4e Plume.

Le point de vue interne (Jonathan vu par Dracula).

Par nefise - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:50
Il portait toujours avec une élégance incomparable son costume : pantalon à pince, chemise, cravate, veste et montre, comme un homme d’affaires. J’avais bien remarqué sa corpulence qui laissait penser qu’il possédait des capacités extraordinaires.

rédaction n°1 (Jonathan vu par Dracula).

Par uzeyir - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:46
Jonathan Harker me paraissait très peureux mais aussi très généreux. Il aimait les gens, il me semblait qu’il avait peur de la nuit comme les petits bébés. Je sentais bien qu’il avait peur de mes dents aussi grandes, je voyais qu’il tremblait de peur devant moi comme une voiture qui était en marche.

Jonathan vu par Dracula.

Par yasmineelf - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:45
Jonathan Harker cherchait depuis longtemps un travail et c’est moi, le conte Dracula, qui l’embaucha. Quand je rencontrai Jonathan Harker, il avait l’air d’un assez bel homme, il avait les yeux pétillants, les cheveux bouclés et il avait un nez aquilin. Il n’avait pas le teint pâle, au contraire, il avait le teint mat et il avait bonne mine, ce qui m’intéressa au plus haut point.

Le point de vue interne (Jonathan vu par Dracula).

Par ziazan - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:45
Quand je le voyais assis près du feu à raconter son histoire, je voyais un homme d’une laideur incroyable. Il n’avait pas un teint blanchâtre mais un teint éclatant. Il n’était pas chauve mais il avait des cheveux bouclés et mi-longs.

le point de vue interne (Jonathan vu par Dracula).

Par umeyir - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:40
Je crois que Jonathan Harker avait eu peur de moi, car je voyais sa tête livide. Je pensais qu’il n’arriverait plus à bouger. Je voyais ses cheveux bouclés. Je voyais que ses yeux étaient si pétillants qu’on aurait dit les yeux d’un chat.

Jonathan vu par Dracula.

Par inessela - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:39
Il aimait bien regarder des films : il regardait des films d’horreur, des films d’action et des films de fantaisie. Il aimait aussi lire : il lisait des romans policiers, des bandes dessinées et des poésies. De temps en temps il regardait des informations pour savoir ce qui se passait  dans le monde. Il était très galant avec tout le monde.

Jonathan vu par Dracula.

Par rilind - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:39
J’étais dans mon château tranquillement jusqu’à que je vois M. Harker. J’étais dégoûté par son visage. Je le trouvais laid, son visage était pâle, je m’en souviens. Je crois qu’il avait un petit nez et de petites oreilles.

Jonathan vu par Dracula.

Par karli - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:39
Quand je le vis, mes canines commencèrent a se développer. Je me dis tout de suite "Quel beau butin, je vais me régaler, regardez-moi toute cette graisse et ce cou qui a l’air bien appétissants !" Quand je l’accueillis, il sursauta de peur, mais j’essayais de gagner son amitié pour goûter son cou.

Jonathan Harker vu par Dracula.

Par emmanuelbor - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:37
J’avais l’habitude d’être seul dans mon château mais, un jour, j’entendis des portes s’ouvrir et le sol grincer. Je décidai d’aller voir et je trouvai un tout petit bonhomme ventripotent. Il avait de longs cheveux blonds et ils portait des lunettes de soleil pour cacher ses gros yeux globuleux. Je m’approchais de lui petit à petit pour lui parler mais il avait peur de moi et il courait partout dans le château.

Réécriture d’une partie de la rédaction (Jonathan vu par Dracula).

Par camillelau - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:33
       J’invitais Jonathan Harker à s’installer à coté de la cheminée. Jonathan Harker était un personnage fascinant et mystérieux. En temps que clerc de notaire, je lui avais demandé de venir pour conclure une affaire. J’avais choisi Jonathan Harker pour travailler avec moi,car j’avais entendu du bien sur lui : il était vif d’esprit, droit et volontaire, c’est ce que j’aimais chez lui.

Le portrait de mon personnage.

Par sumaya - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:31
Ses yeux étaient bleus comme le ciel et pétillants comme la lumière qui brille d’un vif éclat. C’était un homme sans défaut sans doute, mais moi, je le trouvais un peu trop parfait à mon goût. Il avait des yeux pétillants comme la lumière qui brille, cela me faisait mal, car je suis un vampire.

Jonathan vu par Dracula.

Par emircan - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:30
Jonathan Harker était mon ami, Jonathan était petit en taille, il avait une petit tête et de longs cheveux. Jonathan était gros, il mangeait beaucoup à côté de moi. Il m’avait dit qu’il faisait cent-dix kilos et qu’en pointure il mettait du trente-cinq. Il ne restait qu’à côté de moi.

Jonathan vu par Dracula.

Par aidgro - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:30
Jonathan Harker était un très grand écrivain que je connaissais. Personne ne pouvait le surpasser. Il avait une belle façon d’écrire mais il bafouillait et il mettait de l’encre partout. Il était laid, ses yeux étaient globuleux et il avait des cheveux longs et bruns et très agréables à toucher. Même moi, une fois, je les avais touché.

Le point de vue interne (Jonathan vu par Dracula).

Par anthonyler - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:28
Mon invité était très peureux, un peu timide. J’avais sentis que je lui faisait peur. Il marcha avec doute. Il était habillé avec de la classe et du charme, parlait d’une voix étrange, je n’avais jamais entendu une voix de la sorte. Il me regarda très bizarrement, je le respectais, il faisait de même. Ses cheveux de feu me faisaient rire.

réécriture (Jonathan vu par Dracula).

Par anthonyrab - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:28
Il était plutôt grand mais pas très beau, il avait des gros yeux globuleux et des lèvres exsangues. Jonathan était curieux, il allait partout dans mon château pour visiter. Ce dernier était vraiment fatigué suite à notre visite, si fatigué qu’il dormait comme un koala. Le lendemain, je sortis de mon cercueil et je ne pus m’empêcher de hurler, j’étais outré, Jonathan avais cassé quelques briques du château pour laisser passer la lumière !

Un Héros Pas Comme Les Autres

Par alev - publié le lundi 6 novembre 2017 à 08:28
Puis, un jour, il m’avait dit qu’il était le plus fort et qu’il ne se bagarrait avec personne vu que tout le monde avait peur de lui...
Mais moi, Dracula ! je n’avais peur de personne, même s’il faisait de la boxe accompagnée de lutte.

Portraits et point de vue (Séquence 1).

Par lucia21 - publié le vendredi 3 novembre 2017 à 08:08
Les articles suivants répondent à la consigne :

réécris le portrait de Jonathan Harker (rédigé dans une première partie) du point de vue (interne) du comte Dracula.
(sujet de la Rédaction n°1).

Les élèves ont réécrit une partie de leur travail dans chaque article :
- soit une partie correctement réussie pour donner l’exemple,
- soit une partie à refaire en améliorant leur travail (ajout de mots de vocabulaire du portrait physique, comprendre que c’est Dracula qui s’exprime, etc.).

Bonne lecture !

"Le Penseur" : point de vue interne.

Par rilind - publié le jeudi 12 octobre 2017 à 02:33
Je ne sais rien , quoi que peut être que si, voilà une nouvelle question, cela va me prendre du temps ! Je réfléchis à tout et à rien, cela est peut être bizarre... pas pour moi. Je suis ici depuis tellement longtemps, je me demande quand je me suis assis, je me suis demandé plein de chose : j’ai pensé à ma future femme, à mes enfants, à ma famille, mais ils n’existent pas ! Je suis triste mais content à la fois, content de rester sur ce caillou et de penser à la vie ! Si je ne peux pas avoir une vie comme je le pense, je ne ferais rien, je vais rester sur se caillou jusqu’à la fin de ma vie. Je me le suis promis. Enfin, je ne sais pas. Je vais y réfléchir.

"Le Penseur qui pense" : "Le Penseur", point de vue interne.

Par emircan - publié le jeudi 12 octobre 2017 à 02:32
Le soir, quand je regardais la télé, vers vingt heures, il y a deux personnes qui sont venues toquer chez moi. Elles m’ont dit :
 - C’est ma maison ! Tu sors !
Moi, j’ai dit :
- Non, c’est ma maison.
Elles ont sorti les armes, elles m’ont jeté hors de la maison puis je suis allé chez ma grand-mère mais ma grand-mère est morte. Je me suis retrouvé dans la rue et j’ai pensé à ma mère abattue devant mes yeux. J’ai pleuré et je pense.

"Penser le secret de la vie" : "Le Penseur", point de vue interne.

Par yasmineelf - publié le jeudi 12 octobre 2017 à 02:23
Je pensais à comment te dire pardon. J’avais pensé à toutes sortes d’excuses. Quand tout d’un coup je pensais que penser était le secret de la vie. Cela paraissait ironique mais c’était vrai. Si on ne pouvait pas penser, on n’aurait plus aucun secret. Ce qui aurait était une grave erreur. Car sans la pensée, ce serait, si on était marié, le début du divorce.

Page précédente | Page 1 sur 4 | Page suivante
Un blog pour des élèves de 4e, afin de laisser une trace numérique de leurs différents écrits (extraits de rédactions, impressions de lecture, avis personnels sur un thème donné, etc.). Leurs travaux sont ainsi exposés au grand public, en-dehors de la simple salle de classe, et les destinataires deviennent multiples (= tous les internautes qui lisent ce blog) : leurs écrits ne sont plus à destination du seul professeur de français. Les commentaires d'élèves ou d'adultes sont les bienvenus, tant qu'ils respectent les auteurs de chaque article !
«  Novembre 2017  »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930 

Liens

Rubriques

Derniers commentaires

- nouerrrrrrrrrrrrrrr (par robinhau)
- description de Jonathan Harker (par anaellede)
- TROP COOLLL (par robinhau)
- Commentaire sans titre (par lindapoz)
- J'ai pas compris ... (par Visiteur non enregistré)

Canal RSS

Abonnement




Hit-parade