Elèv/ation

Des mots pour voir : concours

Par Laucun - publié le 2014-nov.-16 à 08:49 dans Cela me touche

 Voici le concours proposé prochainement pour les classes de seconde et de première :

 

 

http://www.imageimaginaire.com/imageimaginaire/index.php


 

Il s’agit de composer un texte court à partir d’une image à choisir sur le site "des Mots pour voir".

 

http://www.imageimaginaire.com/imageimaginaire/index.php

 

Il faut ensuite rédiger une "biographie" de l’image en choisissant le regard d’un spectateur, de l’artiste, d’un personnage de l’oeuvre, du commanditaire ou de l’oeuvre elle-même.

 

http://www.imageimaginaire.com/menu_ii.php?gsite=imageimaginaire&fs=0&site=imageimaginaire&id_user=0&mode=nr

 

 

 

Exemples d’images à retenir parmi tant d’autres :

 

 

 

 

Autoportrait bleu de Van Gogh




Manet Le bar des Folies Bergères




Anonyme Le couronnement de Voltaire






A vos ordis pour la rédaction ! L’inscription est individuelle. Votre texte court mais érudit ne devra pas dépasser 4500 caractères, espaces compris, ce qui représente environ 750 mots.

Votre devoir devra être rendu tapé au clavier pour mi janvier ou déposé sur le blog élèv/ation.


 

 

Le naturalisme et le roman

Par Laucun - publié le 2014-nov.-15 à 05:47 dans Compléments




Le naturalisme, qui s’inscrit dans la continuité du réalisme, détient en plus une ambition scientifique. Il s’inspire des découvertes sur les lois de l’hérédité par exemple.

Les écrivains naturalistes entendent respecter également les méthodes scientifiques : l’observation, l’expérimentation.

La Bête humaine est un roman naturaliste, qui accorde une importante particulière à la question de l’hérédité (essentielle pour la compréhension du personnage de Lantier). Zola y décrit un milieu précis : celui du rail, après avoir fait de nombreuses recherches. Dans l’oeuvre, comme dans la plupart des romans naturalistes, l’argent, ainsi que le corps et ses pulsions sont enfin des enjeux fondamentaux.
Zola ne s’en tient toutefois pas aux principes stricts du naturalisme. Les images donnent au roman une dimension épique, parfois fantastique (par exemple l’épisode de l’agonie de la Lison). Zola, dans la pratique de l’écriture, n’a pas toujours été fidèle aux principes qu’il avait énoncés. Il a été, heureusement, plus poète que scientifique.





Je retiens :




Page précédente | Page 1 sur 158 | Page suivante
Qui cherche à s'élever, réfléchir, sentir, découvrir, aimer davantage ? ou, plus simplement, réussir son bac de français ? Les lecteurs assidus de ce blog !
«  Novembre 2014  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Derniers commentaires

- suite (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Commentaire sans titre (par Visiteur non enregistré)
- Révisions Médiathèque (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade