucoup de lait, lait de yak, de chèvre, de jument...




Trois grands sports constituent les loisirs : la course de chevaux ou naadam, la lutte et le tir-à-l’arc. Les enfants montent à cru sur les chevaux dès l’âge de 2 ans et ce sont eux qui courent au cours de la fête du naadam. Ils peuvent faire des courses de 15 kilomètres et aller même jusqu’à 75 kilomètres. Le naadam d’Oulan Bator réunit jusqu’à un millier de chevaux, c’est un gigantesque regroupement.
La lutte mongole débute par un rituel de danses autour d’un poteau central. Les hommes portent une espèce de caleçon et sont torses nus. On raconte qu’au 17ème siècle une femme avait gagné et cette tenue a été adoptée pour être sûr que ce sont bien des hommes qui luttent.
Au tir-à-l’arc par contre elles peuvent jouer mais ce jeu n’est pas le favori.

La vie des nomades est rudimentaire, ils n’ont pour la plupart pas d’électricité à part ceux qui peuvent se payer un groupe électrogène, ils utilisent des lampes à huile ou à la graisse de yak pour s’éclairer. Ils connaissent des difficultés pour se soigner, les hôpitaux sont loin et il n’y a pas suffisamment de médecins.
Il fallait une journée à cheval pour rejoindre le village le plus proche et les nomades n’ont pas de voitures, ils utilisent de vieilles motos russes ou chinoises pour traverser la steppe, mais ils n’ont pas toujours de carburant.
Les enfants vont à l’école dans les villages entre 7 et 16 ans. Ils y sont internes mais les garçons fréquentent moins l’école que les filles car on a besoin d’eux au campement pour couper du bois ou ramasser les crottes de yak qui servent de combustible. Les filles mieux éduquées veulent quitter leurs familles pour faire des études et cela commence à poser de sérieux problèmes.



Pour terminer Marie Bossavy nous a montré un drapeau à prières, ces drapeaux sont déposés sur les ovoos, des tas de pierres jetées par les voyageurs en hommage aux esprits. Il faut faire le tour de l’ovoo trois fois dans le sens des aiguilles d’une montre, on lance trois cailloux ou des pièces. Elle nous a raconté une anecdote montrant le respect que l’on porte à ces lieux et la croyance que l’on ne prend pas ce qu’on a donné aux esprits : une femme avait fait tomber ses lunettes Gucci sur l’ovoo et elle les a retrouvées au même endroit.
Nous avons également senti l’odeur de l’armoise qui parfume ces hauts plateaux, elle en conserve le souvenir et nous l’a fait partager.
Nous la remercions et espérons vous faire partager le plaisir que nous avons pris à l’écouter et à découvrir ce pays aux paysages somptueux et au mode de vie étonnant.

La classe de 2APR




Contes de fées

Par parneix - publié le samedi 18 octobre 2008 à 08:59 dans Vos récits
                       

Rien de tel que la rédaction de contes de fées pour réviser les temps du récit et voir quels sont les thèmes favoris des élèves, la petite Cendrillon n’a rien perdu de son charme et porte toujours sa mystérieuse pantoufle de verre ou de vair !!! Les trois ours sont là eux aussi, la chèvre aux pieds couverts de farine également, Walt Disney les inspire toujours...
Si vous avez l’envie de nous faire partager un conte que vous aurez rédigé nous le lirons avec intérêt, ce serait amusant de voir quels sont les thèmes des contes Norvégiens, Italiens, Américains, Argentins, Brésiliens, Africains, Japonais, Calédoniens et d’autres encore...

                               

Il était une fois une jeune fille qui se nommait Lilly, elle vivait avec son père et une belle mère et deux jeunes filles son âge. Elles n’étaient pas très aimables. Les années suivantes le père partit au loin pour son travail, Lilly resta avec la belle-mère pendant 15 ans. Elle eut dix-huit ans. Elle faisait tout le ménage, c’était la bonne. Quelle malheureuse fille !

 Un jour Lilly était en train de nettoyer et on frappa à la porte, elle l’ entendit. Elle ouvrit la porte et reçut une lettre au nom du prince.

- Qu’est-ce que c’est, demanda-t-elle.

- Une lettre d’invitation au bal du jeune prince.

Lilly monta voir sa belle mère, elle était avec ses  filles en train de chanter.  Elle lui remit la lettre. Dans cette lettre il était dit que toutes les jeunes filles à marier étaient invitées.

- Tu iras « si » tu trouves quelque chose à mettre et « si » tu as fini le ménage, dit la belle-mère.

Lilly fit intervenir toute ses amis pour l’aider à faire sa robe. Ils travaillèrent  pendant cinq heures. Le soir Lilly descendit et dit :

- Attendez-moi ! Attendez-moi, j’arrive.

Sissi et Zequé les soeurs déchirèrent la robe et Lilly pleura.

Elle se dirigea vers la fontaine et tout à coup la fée bleue belle et pétillante consola Lilly et elle la transforma en une belle et jolie jeune fille en robe blanche et brillante, une vraie petite princesse. Mais elle lui recommanda de bien rentrer à minuit sinon elle redeviendrait comme avant.

 Lilly passa la soirée avec le prince et la cloche sonna minuit. Elle s’enfuit et courut jusqu’à la limousine qui l’attendait mais en descendant  l’escalier elle perdit sa chaussure au milieu du chemin. Tout redevint comme avant. Elle était triste et heureuse en même temps car elle avait gardé l’autre pantoufle de verre.

 Elle retourna chez elle et sa belle-mère l’enferma dans sa chambre. Ses amis furieux essayèrent de récupérer la clé et de la libérer mais la belle- mère l’avait cachée dans sa commode. Quelques heures plus tard le prince vint dans toutes les maisons pour faire essayer la sandale de verre. Il la fit essayer aux deux soeurs et Sissi dit :

- Elle ne  me va pas.

Elle leva le talon et le prince vit quelle n’y entrait pas. Avant que la deuxième passe les amis de Lilly trouvèrent la clef et montèrent vite pour la libérer. Zequé passa et la sandale ne lui allait pas. Le prince demanda s’ il n’y avait pas d’autre fille dans cette maison.

- Non, il n’y a personne d’autre, dit la belle-mère.

Mais Lilly apparut et dit :

- Attendez ! Le duc courut pour lui faire essayer la pantoufle mais elle tomba et se cassa. Le duc était désespéré mais Lilly dit :

- Ce n’est pas grave !!! J’ai l’autre pantoufle !

Le prince fut heureux et  sut qu’il avait trouvé sa femme. Ils se marièrent et vécurent heureux.

Aurélie


Il était une fois une chèvre et ses trois enfants. La maman alla  au marché et le loup frappa à la porte en disant :

- C’est  moi votre maman, ouvrez.

Le grand frère ouvrit et dit :

- Ce n’ est pas notre maman. Regardez sous la porte elle n’a pas de panier. Maman, elle, a un panier. Je sais que c’est toi le loup, ajouta-t’il. Tu n’es pas maman car tu n’as pas de panier.

Et le loup rentra chez lui  pour chercher un panier et pour être comme leur maman. Mais le grand-frère était intelligent. Le loup revint en disant:

- Ouvrez c’est votre maman.

Mais le grand-frère regarda encore sous la porte et dit 

- Tu n’es pas notre maman car maman a les pieds blancs. Mais toi tu as les pieds noirs, alors tu n’es pas notre maman.

Alors le loup rentra chez lui. Il prit de la farine et s’en recouvrit les pieds pour ressembler à la maman chèvre. Puis il revint chez les chevreaux. Le plus petit était à la porte, il fit comme son grand-frère il regarda les pieds et le panier mais vit les pieds blancs et le panier.

- C’est maman, c’est maman, dit-il en ouvrant la porte.

Le grand frère s’était caché derrière la porte, et le loup entra et mangea les deux petits. Le grand frère pleura. La maman chèvre arriva et dit :

- Où sont tes deux frères ?

Le grand frère raconta tout ce qui s’était passé et sa maman lui dit de ne pas s’inquiéter, ils iraient surveiller le loup. Celui-ci vint boire dans la rivière et trouva la mère et le fils qui sautèrent sur lui et lui ouvrirent le ventre. La mère sortit ses enfants et mit des cailloux à la place. Ils rentrèrent à la maison. Le loup se leva pour boire et, trop lourd, tomba dans la rivière et se noya. La famille fut enfin tranquille.

Imane


A vous à présent...


Village de style gassho-zukuri Japon

Par parneix - publié le mardi 7 octobre 2008 à 18:29 dans Monde contemporain






Ces très belles photos nous ont été envoyées par Mariko que nous remercions pour son aide précieuse dans la découverte de son pays.

Le village d’Ogimachi est situé dans la région de Gifu. Ces maisons en toit de chaume sont inscrites au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Un musée présente les principales activités des habitants de ce village et en particulier le travail des vers à soie. Les toits représentaient une main pliée et leur conception originale permettait de dégager la neige par temps de grand froid.
Merci Mariko, si vous avez des informations supplémentaires à nous apporter nous les ajouterons dans l’article. Un bonjour de France.
Madame Parneix et ses élèves

Souvenirs d’école

Par parneix - publié le vendredi 3 octobre 2008 à 11:04 dans souvenirs d’enfance

                          


J’ai fait ma première rentrée dans mon pays en Bulgarie. C’est ma maman qui m’emmenait. J’avais 7 ans, une trousse neuve avec plein de stylos de toutes les couleurs. Je portais une blouse blanche toute propre. La maîtresse était blonde et un peu grosse, elle était très gentille. Nous étions 18 dans la classe, je travaillais bien. Je ne pleurais pas car il n’y avait pas de raison, j’aimais l’école. S.


En 6 ème je rentrais au collège de  Pierre-Buffière. Je n’étais pas inquiète du tout parce j’avais gardé mes amies qui était en C.M.2. J’avais un cartable Poivre Blanc et une trousse Chipie. J’avais un porte-bonheur, c’était un chien bleu mais aujourd’hui je l’ai perdu. Je croyais  retrouver mes amies mais je suis tombée dans une classe où je n’en ai retrouvé qu’une. J’ai fait d’autres connaissances. Je chantais dans une chorale et je n’avais pas beaucoup de temps pour manger mais ça ne me déplaisait pas car je faisais ce que je voulais. Je suis même tombée amoureuse pour la première fois d’un garçon de ma classe. Je suis même sortie avec lui. Mais malheureusement ça n’a duré qu’un mois. J’ai gardé un souvenir heureux de ma sixième. Justine


 A l’âge de 12ans je suis entrée au collège Louis Jouvet à Bellac. Je sui allée le visiter avec mes parents. Le car m’amenait jusqu’au collège. Je me souviens de deux garçons et des chauffeurs qui étaient gentils. Tous les soirs je rentrais chez moi et j’étais tellement fatiguée que je n’arrivais pas à faire mes devoirs. J’aimais bien ce collège. Coralie


J’ai quitté mon ancien collège parce qu’il y avait de la place à Limoges où ma soeur était interne. Moi je ne voulais pas être interne alors je suis entrée au collège Anatole France. Je ne voulais pas refaire ma 6ème. Je me sui fait une amie. Il y avait 3 surveillants auprès de qui je pouvais me confier. Aujourd’hui je ne les vois plus alors je ne me confie plus à personne. Anonyme.


 Je suis rentrée en 6ème après les vacances de Noël. Avant j’étais au Maroc. Le premier jour ma tante m’a accompagnée, je n’avais pas encore de cartable. Mon cousin était dans ma classe, lui il comprenait un peu le français. Je ne comprenais pas ce que disaient les professeurs parce que je ne comprenais que le marocain. Au début j’étais malheureuse mais après je me suis habituée. Je me suis fait tout de suite une amie, elle adorait mes cheveux. Elle s’est mise à côté de moi mais je ne comprenais toujours pas ce qu’elle disait. C’était difficile pour moi que tout le monde parle en français, heureusement mon cousin parlait en arabe avec moi et pouvait m’expliquer ce qu’il comprenait. Nous étions complètement perdus. Imane


Je me souviens d’être allée à l’école en taxi. Le matin j’étais toute seule et le soir j’étais avec d’autres élèves. Mon cartable était carré et ma trousse portait la marque Chipie. Nous étions une dizaine dans la classe et j’étais la seule fille. Des garçons s’appelaient Alexandre, Romain, Aurélien... Je me souviens d’une poésie qui avait pour titre : "Coquillage". A la cantine il fallait attendre que tout le monde ait fini de manger pour sortir et on sortait par tables. Aurore.


