LE PLAISIR DU TEXTE

Neil 6ème 2

Par Lamartine - publié le mercredi 6 avril 2016 à 10:01 dans L'Odyssée 6ème



Quand nous ne fûmes plus qu’à une portée de l’île, les rameurs redoublèrent de vitesse, mais notre bateau qui bondissait  n’échappa pas au regard des sirènes, des créatures plus bruyantes que Polyphème, gracieuses  comme un cygne et plus belles qu’Aphrodite.

Mais leur méchanceté aussi grande que  celle de leur père Poséidon nous terrifiait.

Elles faisaient alors entendre leur chant mélodieux .                                                                                                                  

                                                                                                                           Neil Boughanmi 6°2



Thimothée 6ème 2

Par Lamartine - publié le mercredi 6 avril 2016 à 10:00 dans L'Odyssée 6ème



Quand nous ne fûmes plus qu’à une portée de voix de l’ île, les rameurs redoublèrent de vitesse, mais notre bateau qui bondissait sur la mer n’échappa pas au regard des sirènes .

Les sirènes volaient, terrifiantes.

Elles portaient des plumes rouges comme le sang et leurs cheveux roux et bouclés flottaient dans l’air froid . Au bout de leurs pattes géantes, de grandes griffes pointues se préparaient à transpercer la chair humaine. Mais leur regard semblait attirant et séduisait les marins.

Elles font entendre alors leur chant mélodieux.



Manon 6ème 2

Par Lamartine - publié le mercredi 6 avril 2016 à 09:59 dans L'Odyssée 6ème



Quand nous ne fûmes plus qu’à une portée de voix de l’île, les rameurs redoublèrent de vitesse, mais notre bateau qui bondissait sur la mer n’échappa pas au regard des Sirènes.

Ces dernières étaient brunes, avec une longue chevelure tressée. Leurs yeux étaient d’une couleur étincelante mêlant le bleu et le violet. Elles avaient la peau claire comme l’écume. Les Sirènes étaient grandes et minces, se laissant porter par le courant. A la place des jambes, elles avaient une queue en écailles nacrées qui virevoltait parmi les vagues tumultueuses. Alertées par la présence du bateau faisant trembler la mer, les Sirènes se tournèrent ensemble vers Ulysse.

Elles firent entendre alors leur chant mélodieux.

Ariane 6ème 2

Par Lamartine - publié le mercredi 6 avril 2016 à 09:56 dans L'Odyssée 6ème



Leur tête ressemblait à celle d’une vieille femme mais le reste de leur corps était celui d’un oiseau. Leur plumage, composé de plumes brunes qui parfois tombaient sur le sol, semblait, comme leurs cheveux, décoloré. Certaines nous regardaient depuis l’île, d’autres nous survolaient.


Ariane RIC 6ième 2

 

Alexandre 6ème 2

Par Lamartine - publié le mercredi 6 avril 2016 à 09:55 dans L'Odyssée 6ème



Les Sirènes paraissaient belles avec de magnifiques  cheveux or bouclés qui illuminaient leur peau, elles ressemblaient à des créatures mi-femme mi-poisson qui ensorcelaient les gens avec leurs voix mélodieuses et douces. Leur  beauté n’avait pas d’égale et elles nageaient telle un dauphin dans l’eau  avec une rapidité remarquable. Elles portaient aussi des boucles d’oreilles argentées, et tenaient une flûte en bronze à la main qui attirait les marins qui s’aventuraient dans leur territoire.

Par Lamartine - publié le mercredi 6 avril 2016 à 09:55 dans L'Odyssée 6ème



Les Sirènes volaient comme des oiseaux à tête d’homme, avec une voix mélodieuse qui fait oublier son rêve, sa destinée. Cruelles, elles dévoraient tous les humains qui les suivaient, à cause de leur beauté, elles les envoûtaient et leur arrachaient la chair.

 

                                               Paul VINTZEL 6eme  2

Inès 6ème 2

Par Lamartine - publié le mercredi 6 avril 2016 à 09:53 dans L'Odyssée 6ème



Elles étaient mi-femme, mi-poisson. Elles paraissaient aussi longues qu’une girafe, puissantes comme un troupeau de rhinocéros enragés et cruelles comme un criminel. Elles avaient un visage rond, avec des yeux  rouges comme du vin. Elles chantaient comme un rossignol. Elles étaient malines comme un renard. Elles faisaient tout aussi pour attirer l’attention des marins.  


Page précédente | Page 2 sur 2 | Page suivante
Travaux d'écriture d'élèves du collège Lamartine à Paris.
«  Octobre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Liens

Derniers commentaires

- ? (par Visiteur non enregistré)
- Maelle (par Lamartine)
- Commentaire sans titre (par Lamartine)
- Travail d'arsene (par Lamartine)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade