Ludicônarium

20ième Anniversaire Bougies ou Projecteurs?

Par biragofigaro - 18:34, mardi 6 juillet 2010 .. Déposé dans Informations Théâtre Scolaire .. commentaires : 0 .. Lien

Pourquoi il n’y a pas encore de FIST CETTE ANNEE ???

 

Le 20ième anniversaire du Festival aura bien lieu !  

 

Reculer pour mieux sauter ! La phase d’appui du FIST par le projet qualité est terminée. Dans sa stratégie de recherche d’un développement durable du festival, l’Institut Français LSS a longtemps appelé du pied le Ministère dit de l’Education. Aujourd’hui le ministère et depuis quelques années maintenant, soutient le festival (notamment par le biais du projet qualité, mais aussi du RESACLAP). Génération spontanée des relations franco-sénégalaise, ce festival qui grandit, doit être normé et homologué par le Ministère qui l’accueil. La mise en place de ces normes et de cette homologation passent nécessairement par une étude dynamique de cet événement, afin de garder ce qui est bon et d’améliorer ce qui doit l’être. Mais par ailleurs, il est pertinent de saisir l’occasion de la mise en place d’une structure d’observation pour exploiter le laboratoire vivant qu’est ce festival, pour mesurer l’impact de l’activité périscolaire sur les apprenants ou pour étudier le rapport spécial qui naît entre l’apprenant et son formateur dans l’activité hors classe. En effet si le bien fondé des activités périscolaires sur l’épanouissement des enfants est reconnu dans plusieurs états, la démonstration scientifique des implications socioculturelles positives reste à faire au Sénégal. Elle seule pourtant peut garantir un Développement durable du FIST et une extension progressive de la pratique du théâtre vers la généralisation comme pratique pédagogique. Plein de sujets sont susceptibles d’être étudiés, et c’est pourquoi l’Institut National d’Etude et d’Action pour le Développement de l’Education, et l’Institut Français Léopold Sédar Senghor ont envisagé une collaboration pour le développement durable du FIST et la promotion du théâtre scolaire au Sénégal.

 

C’est pourquoi le 20ième anniversaire aura bien lieu même si décalé à la rentrée prochaine même si il n’y aura pas de compétition mais un grand laboratoire de départ, une grande Fête dès la rentrée prochaine d’octobre 2010 et qui n’enlèvera pas bien au contraire la compétition de avril 2011.



FIST 2009 Le mot du président du jury

Par biragofigaro - 03:09, lundi 20 juillet 2009 .. Déposé dans Informations Théâtre Scolaire .. commentaires : 0 .. Lien

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

 

Le jury du  19ième festival Inter  Scolaire de Théâtre était composé de cinq membres.

-         Monsieur Coulibaly Président de l’Association Nationale des Professeurs de Français

-         Monsieur Mamadou Diop Inspecteur de Vie Scolaire (précédemment professeur de français)

-         Monsieur Sadikh Ba : Comédien professionnel

-         Monsieur Matar Diouf comédien, metteur en scène, Directeur de troupe. Ancien lauréat du FIST

-         Monsieur Ousmane D. M. Diagne. Professeur de lettres Modernes. Ancien lauréat du FIST, Président du Jury

 

Vous permettrez au président du jury de vous épargnez le refrain sacro-saint qui veut : «que la tâche fut dure pour le jury, que les candidats étaient tous bons mais qu’il fallait un vainqueur. Et que la pommade étant de rigueur, on aurait pu fermer les yeux et tirer à la courte paille. »

 

Certes les empoignades étaient belles les prestations ont révélé pour toutes les troupes sélectionnées une recherche fouillée, un travail soigné et un art théâtral élaboré.

Alors, me direz vous,  pourquoi les uns ont gagné et pas les autres?

Mais là attention ! L’autre principe sacro-saint du secret des délibérations, tendrait à nous faire dire : « Rassurez-vous, le meilleur a gagné… Nous on sait pourquoi ! ».

 

Nous allons chercher à éviter la langue de bois. Aujourd’hui on pose le problème de la langue française héritée de la colonisation en terme de langue étrangère ou de langue seconde. Or la nation sénégalaise ne se dissocie pas de son histoire. Le Palais de la République, était le Palais du Gouverneur Général de l’AOF, qui voudrait nous faire croire que ce palais n’est pas aujourd’hui propriété du Sénégal ? Les frontières qui déterminent l’Etat du Sénégal sont héritées de la colonisation, et c’est le principe admis par l’Union Africaine. Mesdames Mesdemoiselles Messieurs la langue française est propriété du Sénégal ! Propriété que nous avons en partage avec tous ceux à qui l’Histoire l’a donné en héritage. Faut-il se rappeler ici l’immortalité consacrée par l’Académie Française à Léopold Sédar Senghor ? Mesdames, Mesdemoiselles Messieurs, ne parlons plus de langue étrangère ou seconde, au Sénégal le français est une langue nationale !

 

Le critère de la langue maternelle est une réalité qu’on ne peut pas envoyer aux oubliettes, car ni la nation ni l’individu n’échappent à l’Histoire. La langue maternelle, c’est ce qu’il y a de plus naturel, c’est l’eau qu’on boit à la source, c’est le fruit qu’on cueille sur l’arbre, c’est le lait qu’on tète au sein de sa mère. Le français, c’est la maison qu’on construit de ses propres mains, c’est son propre champ qu’on laboure.

Le français est une langue nationale que l’homo senegalensis doit s’approprier. Comme il s’approprie son eau en construisant des barrages des forages ou des bassins de rétention Comme il s’approprie son sol en luttant contre le désert. C’est l’opportunité historique de l’ouverture.

 

Et les élèves de la troupe du lycée Lamine Guèye de Dakar, lauréats du prix du jury pour le Meilleur spectacle, ont, hormis les qualités théâtrales de leur prestation, remportés, dans leur jeu, le défit de l’appropriation de cette langue nationale.

 

Mais c’est aussi de théâtre dont il s’agissait, et nous sommes aujourd’hui à Daniel Sorano, on ne peut pas passer sous silence le génie créateur qui nous est apparu des quatre coins du Sénégal. Des lettres vont partir incessamment vers les établissements pour permettre aux élèves et à leur encadrement de rectifier leurs erreurs. Au regard de ce que l’on a déjà vu, on peut gager qu’à partir de la 20ième édition du Festival Inter Scolaire de Théâtre, l’appropriation de la langue ne sera plus qu’une clause de style, et l’ambition du festival c’est qu’elle y soit une référence.

Les pièces présentées étaient toutes de bonne facture, même si le lycée Lamine Guèye de Dakar marquait une légère avance sur les autres concurrents, en fluidité du jeu, en maîtrise du texte, en énergie individuelle et collective.

Sur l’énergie du jeu de brillantes individualités de sont distinguées  du côté de Matam et de Mbour et il ne serait pas étonnant de les revoir autour du titre de meilleure interprétation masculine, et de s’en emparer dès qu’ils auront fait des progrès sur la diction.

Le Lycée Technique Cheikh Ahmadou Bamba de Diourbel aura lui placé très haut la barre de la technique avec une mise en scène féerique, trop haut peut-être pour le niveau de ses comédiens qui, s’ils continuent ainsi, risquent fort de prendre une avance réelle. Le spectacle aurait pu prétendre à plus si les textes avaient été mieux maîtrisés dans une énonciation plus naturelle et plus fluide.

L’énonciation a d’ailleurs été un facteur récurant de faiblesse, tant du point de vue de la diction que de celui de l’orthophonie ou de la fluidité naturelle.

Pour attribuer les Griots 2009, Le jury a été minutieux, il a pris en considération un maximum de critères pour considérer et l’effort consentit et la vision prospective de l’éducation nationale. Finalement, et après le décompte des points, il est arrivé au résultat suivant :

 

Prix spécial du jury pour le meilleur Spectacle : Le Lycée Lamine Guèye de Dakar qui a présenté une prestation, vivante et construite, une langue française articulée et fluide et le jeu d’acteur le plus naturel en collectif. Une adéquation des thèmes musicaux a su apporter un soutien pertinent à l’émotion suscitée par les personnages.

Prix de la meilleure innovation théâtrale : Le lycée Maciré Bâ de Kédougou qui a présenté : une mise en abîme scénique des flashes back de la narration , par une double tenture l’une délimitant un espace de fiction que le spectateur n’atteint que par le truchement d’un Espace du Théâtre qui se matérialise sur un espace en avant scène où s’incarne des personnages métaphoriques et allégoriques dont un personnage passerelle, cet espace étant lui-même séparé du public par le rideau de la convention théâtrale.

Prix spécial du jury pour la meilleure technique théâtrale : lycée Cheikh Ahmadou Bamba de Diourbel. Pour avoir su allier la théorie du théâtre pauvre et la chorégraphie, dans une mise en scène où la musique et la lumière assoient une thématique culturelle africaine. (Ce prix a été rajouté d’autorité par le jury.)

Prix de la meilleure adaptation théâtrale : Lycée de Matam, pour avoir su garder la saveur de la pièce d’origine.

Prix de la meilleure interprétation masculine. : El Hadj Malick Fall dans le rôle de Jean le Fou personnage hyponyme. D’autres comédiens le talonnaient de près, et le critère qui l’aura sensiblement favorisé sera celui du degré de maîtrise de la diction en langue française.

Prix de la meilleure interprétation féminine : Mame Diarra Bousso Seck dans le rôle de Aïda largement devant avec une palette plus fourni dans l’expression des sentiments, une maîtrise plus assurée des textes. Cela sans occulter les améliorations possibles dans  la fusion avec le personnage.

 

Peut-être faut-il noter que le prix du fair-play, s’il y en avait eu un, aurait été décerné aux nouveaux  venus à savoir le Lycée de Matam, le Lycée Maciré Bâ de Kédougou,  le C.E.M. de Sandiara. Avec une mention toute particulière pour le CEM de Sandiara qui honore le monde de l’éducation par le comportement de ses élèves.

 

Mesdames Mesdemoiselles Messieurs, l’appropriation de la langue c’est l’affaire de tous, et c’est peut-être le lieu de saluer l’initiative d’un privé sénégalais qui ouvre l’aire du mécénat en devenant le parrain de la Troupe du Lycée Lamine Guèye.  Mesdames Mesdemoiselles Messieurs, les poulains sont là, ils ont du talent, laissez vous gagner par le virus du théâtre scolaire francophone, soyez parrain de troupe, seul ou à plusieurs. Et que vive le Festival Inter Scolaire de Théâtre. Je vous remercie.

 

 

 



Delafosse entre en scène!

Par biragofigaro - 17:39, mercredi 25 février 2009 .. Déposé dans informations FIST .. commentaires : 1 .. Lien

Bienvenue M Jean Léopold Faye, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues, la troupe de votre lycée  est une habituée du Festival ! Par contre vous semblez nouveau! Alors sachez que vous êtes chez vous! Ce festival est celui de toute la communauté éducative. Donnez vos coordonnées et c’est avec plaisir que nous vous adresserons un courriel pour envisager les termes de notre prochaine collaboration.

Soyez assuré de toute notre amitié et de notre impatience à vous compter parmi nous.

(cf. commentaire Demande de participation)



Du baume au coeur.

Par biragofigaro - 23:32, jeudi 19 février 2009 .. Déposé dans informations FIST .. commentaires : 1 .. Lien

Le comité du FIST a eu une excellente surprise, en voyant venir dans ses locaux 4 anciens du FIST qui souhaitaient pouvoir aider le Festival. Ils ne sont pas seulement venus avec leur bras, mais avec un programme et l’intention que leur mobilisation déclenche un processus qui pérennisera le festival. A Ceux et celles des anciens qui veulent les rejoindre, voici leurs contacts :

 

Papa Alassane Sow  ………………77 217 47 48 alassane2010@yahoo.fr

Papa Sambou Ndiaye ……………..77 634 88 55 sambou-ndiaye@hotmail.com

Falilou Thiam ……………………..77 264 38 97 loufe.ron@hotmail.com

Sadia Diédhiou ……………………77 319 42 93 batissgha@hotmail.com

 

Félicitations et encouragements de LUDICÔNARIUM à nos quatre Mousquetaires



FIST les précisions à savoir.

Par biragofigaro - 11:54, dimanche 8 février 2009 .. Déposé dans informations FIST .. commentaires : 1 .. Lien

Formations

Les formations prévues au mois de janvier sont ajournées. En revanche il faut s’attendre à une formation en cours d’année scolaire qui anticipera sur les acquisitions de connaissances au titre de la préparation du 20ième FIST.           

 

 FIST 2009 : Participations

Actuellement, et sous réserve, 24 candidatures venant de Dakar, Matam, Sébikotane, Kédougou, Diourbel, Kaolack, Mbour, Thiès, Fatick, et Saint-Louis, ont été effectivement reçues. Si l’on a noté une participation plus élargie des villes, le comité s’est étonné de ne pas avoir reçu de candidatures de Ziguinchor, d’autant plus qu’un travail de promotion y a été effectué avec la tournée de la troupe lauréate qui  a rencontré un grand succès et a suscité plusieurs intérêts. Le RESACLAP se charge de relancer ses correspondants pour s’enquérir de la situation.

 

 Plusieurs établissements n’ont pas respecté le sujet proposé :

Il s’agit d’adapter à 45 minutes en respectant le plus possible la pièce de théâtre d’un auteur francophone du 20ème siècle. Il ne s’agit pas d’une réécriture s’inspirant de cette pièce ; le titre ne doit pas par conséquent changer. Il ne faut pas non plus partir d’un autre genre littéraire (par exemple le roman) -   Des établissements n’ont pas donné le titre et les références de leur pièce.      

 

          Les intéressés seront prévenus pour participer hors compétition nationale.

 

Phases  de sélection

  Cette année les sélections seront de véritables mini festivals dans les villes polarisantes. Elles auront lieu  simultanément à Dakar, Kaolack, Thiès, Saint-Louis et éventuellement Ziguinchor si des candidatures se signalent. Date retenue, les 17 et 18 mars 2009.

 

-          Une réunion de coordination est proposée le vendredi 20 février avec les correspondants régionaux RESACLAP pour harmoniser l’organisation.

 

    



report des formations

Par biragofigaro - 18:43, mardi 3 février 2009 .. Déposé dans informations FIST .. commentaires : 0 .. Lien

Les formations initialement prévues pour le moi de janvier, si elles sont maintenues, seront reportées à une date ultérieure. Les fidèles du blog trouveront l’information dans les meilleurs délais. (probablement dans les quarante huit heures).



Par biragofigaro - 20:41, lundi 19 janvier 2009 .. Déposé dans Petit Annuaire du Théâtre Scolaire .. Lien

AMAR MATOU 77/366/54/36 matouamar@yahoo.fr
AMAR ND. SOKHNA 77/788/11/70 sonia20008@yahoo.fr
BA AMINATA LLG 77/278/70/34 ba.amina@hotmail.com
BADJI KHADY 76/753/73/48 khaping4ever@yahoo.fr
BARRO LAMINE 77/205/08/11 lambarro@hotmail.com
CISSE  CHEIKH A.TIDIANE 77/108/85/26 tidiane51@hotmail.fr
DIEDHIOU BADOU LLG 77/319/42/93 batissgha@hotmail.com
DIENG ABDOULAYE 77/411/07/82 dieng-ablaye@hotmail.com
DIOP MADJIGUENE LLG 77/421/75/04 madjigirl@live.fr
DIOUF YOUSSOU 77/733/35/87
FALL CHEIKH 77/328/47/00 sadfall18@live.fr
FALL MAROUBA MIN/ED 77/646/38/53 fallafall50@yahoo.fr
GOUDIABY AMINATA kikiane91@hotmail.com
GOUDIABY JEAN MARCEL 77/411/99/36 cantcoly@yahoo.fr
GUEYE  AICHA LSLL 33/834/81/57 missdiatta@hotmail.com
KEBE ND.AWA SANDJIRI LAF 77/324/04/17 awak2007@yahoo.fr
KHOULE  ZEYNA LLG 76/476/99/22 fadigazeyna@hotmail.fr
MBAKE NDEYE 77/112/02/58
MBAYE LIKA LBD 77/780/46/63 lika-seul@hotmail.com
MBODJI MARIEME LLG 77/108/05/56 loriembodji@hotmail.com
NDAO PAPA ABDOURAHMANE 77/522/45/00 lebeaubaye@hotmail.com
NGOM SOBEL CSMH 77/505/84/01 sobel.ngom@hotmail.fr
SAMB MOUSTAPHA IFLSS 77/571/03/61 culturel@institutfr-dakar.org
SANE NINI LBD 77/267/57/62 ninisane@yahoo.fr
SARR F.  77/279/35/39 rhapsod@live.fr
SOW MOUHAMADOU M. LLG 77/730/44/60 cleversow@hotmail.com
SOW PAPA ALASSANE LBD 77/217/47/48 alassane2010@yahoo.fr
THERME PIERRE AFSK 77/442/54/15 pierretherme@hotmail.com
THIAM MAME MADIA LLG 77/706/62/12 madianiass@hotmail.com
THIAM SERIGNE FALILOU LBD 77/264/38/97 loufe.ron@hotmail.com
TOUNKARA ABABACAR LSLL 76/586/22/28 babsmc54@hotmail.com
TOURE MOHAMED BAYANO LBD 77/521/13/34 wisebayano@yahoo.fr
evakebe2007@hotmail.com
afkl@orange.sn

( à suivre)


Règlement du XIXième FESTIVAL INTERNATIONNAL DE THEATRE

Par biragofigaro - 16:19, mardi 23 décembre 2008 .. Déposé dans informations FIST .. commentaires : 1 .. Lien


 

XIXème FESTIVAL INTERSCOLAIRE DE THEATRE

 

La Direction de l’Enseignement Moyen Secondaire Générale et l’Institut Français Léopold Sédar Senghor de Dakar assume la responsabilité de l’organisation du 19ème Festival Interscolaire de Théâtre ou FIST qui se déroule chaque année, et rassemble sur la base du volontariat des troupes scolaires venant de l’ensemble du territoire de la République du Sénégal et de l’étranger. Avec l’appui de l’Association Sénégalaise des Professeurs de Français, du RESACLAP et de HAMD Culture, l’édition 2009 sera organisée sur les bases suivantes :

                                                                

 

                                  OBJECTIFS                        

* susciter la création  de troupes théâtrales dans les lycées et collèges du Sénégal

* Valoriser la pratique de la langue française grâce à l’écriture et à l’expression théâtrale

* Favoriser des échanges personnalisés en milieu scolaire national et international

                                                                    

 

                                                                  CALENDRIER

 

 

      Dépôt de candidature                                                     avant le 15 janvier 2009

    Formations (écriture et mise en scène)     2ième quinzaine de janvier 2009

           * Préparation / répétitions                      de décembre à février 2009

              * Phase de sélections                                                  à partir de mars 2009

          *Phases finales (rencontres théâtrales scolaires de ……)              avril 2009

             

CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ

 

 * Troupes candidates constituées de 2 à 10 élèves (dont comédiens, costumiers, décorateurs, accessoiristes, habilleurs, techniciens…) et deux adultes responsables

* Elèves comédiens et comédiennes de la 6ème à la terminale

* Avoir l’appui d’une structure culturelle et éducative et d’un responsable

* Durée de la pièce présentée : 45 minutes au maximum

* Sujet : adaptation d’une pièce de théâtre d’un auteur francophone contemporain (XXème siècle)

 

PRIX ET RÉCOMPENSES

 

·        Griots d’honneur pour chaque troupe sélectionnée

·        Griots de la meilleur actrice / du meilleur acteur

·        Griot de la meilleure adaptation théâtrale

·        Griot de la meilleure innovation théâtrale

·        Griot du jury / meilleur spectacle

·        Lots divers

               

DISPOSITIONS PARTICULIÈRES

 

 

  1. Sélection régionale coordonnée par le RESACLAP dans chaque région
  2. Inscription à l’aide du bulletin diffusé à cet effet et disponible sur demande.
  3. L’inscription emporte adhésion à la gratuité des prestations et l’autorisation des prises de vues fixes, ou animées, ainsi que leur diffusion



Du périscolaire au ludiscolaire

Par biragofigaro - 15:49, mardi 23 décembre 2008 .. Déposé dans Périscolaire .. commentaires : 2 .. Lien

Du

Périscolaire

au

Ludiscolaire

 

Précisions terminologiques :

 

Parascolaire:

Se dit d’une activité qui est faite en marge des activités scolaires officielles.

 

Périscolaire:

Se dit d’une activité qui est faite en complément des activités scolaires officielles.

 

Ludiscolaire : (néologisme)

Se dira d’une activité périscolaire promue au rang d’argument pédagogique principal.

 

Les lionceaux pour apprendre la chasse et le combat commencent par le jeu.

 

Le jeu est naturel. Il est le mode d’enseignement que la nature nous a offert. La méthode sévère, sérieuse, est artificielle. Elle imite le jeu par la compétition instaurée artificiellement, mais elle s’appuie sur l’orgueil, l’intérêt, et le déplaisir.

 

L’autre moteur de la connaissance, est la curiosité. Elle entre en relation avec l’empirisme dans la transmission des savoirs.

 

La pédagogie moderne s’applique à tenir compte de l’ensemble de ses données afin d’atteindre le meilleur profit.

 

Le projet LUDISCOL souhaite aller plus loin que la pédagogie moderne.

 

Le professeur, en ce qu’il professe, n’est pas seulement un enseignant, c’est aussi et par-dessus tout, un éducateur. Comme le dit d’ailleurs le nom de notre Institution : Ministère de L’Education. Mais l’Enseignement/Education est un métier, il fait vivre celui qui le pratique, or : d’un côté le périscolaire n’est pas rémunéré, de l’autre, l’État providence est un vieux souvenir, dont, « il ne faut [plus] se demander ce [qu’il] peut faire pour [nous], mais plutôt ce [qu’on peut] faire pour lui », comme le recommandait le président John  Kennedy.

D’où l’intérêt d’un projet comme LUDISCOL, en effet : si le périscolaire devient le ludiscolaire, il devient un argument (voir un instrument) pédagogique officiel, il fait alors partie intégrante de l’enseignement, sans augmentation du temps de travail du professeur, sans augmentation de la masse salariale pour l’État.

 

 



Le projet

Enseignement théorique ? Enseignement pratique ? Enseignement du vrai ? Rendre à l'enseignement du français sa finalité de Communication ? Epanouir grâce au ludique ? Théâtre scolaire et Journal Lycéen, deux solutions adaptées...

«  Octobre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Naviguer

Entrée
Archives
Zone de gestion
Besoin d'aide ?

Liens


Rubriques

Informations Journal Lycéen
Informations Théâtre Scolaire
Périscolaire
Petit Annuaire du Théâtre Scolaire
informations FIST

Derniers articles

20ième Anniversaire Bougies ou Projecteurs?
FIST 2009 Le mot du président du jury
Delafosse entre en scène!
Du baume au coeur.
FIST les précisions à savoir.

Derniers commentaires

Francophonie (par Visiteur non enregistré)
Réponse à votre message (par Visiteur non enregistré)
Demande de participation (par Visiteur non enregistré)
Bienvenue (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement



Hit-parade