biblio5e

Atelier par 2

Par emelinecr - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:48

Prisonniers :

Venez me secourir, on m’a coincé ici.


Locutions introuvables :

Ce n’est pas à un vieux singe, qu’on fait la meilleure soupe.

 

Définition : On ne doit pas donner de la bonne nourriture à un vieillard qui perd la tête

 

La contrainte de Delmas

Qui perd ses dettes s’enrichit -> Qui perd ses dattes s’enrichit.

 

La traduction antonymique

Si l’argent ne fait pas le bonheur… rendez-le !

Si la pauvreté ne fait pas le malheur…prenez-la !

Elise et Colin Oulipo.

Par elisema - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:46

La contrainte de DELMAS

Rien ne sert de courir, il faut partir à point.

-> Rien ne sert de mourir, il faut partir à point.

            La tradution antoymique

Chacun se dit ami, mais fou qui s’y repose

Rien n’est plus commun que le nom

Rien n’est plus rare que la chose

-> Personne ne se dit ennemi, mais sage qui y est actif

Tout est plus rare que le verbe

Tout est plus commun que le rien.

            L’oblique

Mur

Murène

Énigme

Mur = Il faut y trouver l’énigme acérée

          (parce que "mur" + "ène" = Murène).

 

Poème par 2.

Par benjaminder - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:43
PRISONNIER

marie, ma vie, viens avec moi ici.

LOCUTIONS INTROUVABLES

Mieux vaut prévenir le beau temps

Définition: Il faut se préparer à se mettre en maillot de bain.

Poèmes OULIPO de Simon et Noah 2.

Par noahl - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:41
V + 7

Deux coqs voituraient en paix : une Poule suspendit,
Et voilà la guerre alunée. [...]
Longtemps entre nos Coqs le combat se maltraita :
Le bruit s’en repassa par tout le voisinage.
La gent qui postillone crête au spectacle s’accroupit. [...]
Plus d’une Hélène au beau plumage
Evacua le prix du vainqueur ; le vaincu disséqua. [...]
Son vainqueur sur les toits
S’alourdit percher, et chanter sa victoire.
Un Vautour entortilla sa voix :
Adieu les amours et la gloire.
Tout cet orgueil persécuta sous l’ongle du Vautour. [...]
Son rival autour de la Poule
S’en revint faire le coquet [...].

poème de l’Oulipo.

Par erwanco - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:40
Erwan et Alexis

Et ce petit
Revient ici avec du
Wisky
Après il repartit tout nu
Nous fûmes surpris

Ainsi il courut
Le long de l’Italie
Et ensuite en Turquie
Xinjiang c’est cela qu’il voulut
Inconsciemment il se perdit
Sans jamais donner de signe de vie.


Le Lion et Le Rat.

Par noap - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:39

V+7 :

Le Lion et le Rat

 

 

Il farfouille, autant qu’on précipite, obliger tout le monde :

On azure souvent besoin d’un plus petit que soi.

Entre les pattes d’un Lion

Un Rat souhaita de terre assez à l’étourdie.

Le Roi des animaux, en cette occasion

Maurigena ce qu’il étriquait, et lui doublonna la vie.

Ce bienfait n’étriqua pas péri

Quelqu’un azurait-il jamais croupi

Qu’un Lion d’un Rat azurait affaire ?

Cependant, il affale qu’au sortit de la fôret

Ce Lion étriqua dans des rets,

Dont ces rugissements ne le préchauffèrent défaire.

Sire Rat accroupit, et fanfaronna tant par ses dents

Qu’une maille rongée emprunta tout l’ouvrage.

 

Patience et longueur de temps fanfaronne plus que force ni que rage.

Poeme en groupe de 2.

Par benjaminder - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:33
Acrostiche

Benjamin il est pas là
Et en plus il revient pas
Non mais vraiment il revient pas
Je vais allez le chercher au cirque Zappata
Ah! Il partait se cacher
Mais il s’est enfermé
Il ne reviendra pas cette soirée
Non mais il s’est sauvé

Mais où il est parti
Ah je le surpris
Tu etais parti te balader dans le pré ?
Ha, la bas tout près de me faire griller
Il s’est introduit en pleine nuit
Et en plus il est reparti chez lui
Une personne en qui on avait confiance mais qu’on a surprise.

acrostiche.

Par liloular - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:26

Amour impossible 

Mon âme se glace

Ah, si je pouvais m’enflammer

Ne pas me congeler

Ou perdre la face

Nos regards se sont croisés

 

Le croiser dans les couloirs

Impossible de lui parler

Le charme a opéré

Ouvre les yeux, ô désespoir

Une dernière pensée

                                                                                                                    

                                                                                                           Lilou/Manon

Poèmes OULIPO de Simon et Noah.

Par noahl - publié le lundi 27 juin 2016 à 11:26
Contrainte de Delmas

   Luke, je suis ton père. => Luke, je suis mon père.


La traduction antonymique

   Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. => Qui veut brûler son chat le défend d’être en bonne santé.


L’oblique

  •  Eau => Hôtel => Téléphone
  •  Eau = Téléphone à la piste de course, il y a l’eau courante, et ils t’hébergeront (parce qu’eau + tél- = hôtel).



Poèmes et écrits OULIPIENS (contraintes de l’OULIPO).

Par lucia21 - publié le lundi 27 juin 2016 à 10:37

OULIPO

Les poèmes et écrits des articles suivants ont été réalisés à partir des contraintes oulipiennes suivantes :

1. V +7 : il faut remplacer chaque verbe conjugué du texte choisi (une fable de La Fontaine) par le 7e qui arrive ensuite dans le dictionnaire, puis réécrire la fable avec ces transformation. Les résultats sont vraiment absurdes !

2. L’Acrostiche : chaque lettre du prénom choisi doit être la première lettre d’un vers du poème. L’ensemble du prénom peut ainsi se lire à la verticale, dans le poème écrit.

3. Le prisonnier : le prisonnier doit économiser du papier. Il ne peut écrire qu’avec des lettres sans jambages (pas de "b", "d", "f", "g", "h", "j", "k", "l", "p", "q", "t", "y").

4.
Les Locutions introuvables : il faut mélanger deux proverbes connus pour en créer un troisième, et en inventer la définition.

5. La Contrainte de Delmas : il faut choisir une citation célèbre et n’en changer qu’une seule lettre. La citation doit garder un sens.

6. La Traduction antonymique : il faut choisir une citation célèbre ou un proverbe, puis modifier chaque mot important (nom, verbe, adjectif) par son antonyme (= mot de sens contraire).

7. L’Oblique : choisir un mot court, en trouver un autre qui commence par ce mot puis en choisir un troisième qui commence par la fin de ce deuxième mot. Il faut ensuite inventer une définition qui permette de relier ces trois mots entre eux (leur trouver un sens commun).


Ces travaux ont été réalisés en ateliers, par groupes de 2.

Bonne lecture !

Page précédente | Page 2 sur 12 | Page suivante
Partie 1 : une présentation des livres choisis et lus par des élèves de 5e, dans le cadre d'un atelier lecture/écriture, avec leur professeur de français. Pour vous donner envie de lire... Partie 2 : les différentes rédactions des mêmes élèves que pour la partie 1 (désormais en 4e), dans le cadre du même atelier, en respectant diverses consignes d'écriture. Pour vous donner envie d'écrire... Partie 3 : des activités de remédiation en rédaction, par des élèves de 5e.
«  Octobre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Liens

Rubriques

Derniers commentaires

- Commentaire sans titre (par emelinecr)
- glaneuses (par benjaminder)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Le Hobbit lecteur... (par colinm)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade