Des mots pour le dire

Le blason

Par vadministrateur - publié le jeudi 8 juin 2017 à 08:44 dans Fiches pratiques

Vers la fin du xve siècle, c’est une sorte de poésie, qui décrit minutieusement, sur le mode de l’éloge ou de la satire, un être ou un objet. Le genre du blason connut, dans la première moitié du xvie siècle, une vogue extraordinaire. Clément Marot, réfugié à Ferrare à la cour de la duchesse Renée de France compose en 1535, une pièce tout à fait profane : le Blason du beau tétin. Quand le facétieux poème parvient en France, la cour de François Ier l’applaudit, son succès est prodigieux ; à sa suite, une foule d’imitateurs se mettent à blasonner à leur tour. On ne blasonnera toutefois pas n’importe quel sujet, mais presque exclusivement la Dame, les trésors précieux et les charmes infinis de son corps, que les peintres de l’école de Fontainebleau avaient déjà dévoilé ; les poètes rivalisent dans la composition d’un étrange atlas anatomique.

Ce type de poème se caractérise par le choix d’un élément du corps (si tout le corps est évoqué, on parle de blason multiple), par une adresse directe à cet élément (tutoiement, « ô »), par l’utilisation du registre épidictique (éloge ou blâme pour le contre blason) et par un ton particulier qui va du courtois au grivois.

Le sujet d’invention

Par vadministrateur - publié le dimanche 4 juin 2017 à 11:01 dans Fiches pratiques
Voici un point sur les différents sujets possibles

Héros et antihéros

Par vadministrateur - publié le dimanche 14 mai 2017 à 09:45 dans Fiches pratiques
1. Sens 1er du mot « héros »
Un héros est un être qui montre des qualités exceptionnelles (physiques, morales). Il se caractérise par le fait qu’il s’implique totalement dans les actions qu’il entreprend parce qu’il pense que ce qu’il fait  a du sens, un but qui vaut la peine d’atteindre.Il n’hésite pas parce qu’il sait pourquoi il agit.
2. Dans un roman
Le mot « héros » désigne le personnage principal. Il s’agit alors de définir le type de rapport que le personnage entretient avec le monde qui l’entoure : le comprend-il ? Cherche-t-il à le dominer, le modifier ? Est-il intéressé par lui ? Le subit-il?trouve-t-il du sens à ce qui se passe ?
3. Pourquoi avoir gardé ce terme ?
Sans doute parce que ce terme vient des 1ers romans chevaleresques.
Sera véritablement « héros » dans un roman, celui qui semblera être dans cette posture qui consiste à s’impliquer totalement dans l’action et dans le monde et à être capable d’en comprendre le sens.
4. Héros et antihéros
On peut qualifier de :
- héros celui qui s’implique dans le monde dans lequel il évolue et qui trouve du sens à ce qu’il vit.
- antihéros celui qui est passif et dans l’impossibilité de trouver un sens à ce qu’il vit.

On peut ajouter des nuances au terme de « héros ».On peut trouver des héros positifs (donnent une bonne image d’eux, valeurs positives) ou des héros négatifs (donnent une mauvaise image d’eux, valeurs négatives).


Mouvements littéraires 3

Par vadministrateur - publié le lundi 13 mars 2017 à 11:22 dans Fiches pratiques

Mouvements littéraires

Le Surréalisme

L’absurde

Le Nouveau Roman

Epoque



1919-1945

Seconde1/2 XX

1950-1970

Principes













Créer lge poétique qui exprime la puis-

sance rêve et désir. s’appuie s/ psychanalyse pr revendiquer

l’importance hasard ds création poétiq


image tragique de l’homme, voué

à la solitude et confronté à un univers dépourvu de sens.


refuse le développement de l’intrigue et de la psychologie

du roman traditionnel. Il cherche à créer des formes narratives originales, qui reconstituent la complexité du monde

en fragmentation


Objectifs












explorer l’univers de magie, rêve et folie

combattre censure exercée /morale et raison

célébrer l’intensité de l’amour fou,

source de création


combattre illusions, qui donnent image idéalisée de l’hom

mettre en évidence l’absurdité de condit humaine

montrer limites du lge ds C°


faire du roman un laboratoire de formes d’écriture nouvelles

créer nouveaux personnages: anonymes et impersonnels

restituer la pensée à travers le cheminement de la conscience


Formes privilégiées








Poésie, collages, maximes

Roman, nouvelle théâtre

Roman

Thèmes







hasard, coïncidence

liberté et force créatrice du rêve

fascination de femme, qui réalise

fusion du rêve, du réel et du désir


solitude de l’hom qui se sent

Etranger ds monde

l’écoulement infini du tps (pas de

Passé, ni d’avenir)

vide ds un espace sans repères

vanité des actions humaines


présence entêtante et obsessionnelle des Objets

le souvenir & les images du passé

le labyrinthe (ville ou errance interne)


Procédés d’écriture






écriture automatiq :

écrire sous la dictée de l’incs

-jeu s/ les mots, association libre..

-métaphores rapprochemt de

réalités éloignées


jeux s/ langage

: jeux de mots,

Clichés, humour noir, dérision

-mélange registre comique & tragique

-effets de rupture dans les dialogues


description objective, froide & précise

-déconstruction de la chronologie, trouée Par les jeux de la mémoire

-la répétition et la variation des mêmes scènes, mises en série


Ecrivains, œuvres








Breton, Aragon, Eluard

Sartre, Camus, Ionesco, Adamov

Robbe-Grillet, Butor, Sarraute, Duras

Mouvements littéraires 2

Par vadministrateur - publié le lundi 13 mars 2017 à 11:21 dans Fiches pratiques

Mouvements littéraires

Le Romantisme

Le Réalisme

Le Parnasse

Le Naturalisme

Le Symbolisme

Epoque



1800-1850

1830-1890

1840-fin XIX

1870-1890

1869-1896

Principes










Revendique sensibilité nvelle reposant s/

l’exaltat° du sentiment, goût

pr passé, rêve et nature, défense des opprimés au nom

de liberté. s’oppose ainsi au goût et à la tradit° classiq


peindre réalité de leur tps. représentt l’ens milieux sociaux, m les +

défavorisés


récusent délire

narcissiq, exaltat° du moi (Romantisme). Accordent gde importance à forme

stylistiq. s’inscrivt ds la mouvance du postivisme (sciences expérimentales


S’appuyant s/ découvertes de

science,transposent ds le roman lois

de l’hérédité et du milieu s/l’individu. s’inscrivent ds

continuité réaliste


suggérer l’existence

univers sup et invisible dt le

monde réel n’est que reflet.s’oppose au réalisme et àidéologie de science progrès


Objectifs











Libérer genres lit

règles strictes fixées /tradit°

exprimer sentimts et souffrances profondes

individus

retrouver l’harmonie du moi avec monde à travers communion

avec nature.


rejeter tte forme d’idéalisat°de réalité

peindre d’1 manière obj

ts aspects de la société contem

démonter les mécanismes éco et sociaux conduisant

l’individu à réussite ou à l’échec


«l’art pour l’art»

: la beauté esthétiq doit primer s/ l’enthousiasme. L’art ne doit pas se mettre au service de la morale.

éviter le lyrisme des écrivains

romantiq: ils veulent une écriture +obj


montrer transmis° héréditaire fatalité biologiq, d’1fêlure au sein même d’une

famille

mettre en évidence influence

du contx familial

décrire fléaux sociaux ( prostitut°, l’alcoolisme) qui st menace pr société


Recréer correspondces entre lge, monde de l’art et monde naturel.

exercer pvr évocateur et

suggestif s/ l’imaginaire lecteur

reproduire ds le tx l’harmonie de musiq


Formes privilégiées









Autobiographie drame roman nouvelle, formes de

poésie lyriq


Romans et nouvelles

poésie

roman, nouvelle + adaptat° théâtre œuvres romanesq


poème, qui par sa puissance

évocatrice, fait accéder au monde

des symboles


Thèmes









solitude du moi, inquiet et révolté, mélancoliq et habité / nostalgie du passé

nuit et mystères ouvrant s/ merveilleux

dialogue avc nature

pittores du MÂge


apprentissage de vie, l’initiation sentimentale

rayonnement de Paris, centre

affaires & plaisirs

puissance de l’argent et du

pouvoir pol


sujets puisés ds l’Histoire, l’archéologie, sculpture, Mythologie,l’Orient.

Beauté plastique


malheurs peuple

instincts et puls° que

individu ne peut contrôler

l’explorat° de l’univers nveau

créé / la révolut° industrielle


créat° paysage fluide &

mystérieux, qui incarne état d’âme

solitude et silence poète

présence du blanc (neige, page blanche, brouillard)


Procédés d’écriture









mélange registre comiq & tragiq

-lgage hyperbolique

-enjambements, rythme ternaire en

poésie


multiplicat° détails vrais

-description

-niveaux de lgge adapté aux pers et aux situations


Écriture impers

: poésie descriptive

(pas de subj)

-jeux métriques,

métaphores (ré

férences à la sculpture)

-formes fixes & respect des règles

classiq


Enquête préparatoire + doc

utilisé ds l’œuvre

-alternance points de vue +

utilisat° style ind libre

-amplificat épiq lieux, pers, objets


harmonie ds sonorités

-vers classiq, vers blanc, vers libre

-symboles ds images poétiq

-utilisat° d’un lgge énigmatiq


Ecrivains, œuvres








Lamartine

(Méditat° poétiq)

Hugo(Hernani),

Musset(Lorenzaccio

Chateaubriand

(Mémoires d’Outre

-tombe


Balzac, Stendhal, Maupassant, Flaubert

Leconte de Lisle

Théophile Gautier

Théodore de Banville

José Maria de Heredia


Zola, Goncourt

Verlaine, Mallarmé, Laforgue


Page précédente | Page 1 sur 5 | Page suivante
«  Juin 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Liens

Derniers commentaires

- oui il en faudra de la chance merci ^^ (par Nicolas1S)
- francais (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade