.

Paroles d’Historiens

Par fages - 11:09, lundi 24 novembre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien
La revue "Sciences Humaines" consacre un N° spécial n°13 décembre 2008-janvier 2009 à L’histoire avec notamment l’article de Benjamin Stora sur " Mémoires de guerre et guerre des mémoires" qui nous semble d’une brûlante actualité.
Revue empruntable au Cddp.



Nouvelles acquisitions

Par fages - 13:16, vendredi 17 octobre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien

Vous pouvez dès à présent trouver les ouvrages suivants au Cddp de Perpignan

" Les exilés de la mémoire" de Jordi Soler

De 1937 à nos jours, un récit entre fiction et réalité, par le petit fils d’un républicain espagnol.

"Journal de Rivesaltes 1941-1942 de Friedel Bohny-Reiter

Version retranscrite du Journal tenu par l’auteur lors de son séjour dans les camps français.

"Port-Vendres : camp retranché allemand sur la Méditerranée" de Christian Xancho

Ouvrage historique sur la présence allemande dans les Pyrénées Orientales entre novembre 1942 et Août 44.

"Al Campo" Espagne 1939 de René Grando

Documents et photos en partie inédites sur les camps du sud de la France.

"Femmes en exil, mères des camps" de Tristan Castanier i Palau

L’histoire de la maternité d’Elne et d’Elisabeth Eidenbez, photos et documents historiques.



Nouveaux ajouts bibliographiques

Par fages - 15:16, lundi 13 octobre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien

« La peur de la mémoire »  Histoire de la Loi de “réconciliation et concorde”
Octavio Alberola Félix Villagrasa

L’histoire enseigne que “s’emparer de la mémoire » est une des principales préoccupations des classes, des groupes, des individus qui ont dominé et dominent les sociétés historiques”. C’est pourquoi la mémoire institutionnalisée par le Pouvoir est “celle qui sert toujours mieux les intérêts de la domination”, et ceux qui dominent ont la prétention de décréter ce qui doit être évoqué et ce qui doit être oublié. Un « oubli » qui permet au Pouvoir de “réélaborer le passé et instituer la mémoire en Histoire” pour convertir l’“amnésie historique institutionnelle” en “amnésie collective”. Lutter contre cette “amnésie” imposée par la « Transition » et obtenir la réhabilitation de tous ceux qui furent réprimés pour avoir combattu la dictature franquiste fut l’objectif des collectifs qui, à la fin des années quatre-vingt dix, commencèrent à exiger la révision des sentences franquistes. Et il l’a été aussi pour ceux qui, au début de l‘année 2000, commencèrent à chercher et ouvrir les fosses communes dans lesquelles avaient été enterrées anonymement des milliers de personnes fusillées par les militaires factieux pendant la guerre civile. Dès lors, la récupération de la mémoire historique et la réhabilitation des victimes de la répression franquiste est devenu aussi un objectif pour tous les partis, sauf pour le PP. Mais ce ne fut que le 28 décembre 2007 que la Loi 52/2007, “par laquelle on reconnaît et élargit droits et l’on établit de mesures en faveur de ceux qui subirent persécution ou violence pendant la guerre civile et la dictature”, entra en vigueur. Les auteurs apportent une abondante et précise information sur ce thème brûlant.

« Les Collectivités d’Aragon » Espagne 1936-1939 de  Félix Carrasquer Témoignage de première main sur les réalisations des collectivités créées par les paysans d’Aragon, cet ouvrage retrace l’itinéraire complexe de Félix Carrasquer, pédagogue libertaire, qui a connu les camps d’Argelès et du Vernet d’Ariège, d’où il s’évadera en 1943. Rentré clandestinement en Espagne en tant que membre du comité régional de la CNT, il sera arrêté et emprisonné 12 ans avant de s’installer en France. À la mort de Franco, il prend part à la reconstruction de la CNT, et se fixe définitivement à Barcelone.

« Ecrits d’exil » Barraca et Desde el Rosellon  Collectif de républicains espagnols. Dans un camp des Pyrénées-Orientales, puis au mas de l’Abat au château de Valmy, à Argelès-sur-Mer, des artistes réfugiés espagnols contraints à l’exil, ont laissé parler leur cœur. À travers leurs plumes et leurs pinceaux, ils nous livrent un témoignage profond de leurs états d’âme, de leur quotidien, et, au-delà, de la douleur et de l’espérance de leurs frères d’errance, dans deux revues, Barraca et Desde el Rosellon. Beaucoup d’ouvrages sont déjà parus sur l’exil des républicains espagnols en France à partir de 1939, mais celui-ci, totalement novateur, comble une lacune car il contient la reproduction en fac-similé de l’intégralité des numéros de ces deux revues, œuvre d’une douzaine d’intellectuels et d’artistes. Jean-Claude Villegas, professeur à l’université de Bourgogne et Frédéric Sabatini, doctorant à l’université de Perpignan, éclairent cette première édition de leur regard historique, littéraire et artistique et introduisent cet ensemble qui fera date.
Editions : Les Nouvelles Presses du Languedoc 18, impasse Gaffinel, 34200 Sète - TÉL : 04 67 51 60 80 - SITE: www.npl-editeur.fr

« Les séquestrés de Collioure » Un camp disciplinaire au Château royal en 1939 de Grégory Tuban

Mars 1939. Le premier camp disciplinaire destiné aux réfugiés de la guerre d’Espagne est créé au Château royal de Collioure. Ce port typique de la côte catalane - qui a vu mourir le poète Antonio Machado - va devenir un enfer pour les réfugiés espagnols et les survivants des Brigades internationales. Des héros de la guerre civile aux réfugiés insoumis, ils seront près d’un millier d’exilés à être confinés au secret durant l’année 1939, derrière les épais murs de la forteresse des Templiers. Antichambre du camp du Vernet-d’Ariège, son rôle et son statut sont ici évoqués avec minutie dans un récit historique qui passe en revue les neuf mois de son fonctionnement. Un travail qui s’appuie sur des archives, notamment de la Sûreté nationale et de la gendarmerie, jusqu’ici inédites, ainsi que sur de nombreux témoignages.

« Saint Cyprien Plage » de  Manuel Andújar - Traduit de l’Espagnol par Rose Duroux Manuel Andújar, l’une des figures de la diaspora républicaine de 1939, raconte dans Saint-Cyprien, plage... la première épreuve de son exil : le camp français d’internement de Saint-Cyprien sur la côte du Roussillon. Ces feuillets crayonnés entre février et avril constituent son premier ouvrage. La frontière franchie, les vaincus de la guerre civile espagnole se retrouvent enfermés derrière les barbelés, par dizaines de milliers, sous l’oeil des gardes mobiles et des tirailleurs sénégalais dépêchés sur les lieux, comme des bêtes, avec pour tout lit le sable, pour toute boisson une eau saumâtre et pour toutes latrines les vagues. Rose Duroux, professeur émérite de l’Université Blaise Pascal, est l’auteur de plusieurs publications sur les migrations françaises et les exils espagnols de l’époque contemporaine. Elle porte un intérêt particulier aux exilés de la guerre civile espagnole .:MaxAub, Josep Carrer, Enrique Dlez-Canedo, Maria Lambrano.

« Le chemin des Pyrénées » de Lisa Fittko

"Aujourd’hui on me demande parfois: "Que vous a dit WalterBenjamin de son manuscrit ? A-t-il divulgué quelque chose de son contenu ? Y développait-il un nouveau système philosophique ? "Juste ciel! J’avais à amener mon petit monde au sommet des Pyrénées et ça me suffisait amplement. La philosophie pouvait attendre.
L’enjeu était de sauver quelques êtres humains, de leur éviter de tomber aux mains des nazis.
Et moi je me trouvais passeur improvisé, avec ce drôle de bonhomme sous ma houlette, le vieux Benjamin, que rien n’avais pu convaincre de se séparer de sa fameuse sacoche en cuir noir. Bon gré, malgré, il nous fallait traîner le monstre par dessus la montagne..."
Lisa Fittko, née en 1909 à Uzhirod est obligée de quitter l’Allemagne en 1933 pour cause d’activisme politique. Durant son exil en France, elle poursuit avec son mari la lutte contre Hitler et organise une filière d’évasion par les Pyrénées. Des centaines de persécutés lui doivent leur liberté. Si on lui demande aujourd’hui pourquoi elle à tant de fois risqué sa vie, elle répond simplement : cela allait de soi.
Le chemin des Pyrénées a obtenu, en1986, le Grand Prix du livre politique de la R.F.A.

« Collectivisations : L’œuvre constructive de la révolution espagnole »
(1936-1939) - Cet ouvrage, édité une première fois en avril 1937 à Barcelone au cœur de la tourmente révolutionnaire espagnole par la C.N.T. - F.A.I. a été  réédité par la C.N.T. en exil à Toulouse en 1965. Document unique, il est écrit par ceux-là mêmes qui font cette révolution libertaire. Pour se le procurer : lecoquelicot@abri.org

« La France des Camps » de Denis Peschanski L’internement, 1938 - 1946
Entre le décret de novembre 1938, qui permet d’interner les "indésirables étrangers" dans des centres spécialisés, et la libération du dernier interné en 1946, six cent mille hommes, femmes et enfants ont été enfermés dans des camps français. L’auteur retrace l’histoire d’un phénomène à la fois durable et massif qui concerne aussi bien les Républicains exilés de la guerre d’Espagne, que les  "ressortissants des puissances ennemies " - qui, pour la plupart, avaient fui les persécutions antisémites et la répression politique -, ainsi que les centaines de communistes qui furent les premiers à subir les mesures d’exception . La France des camps, à partir d’une cartographie précise,  dessine ainsi la géographie  inattendue  d’un archipel. Deux cents camps, avec leurs bâtiments, leurs aménagements, une administration, des ministères de tutelle aux gardiens, des rapports socio-économiques avec leur région, une société internée, des solidarités, une entraide officielle et non officielle, dont la description concrété est permise par des archives abondantes, auxquelles s’ajoutes les témoignages poignants des internés eux mêmes.
Un épisode crucial de la France en guerre est là retracé, face aux simplifications des reconstructions mémorielles, dans sa diversité, sa complexité : son exacte réalité.

« Le camp de Gurs » de Claude Laharie Préface Artur london

60 000 hommes, femmes et enfants ont été enfermés à Gurs. 1067 y sont morts. Pour beaucoup ce séjour en Béarn à précédé un départ pour Auschwitz. Sans retour. Les internés : d’abord des combattants de l’armée républicaine espagnole, plus tard, sous Vichy, des résistants français, des juifs allemands, autrichiens, polonais, plus tard encore, des réfugiés espagnols et même des français coupables de collaboration

« L’autogestion dans l’Espagne révolutionnaire » de Frank Mintz

La révolution espagnole forme un chapitre de la lutte mondiale des travailleurs pour leur émancipation. Entre l’enthousiasme des anarchistes et la véhémente critique des communistes; réussites et échecs sont réexaminés. La reconstruction économique entreprise spontanément dès le début de la guerre par une large partie des travailleurs, dans un esprit anarchiste - et pas uniquement par des communistes -, se heurta très tôt aux manipulations des appareils politiques, y compris des organisations anarchistes elles-mêmes. L’hostilité des républicains à l’autogestion de travailleurs est peu connue. Une anthologie de textes, extrait de discutions menées dans des assemblées de travailleurs, pendant la guerre civile, permet au lecteur de découvrir cette opposition. Un grand nombre de documents, de statistiques, de témoignages sont publiés pour la première fois.

« Les fils de la nuit » souvenirs de la Guerre d’Espagne d’Antoine Gimenez

La première partie de cet ouvrage est constituée du manuscrit original des Souvenirs de la guerre d’Espagne, d’Antoine Gimenez. II y conte tout ce qu’il a vécu au sein de la colonne Durruti, entre 1936 et 1938, sur le front d’Aragon. La seconde partie est consacrée à une étude critique du Groupe International de cette colonne (cantonné à Pina de Ebro), portant sur les principaux épisodes de la guerre dans sa zone d’intervention, sur les collectivités paysannes et, plus généralement, sur les groupes de francs-tireurs, les «Fils de la Nuit», qui furent formés sous le contrôle des colonnes.

 

 



"Réfugiés espagnols dans l’Aude"

Par fages - 09:12, mardi 7 octobre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien

Les Archives Départementales de l’Aude proposent plusieurs documents portant sur la présence des réfugiés espagnols dans l’Aude entre 1939 et 1940.

1 - Les Actes du Colloque International de Carcassonne qui s’est tenu le 4 juin 2004

2 - Un travail "hommage aux réfugiés espagnols" réalisé par des élèves de 3ème sur le camp de Bram.

3 - le dvd de l’exposition présentée à Bram en juin 2004 sur ce même thème.

Ces documents sont disponibles aux Archives Départementales de l’Aude.



Histoires et mémoires des immigrations

Par fages - 10:25, vendredi 3 octobre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien

Le CRDP de l’académie de Créteil propose un DVD sur le thème de la mémoire des immigrations avec des documents, des pistes de réflexion pour les enseignants et les éducateurs.

Disponible à la librairie du CDDP de Perpignan.



L’exil au cinéma

Par fages - 15:36, jeudi 2 octobre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien

Les 24e Rencontres Cinémaginaire se dérouleront du 20 mai au 1er juin 2009, autour du thème :EXILS

Pour en savoir plus

http://www.cinemaginaire.org/

 

 

 



Ajout bibliographique : "les poètes ibero américains et la guerre civile espagnole"

Par fages - 14:18, jeudi 25 septembre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien
Une très belle anthologie de poèmes consacrés à la guerre civile en bilingue français/espagnol.
Organisée par Josette et Georges Colomer Imprimerie Graphic Eclair en 1980.
" Et peu à peu,
Et sans trêve, inexorablement
Se renouent les formes quotidiennes,
S’inventent des solutions.
La vie est implacable."
Jorge Guillen


Nouvel ajout bibliographique : "Adios mi tierra"

Par fages - 12:50, jeudi 25 septembre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien
En cliquant sur le lien suivant, vous aurez l’intégralité de l’ouvrage "Adios mi tierra" Ouvrage collectif sous la direction se Stéphanie Fuentes, L’EXIL ESPAGNOL VU PAR LES JEUNES D’AUJOURD’HUI .


 




 




Filmographie

Par fages - 12:07, jeudi 25 septembre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien
Quelques films incontournables et grand publlic sur la Guerre d’Espagne
"Land and freedom" de Ken Loach
"Le labyrinthe de Pan" de Guilhermo del Toro


Deux ouvrages de Progreso Marin sur la Retirada

Par fages - 16:13, jeudi 18 septembre 2008 .. Déposé dans Ressources documentaires Collèges et Lycées .. commentaires : 0 .. Lien
Dolores. Une vie pour la liberté

Ce livre témoignage est un hommage à tous ces combattants de l’ombre qui ont exposé leurs vies pour sauver leur idéal de liberté. Poignant parce que véridique, émouvant parce qu’écrit par le fils de celle dont la vie est dévoilée dans ses pages, ce livre se lit d’une seule traite, comme on écoute un récit palpitant sans vouloir interrompre le narrateur, de peur de rompre le fil des souvenirs. Énergie d’un visage anonyme qui sort de la glaise… Dolores Prat. Née en 1905 à Ripoll, maîtresse de maison à huit ans, syndicaliste à quatorze, nommée à un poste de responsabilité à la Confédération Nationale du Travail en 1936, exilée, militante mais aussi mère, grand-mère et arrière grand-mère aimante. De la Catalogne espagnole natale à Toulouse, la trajectoire d’une anonyme parmi d’autres, grandeur du Peuple… Une femme anarcho-syndicaliste dans la tourmente de la révolution et de la guerre d’Espagne, un des tournants du XXe siècle. ( Eds Loubatières)

La mémoire à vif
préface de Patrick Pépin
C’est une quête de plus de cinq années consacrées à l’écoute attentive du destin tragique des républicains espagnols qui trouve ici sa forme. De la bataille de l’Èbre à la Libération de la France ; de la Retiradaaux camps de la mort ; de la Résistance aux prisons franquistes, l’ouvrage est un vaste panorama de cette odyssée à travers les destins de ces véritables Don Quichotte de la liberté. La voix sensible du narrateur, qui s’est formé dans cette mémoire, nous touche car elle nous offre
« Le temps retrouvé ». Au-delà de l’hommage aux républicains espagnols exilés, ce livre est une ode à la résistance des peuples.

Progreso Marin, écrivain, est né à Toulouse de parents exilés républicains espagnols. Son livre de mémoire consacré à sa mère : Dolores, une vie pour la liberté,a connu un retentissement certain auprès de ses lecteurs; sa version catalane est parue en mai 2007. En 2005, Exil : témoignages
sur la guerre d’Espagne, les camps et la Résistance au franquisme, a poursuivi dans cette voie pour donner la parole à ces « oubliés de l’Histoire ». Avec Violette Marcos, il a aussi écrit, 1936 : luttes sociales dans le Midi, qui retrace cet immense mouvement social dans notre région. Il est également poète, un recueil, Écluse suivi de Buées,est paru en décembre 2005 aux éditions N&B; de nombreux
poèmes inédits ont été publiés par les revues En Jeet Encres Vives. www.loubatieres.

Rappel : cet auteur, ancien enseignant, se déplace pour témoigner dans les établissements.N’hésitez pas à le solliciter.



















{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Le projet

Blog permettant d'échanger des infos sur le contenu, l'organisation du recueil de nouvelles sur la Retirada, l'exil et la frontière.

«  Décembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Naviguer

Entrée
Archives
Zone de gestion
Besoin d'aide ?

Liens


Page de liens
collège ille sur têt
Espagnols à Rivesaltes
retirada sur wikipedia
Dépt education generalitat
chansons rock

Rubriques

Ateliers d’écriture
Etablissements inscrits et Comité de pilotage
Personnes ressources
Propositions
Ressources documentaires Collèges et Lycées
Ressources documentaires : bibliographies Primaire
Ressources documentaires bibliographies sur la nouvelle
Ressources documentaires musique
Ressources documentaires témoignages
Sitographie
Textes des Nouvelles
photos, dessins, fichiers audio

Derniers articles

Les photos de la journée " Retirada"
Nouvelle du 11 juin
Nouvelle du 9 juin
Nouvelle du 4 juin
Programme de la journée du 12 juin

Derniers commentaires

vient de paraître (par Visiteur)
Précisions et ajout nouvelle d'Oriol : Gràcies (par )

Canal RSS

Abonnement



Hit-parade