La rentrée scolaire 2007/2008 à Maryse Bastié m’a marquée. Je rentrais en 3DP6 (3ème Découverte Professionnelle 6Heures). Je m’attendais à être seule, à ne connaître personne, à ce que le lycée me déplaise, mais en fin de compte, je connaissais du monde, le lycée me plaisait vraiment, je n’avais aucun regret d’avoir fait ce voeu. Puis une semaine après tout le monde rigolait, tout  le monde s’entendait super bien, tout le monde s’aidait et se parlait. Priscillia


La rentrée scolaire qui m’a le plus marqué est celle dans ce lycée au mois de septembre 2008. Nous avons rencontré de nouveaux professeurs très sympathiques, et nous avons aussi rencontré des nouveaux élèves, et nous avons créé des liens entre nous. Nous avons aussi découvert l’atelier A.P.R. Nous avons eu de nouveaux cours que nous ne connaissions pas et de nouvelles matières, nous avons eu aussi des recettes de cuisine pour le self. Matthieu et Romain.

                       

Je suis rentré au CP à La Bastide. J’avais un cartable neuf, une trousse neuve et des habits neufs. Ma mère m’a accompagné, j’étais courageux avec mon petit cartable à la main. Les premières heures ont été dures. Nous étions une dizaine dans la classe, tous courageux car personne ne pleurait. Au Cours Préparatoire, j’ai appris à lire, à compter et à écrire. Romain.


Le premier jour en 5ème je suis arrivé au collège Anatole France. Je suis venu avec ma mère. Devant le portail de collège nous étions très nombreux. Ensuite nous avons rencontré le CPE du collège. Il nous a souhaité une bonne année puis il nous a appelés par classe. Nous sommes rentrés dans nos classes puis nous avons fait connaissance avec tous nos professeurs et  à la fin de la journée je suis rentré chez moi très heureux et j’ai tout raconté à ma mère. Jaouen.


Pour ma première rentrée au lycée français Saint-Exupéry au Congo Brazaville, j’avais 10 ans, j’avais très peur, il y avait plein d’enfants. Nous n’avions pas de tenue. J’avais un petit cartable tout rose, une petite trousse neuve avec des stylos feutres neufs. Il y avait 4 maîtresses et elles étaient très gentilles. Danie


Je suis rentrée deux mois après la rentrée scolaire. J’étais en vacances au « Bled ». Je ne connaissais presque personne mais je me suis fait des amies. Dans ma classe c’était vraiment sympathique. J’avais un sac rouge. J’avais toujours mes lunettes. Je n’oublierai jamais la chanson : « Le poinçonneur des Lilas ». Dans ma classe il y avait des triplés, c’était amusant. Zohra.

                          

Le  premier jour de la rentrée en primaire j’avais 6ans, mon cartable portait la marque Chipie. J’étais habillée avec des sandales, une robe avec des collants blanc et noir, parfois je m’habillais en garçon manqué…Au début j’ai eu peur parce que je ne connaissais personne. J’étais toute seule timide et réservée. Ensuite je me suis fait des copin(e)s je suis restée toujours aussi timide et réservée, même si parfois je jouais au foot avec des garçons et plus le temps passait et moins j’étais timide et réservée !!! Jessica


                    

Quand j’étais en CM2 mon tout premier cartable était noir avec une petite fleur sur laquelle était écrit : « I love you ». Ma trousse était rose avec un petit chat. Mon maître était très gentil Dans la classe on faisait surtout de l’ordinateur  et à la fin de l’année scolaire on faisait une petite fête. Il y avait des jeux, un buffet, et puis avec la classe nous avons chanté les chansons qui s’appelaient " Le poinçonneur des Lilas " et « Boa" puis l’année s’est terminée et j’ai pensé que cette école allait me manquer pour toujours. Jessica.


Le jour de la rentrée en 6ème à  8h du   matin j’étais sous le préau toute seule, ensuite le prof m’a appelée dans le micro et  j’ai rejoins ma classe. Ensuite la prof nous a fait visiter le collège  ensuite nous somme partis dans notre classe et j’ai commencé à faire des connaissances. Je me sentais mieux. Zarina.


Quand je suis rentré au collège Paul Langevin en 5éme je me battais tout le temps avec mes camarades  alors  je recevais souvent des heures de colles et des exclusions. Mais j’avais quand même des bonnes notes. Une fois on s’est battus avec des potes en classe car on m’a dit que j’étais « un gros vulgaire » et ça n’a pas plu à mes potes et on s’est pris 3 heures de colle. Vers la fin de l’année c’était mieux. Kévyn.

 

  Ma rentrée en 6eme m’a beaucoup marquée parce que je ne connaissais personne au collège. Je n’avais pas d’amis, j’étais toute seule, je mangeais toute seule je marchais toute seule. J’étais tellement seule que je ne voulais plus aller en cours. Il y avait des groupes de filles qui m’embêtaient, elles se moquaient de moi. Je me faisais humilier, et cela a duré pendant 2 mois. (? non signé)


Quand j’allais rentrer en 6ème j’avais un peu peur car il n’y avait personne que je connaissais. Le collège était plus grand que l’école primaire. Il fallait changer de classe. J’avais peur de me perdre. Mais cela alla mieux quand j’appris qu’il y avait des gens que je connaissais. J’ai eu peur longtemps de me perdre. (? non signé)


 Je devais rentrer en 6ème et j’avais tellement peur...quand le jour arriva je me retrouvais en plein milieu de la cour et je ne savais pas où aller mais une dame est venue me voir pour me demander "Tu es en 6ème » « Oui » répondis-je. Elle m’amena dans la classe, je ne connaissais vraiment personne. Peu à peu les autres élèves vinrent me parler. Les professeurs avaient l’air sévères ...mais l’année s’est bien déroulée... Aurore


Ma première rentrée en C.P s’est déroulée dans la panique, le stress et la timidité. Ma mère m’avait accompagnée car mon père travaillait. Elle était avec moi jusqu’à la sonnerie. Je pleurais, je ne voulais pas y aller. Cela me semblait un monde inconnu beaucoup de monde, de rire, et de bruit. Quand j’arrivais en classe ma maitresse était très sévère. Je n’osais pas parler ni rire, j’avais les mains moites. On faisait des exercices  pour apprendre à compter, cela n’était pas facile quand on ne sait pas compter. A la fin de la journée j’étais détendue et épanouie et je souriais, ma mère m’a prise dans ses bras. Laura


Pour ma première rentrée en CP ma maman m’avait bien habillée. J’étais une petite princesse me disait-elle. Arrivée dans la cour de récréation tous les petit enfants  attendaient que les professeurs fassent l’appel.
Maman et moi on parlait, on n’entendait rien, j’avais la peur en moi, je pleurais déjà. Ma mère me disait : « Ne t’inquiète pas, ça va bien se passer, ta maîtresse est gentille, ne t’inquiète pas » Avant que les professeurs fassent l’appel maman m’ avait mis autour du cou un pendentif avec un coeur argenté  qui s’ouvrait et elle avait mis une photo de mon papa et de ma maman. Les professeurs arrivent, ils vont commencer à faire l’appel et ils ont commencé par la classe des plus  petits. C’étaient  donc nous les CP. Avant de rentrer en classe j’ai fait un gros bisous et dit « A ce soir » à maman. A 16h30 elle est venue me chercher à l’école et on est rentré à la maison. Elle m’a demandé si ça s’était bien passé,  j’ai dit « Oui ». Mais un ou deux mois plus tard la maîtresse me tapait avec les 26 cahiers des élèves sur la tête. Je me souviens qu’à un moment ma maman me manquait et j’ai regardé la photo qui était sur le pendentif et la maîtresse a vu que je n’écoutais pas. Elle s’est précipitée vers moi et elle m’a arraché le pendentif  du cou.
Quand le soir je rentrais à la maison je faisais mes devoirs. Mais tous les matins je pleurais car je ne voulais pas aller à l’école. Maman ne comprenait pas pourquoi.

En arrivant en classe on corrigeait les exercices et j’avais toujours juste. J’étais la meilleure élève de la classe. Un jour à la récréation maman est venu me voir car le matin j’avais oublié mon goûter de 15h et à ce moment là mes copines de classe sont  venues voir maman et lui ont dit que la maîtresse me tapait. Comme  je ne voulais vraiment  plus aller à l’école ma mère me disait toujours  de ne pas m’inquiéter, qu’elle irait parler à la maîtresse, qu’elle ne recommencerait plus… Ma mère allait la voir mais la maîtresse recommençait tous  les matins. Et elle n’a pas arrêté de me faire des misères jusqu’à la fin de l’année. J’ai su beaucoup plus tard par ma mère que la maîtresse tapait les élèves qui avaient une bonne note parce qu’elle disait qu’elle ne pouvait plus faire cours Après cela ma mère m’a fait changer d’école ... et la prof a été renvoyée  et ma deuxième année s’est bien passée... Aurélie.


J’ai 17 ans je ne viens de rentrer en Seconde  que depuis maintenant, alors que je devrais y être rentrée depuis longtemps. J’ai peur de ce que je vais y découvrir. Je suis une étrangère dans cette ville. Si j’étais dans ma ville natale je n’aurais pas peur. Je ne connais personne Même pas un seul visage familier. A chaque endroit où je pose les yeux je cherche où fuir.Les professeurs parlent...parlent....Je me sens comme le jour où je suis rentrée en 6ème, une petite fille ne sachant pas où se mettre ou quoi dire. Il vaut mieux se taire...Ils nous parlent de choses que l’on ne doit pas faire. Ils ne parlent pas, ils ordonnent sans s’en rendre compte. Dans ma classe il n’y a que des filles. Je me sens en 6ème en ayant 17 ans. Elles parlent, rient, chahutent. On dirait encore des enfants. Je ne me sens pas à ma place, moi je suis grande. Elles non, et ça me gène. Comme les personnes qui ne supportent plus le bruit. C’est  exactement pareil. Je n’en  peux plus dès mon premier jour de seconde. J’ai décidé de m’en aller à la première occasion qui se présentera. O.


                   


Souvenirs rédigés par les Premières années CAP SH et APR en lien avec la lecture du livre "Il faut sauver Saïd" de Brigitte Smadja et la lecture d’une nouvelle de Vincent Ravalec : Le désordre des ombres" publié dans le recueil "C’est la rentrée" aux éditions Librio.


Et vous ? Avez-vous un souvenir d’école à nous raconter ? Nous serions très contents de le lire en commentaire.......

 

 

 

Les Institutions Françaises

Par parneix - publié le mercredi 24 septembre 2008 à 22:51 dans Monde contemporain

 

Nicolas Sarkozy a été élu le 6 mai 2007 pour 5 ans. Il a 53 ans. Il a nommé le Premier Ministre François Fillon qui a 54 ans. Ils ont le pouvoir exécutif.


François Fillon


 

Le Parlement est constiuté de 2 Assemblées : le Sénat et l’Assemblée Nationale. Ce sont elles qui font les lois : elles ont le pouvoir législatif.


Un lien pour comprendre le parcours d’une loi



L’Assemblée Nationale est composée de 577 députés.

 

Le Sénat est composé de 331 sénateurs.

 

L’hymne national de la France est "La Marseillaise". C’était un chant de guerre en 1789, elle a été composée par Rouget de l’Isle et chantée par des Marseillais.

 

La devise de la France est "Liberté, Egalité, Fraternité".

 

Le drapeau a 3 couleurs : Bleu, blanc et rouge.

 

Marianne représente la France sur les timbres et les statues dans les mairies. C’est le symbole de la France.

Article réalisé par la classe de 1 APR en lien avec le blog d’Hilde de Norvège

L’Algérie présentée par Hoûrya et Nadia

Par parneix - publié le vendredi 19 septembre 2008 à 18:07 dans Monde contemporain

                                 

                                 

 

                                 

                                        Carte des grandes villes d’Algérie

 

  J’aime l’Algérie et quand j’aurai terminé mes études je vais aller y vivre. J’avais envie de vous présenter ce pays à travers ce que j’ai pu trouver sur Internet.


L’Algérie fait partie du Maghreb, sa capitale est Alger. C’est la plus vaste nation de la Méditerranée. Elle est 4 fois plus grande que la France. Sa superficie est de 2 381 741 km2 et la longueur de ses frontières terrestres s’élève à 6343 kilomètres.

La partie saharienne couvre 80 % de la superficie du pays soit environ 2 000 000 km2.

Le plus haut sommet de l’Algérie est le mont Tahat qui culmine à 3003 mètres.


                     Le mont Tahat


Le climat est très chaud, les températures atteignent plus de 45° en été et 28° en hiver. La nuit, la température peut baisser en dessous de zéro.


Le Président de l’Algérie s’appelle Abdel-Aziz Bouteflica.


L’Algérie compte 34 857 029 habitants. La densité de population est de 14 habitants au km2.

La ville la plus étendue en superficie est Tamanrasset. La part de la population urbaine est de 59 %. Les 3 villes les plus importantes sont Alger, Oran et Mostaganem.


Les langues parlées sont l’Arabe, le Français et les langues berbères. L’hymne national est le Kassaman et la monnaie le dinard algérien.


                 Le Cap Carbon près de Béjaïa


L’Algérie a été colonisée par la France de 1830 à 1962. La guerre d’indépendance de l’Algérie s’est déroulée de 1954 à 1962 et a entraîné la mort de 300 000 à 460 000 personnes mais ces chiffres seraient encore plus élevés.


L’Algérie est le 3ème producteur au monde de gaz naturel et le 5ème producteur de pétrole.


On y cultive les dattes et le raisin avec lequel on fabrique le Sidi Brahim.


Elle compte 313 espèces végétales dont 64 typiquement sahariennes. 226 espèces sont menacées.


Elle possède 107 espèces de mammifères dont 47 sont protégées et 30 menacées de disparition ; 336 espèces d’oiseaux dont 107 sont protégées.


Dans la vie quotidienne les médicaments sont remboursés pour les fonctionnaires de l’Etat, pour les autres il n’y a pas de remboursements.

La scolarité est obligatoire et gratuite à partir de 6 ans, l’école publique reçoit les enfants à partir de 5 ans, il n’y a qu’une seule section avant le CP, si les enfants vont à l’école avant 5 ans les familles doivent payer. 

La majorité est à 21 ans pour les hommes et 19 ans pour les filles. Le service militaire dure 1 an et 6 mois pour les hommes à partir de 19 ans.


Texte de Hourya


Le témoignage de Nadia.


Moi je suis née à Alger et j’ai grandi dans cette ville, j’y suis restée jusqu’à l’âge de 17ans. J’y avais toutes mes amies. J’aimais  le soleil qui ne brûle pas la peau, il y fait chaud mais on n’est jamais brûlé.

J’ai passé 2 mois en Algérie cet été. J’ai participé aux mariages de mes cousines,des fêtes qui duraient 4 jours. Il y avait 80 à 90 personnes le matin et jusqu’à 400 personnes le soir.

Le matin on boit et on mange, à midi on va chercher la mariée à qui on met du henné sur les mains pour faire partir les mauvais esprits.  Elle peut changer sept fois de robe selon sa fortune. Puis on la conduit chez le marié. Ils ne font rien jusqu’à la nuit, tout se passe en famille. La nuit elle change de vêtements et danse avec son mari. Leur lit est dressé et pendant la nuit on doit  présenter les draps  pour montrer que la fille est vierge.



                 Le front de mer à Alger


Quand je ne faisais pas la fête j’allais me baigner sur une des cinq plages d’Alger. La mer est chaude, c’est délicieux. Les femmes n’ont pas toutes le droit de se baigner ou sinon il faut qu’elles se baignent tout habillées. Moi, j’ai le droit de me baigner et j’en ai bien profité même si je n’ose pas aller très loin car c’est trop dangereux. On risque d’être emporté par les vagues et il n’y a pas de maîtres nageurs pour nous sauver !

Texte de Nadia

Parminder nous présente son pays

Par parneix - publié le lundi 8 septembre 2008 à 19:40 dans Monde contemporain

 

Je suis né en Inde dans le Bhellpur, près de Chandigarh, au Nord de l’Inde, pas très loin du Tibet.

 

La capitale Delhi n’est pas très loin, à 200 kilomètres à peu prés. L’Inde est 8 fois plus grande que la France. Il y a 3 grandes villes : Bombay, qui se trouve à l’ouest, Calcutta à l’est et Madras au sud. L’Inde est le pays le plus peuplé du monde après la Chine, avec 1,3 milliards d’habitants en 2006.

 

         En Inde on parle 23 langues : moi je parle l’hindi, l’anglais et le penjubi. Mon pays est le premier producteur de thé et le troisième exportateur de coton. L’Hindouisme est pratiqué par 80% de la population. L’Islam est la deuxième religion et le Sikhisme est la troisième religion. Mon nom est un nom sikh. Les sikhs portent un turban sur la tête et ne se rasent ni ne se coupent les cheveux.

 

         L’Inde du sud est plus peuplée et plus pauvre que l’Inde du nord. Ceux qui habitent à la campagne sont beaucoup plus pauvres que ceux qui habitent en ville mais il y a aussi des bidonvilles. Le plus grand fleuve est le Gange. Les Hindouistes se lavent dans ce fleuve pour se purifier, ils prient devant le lever du soleil et dans le fleuve.

                 

 

         Au 19ème siècle, l’Inde a eu des problèmes avec le Japon. Les Anglais sont venus aider les Indiens puis ils ont occupés le pays. Après les grands mouvements non violents dirigés par Gandhi, et à la fin de la seconde guerre mondiale, en 1947, les Anglais ont quitté le pays. Les Musulmans ne voulaient pas rester avec les Hindous et ont formé un nouveau pays : le Pakistan. Il y a eu une terrible guerre civile.

          Dans mon pays, on mange le tandori : fait avec du riz et du poulet. On ne mange pas de bœuf car c’est un animal sacré selon la religion. Au sud de l’Inde, le lait et le yaourt sont des ingrédients très utilisés.

         Moi j’aime le cinéma indien qui est un des plus grands du monde. Il sort environ 1700 films par an. Il est connu grâce à Bollywood (contraction de Bombay et d’Hollywood). Rani Mukerjee et Ainsnvarya Rai sont des actrices très populaires. Les films indiens parlent beaucoup d’amour.

         Depuis peu, Shah Rukh est très célèbre et a sa statue au musée Grévin à Paris.   

 
  Le Taj-Mahal
  Photo libre de droits

 

 

Le Taj-Mahal est situé dans la ville d’Agrâ dans l’Etat de l’Uttar Pradesh. C’est un "joyau de l’art musulman" en Inde. Il est inscrit au patrimoine de l’UNESCO.                                                 

                                              

 
 Une affiche d’un film Indien (libre de droit)

 

Un lien pour découvrir : Shahrukh Khan

 

Article réalisé par Parminder, Lindsay, Joanna à la frappe, Lydia. Classe de 2SH.

 

Nous avons appris à rechercher des photos libres de droits. Il faut aller sous Wikipédia, taper par exemple Taj Mahal, en bas de l’article Wikimédia Commons, cliquer sur Taj Mahal, et des images libres de droits nous sont proposées.

Château d’Himaji-jô. Japon

Par parneix - publié le lundi 8 septembre 2008 à 11:28 dans Album photos
                        

                                     

Château d’Himaji-jô

Bonjour chère Mariko,
Ces deux belles photos de cette superbe construction en bois classée au patrimoine de l’UNESCO vont enrichir notre album photos.
Nos nouveaux élèves ont trouvé que le blog était beau, nous le devons à vous tous, chers correspondants, et nous vous remercions de nous faire partager vos voyages et vos découvertes, vous nous donnez la couleur dont nous manquons parfois.
Je n’ai pas mis le premier lien que vous nous proposiez car c’était un blog personnel et il aurait fallu demander au Rectorat de le débloquer.
Je suis très heureuse de vous voir à nouveau parmi nous en ce début d’année scolaire.
Merci, merci, et mes amitiés de France.
Madame Parneix

Bienvenue aux nouveaux élèves

Par parneix - publié le samedi 30 août 2008 à 13:55 dans Se présenter
             


Bienvenue sur votre blog !et celui de vos camarades de 2ème année !

Nous allons faire un petit bout de chemin ensemble et j’espère qu’il sera instructif et agréable !

Vous allez tout d’abord circuler sur le blog à l’aide des questions que je vous ai distribuées pour faire la connaissance de tous nos correspondants.

Puis, dès que vous aurez rédigé les textes pour vous présenter, vous les taperez dans "Ajouter un commentaire"


Cette année, pour lancer les présentations, j’ai choisi d’utiliser le questionnaire de Proust

 

Vous trouverez également en commentaires quelques souvenirs de vacances de vos camarades de deuxième année.

 
Je vous souhaite une  bonne rentrée à tous.
Madame Parneix


Page précédente | Page 1 sur 4 | Page suivante
«  Août 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 

Derniers commentaires

- joie (par Visiteur non enregistré)
- Petite erreu (par Visiteur non enregistré)
- segregation/secession (par Visiteur non enregistré)
- Pour le tatouage (par Visiteur non enregistré)
- Bonne Annee (par Visiteur non enregistré)
- Pour Adrien (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Rédaction (par parneix)
- rédiger (par Visiteur non enregistré)
- kurde (par Visiteur non enregistré)
- asna (par Visiteur non enregistré)
- =S (par Visiteur non enregistré)
- C'est la fin de l'année (par Visiteur non enregistré)
- bonjour (par Visiteur non enregistré)
- mais encore (par Visiteur non enregistré)
- nouvelles (par Visiteur non enregistré)
- Un film (par cdimamdemonnet)
- IL FAUT SAUVER SAID (par Visiteur non enregistré)
- Pâtisserie (par Visiteur non enregistré)
- Bonsoir Ophélie (par parneix)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade