banniere

Actu Revues

Lire au collège

« Au service de la lecture pour les 10-15 ans.
Une information complète sur la littérature de jeunesse et les tendances de l'édition, des bibliographies, des relations d'expérience, une réflexion sur la pédagogie de la lecture et de l'écriture.
Chaque trimestre scolaire, la revue de tous les prescripteurs de lecture, pour dynamiser leurs pratiques, induire de nouvelles idées, de nouvelles animations... »

Éditeur : CRDP de Grenoble

 

La philosophie, n° 78, Hiver 2007

Discipline de pensée, la philosophie s'enracine dans l'étonnement, la fascination, le sentiment immédiat de la complexité du monde tel qu'il est. Aucun âge de la vie n'est plus avide de ces questions et de leurs réponses que l'enfance et l'adolescence. Comment, au collège, tirer parti de cette soif de comprendre pour familiariser les élèves avec les rigueurs de la pensée rationnelle et de l'argumentation ? Ce dossier, qui montre la portée philosophique de la littérature jeunesse, propose des activités en classe et de nombreuses pistes bibliographiques.

fleche Sommaire (PDF, 68 ko)
fleche Philosopher ? Autour de la notion de responsabilité, une séquence CDI en 4e , Chloé Prieto
Une réflexion et un débat sur les thèmes de la responsabilité et aussi de l'amour, de la fidélité, de la mort — sont menés en 4e à partir d'un fait divers fictif du meurtre d'une femme infidèle. Le déroulement de la séquence en CDI est détaillé, autour des questions sur les degrés de responsabilité des personnages. Les arguments présentés sont classés et les valeurs portées par les personnages sont exposées. Des conseils pour diriger le débat sont donnés, les difficultés rencontrées et des améliorations possibles sont présentées.

 

Difficile à aborder, n° 76, Printemps 2007

Parmi les sujets sensibles et difficiles à aborder en classe, la religion a la première place. Comment relever le défi que ce phénomène lance à une conception exigeante de la laïcité ?

fleche Sommaire (PDF, 76 ko)
fleche Que se disent les religions entre elles lorsqu'elles ne se font pas la guerre ? (PDF, 156 ko), Manon Valla
Le « cycle de l’invisible » d’Éric-Emmanuel Schmitt, un voyage initiatique
au cœur des trois religions monothéistes.
fleche Le prix Lire au Collège 2006, Tobie Lolness (PDF, 228 ko), Timothée de Fombelle : l'interviewé, Vincent Bocquet : L'intervieweur
Tobie Lolness, publié chez Gallimard par Timothée de Fombelle, est le Prix Lire au Collège 2006. Timothée de Fombelle a bien voulu répondre à nos questions au moment où le tome second de Tobie Lolness, Les Yeux d’Elisha, vient de paraître.

 

L'Antiquité, n° 77, Été 2007

L'Antiquité continue de nourrir l'imaginaire et les créations artistiques contemporaines. Au collège, il est d'autant plus important de l'étudier que les langues anciennes sont moins enseignées et qu'elle pointe des valeurs telles que la beauté, la justice ou la conscience. On l'abordera par la lecture cursive, dans la bande dessinée, en littérature jeunesse ou sur Internet.

fleche Sommaire (PDF, 72 ko)
fleche Médias et langues anciennes (PDF, 112 ko), Daniel Salles
Notre vocabulaire découle des mots latins ou grecs et les références à l’Antiquité sont très répandues, dans les entreprises (Thalès, Vivendi.. ) et dans les médias. De nombreuses locutions sont utilisées, mais parfois à contresens. L’auteur propose la réalisation à des adolescents de dossiers de presse sur ces emprunts culturels en se basant sur de nombreux sites Internet pédagogiques. Il s’inquiète de l’avenir de l’enseignement des langues anciennes.

 

L'adaptation, n° 73, Printemps 2006

Adapter, c'est passer du roman à la nouvelle ou au théâtre, de l'écrit au film, du classique au contemporain, d'une langue à l'autre, du texte à l'illustration... C'est aussi s'adapter, c'est-à-dire prendre en considération un public : ici, les collégiens. Le dossier propose des pistes pédagogiques : activités pour la classe, «Charlie et la chocolaterie», l'adaptation en BD, l'illustration.

fleche Sommaire (PDF, 64 ko)
fleche Adapter, c'est jouer : activités pour la classe (PDF, 273 ko), Paul Chenal
Passer d’un mode d’expression à un autre nécessite l’adaptation de l’œuvre originale (la transformer, la recréer, la rendre lisible pour de plus jeunes… ). Deux démarches sont proposées : faire travailler des collégiens sur la comparaison entre les œuvres originales et transposées (roman et conte adaptés en films, bande dessinée en écrit) ; leur faire adapter une fable au théâtre ou actualiser pour le XXIe siècle le mythe de Pygmalion.

 

Les grandes peurs, n° 74, Été 2006

À travers la bande dessinée, le cinéma américain, l'analyse des médias et la littérature, ce dossier aborde les grandes peurs de notre siècle.

fleche Sommaire (PDF, 200 ko)
fleche New York envahi par les glaces ou la mort de la civilisation : séquence de 4e (PDF, 200 ko), Manon Valla
En classe de 4e, une séquence étudie la représentation de l’impuissance de l’homme face à la nature à partir du film « Le jour d’après » de Roland Emmerich (New York pris par une soudaine glaciation). Elle analyse des extraits montrant la modernité en proie au dérèglement climatique, puis le surmontant. Elle peut se prolonger en une réflexion sur les fondements d’une civilisation.

 

Bande dessinée et littérature graphique, n° 75, Hiver 2006

La bande dessinée de notre enfance a bien changé ; elle est devenue adulte.

fleche Sommaire (PDF, 63 ko)
fleche Bande dessinée et presse écrite (PDF, 164 ko), Olivier Dufaut, Daniel Salles
La presse écrite a souvent hébergé la BD avant que celle-ci ne suscite des revues spécialisées. La BD de son côté a joué de la presse, mettant en scène des héros-reporters, ou insérant une coupure de journal au détour d’une vignette. Aujourd’hui les ressources de l’internet autorisent de nouveaux chassés-croisés entre presse et BD. On peut lancer les élèves sur des recherches qui leur feront découvrir un nouvel univers et aboutiront à une exposition au CDI.

 

La science-fiction, n° 72, Hiver 2005

Ce dossier donne la parole à des auteurs de SF écrivant pour la jeunesse : Christian Grenier, Danielle Martinigol, Jean-Pierre Andrevon ou Nathalie Le Gendre. Stéphane Manfredo définit les limites du genre, tandis que Laurent Guyon explore la BD de science-fiction. Littérature de l'imaginaire, la science-fiction permet aux jeunes de trouver des repères ou des réponses aux questions qu'ils ne manquent pas de se poser sur le monde et sur l'avenir.

fleche Sommaire (PDF, 75 ko)
fleche Trois pôles de la bande dessinée de science-fiction (PDF, 528 ko), Laurent Guyon
Ces trois pôles sont analysés (les super héros américains, les mangas et le courant européen), leurs différences quant aux thèmes et à la personnalité de leurs personnages sont présentées. Des pistes d’exploitation en classe sont proposées pour l’étude de thèmes littéraires (écologie, relations homme femme, terrorisme, valeurs humanistes…) ou pour la comparaison des traitements d’un même thème, sur les parodies des super-héros ainsi que les traitements graphiques et le décor.

 

L'engagement, n° 70, Printemps 2005

Le dossier, consacré à l'engagement, propose des articles de réflexion sur la littérature engagée comme littérature formatrice, une séquence de sensibilisation au racisme par la rédaction de haïkus ainsi que diverses approches bibliographiques. En rubrique Pédagogie : le carnet de voyage comme production artistique et pédagogique.

fleche Sommaire (PDF, 76 ko)
fleche La BD entre autobiographie, reportage et engagement (PDF, 288 ko), Daniel Salles
Les auteurs de bande dessinée explorent sans cesse de nouveaux territoires. Nous nous intéresserons ici à quelques albums plus ou moins récents qui mêlent récits, reportages, réflexions et militantisme, et montrent que la bande dessinée peut être un média à l’écoute du monde.

 

Le sorcier, n° 71, Été 2005

Pourquoi un tel engouement pour la sorcellerie et l’irrationnel dans la littérature jeunesse ? Pour répondre à cette question, le dossier analyse le succès d’Harry Potter, propose d’aborder ce thème par la lecture cursive en classe de 5e et fournit une abondante bibliographie de livres jeunesse où le sorcier et la sorcière occupent une belle place. Enfin une séquence en 3e utilise le roman Le quatrième soupirail, prix Lire au collège, pour un travail sur la poésie et l’écriture argumentative.

fleche Sommaire (PDF, 68 ko)
fleche Sorciers et sorcières au rendez-vous de la lecture cursive en 5e : balayons quelques idées ! ! ! (PDF, 256 ko), Catherine Favero
Un choix de romans est proposé aux collégiens. Une première séance leur fait prendre contact avec ces livres, par un travail d’appariement entre les titres, la première page et la quatrième de couverture, puis chacun choisit un roman à lire. La deuxième séance approfondit les éléments d’identification (titre, auteur, éditeur, collection, cote) et analyse l’image de la première de couverture. Le troisième temps se passe à la maison, chaque élève crée un livre-accordéon à partir de fiches de consignes, un marque-page ou une fiche sur le héros de son livre.

 

L'amour, n° 69, Hiver 2004

Approches diverses de l'amour en littérature de jeunesse : la passion d'amour et la littérature, la littérature de l'amour, amour et amour-propre dans "On ne badine pas avec l'amour" de Musset... Une bibliographie sur l'amour dans les romans pour adolescents compléte ce dossier. Bibliographie également sur la thématique des terres inconnues.

fleche Sommaire (PDF, 64 ko)
fleche L'amour dans les romans pour adolescents (PDF, 144 ko), Robert Roussillon
La littérature de jeunesse abonde en romans d’amour ; sentiment souvent associé à l’adolescence et responsable de nombre des tourments qu’elle endure, l’amour est au coeur de nombreux romans d’apprentissage, où la découverte de l’autre est aussi l’occasion de grandir soi-même. Dans le tout-venant de la production jeunesse, il arrive aussi malheureusement que l’amour soit un prétexte maladroit à aligner stéréotypes et effets de mode. Nous espérons que cette bibliographie aidera quelques lecteurs à faire le départ entre ces deux catégories de livres. On a aussi essayé de présenter des ouvrages où l’amour apparaît comme un réel moteur dans la narration et non pas comme un simple accessoire.

 

Héros et héroines, n° 66, Hiver 2003

« Les caractéristiques du héros et de l'héroïne sont analysées, dans une séquence pour les élèves de 6e, dans les BD d'Alan Moore et dans les romans de Louise Rennison et Malika Ferdjoukh. Jean-Noël Blanc répond à des questions sur son livre Tête de moi, prix 2003 Lire au collège. L’article « Notes de lecture » présente une sélection d’ouvrages variés pour la jeunesse. L’engouement des surréalistes pour le « grammairien » amateur de calembours Jean-Pierre Brisset est sévèrement critiqué. »

fleche Sommaire (PDF, 44 ko)
fleche Prix Lire au Collège : Tête de moi, Prix Lire au collège 2003 (PDF, 808 ko), Propos recueillis par Vincent Bocquet
« Le roman Tête de moi – un recueil de nouvelles publié chez Gallimard Jeunesse dans la collection Scripto – a reçu le prix 2003 Lire au collège. Son auteur, Jean-Noël Blanc, répond à des questions sur cet ouvrage consacré au sport et sur son art d’écrire. Les autres livres de la sélection sont présentés. »

 

Violence, tabous, transgressions, n° 67, Printemps 2004

« La violence est souvent exaltée dans la littérature classique. Depuis les années 1970, toutes les réalités sociales ou psychologiques sont traitées dans la littérature de jeunesse. Des questions se posent sur les photographies de presse, parfois choquantes, et leur utilisation en classe. Sa majesté des mouches de William Golding illustre la cruauté d’une société d’enfants. L’article « Notes de lecture » présente une sélection d’ouvrages variés pour la jeunesse. »

fleche Sommaire (PDF, 44 ko)
fleche Violence et littérature (PDF, 960 ko), Michel Leroux
« Suivant l’opinion générale et nos préceptes moraux et religieux, la violence est la signature d’un échec. Le coup de poing dans la figure, le duel ou l’entrée en guerre apparaissent ainsi comme le terme de pourparlers où les cerveaux en présence ont pris acte d’une commune inaptitude au dialogue. Pour pallier la défaillance du langage articulé, il n’y a plus dès lors qu’à en venir aux mains et à fourbir la logistique. »

 

Le documentaire, n° 68, Automne 2004

« Dans le paysage de l’édition jeunesse, le documentaire est un secteur à part. Une longue histoire, désormais, qui remonte au XIXe siècle, lui a donné la respectabilité qui sied à un extraordinaire outil d’éducation ayant su se renouveler au fil du temps pour se moderniser tout à fait aujourd’hui. »

fleche Sommaire (PDF, 60 ko)
fleche Conversation avec Fred Bernard. (PDF, 204 ko), Propos recueillis par Anne Gorlier
« Fred Bernard est l’illustrateur de l’album Les oiseaux voyageurs. Carnets de routes de Stéphane Durand aux éditions du Seuil (2003). L’originalité de son travail pour cet ouvrage, un documentaire un peu particulier, nous a décidé à lui poser les questions qui suivent, pour découvrir l’une des pistes par lesquelles le documentaire d’aujourd’hui se renouvelle avec succès. »

 


contact Contact - Qui sommes-nous ? - Album de presse - Aider WebLettres - S'abonner au bulletin - Faire un lien - WebLettres sur Twitter


© WebLettres 2002-2017