BLIME BLOG

DNB 2017

Par stephanieblime - 16:52, dimanche 28 août 2016 .. Déposé dans Diplôme National du Brevet .. commentaires : 0 .. Lien

DNB

L’examen se compose de trois épreuves :

 - deux épreuves écrites (portant sur les programmes de mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie, d’une part ; de français, histoire et géographie, enseignement moral et civique, d’autre part) communes à l’ensemble des candidats

- une épreuve orale passée en établissement.

I - Épreuves écrites communes à l’ensemble des candidats

1 - Première épreuve écrite : mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre et technologie.  - Durée de l’épreuve : 3 heures

 

2 - Seconde épreuve écrite : français, histoire et géographie, enseignement moral et civique - Durée de l’épreuve : 5 heures

 

- Structure de l’épreuve

 

L’épreuve se compose de deux parties :

- une première partie, d’une durée de trois heures, évalue principalement la capacité des candidats à comprendre, analyser et interpréter des documents et des œuvres, qu’ils soient littéraires, historiques, géographiques, artistiques ou qu’ils relèvent du champ de l’enseignement moral et civique ; cette première partie se divise en deux périodes, séparées par une pause de quinze minutes ;

- une deuxième partie, d’une durée de deux heures, évalue principalement la capacité des candidats à rédiger un texte long.

La maîtrise de la langue française à l’écrit est évaluée par des exercices différents dans chacune des deux parties, mais principalement dans la deuxième consacrée à l’écrit sous différentes formes.

 

 - Modalités de l’épreuve

L’épreuve s’appuie sur un double corpus de documents, remis au candidat avec le sujet, les uns et les autres relevant d’une part du programme de français, d’autre part des programmes d’histoire et géographie ainsi que d’enseignement moral et civique, auxquels peuvent être joints des documents artistiques permettant une approche littéraire. Tout ou partie des questionnements portent sur une thématique commune : ils invitent à des regards croisés et à des approches variées associant les connaissances et compétences acquises grâce aux enseignements précités.

Les candidats rédigent chacune des composantes de l’épreuve sur une copie distincte ; chaque copie est relevée à la fin du temps imparti à chaque composante de l’épreuve.

Première partie : analyse et compréhension de textes et de documents, maîtrise de différents langages (3 heures)

Cette première partie d’épreuve s’appuie sur un double corpus constitué de documents spécifiques aux disciplines français, histoire, géographie et enseignement moral et civique.

Ce double corpus comprend :

- au moins un document relevant de l’histoire, de la géographie ou de l’enseignement moral et civique ;

- au moins un texte littéraire d’une longueur maximale d’une trentaine de lignes ;

- au moins un document iconographique ou audiovisuel (rendu accessible par un sous-titrage adapté), d’une durée inférieure ou égale à cinq minutes.

 

Un document (notamment iconographique ou audiovisuel) peut, le cas échéant, être commun au français d’une part et à l’histoire, à la géographie ou à l’enseignement moral et civique d’autre part. Il donne alors lieu à des questionnements séparés.

 

La compréhension des documents du double corpus est évaluée par des questions ou consignes qui prennent appui sur chacun des documents distribués. Elles engagent le candidat à répondre à partir de son observation, de son analyse des documents fournis et de ses connaissances. Elles l’invitent également à réagir à la lecture du corpus et à justifier son point de vue. Elles favorisent une appropriation des documents qui servira au candidat dans la seconde partie de l’épreuve. Une des questions peut éventuellement amener à confronter certains documents.

La maîtrise des différents langages est évaluée par des exercices engageant le candidat à comprendre et s’exprimer en utilisant la langue française, les langages scientifiques ou les langages des arts, selon la nature des documents composant le corpus.

 

Première partie, première période : histoire et géographie, enseignement moral et civique (2 heures)

 

Exercice 1. Analyser et comprendre des documents (20 points)

 

Exercice 2. Maîtriser différents langages pour raisonner et utiliser des repères historiques ou géographiques (20 points)

 

Exercice 3. Mobiliser des compétences relevant de l’enseignement moral et civique (10 points)

 

Première partie, deuxième période : français (1 heure)

 

Comprendre, analyser et interpréter (20 points) : l’épreuve prend appui sur un corpus de français, composé d’un texte littéraire et, éventuellement, d’une image ou d’un document artistique.

La compréhension de documents littéraires et artistiques est évaluée par une série de questions qui prennent appui sur le texte et le document artistique qui peut y être adjoint.

Pour le texte littéraire, certaines de ces questions sont d’ordre lexical et/ou grammatical. Toutes les questions engagent le candidat à réagir à la lecture et à justifier son point de vue. Elles respectent un équilibre entre au moins une question où le candidat développe sa réaction personnelle et des questions plus précises appelant des réponses plus courtes. Certaines questions peuvent prendre la forme de questionnaires à choix multiples. Le questionnaire, qui vise à évaluer l’autonomie du candidat, ne comporte pas d’axes de lecture.

 

Deuxième partie : français - rédaction et maîtrise de la langue (2 heures)

Dictée et réécriture (30 minutes)

 

- La dictée (5 points) porte sur un texte de 600 signes environ, dont le thème est en lien avec le corpus de français et la difficulté référencée aux attentes orthographiques des programmes. Elle est effectuée durant les vingt premières minutes de cette deuxième partie.

- La réécriture (5 points) propose aux élèves un court fragment de texte dont il s’agit de transformer les temps et/ou l’énonciation et/ou les personnes et/ou les genres, etc. de manière à obtenir cinq ou dix formes modifiées dans la copie de l’élève. Les erreurs de pure copie ne portant pas sur les formes à modifier sont prises en compte dans l’évaluation selon un barème spécifique (0,25 contre 0,5 ou 1 point par forme à modifier selon les cas).

La copie est relevée dès la fin des exercices, puisque les candidats peuvent être autorisés à utiliser un dictionnaire pour le travail d’écriture prévu ci-dessous.

 

Travail d’écriture (1 h 30)

 

Deux sujets portant sur la thématique du corpus de français sont proposés au candidat, qui traite, au choix, l’un des deux (20 points) : le premier est un sujet de réflexion, le second un sujet d’invention. Qu’il choisisse de répondre à l’un ou l’autre sujet, le candidat prend appui sur des éléments dégagés de l’ensemble du corpus de français ou, éventuellement, des deux corpus disciplinaires, pour enrichir sa réflexion. Les candidats respectent les contraintes génériques et discursives que suppose le sujet choisi. Ils mobilisent pour ce travail de rédaction les compétences et les connaissances acquises durant leur scolarité.

Les candidats doivent produire un texte d’une longueur de deux pages au moins (environ trois cents mots) en s’assurant de sa cohérence. Ce texte doit être construit et doit respecter les principales normes de la langue écrite. Il en est tenu compte dans l’évaluation de ce travail.

II - Épreuve orale : soutenance d’un projet

Durée de l’épreuve : 15 minutes

- Obj de l’épreuve : présenter l’un des projets  menés au cours des enseignements pratiques interdisciplinaires du cycle 4 ou dans le cadre de l’un des parcours éducatifs (parcours Avenir, parcours citoyen, parcours d’éducation artistique et culturelle). 

 

Évaluation de l’épreuve  - L’épreuve est notée sur 100 points :

- Maîtrise de l’expression orale : 50 points ;

- Maîtrise du sujet présenté : 50 points.

 

 

Source :

http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?cid_bo=100848

 

 



{ Page précédente } { Page 1 sur 5 } { Page suivante }

Le projet

Un blog pour évoquer le travail de la classe, les projets, sorties, concours mais aussi pour permettre à chacun de s'exprimer sur un sujet ayant trait à la lecture ou à l'écriture.

«  Octobre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Naviguer

Entrée
Archives
Zone de gestion
Besoin d'aide ?

Liens

Education nationale
Dictionnaire de l’informatique et d’internet
La grammaire interactive
Dictionnaire Larousse
Bibliothèque numérique mondiale
Cercle gallimard de l’enseignement
Livre de poche
L’académie française
Vocabulettres
BLOG DE LOUIS-NICOLAS

Rubriques

Aide personnalisée
CONCOURS LITTERAIRES ET PROJETS
Diplôme National du Brevet
ELISA
HISTOIRE LITTERAIRE ET HISTOIRE DES ARTS
LES QUESTIONNAIRES DE LECTURE
LE COIN DES ECRIVAINS
LE COIN DES LECTEURS
Le CAPES DE LETTRES MODERNES
Louis-Nicolas
METHODES
MON MEMOIRE
Mes lectures
Mes progressions annuelles
Mes séquences pédagogiques
Portrait de...
Pour aller plus loin...
Projet : le moulin de Dosches
QUI SUIS-JE?
Rentrée scolaire
SOMMAIRE DU BLIME BLOG
TICE ET LETTRES

Derniers articles

Page d’accueil du blog.
Correction de la rédaction n° 1. 6B
Evaluer sa rédaction
La rédaction.
Liste des œuvres à acheter. 5ème.

Derniers commentaires

Tres bon test ! (par Visiteur non enregistré)
Séquence 1 (par stephanieblime)
Remerciement (par Visiteur non enregistré)
La fin de l'année (par Visiteur non enregistré)
le horla (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement



Hit-parade