Elèv/ation

Correction conclusion l’Invitation Baudelaire

Par Laucun - publié le 2014-mars-23 à 09:08 dans Poésie
Exemple de conclusion rédigée effectuée à partir de vos écrits lus ou corrigés



    « L’Invitation au voyage » réalise donc le rêve baudelairien de la rencontre d’une femme, d’un lieu idéal sublimés par l’harmonie même du poème susceptible de satisfaire son âme en mal d’absolu. Ce but est ici atteint par le jeu infini des correspondances entre la femme et la paysage, entre la femme et le poète, entre le paysage et l’âme du poète qui se reflète à son tour dans la composition picturale et la structure musicale du poème. Si l’auteur réussit à nous bercer de ses rêves pleins de beauté, cette réconciliation entre le poète et l’univers ne laisse pas moins entrevoir sans cesse son caractère onirique. Virtuel, porté par l’imagination, le voyage répond à tous les désirs du poète. Actualisé, réalisé, il n’est plus qu’une imperfection vaine. Spleen et idéal ne s’alimentent-ils pas ?


L’invitation au Voyage

Par Laucun - publié le 2014-mars-18 à 05:44 dans Poésie

A l’écoute :  deux lectures comparées !


 http://wheatoncollege.edu/academic/academicdept/French/ViveVoix/Resources/invitationauvoyage.html



Dissertation Que peut-on attendre d’un poème ?

Par Laucun - publié le 2014-mars-15 à 05:31 dans Poésie

Proposition de corrigé


- Vos copies sont denses donc de bons résultats. De nombreux éléments de réponse sont donnés mais une problématique initiale manque pour faire vivre le devoir et éviter l’énumération plate de ce que l’on attend d’un poème.


Concevoir une pb, c’est se poser la question de la question !

Pourquoi poser ce sujet ? Comment en percevoir l’intérêt, le légitimer ?


Ici, face à la diversité de nature de la poésie, on peut interroger sa fonction pour tenter de mieux l’appréhender. On peut également penser que la poésie ne nous met pas en position d’attente passive mais relève d’un acte actif de compréhension, d’interrogation, d’émotion esthétique.

Enfin on peut estimer que la plupart considère la poésie comme une source d’émotions inépuisable. Mais peut-on s’arrêter là ?



EX Le plan en 3 temps (à terminer) :


Certes I. L’émotion (et ses différentes formes : des larmes au rire en passant par l’admiration formelle).

a) Arg la poésie apparaît essentiellement lyrique ex Le romantisme de Lamartine Le Lac

b) ex  des sentiments parfois plus sombres ex Baudelaire Spleen

c) ex le trouble de l’amour entre joie et peine, Labé "Je vis, je meurs"


Cpdt aussi II. Une signification (de la poésie didactique à la poésie engagée sans oublier celle qui interroge ou change notre rapport au monde).

a) ex La Fontaine et ses fables apologues

b) ex L’engagement d’Hugo Melancholia

c) ex La poésie pousse à (ré)agir, Eluard poésie de la résistance Liberté


C’est pourquoi III. Une création unique alliant réflexion, émotions, sens et sensations (et permettant au lecteur de devenir à son tour poète !) grâce au pouvoir des images et des sons.

a) la force des suggestions ex Ponge la Pluie ou Lautréamont "Le Pou" (le monde "revu").

b) le charme des images ex Rimbaud Aube

c) la musicalité des vers : Racine "Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue".



Page précédente | Page 1 sur 4 | Page suivante
Qui cherche à s'élever, réfléchir, sentir, découvrir, aimer davantage ? ou, plus simplement, réussir son bac de français ? Les lecteurs assidus de ce blog !
«  Avril 2014  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930 

Derniers commentaires

- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade